Livres
559 435
Membres
608 406

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de annabaligand : Ma PAL(pile à lire)

Nos âmes tourmentées Nos âmes tourmentées
Morgane Moncomble   
Les thèmes que Morgane Moncomble aborde sont très durs et forts et il y en a deux en particulier qui m'ont extrêmement touchée, bouleversée. Je l’admire vraiment et la remercie pour avoir évoqué cela dans son roman, car j’imagine que cela n’a pas dû être facile. Surtout que, pour ma part, c’est la première romance que je lis qui aborde ceci, donc juste pour cela, lisez-le !

Malgré ses 476 pages, je l'ai dévoré en même pas une journée, il m'était impossible de le lâcher. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps, donc conseil, ayez une (des) boîte(s) de mouchoirs à portée de main... C'est une romance qui ne ressemble à aucune que j'ai pu lire, en partie grâce aux thèmes mais aussi avec l'ambiance de l'histoire, les personnages, la plume de Morgane Moncomble et les messages qu'elle fait passer, qu'ils soient féministes ou non.

Les personnages, parlons-en quoi… Je veux tous les épouser… TOUS (sauf quelques un…) Déjà la force et le courage d'Azalée. Elle a enduré des choses extrêmement difficiles, mais elle est restée forte. J’ai tout bonnement adoré la voir se dévoiler à Eden. Parlons-en de cet homme. Tellement parfait, lui non plus la vie ne l’a pas épargné mais il apprend à vivre avec et se bat pour ceux qu’il aime.

La relation entre ces deux personnages est tellement magnifique, elle est douce, belle et m'a fait ressentir tellement d'émotions, ils prennent soin de l'autre avec un amour et une tendresse qui m'a coupé le souffle.

Pour finir, un roman fort, dur mais que j'ai adoré (et encore le mot est faible) et qui m'a valu un torrent de larme et un gros coup de cœur. Je vous recommande à 200% ce roman, et si vous n'avez pas encore lu de romances de Morgane Moncomble : QU'ATTENDEZ-VOUS ?!

MA CHRONIQUE COMPLETE : https://leslivres2lea.wordpress.com/2019/10/06/nos-ames-tourmentees-morgane-moncomble/
Les Héritiers, Tome 2 : Le Prince brisé Les Héritiers, Tome 2 : Le Prince brisé
Erin Watt   
Autant vous prévenir tout de suite, je n’ai franchement pas apprécié cette lecture qui m’a parue bien maladroitement écrite, insipide et sans intérêt… Est-ce la malédiction « Wattpad »… Car qu’il s’agisse d' »After » d’Anna Todd ou encore d’ « Ashes falling for the sky » de Nine Gorman, toutes ces romances me glissent dessus, telles des bulles de bluettes écrites par des midinettes mal inspirées sur le rebord d’un cahier à spirales en cours de sciences nat… En résumé : Du fast-writing, creux, qui me laisse sur ma faim.

Le style de l’auteur est inexistant, je veux dire par là que, lorsque je lis ses lignes, j’ai l’impression que j’aurais pu les écrire… Aie aie aie, cela n’augure rien de bon! Je poursuis.

Une multitudes de choses m’ont atterrée : par exemple, le surnom ridicule que donne Reed à sa chère Ella (« Bébé ») dès le début du livre… Non mais, franchement, qui accepte de se faire appeler « bébé » passé 3 ans? Vous l’aurez compris, cela m’a hérissé le poil… On tombe dans la mièvrerie dégoulinante. Sans compter les jurons qui défilent dès lors que notre fils à papa se rend compte qu’il a commis une « boulette » … Boulette, d’ailleurs que j’ai trouvé complètement invraisemblable ! Reed plonge les deux pieds joints dans le sabordage amoureux et c’est là que je me dis intérieurement « Mouais, bon, il fallait une suite, donc l’auteur nous a pondu un rebondissement complètement capillotracté ». Je n’en dis pas plus sous peine de spoiler mais celles qui auront lu cette suite me comprendront (enfin j’espère !). Fidèle à mon crédo, je décide de donner une chance à ce deuxième volet même s’il s’engage franchement sur les chapeaux de roue… Et…Peine perdue cette fois-ci, il me manquait la tension amoureuse qui m’avait tenue en haleine dans le premier tome malgré le style narratif pauvre et je pèse mes mots…

Tout est noir ou blanc, les personnages sont archis caricaturaux et je ne me suis donc en rien identifiée à eux… L’héroïne, soi-disant très forte, ayant vécu une enfance chaotique et pauvre, débrouillarde par la force des choses, ne parvient pas à tenir tête aux rejetons pourris gâtés de la prep school d’Astor et y arrive seulement quand elle a le soutien de Reed… C’est d’un ennuyeux franchement !

J’ai péniblement terminé ce tome qui, sans être le dernier de la série, sera l’ultime me concernant !

Dans le genre romance new adult impliquant des histoires de cœur entre frère et sœur par alliance, je conseillerais plutôt : « step brother » de Penelope Ward ou bien « Jeux interdits » d’Emma M. Green… A bon entendeur !

Baromètre plaisir : peu élevé… Passez votre chemin!
https://chutellelit.wordpress.com

par teophania
Fallen Crest, Tome 3 : Public Fallen Crest, Tome 3 : Public
Tijan   
Ce tome est dans la lignée des précédents : puéril, mal écrit (même s’il est un peu mieux), et loin d’être passionnant.
Ma lecture de cette saga s’arrête là pour moi!

par Maelis31
Il était une fois, Tome 1 : Nicholas Il était une fois, Tome 1 : Nicholas
Emma Chase   
http://www.my-bo0ks.com/2018/01/il-etait-une-fois-tome-1-nicholas-emma-chase.html

C’était sans doute le roman qui me rendait le plus curieuse possible. Parce que, avouons-le, les romances j’en vois énormément passer et je suis très, très friande de ça, mais une histoire de royauté, prince, héritage et cie, ça, ça ne court pas les rues du moins en roman.

Il était une fois, tome 1 : Nicholas avait donc déjà tout pour lui avant même de le commencer. Et je vous avoue également que je suis fan de la couverture. Sobre, classe et juste un soupçon de sexy de quoi rendre curieuse tout en restant dans le mystère !
Je n’avais encore jamais lu de roman d’Emma Chase (oui, oui, c’est possible) mais j’en avais entendu le plus grand bien. Une chose est certaine, l’auteure sait dès le début captivé son lecteur. Je me suis très rapidement mise dans l’ambiance d’Il était une fois. Dois-je préciser que ce thème me fait rêver dès qu’il y a un peu de « paillettes » ? J’ai trouvé intéressant de découvrir l’envers du décor avec la Reine, les règles et les contraintes d’un tel statut.

Pour tout vous dire, lorsque j’ai lu ce premier tome, Nicholas, j’ai assez rapidement repensé à Princesse malgré elle et tout dernièrement A Christmas Prince sur Netflix. Quand je vous dis que je suis une fan de ce genre d’histoire, je ne vous mens pas… Quoiqu’il en soit, j’ai de suite été dans l’ambiance. Emma Chase nous offre une histoire de Cendrillon des temps modernes avec juste ce qu’il faut pour être émerveillé.
Parlons maintenant personnages. Olivia est une héroïne attachante, douce et d’une gentillesse sans limite. Elle fait tout pour aider sa famille, son père, son héros mais aussi sa jeune sœur. Son caractère facile et son aisance ne l’empêcheront pas de remettre à sa place un homme et encore moins un Prince.
Ce Prince n’est autre que Nicholas. Avec le décès de ses deux parents, il est le futur roi de Wessco une fois que sa grand-mère, la Reine ne sera plus là. Des responsabilités auquel il a été préparé toute sa vie. En revanche, il est dans l’obligation de se trouver une épouse dans les trois mois qui viennent. Une épouse digne de la couronne et validée par la Reine actuelle. Une tâche des plus compliquée qu’il compte bien retarder au maximum. Lors d’une escapade dans le but de retrouver son frère Henry à New-York, il va faire une rencontre qui pourrait tout changer.
Concernant sa personnalité je suis un peu plus sur la réserve. Certains points m’ont fait grincer des dents à quelques reprises. Si j’ai aimé le côté responsable, attentionné et sur de lui, le reste m’a un peu fait l’effet d’un goujat par excellence. Pour le côté romantique, c’était un peu limite et c’est surtout ce qui m’a manqué. Des scènes de sexe assez répétitive, au détriment des moments romantiques et mignons.
La relation Olivia/Nicholas nous offre son lot de retournements. Leur rencontre des plus originales m’a vraiment amusé et l’humour reste présent tout au long de leur relation. C’est rafraîchissant et apporte vraiment de la légèreté. Eux qui ne s’attendaient pas à passer plus de trois mois ensemble, auront bien du mal à se séparer.
Autre point fort du roman et pas des moindres c’est le côté famille. D’abord, Olivia avec son père et sa sœur, dont les liens sont très forts et m’ont beaucoup touché mais aussi et surtout la relation Nicholas/Henry. Les deux frères sont radicalement différents et affrontent la vie de façon assez opposée. Pourtant, ils se soutiennent et nous offre de beaux moments. L’humour d’Henry m’a d’ailleurs vraiment conquise. Il ne va pas sans dire que j’ai hâte de le découvrir dans le second tome…
En conclusion, Il était une fois, tome 1 : Nicholas m’aura fait rêver et croire aux contes de fées modernes sans pour autant tomber dans l’excès. Je conseille donc volontiers cette série !

par Carole94P
Jenna Fox, Tome 1 : Jenna Fox, Pour Toujours Jenna Fox, Tome 1 : Jenna Fox, Pour Toujours
Mary E. Pearson   
J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre!
L'histoire est trés trés prenante , quand on commence ce livre on ne le lache plus !
Decouvrir en méme temps que Jenna son identité et son passé : vraiment génial !
Ses réactions , ses découvertes tous est vraiment fantastique !

par Chloë-kp
Il était une fois, Tome 2 : Henry Il était une fois, Tome 2 : Henry
Emma Chase   
http://www.voluptueusementvotre.fr/2018/03/etait-saison-2-henry-emma-chase/

Vous pensiez que Nicholas était exceptionnel, que son histoire était digne d’un conte de fées ? Laissez-moi vous dire qu’Henry n’a rien à envier à son frère loin de là et qu’il pourrait bien se révéler plus captivant que ce dernier.

La plupart du temps lors d’une lecture je tombe sous le charme d’un des héros en appréciant le second, mais je peux compter sur les doigts d’une main les couples qui ont su me charmer ensemble. Cette saison d’Il était une fois en fait partie et je n’avais vraiment pas envie que ça se termine.

Emma Chase a toujours su me surprendre, m’émouvoir et m’attendrir grâce à des romans passionnants sans autre commune mesure. J’ai succombé à cette saga grâce à Nicholas, mais je suis totalement envoûtée par Sarah et Henry. L’un ne va pas sans l’autre dans mon esprit, car leurs sentiments sont si forts, leur lien est si puissant que je ne peux plus les dissocier.

Dès les premières pages, Henry se montre entier, séducteur tout en nuances et en surprise. Propulsé bien malgré lui sur le trône, le prince a la fâcheuse tendance de ne pas faire ce qu’on lui demande mettant les nerfs de la Reine à rude épreuve. Mais n’est-ce pas ce qui le rend attirant ?

Non content de ses nouvelles conditions de vie, fidèle à lui-même, le futur roi se lance dans un petit jeu qui pourrait bien choquer la royauté. Un véritable bachelor royal s’installe au château avec à sa tête le plus déjanté des héritiers. Et même si l’on se doute de la finalité, cela n’entache en rien le plaisir que l’on ressent à le suivre à chaque rendez-vous. C’est tellement agréable, tellement divertissant qu’on en veut toujours plus.

La rencontre avec la jolie et discrète Sarah est rafraîchissante, car sur un pied d’égalité. Ils évoluent côte à côte et malgré leur statut et le protocole ils définissent tous les aspects d’une relation simple basée sur des échanges directs et amusants. Il y a un tel contraste entre ces deux personnages, une telle connexion que c’est un réel plaisir de les voir se rapprocher et se lier jour après jour.

Au-delà de cette idylle naissante, j’ai également beaucoup apprécié le vécu de ces personnages, les difficultés qu’ils ont traversées et les démons qui les hantent encore parfois. Loin des individus parfaits que l’on s’attend à croiser dans ce genre de romance, Sarah et Henry prennent les rênes de leur destin et osent aller de l’avant. Le dernier chapitre de l’histoire nous prouve d’autant plus quel couple exceptionnel ils forment et à quel point ils sont prêts à assumer leurs responsabilités.

Dire que je suis fascinée par ce tome est un euphémisme tant j’en ai adoré chaque instant. Henry a une personnalité follement attirante qui m’a totalement séduite. Sarah est exactement la femme qui lui faut sur tous les plans. Ils m’ont fait rire, m’ont fait monter les larmes aux yeux et ont totalement conquis mon cœur.
Aime-moi je te fuis Aime-moi je te fuis
Morgane Moncomble   
https://sweetyhoneyaddictions.blogspot.com/2018/09/aime-moi-je-te-fuis-morgane-moncomble.html

Je vous le répète relativement souvent, mais lorsque l’on donne son avis sur un roman, il s’agit toujours d’un avis personnel, une interprétation de ce qui nous a le plus ému ou troublé en fonction de notre sensibilité, de notre vécu.

Il y a bon nombre de moments intéressants dans ce récit et certains m’ont touchés de manière différente, avec une intensité différente. Par exemple, je suis grosse (c'est un fait). Alors quand l’auteure nous parle à travers son héroïne de sa boulimie, de son combat, de ses complexes, forcément je suis touchée et j'ai lu avec beaucoup d’attention ces moments-là. Je peux vous dire que le passage où Zoé se dévoile à Jason sur son corps, sur ce qu’elle en pense réellement dans cette cabine d’essayage avec ses mots durs et sincères, c’est juste admirable. Tout comme la réaction de Jason qui est simplement parfaite. En fait tout chez Jason est parfait.

C’est un peu réducteur parce que ce n’est pas le sujet le plus difficile, ni le plus important. Il fait parti d’un tout, Zoé n'est pas simplement boulimique. L’auteure aborde d'autres thèmes qui nous parlent, qui nous touchent comme la violence domestique, l’homophobie, le deuil... Mais il vaut mieux que vous les découvriez par vous-même. Il ne faudrait pas que je trahisse le déroulement de ce texte...

Moncomble écrit avec beaucoup d’authenticité, elle nous donne vraiment envie de faire tourner les pages, d’adorer Zoé, de rire avec Jason. Ce couple est explosif et on les aime déjà depuis un bon moment. Le récit est vraiment bien équilibré. Malgré la dureté de certains passages, elle y glisse souvent un petit trait d’humour pour essayer de dédramatiser.
Je pense que devoir respecter la chronologie avec son roman précédent, puisque les intrigues des deux se croisent, n’a pas dû être aisé et ça donne encore plus de mérites au travail de l’auteure. Elle s'en sort à merveille, ce second roman est tout simplement une réussite.

En bref, j’ai lu, j’ai adoré, j’ai eu peur, j’ai pleuré, j’ai patienté, j’ai ri... j’ai aimé !
Là où je me suis retrouvée Là où je me suis retrouvée
Jasmine Warga   
https://thereadingpassion.wordpress.com/2018/05/29/chronique-sur-la-ou-je-me-suis-retrouvee-de-jasmine-warga/

Avant toute chose, je voudrais remercier Hugo New Romance Québec, mon partenaire littéraire, pour cet harmonieux service presse.

Je vous l’accorde, c’est une lecture légèrement cocasse, à certains niveaux, mais on y retrouve des valeurs importantes que chaque individu met en évidence, telles que l’amour, le pardon, la quête de soi, l’amitié, le deuil et surtout… le sentiment d’appartenir à une famille. De plus, malgré le fait que l’histoire se retrouve dans la littérature jeunesse, elle peut paraître intense à bouquiner.

Dans ce récit, j’ai retrouvé des personnages attachants qui m’ont fait sourire et rire, à de nombreuses reprises et d’autres qui me mettaient en colère. Ainsi, pour entrer dans la thématique, plus facilement, je me suis laissé emporter par l’écriture de l’auteure tout en écoutant de la musique… et je trouve que ça quand même porter ces fruits de faire cela.

« Là où je me suis retrouvée » raconte les aventures de Taliah Abdallat, une jeune adolescente de seize ans. Vivant seule avec sa mère, qui est née en Jordanie, elle se caractérise par ses origines musulmanes. Sans aucun doute, Taliah ne manquait de rien, elle était heureuse. Possédant la musique dans le sang, elle adorait jouer du piano et composer des chansons avec sa meilleure amie Harlow. Cependant, plus elles grandissaient et plus le temps laissait creuser un grand fossé. C’est à partir de ce moment que l’adolescente a commencée à faire vivre, seule, sa propre musique. Toutefois, alors qu’elle avait treize ans, Taliah fait une énorme découverte, une nouvelle qui changera sa vie à tout jamais. Elle est la fille de Julian Oliver, le célèbre chanteur d’un groupe indépendant. Trois ans plus tard, son géniteur, qu’elle n’a jamais connu frappe à sa porte et lui demande de venir rencontrer toute sa famille et de voir, pour la première fois, son grand-père paternel qui est mourant. Sceptique à cette idée, Taliah finit par accepter, non sans avoir quelques regrets pour sa mère… Mais, au final, la curiosité l’emporte. Accompagnée d’Harlow, la jeune fille découvrira une autre facette de sa nouvelle famille. À travers ce » roadtrip » et grâce à Julian, Taliah distinguera la vérité sur ses parents, une sincérité dont elle ne connaissait pas l’existence. Ne manquer de rien ? C’est ce que l’adolescente pensait…, jusqu’à ce qu’elle les rencontre et vivent avec eux. En les côtoyant, Taliah s’est rendu compte d’une chose… sa place est auprès d’eux. Julian et elle parviendront-ils à recoller les pots cassés ? Au passage, Taliah aura-t-elle la chance de trouver l’amour ? Décidera-t-elle de rester auprès de sa véritable famille ? Pardonnera-t-elle à sa mère de lui avoir menti durant toutes ces années ?

Wow… Comme je l’ai mentionné plus haut, le sentiment d’appartenance est le point culminant de cette histoire. Au début du roman, on aperçoit une jeune fille très timide qui a peur de se lancer dans une péripétie. Très sévère, au sujet de sa musique, elle n’aime pas en jouer devant une personne. Néanmoins, Taliah accepte de partir à la recherche de son authentique identité. Au fil des pages, on va découvrir une fille qui a souffert de l’absence de son père…, mais au fur et à mesure, l’adolescente assumera sa personnalité ainsi que sa mélodie. Sans compter qu’elle va aussi trouver sa place, ce qui va la pousser à prendre de lourdes décisions tout en tenant tête à sa mère. Toutes ces épreuves ont changées sa vie et l’ont, également, transformée. Définitivement, Taliah a gagnée en maturité durant cette expédition.

Concernant la plume littéraire de Jasmine Warga, elle est fluide et constante. Afin de comprendre la situation entre Lena et Julian, les parents de la jeune fille, l’écrivaine nous ramène en arrière en nous plongeant dans des » flashbacks « . À travers eux, on peut apercevoir ce qui a poussé la mère de Taliah a quittée le musicien. D’ailleurs, nous ressentons la tristesse de chacun quand ils se sont abandonnés. On perçoit aussi leur amour…, mais les marques d’honneurs familiaux ont eu raison de Lena.

Cette œuvre littéraire était intéressante à lire. Malgré cela, je suis assez perplexe, en ce qui concerne la conclusion… de nombreuses questions sont restées sans réponse. J’aurai préféré que Jasmine Warga continue sur une trentaine de pages, au moins.

Un dernier mot ?

« Là où je me suis retrouvée » est un récit facile à lire qui nous introduit dans un monde où la perception d’interdépendance et la puissance musicale se côtoient. À mes yeux, cette histoire est le reflet du destin ainsi que de l’épanouissement humain. Il va de soit que je vous conseille cette belle lecture !

#Sara
Off-Campus, Tome 2 : The Mistake Off-Campus, Tome 2 : The Mistake
Elle Kennedy   
Un coup de cœur pour le premier tome, qui m'avait donné envie de lire le second. Et franchement, j'ai passé un merveilleux moment en compagnie de Grace et John.

L'histoire est celle de Grace et John. Ces derniers se rencontrent par hasard, alors qu'ils ont riens en commun. Lui est une star de l'équipe de hockey et peut avoir toutes les filles qu'il veut, alors qu'elle est une étudiante parfaite de première année. Ils entament une relations, mais Grace s'éloigne de lui, car John se comporte comme un "salaud"... Il va galérer à la reconquérir, car elle souhaite se venger du fait qu'il l'a fait souffrir...

Je dois dire que je suis rentrée très rapidement dans l'histoire, mais qu'au milieu, je me suis un peu ennuyée. En effet, l'auteur a choisi de décrire le ressenti de Grace et John pendant leur "séparation" et c'est très long à mon avis. Malgré ce petit dérangement, j'ai été accro à l'histoire, car je voulais savoir comment aller se passer la fin de leur histoire, comment ils allaient réussir à construire quelque chose. Surtout que j'ai trouvé que les événements ne sont pas devinable à mon goût.

La fin est juste époustouflante. On sait depuis un moment pour le couple, mais quelque chose va changer leur vie et je trouve cela juste magnifique. Je suis tellement heureuse pour Grace et John.

Grace est une jeune fille de première année, qui n'aime pas beaucoup sortir, elle préfère travailler. Mais depuis son enfance, elle est amie avec une fille extravertie qui aime beaucoup sortir. Elle l'accompagne parfois, même si elle parait effacée dans leur amitié, mais elle va s'en rendre compte quand elle va quitter John. D'ailleurs, la première fois qu'elle le voit, elle pense qu'elle n'est pas faite pour lui, même s'il l'attire irrésistiblement... Malgré tout, elle change radicalement et ne compte pas en rester là quand John la fait souffrir... Elle va se venger, ce qui est vraiment à mourir de rire, car on voit qu'elle veut retourner avec lui. Bref, j'ai vraiment rigolé avec ce personnage, même si des fois, j'avais pitié d'elle vu qu'elle n'a pas vraiment confiance en elle... Un personnage féminin très différent d'Hannah, mais que j'ai beaucoup apprécié, surtout qu'elle m'a fait beaucoup rire.

John est une star de l'équipe de hockey. Depuis qu'il est à l'université, il profite de toutes les filles qui lui passent sous la main. Mais quand il rencontre Grace, il ne peut plus la sortie de sa tête. Mais il ne sait pas trop comment s'y prendre avec elle et ne reconnait pas tout de suite son attachement pour cette fille, car il n'a pas jamais ressenti cela pour une femme. Parfois, il m'a agacé, mais sinon, il sait être un véritable gentleman avec Grace. Il est mignon et très attentionné comme jamais. Bref, j'ai vraiment adoré ce personnage pour cela, mais aussi pour son enfance pas facile avec les problèmes de son père et l'accident de sa mère. Il me fait un peu pitié, même s'il cache à tout le monde ce qu'il vit... Un personnage de John que je ne suis pas prête d'oublier.

Le style d'écriture est comme dans le premier tome descriptif comme j'aime. Mais je déplore, comme je les dis plus haut, quelques longueurs. Malgré tout, j'aime beaucoup la plume de l'auteur et je lirais surement d'autres romans d'Elle Kennedy.

En général, une belle histoire avec des personnages très différents l'un de l'autre, qui m'ont vraiment fait passer un bon moment, malgré quelques longueurs.

>>http://www.fifty-shades-darker.fr/2016/09/off-campus-tome-2-mistake-delle-kennedy.html
Les Héritiers, Tome 5 : Le Royaume en danger Les Héritiers, Tome 5 : Le Royaume en danger
Erin Watt   
Quel dommage de conclure cette série par un roman si estompé. J'ai vraiment l'impression que beaucoup de choses restent en suspens.
Tellement d'effleurements sans aller jusqu'au fond des choses dans cette saga.
C'est vraiment quelque chose que je regrette car malgré ces cinq tomes il y a une forme bien présente de trop peu.

Dans ce tome-ci on voit une réelle évolution d'Easton.
Mais concernant les autres personnages, je suis plus dubitative.
De par [spoiler] l'amnésie [/spoiler]d'Hartley, j'ai comme l'impression qu'au final toute l'histoire construite avec Easton ne servait pas à grand-chose, même si elle ressent d'instinct qu'elle est bien avec lui, leur histoire se construit sur une ancienne Hartley qui existe dans l'esprit d'Easton, mais plus dans celui de la Hartley présente, qui n'a plus les mêmes fondamentaux qui l'avaient amené à être celle rencontrée, ça me laisse un peu perplexe.
Les personnages de la famille Royals, quant à eux, sont très frustrants, car on sent que les choses vont plus loin mais au final comme c'est juste frôlé ça apporte plus de perturbation que d'intérêt.
Particulièrement avec les jumeaux qui laissent vraiment beaucoup de place à un approfondissement.
Après peut-être est-ce le choix de l'auteur de ne pas tout résoudre à l'image de la réalité qui s'étale sur toute une vie.




Pour finir, même si je suis loin d'avoir adhéré à tout ce qui a pu se passer dans cette saga, je suis un peu triste de conclure l'histoire des royals.

par bscmm
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode