Livres
534 980
Membres
560 754

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Bibliothèque de Annabeline : Mes envies

Carnet intime d'un vampire timide, Tome 2 : Prince des Ténèbres Carnet intime d'un vampire timide, Tome 2 : Prince des Ténèbres
Tim Collins   
J'ai vraiment aimé le premier tome, et pareil pour celui-ci. Je trouve l'histoire assez originale, mais ce n'est par contre pas un livre à lire lorsque l'on recherche de la grande littérature. Et il y a une chose qui m'a vraiment dérangée dans ces deux livres, ce sont les fautes d'orthographe! Sérieusement, je n'ai jamais lu un livre qui en contenait autant! o_O
Je conseille ce livre qui est assez divertissant et qui se lit hyper rapidement.
Ce que j'étais Ce que j'étais
Meg Rosoff   
Ce livre est une tuerie à mon goût... =) C’est un style et c’est un sujet particuliers, qui peuvent facilement ne pas plaire, mais c’est justement ça que j’adore chez Meg Rosoff... Ce rejet du "politiquement correct", cette joie toute malsaine de vous troubler, d’une manière que peu d’auteurs en littérature ado savent le faire... J’avais lu Maintenant c’est ma vie (très étrange roman qui se passe en Angleterre, mais à quelle époque ? ) qui m’avais bouleversée, pas dans le sens où j’ai pleuré jusqu’à plus me souvenir de mon nom, mais plutôt dans le sens où, quand j’ai refermé le bouquin, je me suis dis que c’était beau... alors que ça a un côté malsain... Mais soit tu accroches et à la fin tu adhères complètement, même si c’est tordu, parce que ta notion de bien et de mal vient de recevoir un grand coup, soit tu rejettes totalement parce que c’est tellement étrange que ça en est glauque...
Pour Maintenant, c’est ma vie, c’était ça... Pour ce que j’étais, c’est encore pire, parce qu'on s’identifie comme jamais à un garçon de seize ans (en tant que fille, pas évident) qui va découvrir l’amour. Avec Finn... Et Finn, c’est le grand secret de ce bouquin. Finn ne se dévoile pas, jamais, au narrateur, et donc au lecteur
Et ça donne une belle leçon de vie, à mon avis, aux gens qui savent pas qu’entre le moral et l’amoral, y a tout un monde et toute une vie, que l’amour se résume pas à hétérosexualité ou homosexualité, qu’il ne se résume tout simplement pas mais qu’il se vit... Ce bouquin, c’est un lâcher-prise total, faut ouvrir les écoutilles, parce que sinon tu n’accroches pas et ça n’aura servi à rien de le lire sans en percevoir l’essence... Avis aux lecteurs capables de se remettre en question ! =)

par flo0wer
Wolves chronicles, tome 1 : Lost wolf Wolves chronicles, tome 1 : Lost wolf
Ven Yam   
Je suis amoureuse. Voilà, c'est dit ! Je suis amoureuse de Lost Wolf. C'est définitif.

J'adore les histoires de loups et avec du m/m en plus, quel bonheur. C'est différent, on est loin d'une jeune fille fragile etc... Là nous retrouvons Reagan qui certes est fragile, mais c'est tellement différent. Tellement meilleur. Je l'ai adoré dans la seconde et je n'avais qu'une envie le prendre dans mes bras. Pour le consoler, pour lui murmurer qu'il est beau de l'intérieur, mais aussi de l'extérieur. Pour lui tendre la main et l'aider. Lui montrer que tout n'est pas moche. Je me suis attachée si vite que je ne l'ai même pas réalisé. C'était plus que ça, c'était naturel. Juste naturel.

Mika est... fiouh. Comme toujours on craque toujours sur le beau mâle froid et distant. Il m'a fait l'effet d'une bombe. Autant par son physique que par sa personnalité mystérieuse et attirante. Kerry est adorable, c'est comme la mascotte de l'histoire. Le personnage qui à son rôle, sur lequel on peu s'appuyer sans avoir peur de s'effondrer. Il est craquant. Un vrai rayon de soleil.

L'histoire est fantastique. L'évolution entre Reagan et Mika est douce, violente, passionnée, électrique. Les moments où Mika le repousse sont émouvants et ok oui j'ai versé quelques larmes. C'est vrai ! Mais Ven Yam et sa plume sont de l'or à l'état pur. Un vrai bonheur. C'est naturel et fluide, juste ce qu'il faut de narration et de dialogues, les deux sont parfaits. C'est un gros, très gros coup de cœur pour cette histoire absolument parfaite à mon goût.

par Linkward
The Lying Game, Tome 1 : Tu es moi The Lying Game, Tome 1 : Tu es moi
Sara Shepard   
Véritable petit bijou qui change des romans habituels que je lis.

Depuis le début du livre on est intrigué par ce qui arrive à Sutton et on a hâte qu'Emma découvre enfin la vérité sur sa sœur.
Tout au long du livre, il règne une ambiance de suspicion. Du coup, je me suis méfiée de tout le monde, même des gentils (mais qui dit qu'ils sont vraiment gentils? Je ne parierais pas la dessus!).
Le livre est facile à lire et très prenant. Les personnages et les lieux sont biens décris.

La fin est surprenante dans le sens [spoiler]où on se retrouve avec une affaire non résolue. Donc il faudra attendre le tome 2 pour la résoudre...[/spoiler] enfin, peut-être.

Par contre, la donne a changé. Emma en sait un peu plus sur ses amis et a maintenant un allié (Quoique...!)

par Bellois
Curses and Smoke : A Novel of Pompeii Curses and Smoke : A Novel of Pompeii
Vicky Alvear Shecter   
En octobre, j’ai fais la découverte de l’auteure très talentueuse qu’est Vicky Alvear Shecter (chronique sur La Fille de Cléopâtre : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/10/la-fille-de-cleopatre.html) et j’ai tellement aimé ce livre, que j’ai décidé de lire un autre de ses romans. Il s’agit de Pompeii qui ne peut pas être un coup de cœur total car je ne maitrise pas assez la langue anglaise pour juger un livre lu en VO par rapport à un autre lu en VF. Ca ne me semble pas équitable et je ne vous ferai donc pas une chronique très poussée… Bref, il n’en demeure pas moins que c’est une lecture tout à fait divertissante et qui change agréablement de mes habitudes de lectures.


Lucia, bien qu’elle ne soit pas la fille d’un riche patricien est riche et libre, ce qui suffit amplement dans l’Antiquité pour avoir une vie décente. Enfin, quand je dis cela, je parle plutôt de son père parce que, la liberté quand on est une femme durant cette époque est inexistante. Lucia est plutôt un objet qui permettra à son père d’accroître ses richesses ; c’est pour cela qu’il la fiance à un vieil homme de 45 ans de plus qu’elle. Autant dire que Lucia est tout sauf ravie surtout depuis qu’elle a rencontré l’amour auprès de Tag, son ami d’enfance, médecin et gladiateur à ses heures perdues. Mais il y a un évènement aussi spectaculaire que dévastateur et que personne n’avait prédit (excepté Lucia qui était aussi écoutée que Cassandre) mais qui va bouleverser leurs vies à jamais…


Si dans La Fille de Cléopâtre le mythe d’Antigone est réactualisé, ici c’est celui de Cassandre qui l’est et je trouve cette réactualisation très intéressante. Comme dans ma première chronique, je suis extrêmement satisfaite de l’aspect qu’a ce livre qui, même s’il fait partie de la catégorie Young-Adult, est un peu plus mûr et sombre. Les personnages sont réellement travaillés et bien plus ambigus qu’ils ne peuvent l’être dans d’autres œuvres. Cette fois-ci, j’ai beaucoup aimé la fin qui m’a semblé très réaliste et j’ai encore plus aimé les notices d’histoire. L’écrivaine a fait un réel travail de fond et j’apprécie beaucoup toutes ces recherches historiques qui contribuent à rendre le roman plus intéressant mais aussi plus réaliste et qui instruit tout en divertissant. Un 2nd livre tout aussi satisfaisant que le 1er et qui, je l’espère, sera traduit en français car il serait dommage de se passer d’un petit bijou pareil.

http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2014/12/curses-and-smoke-novel-of-pompeii.html
Valmont : Les liaisons dangereuses, Tome 1 Valmont : Les liaisons dangereuses, Tome 1
Chiho Saito   
Bien que n'ayant pas encore lu l'œuvre originale, je me suis laissée tenter par cette adaptation manga des Liaisons Dangereuses.

C'est extrêmement plaisant à lire, les dessins sont beaux & se marient à merveille à l'histoire. Histoire qui est d'ailleurs bien cruelle, la façon dont les deux amis/amants se jouent des personnes qui les entourent est atroce. Toutefois, je suis curieuse de savoir jusqu'où ils sont prêts à aller pour obtenir ce qu'ils désirent.

Une première approche de l'œuvre de Laclos intéressante, je vais lire la suite rapidement.

par themusik
J'ai embrassé un zombie (et j'ai adoré) J'ai embrassé un zombie (et j'ai adoré)
Adam Selzer   
Je ne pense pas avoir déjà lu quelque chose d'aussi horrible, hormis peut-être quelques très mauvaises fan-fictions ou fictions sur internet.

Le pire c'est que cela ne vient absolument pas du fait qu'il s'agit d'un livre ciblé ados ; il m'arrive de lire des romans plutôt destinés à des adolescents et de les trouver bons. Dans le cas de ce bouquin, je peux affirmer que même âgée de quelques années de moins je n'aurais jamais trouvé ce "truc" ( ça m'écorche d'appeler ça un roman ) ayant un quelconque intérêt.

Cela vient peut-être du fait que la protagoniste, stéréotype même de l'ado pleine d'hormones, se revendique différente de toutes les autres greluches qu'elle passe son temps à critiquer en essayant d'étaler le peu de culture qu'elle n'a pas, alors qu'elle-même véhicule des clichés plus gros qu'elle.
Ou alors c'est à cause de l'auteur qui a cru avoir la bonne idée de surfer sur la vague loup-garous-vampirique qui inonde la "littérature jeunesse". Á tort, il aurait peut-être du s'abstenir...

En résumé : une histoire mièvre à souhait, des clichés aussi gros que la bêtise de l'héroïne, des canineux et bouffeurs de cervelles libidineux et sans aucune crédibilité, des ados qui ont l’hypothalamus en furie et une fin plus que bâclée.
Pour ceux qui voudraient lire la merveilleuse histoire d'Ailley, par envie ou simple curiosité comme ce fut mon cas, délogez-vous immédiatement cette idée de la tête, pour votre propre bien et intégrité mentale.

par x-Key
Kaleb, Tome 3 : Fusion Kaleb, Tome 3 : Fusion
Myra Eljundir   
http://wandering-world.skyrock.com/3195600873-KALEB-T-3-FUSION.html

Oh my ! Il y a tellement de choses à dire à propos de FUSION ! Ce roman, c'est un monstre, un pur ovni de la littérature YA. C'est bien la première fois de ma vie que je lis une histoire aussi étrange et aussi obsédante. Je dois bien l'avouer : la trilogie KALEB m'a envoûté et m'a hypnotisé du premier au dernier volet. FUSION clôt à merveille cette saga, car c'est un opus qui répond à absolument toutes nos questions, tout en nous laissant la possibilité d'envisager bien des futurs pour nos héros qu'on adore détester. Malgré tout, je suis un peu plus mitigé qu'après ma lecture des deux premiers romans. En effet, FUSION est véritablement un récit à part, qui se détache à la fois de KALEB et d'ABIGAIL, mais également de tout ce qu'on peut connaître et expérimenter en termes de voyages livresques. J'ai vraiment vécu quelque chose d'unique et de particulier, et je ne sais pas encore si j'ai aimé ou détesté ça. D'un côté, je suis frustré, car Kaleb est assez absent du récit. A contrario, je suis également hyper satisfait et ultra impressionné du travail de l'auteure sur son univers. Bref, la trilogie KALEB ainsi que FUSION n'ont jamais rien fait pour me faciliter la tâche côté émotions et, ça, j'adore !
Le truc vraiment spécial avec FUSION, c'est que c'est un roman... Qui nous parle d'un roman. En effet, ce troisième opus de la saga KALEB nous offre de très nombreux extraits du Livre du Volcan. Ainsi, nous nous retrouvons confrontés aux histoires des EDV (Enfants Du Volcan), chose qui m'a particulièrement étonné. Je ne m'attendais absolument pas à ce que Myra Eljundir (si cette personne existe vraiment, d'ailleurs !) emprunte un tel chemin ! Du coup, j'ai eu besoin d'un peu de temps pour me faire à l'idée qu'on ne suivrait pas que Kaleb dans cette histoire. Je l'avoue, j'ai été déçu et un peu frustré. Kaleb m'a ÉNORMÉMENT manqué. Son histoire m'a toujours irrémédiablement attiré. Sa personnalité, son don, son caractère, ce qu'il projette, tout cela m'a TOUJOURS passionné et enivré. J'étais tellement impatient de pouvoir réitérer ces expériences que voir mes désirs mettre plus de temps à être assouvis m'a mis un petit coup au moral. J'ai profondément craqué pour Kaleb, c'est officiel. Il y a quelque chose d'envoûtant, de chaotique, de sensuel, de charnel, d'hypnotique, de sulfureux, d'inoubliable et de destructeur chez lui. Quelque chose qui nous pousse à sans cesse en redemander plus. Plus, plus, plus. Plus de Kaleb Helgusson. Vous l'aurez compris, une grosse part de ma "déception" provient du fait que le héros de la trilogie ait été effacé au profit d'une histoire encore plus complexe et encore plus intrigante. C'est un peu paradoxal, mais c'est exactement ça. J'ai aimé les éléments qui ont "remplacé" Kaleb, mais j'aurais encore plus aimé retrouver ce héros de la manière dont c'était le cas dans les deux précédents romans.
Concernant le Livre du Volcan, houlalalala ! Myra Eljundir est dingue, c'est sûr. L'auteure part tellement, tellement, tellement loin que je n'ai pu que rester admiratif et ébloui devant autant de travail. C'est juste B-R-I-L-L-A-N-T. Surtout que cela explique pourquoi Kaleb doit être estompé du paysage. D'où le fait que je sois perdu, en fait. Parce que je pardonne aisément à Myra le choix de faire disparaître son héros pour nous livrer un récit aussi mystérieux et envoûtant que celui du Livre du Volcan. Le Livre du Volcan, c'est une histoire gigantesque, ultra sophistiquée et subtile, à laquelle il faut vraiment s'adapter. J'ai eu besoin de beaucoup de temps pour me mettre dans le bain, en fait. On pénètre vraiment au cœur d'un tout autre univers, alors qu'on voyage déjà au beau milieu d'un monde lui-même hyper bien construit et possédant sa part de complexité. Préparez votre concentration pour dévorer ce roman, c'est un conseil !
Rencontrer Wothan, Edda, Hermeda, Järell, Östan ou encore Loki a été une aventure exceptionnelle. Vraiment. Une fois que je suis parvenu à me faire au Livre du Volcan, j'ai été aspiré dans un ouragan de rebondissements et de surprises à couper le souffle. Tous les protagonistes cités précédemment sont HYPER HYPER HYPER profonds. Ils sont tellement bien décrits, tellement authentiques et tellement humains qu'ils en paraissent presque réels. Ils sont presque là, avec nous. C'était pratiquement palpable, bordel ! Myra Eljundir est parvenue à donner une profondeur juste démente à ses héros. J'en suis encore tout retourné ! C'est juste un truc de dingue ! Leurs histoires s'entrecoupent, se croisent et se recroisent, s'entrechoquent pour nous faire halluciner et nous consumer. Puis elles nous mènent logiquement à l'histoire de Kaleb et, là, c'est carrément l'implosion.
Myra Eljundir est vraiment allée loin. Je me répète, mais vous comprendrez ce que je veux dire lorsque vous lirez le roman. Tout est si... Immense. J'ai vraiment eu l'impression d'avoir affaire à quelque chose d'énorme. A un monstre. Je n'arrive pas à m'enlever cette image de la tête. KALEB T.3 est un monstre, tout simplement. Plus on tourne les pages du Livre du Volcan, plus nous sommes possédés par cette espèce d'avidité et de curiosité toxiques qui rampaient déjà dans chacune de nos cellules depuis notre lecture du premier volet : quel sera le dénouement final de cette histoire ? Entre le récit des premiers EDV et les passages où nous retrouvons Kaleb, je vous assure que notre patience est mise à rude épreuve. J'ai vraiment été conquis par les moments relatés au présent, où nous rejoignions enfin Kaleb et ses acolytes. Malheureusement, j'ai trouvé que trop peu de place et d'importance leur était accordée. C'est dommage, car ils sont pourtant ultra intéressants et nécessaires au fil conducteur de l'intrigue. Si les choses avaient été un peu plus approfondies les concernant, tout aurait été parfait !

par Jordan
Le Nœud de la sorcière Le Nœud de la sorcière
Deborah Harkness   
J'en avais assez d'attendre de l'avoir en français, alors j'ai craqué et je l'ai lu en anglais malgré mon niveau. Donc je ne suis pas sûre d'avoir tout compris, mais encore une fois Deborah Harkness m'a enchantée. Surtout n'arrête pas d'écrire!!!
Je me suis promis de ne pas faire de spoiler, alors je dirai juste qu'on a de bonnes surprises.

La Rose écarlate - Missions, tome 1 : Le spectre de la Bastille 1/2 La Rose écarlate - Missions, tome 1 : Le spectre de la Bastille 1/2
Patricia Lyfoung    Jenny   
toujours aussi bien mais j'aurai préférée que ce soit patricia qui fasse les dessins et que la BD soit plus longue.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode