Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AnnahDenis : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Les Hussards de Halstead Hall, Tome 1 : Une américaine à Londres Les Hussards de Halstead Hall, Tome 1 : Une américaine à Londres
Sabrina Jeffries   
J’adore ! Encore une superbe série qui s’annonce sous la plume de Miss Jeffries ! Franchement c’est agréable de lire l’histoire de toute une famille au fil de différents tomes ! L’histoire en elle-même n’est pas spécialement originale mais c’est très bien écrit et on rit beaucoup !

Les personnages sont super aussi bien les principaux que les secondaires. Ici on découvre donc toute l’intrigue qui va rythmer l’histoire de la famille Stoneville ! On commence donc avec Olivier qui comme sa grand-mère Hetty (qui me fait penser à lady Danbury voir Julia Quinn) le souhaite doit se marier au risque d’être déshérité et il en sera de même pour ses frères et sœurs. La grand-mère est autoritaire mais c’est vraiment par amour qu’elle agit et ça on ne peut pas lui en vouloir !

Il y a du rire, de la complicité, de la sensualité, de l’intrigue : une superbe romance vraiment !

par GGDJI
Devil's Rock, Tome 2 : Détache-Moi Devil's Rock, Tome 2 : Détache-Moi
Sophie Jordan   
Deuxième tome et deuxième coup de cœur pour la série Devil's rock. Décidément cette saga pénitentiaire a tout pour me plaire à commencer par ses personnages. Ainsi le héros est juste

arghhhhh !!!!



Reid est condamné à perpétuité mais il a réussi à s' échapper à la fin du premier tome. Il part retrouver son jeune frère mais celui-ci a mal viré ou du moins a continué sur la mauvaise pente familiale et il a kidnappé la fille du président des États-Unis : tant qu'à faire !

Grace est le prototype de la jeune femme mal dans sa peau et qui se voit dictée sa vie par son illustre père. C'est un peu une looseuse. D'ailleurs la seule fois où elle décide de s'affranchir des règles paternelles qui régissent sa vie, elle se fait enlever... On peut dire qu'elle cumule la loose et la malchance !

La voilà donc dans un repère de voyous. Elle est sauvée in extremis des pires outrages par Reid qui fait prévaloir son droit « d'aîné ». Il le fait avant tout pour éviter qu'elle ne se fasse violer mais cette proximité va être l'étincelle dont va avoir besoin leur romance pour s'allumer.

On peut guère faire plus amour impossible ! Grace et Reid s'est perdus d'avance mais la magie opère et donne lieu a une sublime romance saupoudrée de suspense qui m'a scotché à ma lecture. Je n'ai pas vu le temps passé. Le rythme est bon. Tous les ingrédients sont là : romance, suspense et érotisme sont présents et très bien utilisés.

Bref un excellent moment de lecture que je vous conseille !

http://lachroniquedespassions.blogspot.com/
Stage Dive, tome 2 : Play Stage Dive, tome 2 : Play
Kylie Scott   
Je n'avais pas ri autant avec un livre depuis bien longtemps !! Quel bonheur !
Ce roman est du pur délire... un pur délice !!

Je me suis bidonnée du début à la fin. La raison ?
MAL !! Cet homme est un ovni, un démon, un "chiot sous stéroïdes" comme dirait Evie. Il est unique ! Atypique. Survolté. Complètement syphonné. Barje. Egocentrique. Fatiguant. Usant. Exubérant. Détonant !!.... Et aussi attendrissant. Incroyable. Sexy. Touchant. Merveilleux !!
Ses répliques et réactions sont hallucinantes et à se tordre de rire ! Et comme le dit l'adage : "femme qui rit, à moitié dans ton lit"... plus les pages défilaient, plus je riais et, plus mon amour pour Mal grandissait !!
C'est un gros coup de foudre pour ce personnage si singulier !

C'est sensuel, hilarant et émouvant !! GARANTI 100 % PLAISIR ! Foncez et lisez -le vite !




par toutoun
Devil's Rock, Tome 1 : Enchaîne-moi Devil's Rock, Tome 1 : Enchaîne-moi
Sophie Jordan   
Un avis + détaillé sur : http://wp.me/p6618l-8Wj

{Marina}

J’ai beaucoup aimé la plume de Sophie Jordan dans Prémices. La couverture et le résumé de Enchaîne-moi, m’ont vraiment donné envie de découvrir le premier tome de la série Devil’s Rock.

[...]

C’est une très belle romance, douce et brûlante, hot à souhait…

L’héroïne est un peu trop lisse à mon goût mais j’ai beaucoup aimé le héros. Knox est viril, sexy, sombre et cru, tout en ayant une belle âme…

J’ai eu un peu de mal à plonger dans l’histoire. L’écriture de Sophie Jordan est fluide, mais j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop de longueur sur la première partie du livre.

Puis, peu à peu, l’intrigue se met en place, les personnages sont plus approfondis et j’ai fini par accrocher.

A tel point que je suis maintenant impatiente de lire la suite, et curieuse de connaître le dénouement de l’aventure de tous les personnages de Devil’s Rock. Il y a un potentiel énorme dans chaque d’entre eux…. Des rebondissements attisent la curiosité et donnent envie d’en savoir plus sur eux, sur ce que l’avenir leur réserve.

Off-Campus, Tome 4 : The Goal Off-Campus, Tome 4 : The Goal
Elle Kennedy   
J'ai commencé ce livre avec plusieurs à priori, 3 pour être précises :
- Je n'ai jamais réussi à m'attacher au personnage de Tucker dans les autres romans, il était totalement absent et insipide lors des rares fois où on le croisait
- Je n'appréciais pas non plus le personnage de Sabrina
- L'idée qu'elle tombe enceinte me paraissait totalement idiote, mais soit, à voir
Et mes à priori étaient fondés au final. Je n'ai pas aimé ce livre. Je ne peux pas dire que je l'ai détesté mais tout de même. Il y a trop de choses qui ne cadrent pas.
Enfin bon parlons des personnages. Le personnage de Tucker est le pire de celui des garçons. Il est mielleux à souhait et honnêtement, c'est un boulet qui se laisse absolument faire. Alors oui la patience, la douceur, le romantisme c'est bien beau tout ça mais à un moment donné il faut arrêter d'abuser. Elle l'empêche de la soutenir, de voir sa fille quand il veut et lui il dit "amen très bien mon amour on fera ce que tu voudras". C'est ni romantique, ni attentionné c'est tout simplement lâche.
Maintenant parlons de Sabrina, ou le personnage le plus incohérent auquel on puisse penser. Sabrina change d'avis comme de chemise. Elle se prétend être une fille hyper intelligente pourtant elle ne sait réagir à rien. Elle dit oui puis non, blanc puis noir. C'est très agaçant. Pour moi ce personnage est raté.
Dernier à priori, la grossesse. Je trouvais ça idiot et ça n'a pas loupé. Il n'y a aucune raison que Sabrina tombe enceinte. Lynchez moi si vous le voulez mais non ce n'est pas crédible pour un sous. Alors, on compte 99.7% d'efficacité pour la pilule contraceptive si elle est bien prise, ce qui veut dire que sur 1000 relations sexuelles il y aurait 3 risques de tomber enceinte. Alors oui si elle est bien prise, mais Sabrina a des relations sexuelles plus ou moins régulières et elle rêve plus que tout à son avenir, donc elle doit faire attention, autrement ça ne cadre absolument pas avec ce personnage déjà très bancal. Deuxième point, je suis désolée mais une phrase du livre est totalement absurde à savoir "il y a autant de risque de tomber enceinte avec juste le bout qu'avec une éjaculation". C'est une ineptie. Il y a un risque de tomber enceinte avec juste le bout oui, mais jamais aussi fort qu'avec une éjaculation complète. En d'autre terme : juste le bout + pilule = une chance tellement infime d'une grossesse que s'en est ridicule.
Pour ce qui est du reste de l'histoire, déjà il faut croire que l'auteur aime les personnages brisés, on a eu le droit à tout, violence, alcool, viol, famille monoparental, pauvreté et maltraitance.
Je saluais sur le dernier livre la chute plus plausible avec la mort de Beau qui prend au final son importance vraiment dans ce tome mais alors là je ne salue pas du tout la fin. Non mais honnêtement, elle devient limite major de promo avec un bébé de quelques mois, publie dans une super revue, Tucker achète une affaire super florissante et songe à s'étendre. Cui-cui les petits oiseaux quoi.
Fin bref, ce roman n'avait pour moi aucune construction et une logique bancale. De plus je ne sais pas si c'est ma version ou la traduction mais mon roman était bourré de fautes. J'avais déjà noté ce détail dans un chapitre du livre précédent et c'est franchement agaçant.
Autrement dit je suis très déçu de la manière dont se clos cette série. Très emballée par le début mais très déçue par cette fin trop peu travaillée et qui manque de cohérence.

par Lovea
Marked Men, tome 1 : Rule Marked Men, tome 1 : Rule
Jay Crownover   
C'est bête de se dire que j'ai acheté ce livre en étant certaine qu'il me plairait. Pourtant j'aime l'idée de ne pas m'être trompée.

Autant vous dire que je ne suis pas allée acheter ce roman avec ma mère... Mais j'aurais pu ! J'aurais dû. On aurait bien ri quand je lui aurais dit que c'est un roman plutôt porté sur l'érotisme. Eh ouais, maman. ^^

Bref ! Ce premier tome de la saga Marked Men m'a charmé, rien de plus simple et de plus fort. J'en ressors toute joyeuse et je n'ai qu'une envie c'est de courir à la Fnac acheter le second tome. Dommage qu'il soit deux heures du matin...

Ce qui m'a attirée en premier dans ce roman, ce n'est surtout pas ses passages chauds. Mais la simple et merveilleuse idée "d'entrer" dans un monde de tatoueurs et de personnes qui osent écouter du métal. Les tatouages et ma famille, c'est une histoire d'amour qu'on partage donc j'ai tout de suite été emballée par l'idée d'un bad boy tatoué des pieds à la tête -et percé en plus, nom de dieu, je vais faire une crise cardiaque ! En ce qui concerne le genre métal, ce n'est pas mon genre favoris question musique mais je vis avec un grand frère qui m'en fait manger tous les jours alors, honnêtement, Marked Men avait de bons arguments pour s'infiltrer dans mon cœur littéraire comme si on entrait dans un resto.

La plume de Jay Crownover est entraînante et très agréable à lire. Je crois que j'ai rarement été aussi emballée par la façon d'écrire d'un auteur. C'était simple mais j'ai trouvé super que grâce à sa simplicité elle fasse passer des émotions, etc...

L'histoire est très bien menée et Ô combien addictive.

Mais ce qui m'a vraiment plu, ce qui m'a conquise ce sont les personnages. Il ne m'a pas fallu dix pages pour m'attacher à tout ce petit monde en me disant que je me faufilerais bien dans l'histoire pour me faire une place parmi eux... Il pourrait pas y avoir un tome avec moi dedans, Jay, please ? Faudrait que je fasse gaffe à ce que j'écris, ça pourrait être mal interpréter...

J'adore les personnages, tous qui qu'ils soient. Bon, sauf Gabe (l'ex que j'aurais bien envoyé chier un milliard de fois) et les parents de Shaw (sur qui j'aurais bien craché si j'avais autant de talent que mon grand frère pour ce genre de trucs...). Mais sinon, qu'est-ce que je les ai aimé les personnages de ce merveilleux premier tome !

Rule Archer - le gars tatoueur dont tu tombes amoureuse dans ce premier tome.
Shaw Landon - la fille qui fait des études de médecine que tu voudrais désespérément être dans ce premier tome.
Rome Archer - le grand frère militaire que tu ne peux qu'aimer parce qu'il est merveilleux.
Remy Archer - frère jumeau de Rule (bon, il est mort trois ans plus tôt mais il vit à travers les personnages donc, tu t'y attaches quoi qu'il advienne).

Au fait, suis-je la seule à avoir trouvé ça génial que les frères Archer aient tous les trois un prénom qui commence par un R ? Pourquoi mes parents n'ont-ils pas eu la même idée ? Sérieux, des fois je me pose des questions sur eux ! ^^

Nash - le meilleur ami de Rule et tatoueur qui me donne envie de lui faire des câlins et ne me demandez surtout pas pourquoi, je ne sais pas.
Rowdy - ami de Rule et tatoueur aussi, que je ne demande qu'à connaître d'avantage !
Ayden - meilleure amie de Shaw et que j'adore tout simplement.
Jet - ami de Rule et chanteur d'un groupe de métal, je vais devenir sa plus grande groupie d'ici peu.
Cora - gérante du salon de tatouage, perceuse, et fille géniale que tu veux à tout prix avoir comme amie.

OK, aux premiers abords, ce roman à l'air d'être un cliché. Mais je le répète, parce que je l'ai déjà dit pour d'autres romans, je me fais un plaisir de lire les clichés. Ils me rappellent que ça peut vraiment arriver, plusieurs fois, à tout le monde. Et puis, je rêve de clichés. Mais finalement, lorsqu'on lit l'histoire, on passe au-dessus de l'idée du cliché - on lit et on est tellement dedans que rien ne pourrait nous perturber et on prend notre pied (sans mauvaise idée derrière la tête).

Les évènements de ce roman m'ont plu et satisfaite, je n'en attendais ni plus ni moins et donc, j'ai adoré ! De plus, j'ai beaucoup aimé les relations entre les personnages, quelles qu'elles puissent êtres. [spoiler]Je me suis doutée dès le départ que Remy était gay, j'ai du flaire. ^^ Et la réaction de Rome suite à cela m'a un peu déçue de sa part mais je suis sûre qu'il saura se rattraper le moment venu *regard qui veut tout dire et sourire faussement innocent*.

La déclaration d'amour de Rule à Shaw m'a fait fondre. Je crois qu'elle fait partie des plus belles que j'ai lu jusque-là. Je dis bravo à cette œuvre d'art vivante (bien que j'ai conscience qu'il est fictif) qu'est ce gars ![/spoiler]

En conclusion, il est clair que j'ai aimé ce livre et que je le recommande à tout le monde ! Parce que personne ne peut résister à ça. Non, je vous assure. C'est une saga vraiment prometteuse.

En tout cas, vous pouvez être sûrs et certains que je me jetterais sur le second tome (et les tomes suivants) comme si c'était le dernier livre de la planète.


par Sheo
Listen to Your Heart Listen to Your Heart
Kasie West   
Une histoire doudou comme je les aime. Oui c’est cliché, oui on sait toute l’histoire avant même de l’avoir lu, mais on y prend quand même un moment de plaisir.
C’est léger, les personnages sont pas tête à claque et la romance est mignonne, donc tout ce qu’on a besoin parfois dans une histoire d’amour.
Wild Cards, Tome 2 : Attirance & Indécision Wild Cards, Tome 2 : Attirance & Indécision
Simone Elkeles   
J'étais assez emballer quand j'ai commencé à lire ce lire mais je ne pensais pas être déçu comme ça.
[spoiler]A cause de la mort de Trey, tout c'est éterniser, chaque chapitres se répétaient pour moi jusqu'au trois dernier. Non mais Vic, faut être plus fort! le temps qui s'est écoulé entre la mort de Trey et sa prise de conscience de la fin était trop longue!! ok je veux bien qu'il soit perturbé, mais mon dieu!! j'ai failli arrêter ma lecture tellement j'en avais mare! Et Monica... Durant environ 20 chapitre elle dit "ohh Vic c'est pas de ta faute tu sais, ce n'était qu'un accident" mais elle ne ce décide pas de prendre sur elle et de dire que c'était vraiment pas de sa faute! que Trey se droguait et qu'en plus il l'a trompait??! Non non, c'est bien trop simple, il vaut mieux compliquer inutilement la situation, c'est bien mieux. Laissons Vic dans la dépression. Elle m'a énervé!!
Au début je compatissais pour son problème de santé, (j'ai moi même des problèmes de santé qui sont un peu dure à vivre par moment, on est limité en activité et forcé de faire super attention parfois à nos mouvements enfin bref, j'arrivais à m'identifier à elle)
[/spoiler]
La fin est bâcler. [spoiler] Comme je l'ai dit, durant une vingtaines de chapitres après la mort de Trey, tout ce répétait dans la tête de nos personnages. Et d'un coup de baguette magique, les voila enfin ensemble!

Le moment où Monica décide enfin de parler de son problème via une vidéo qu'elle envoie à tous ses amis, on en entend plus parler apès ça, on sait même pas comment réagissent ses amis. La ça aurait dut être développer.
Et je sais pas un prologue aurait était trop dure à faire?^^
Parce qu'on attend depuis le début qu'il se mettent ensemble et ce n'est qu'avec un seul petit chapitre de fin qu'on doit se rassasier? L'auteur n'a pas tout donner, c'est dommage.
[/spoiler]
J'ai aimé quand même retrouver nos héros précédents, j'avais adoré leur histoire (mais pareil, pas de prologue :,) )
Too Late Too Late
Colleen Hoover   
Avant de commencer, il faut absolument que je vous prévienne. Too Late n'est pas à mettre dans toutes les mains. D'ailleurs, même l'auteure a prévenu tout au début du livre.

Vous le savez certainement, je suis fan de Colleen Hoover. c'est d'ailleurs en refermant son roman Maybe Someday que j'ai décidé d'ouvrir mon blog, pour dire à la Terre entière qu'il fallait lire ce roman.. Et tant qu'à faire, je vous conseille aussi Hopeless, Indécent et Ugly Love.. Confess aussi d'ailleurs.. ah et Jamais Plus aussi (même s'il change de ton)

Bref, c'est donc parce que je suis fan de CoHo, que j'étais hyper curieuse de découvrir l'histoire de Sloan. Il faut savoir qu'à la base, l'auteure a écrit cette histoire pour le délirer, et c'est à force que ses lectrices lui demandent de leur montrer, qu'elle en est venue à publier chapitre par chapitre Too Late, sur WattPad.
J'avais donc eu écho très vite de certains détails de ce roman, et j'avoue, j'ai attendu sagement la traduction pour le lire car j'étais assez septique, voire réticente sachant certains points.. mais en même temps c'est Colleen Hoover, donc je me devais de la lire. (Il faut savoir que j'ai actuellement 31 livres de cette auteure dans ma bibliothèque.. En VO, en VF, de différentes Maisons d'édition, bref je suis accro)
C'est donc sans grande attente, et en connaissance de cause de que je me suis lancée hier dans cette lecture. Direct quand il est arrivé dans ma PAL.

La première chose que j'ai envie de dire, c'est que pour une fois je suis HEUREUSE d'avoir été spoliée. Heureusement que j'étais au courant des grandes lignes du bouquin, et heureusement que Colleen Hoover explique comment et pourquoi Too Late a été écrit, puis publié.. Parce que là, autant vous le dire tout de suite.. J'ai la moitié du temps de ma lecture à me dire "non mais WTF !!, t'es sérieuse là, Colleen ??"
L'écriture de CoHo est toujours addictive. Ça, c'est un fait, je ne peux pas lui retirer ça. J'ai dévoré les 350 premières pages (sur 470) .. Je suis passée par plusieurs stades durant ma lecture. Dès les premiers chapitres j'ai senti que je n'allais pas pouvoir m’arrêter de lire, et j'étais donc soulagée.. Puis, plus je tournais les pages, plus je déchantais.. pour ensuite retrouver espoir. Il faut dire que Carter avait tout pour lui au début. Malheureusement, Asa était là, et avait droit, lui aussi à ses chapitres (avec son point de vue). Du coup je suis passée par plein d'émotions. J'étais à fond, puis surprise, blasée, agacée, énervée, pi je reprenais espoir.. Jusqu'à la fin du livre.. enfin, quand je dis fin, c'est plutôt, la fin de l'histoire avant les prologues et épilogues.
Car Il faut le savoir, ce livre a été publié comme il a été écrit, et mis en ligne sur Wattpad.. Du coup, quand on arrive à la fin du livre, et qu'on se dit : ah, c'est bon, j'ai compris l'idée.. Ba Colleen Hoover nous en rajoute une couche.. puis une autre.. et encore une autre.. Franchement, les derniers chapitres là, je les ai lus presqu'en diagonales.

Je suis donc là à rédiger cet avis, et je ne sais toujours pas quelle note donner à ce roman.
Tout à l'heure, j'étais avec ma voisine-amie, et je lui parlais de mes impressions, à chaud (je venais juste de le terminer) et je lui ai sorti un truc du genre "non, mais je pense qu'en fait, l'auteure l'a écrit alors qu'elle faisait une overdose de Coca-Cola.."

En fait je pense qu'on a deux possibilité pour lire ce roman et l'apprécier un tantinet soit peu :
- Soit en ne connaissant pas la plume de l'auteure, et là, on n'en a donc aucune attente, et soit ça passe, soit ça casse.. (faut surtout ne pas trop réfléchir sur les réactions des personnages, car bien souvent je m'disais que ce n'était pas du tout crédible, voire pire, que ce n'était pas du tout plausible ..les histoires de dépôts de plainte, etc.. je veux bien que la justice américaine soit bancale, mais là, hein)
- Soit le prendre comme une grosse blague. Le prendre au 39è degré, et le lire avec humour.

En plus, je n'ai pas du tout réussi à avoir de l'empathie pour les personnages (j'y ai cru au début, mais c'était tellement surdosé, et pas réaliste par moment, ou du moins trop "catastrophisé", sans émotion).. Pire, même, j'étais agacée de voir que l'auteure avait envie de nous faire ressentir de la sympathie pour Asa.. Non franchement, j'avais envie de hurler durant certains passages.. Je n'ai pas du tout retrouvé la plume de l'auteure niveau romance, moments choupinou.. J'veux dire.. Ok, CoHo change totalement de registre, de genre.. mais mince quoi, où est passé ce qui a fait son style à proprement parler? Cette faculté qu'elle avait de nous faire passer des larmes aux rires en 3 paragraphes ?

En résumé, je ne sais pas quoi penser de cette lecture. Franchement, si ce livre avait un autre nom d'auteure sur la couverture (que je trouve bizarre mais qui représente finalement bien l'histoire), je ne m'y serais pas du tout intéressée.. C'est parce qu'il était écrit par Colleen Hoover que je l'ai lu, car comme on le dit souvent (Nos étoiles contraires, le film, ou encore l'introduction de Jay Crownover dans Wild Men 1) , quand on aime une personne, on serait "capable de lire sa liste de courses" tellement on est impatient de replonger dans ses œuvres, d'en découvrir de nouvelles..
Malheureusement, depuis November 9 que j'ai lu en VO, et Jamais plus que j'ai lu en VF, je commence à perdre mon amour pour ses romans. Je veux bien que les auteures ont le droit, et souvent ont besoin de changer de registre.. Mais .. je reste bloquée sur un truc en fait :
Comment peut-on passer de l'écriture de Jamais Plus, avec un message fort, beau, poignant.. à Too Late.. Comment, après avoir écrit Jamais plus, peut-on faire sortir de son imaginations des personnages, et surtout leur faire faire des trucs de ce genre ?
Colleen Hoover explique bien au début de son roman, qu'au départ, elle écrivait pour elle-même et n'avais pas l'intention de publier cette histoire... Bah j'ai envie de dire .. J'aurais peut-être préféré qu'elle le garde secret. Mon cerveau et mon petit cœur n'avait peut-être pas besoin de ça en fait..

En conclusion je dirai que si vous avez le cœur bien accroché, si vous arrivez à vous détacher des histoires précédentes de Colleen Hoover, si vous n'en attendez pas grand chose, et si vous gardez en tête qu'il n'est pas fait pour tout public, alors laissez-vous tenter, il vous plaira peut-être.
En ce qui me concerne, j'espère vite l'oublier. Et je ne le conseillerai pas du tout à ma fille qui est fan de Colleen. Je veux qu'elle garde son amour pour l'auteure intact. Par contre, je le conseillerai à mon amie Christelle, pour avoir son avis ;)
D'ailleurs si vous l'avez lu, je serai heureuse d'avoir votre avis.. pour voir si on a ressenti les même interrogations au fil de notre lecture..
L'Épopée de Xylara, Tome 2 : Vengeance L'Épopée de Xylara, Tome 2 : Vengeance
Elizabeth Vaughan   
Difficile de vivre avec des gens qui ne comprennent pas vos coutumes...et que vous ne comprenez pas.
C'est ce que vit Lara. Elue par Keir du Tigre, elle chevauche vers son destin, mais les dieux en décide autrement.
Quand la peste s'abat sur la compagnie, elle fait tout pour sauver la vie de ces gens qui vont devenir son peuple. Mais c'est sans compter ces ennemis et la maladie qui lui resiste.
Elle ne s'arrêtera pas avant d'avoir fait des ravages, et il sera alors trop tard.
On vit et tremble avec Lara. Des larmes et du chagrin, de la colère et de l'amour, un suspens innatendu et des amis qui se retournent contre vous.
Les ingrédients d'un second tome réussit

par Ceinwèn
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3