Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AnnaMaNana : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La reine soleil l'aimée de Toutankhamon La reine soleil l'aimée de Toutankhamon
Jean Markale   
Dans la Cité du Soleil brûlent les derniers feux du règne d'Akhénaton et de Néfertiti.

L'Egypte est au bord du gouffre et s'inquiète : qui succèdera à ces souverains exceptionnels ? Les regards se tournent vers Akhésa, troisième fille du couple royale, à l'extraordinaire beauté,
déterminée à poursuivre l'œuvre de paix de son père.

Tous les obstacles tombent devant sa volonté farouche et son sens inné du pouvoir : Akhésa a le profil d'une reine. Elle montera sur le trône aux côtés d'un jeune homme follement amoureux, le célèbre Toutankhamon.

La destinée de l'Empire égyptien est entre les mains de ces deux adolescents. Admirés mais isolés, sauront-ils préserver la destinée de l'Empire égyptien et braver le puissant général Horemhed, éminence grise du pouvoir qui rêve d'être Pharaon ?

Fille d'Avalon, Tome 2 : La Chasse Infernale Fille d'Avalon, Tome 2 : La Chasse Infernale
Jenna Black   
http://lune-et-plume.fr/la-chasse-infernale-de-jenna-black/

Lors de ma lecture du premier tome je me suis demandée pourquoi j’adorais autant cette série alors qu’il n’a vraiment rien d’originale. Et la, alors que je viens à peine de fermer le deuxième tome, je continue de me poser la question. Je suis accro et je veux la suite !!! Vite !!!!

Il y ce petit truc dans ces livres, je ne sais pas exactement quoi, mais il y a cette petite chose qui fait qu’on est incapable de les lâcher une fois commencer, on a besoin de connaitre la suite.

Ce tome est surtout centré sur Dana, Ethan et l’Elferoi, les autres personnages passent au second plan, ce qui n’est pas si dérangeant que ça au final car ça nous permet de nous concentrer uniquement sur l’évolution de l’intrigue.
Fille d'Avalon, Tome 1 : Derrière le Voile Fille d'Avalon, Tome 1 : Derrière le Voile
Jenna Black   
Petite découverte... Mon ressenti est un peu mitigé. J'ai aimé le début..Dana, notre héroïne, en a marre de sa vie. Sa mère est alcoolique et c'est elle qui gère tout. elle décide de retrouver son père en Avalon... le seul endroit où les Faes et les humains cohabitent ensemble. Bien entendu, rien ne se passe comme prévu...
D'un côté, Dana n'a que 16 ans mais je me disais qu' avec sa drôle de vie, elle serait moins naïve et surtout plus mature ... certains de ses choix sont surprenants... surtout sentimentalement, on s'attend à plus de retenu... bref, certains moments étaient "cucul la praline"... Au bout d'un moment, notre héroïne percute! et là, l'histoire prend forme! Les cent dernières pages étaient vraiment intéressantes! Dana nous semble plus motivée et forte. Cela m'a donné envie de savoir la suite et de comprendre son secret... son pouvoir...

par Leedz
Fille d'Avalon, Tome 3 : Envoûtant Murmure Fille d'Avalon, Tome 3 : Envoûtant Murmure
Jenna Black   
Il s’agit ici du dernier tome de cette saga. Et malgré le fait que ça reste jeunesse, cette trilogie est agréable à lire et elle nous permet de nous plonger dans le monde de la Faëry.
J’ai passé un bon moment en compagnie de Dana, Ethan et Keane. J’ai tout simplement adoré le sarcasme de Dana, à travers ses répliques elle a su me faire sourire.
Ce dernier tome n’épargne rien à Dana, l’auteur lui en fait voir de toutes les couleurs, et je dois admettre que le tout est rondement mené. Vous naviguerez, et ce tout comme Dana, entre sentiment, action, révélation, pardon, pression et décision.

Un saga simple mais agréable à lire. Avec ce qu’il faut d’action, de romance et d’intrigue.

par coco69
Et puis après ? Et puis après ?
Katie Williams   
Je dirais que ses la couverture qui ma plus en premier.
Ensuite un résumé très alléchant.
Et pour finir et bien rien de rien je n'est pas accroché ...
Dommage.
Marquise66
Hex Hall, Tome 3 : Le Sacrifice Hex Hall, Tome 3 : Le Sacrifice
Rachel Hawkins   
Franchement, je suis restée scotchée jusqu'à la dernière page, la dernière ligne, le dernier mot, le dernier point. Et en lâchant le livre, je me suis dit : "Ca y est, c'est fini, Sophie était vraiment incroyable".

Gentille, attentionnée, généreuse, mais aussi pleine d'humour (avec une pointe de sarcasme), Soph est vraiment une supère héroïne de roman que l'on a envie de retrouver encore et toujours !
Des phrases bien construites, des péripéties pleines d'action, du suspens, des vannes à gogos, des traîtres, des ennemis devenus alliés pour la même cause, un triangle amoureux infaillible même si nous avons toute notre préférence, voilà la recette magique de Hex Hall. Plus une fin pas prise de tête où rien est compliqué. L'auteur a préféré se concentrer sur ce qu'il se passe entre les pages. Et d'ailleurs, ces pages, on les tourne, encore et toujours, sans s'arrêter, sauf peut-être pour se dire "Il ne me reste plus que trois chapitres".

Alors,
NON, ce n'est pas de la grande littérature,
NON, ce n'est pas la meilleure héroïne de tous les temps,
NON, ce n'est pas le meilleur de la saga,
NON, ce n'est pas LE livre de l'année ;

Mais,
OUI, c'est un bon divertissement
OUI, il nous permet d'oublier les misères du quotidien
Et surtout :

OUI, il nous donne envie de rêver.

par lilas16
2097 mémoires de mon père 2097 mémoires de mon père
Jérôme Bezançon   
il m'est impossible de noter mon propre bouquin !!!

mais je peux par contre mettre en copie, quelques retours de lectures trouvés sur des sites et forums :

sebastien torregrosa a donné son avis sur le livre 2097 : mémoires de mon père

A lire absolument !

C'est un roman d'anticipation qui ne vous laissera pas indifférent, tant il transpire de vérité.

De chapitre en chapitre, l'auteur vous ballade dans un univers hallucinant et qui pourrait être malheureusement le notre.

Des mots d'amour laisser à son fils, des scènes à vous rendre mal à l'aise, ce romain est rempli de complexités, de contradictions, de haine et d'affection sans bornes, toujours dans une immense sincérité...rien n'est mâcher ! Et c'est que rend ce livre encore plus intéressant.

A mettre dans toutes les mains des personnes qui ont une conscience éveillé et foi en l'avenir de l'être humain.

Bonne lecture.


Le mardi 22 avril 2014 à 15h19
Michèle Brondino
a donné son avis sur le livre 2097 : mémoires de mon père
0.25

Un livre addictif qui nous tient, haletant, la gorge serrée dès les premières pages et jusqu'au dénouement final.
Jérôme Bezançon a tout d'un grand écrivain!
Celui qui sait merveilleusement bien planter son décor et parvient à nous embarquer avec aisance dans son univers kafkaïen. L'auteur nous fait asseoir dans un fauteuil rouge moelleux et confortable digne d'une belle salle de cinéma pour nous faire rapidement décoller du siège en nous permettant de partager les expériences, les doutes, les joies, les regrets de son héros...avec la même intensité visuelle qu' un chef d'oeuvre cinématographique !
Cruel ? Violent ? Visionnaire? un véritable éléctrochoc ?
Le message est clair. la société doit évoluer sinon "l'homme est un loup pour l'homme", nous le savons bien. Et l'avenir sera alors bien sombre...
A quand la suite ???

stéphanie bedrossian
a donné son avis sur le livre 2097 : mémoires de mon père
0.25

2097 mémoires de mon père est un roman d’anticipation qui dépeint la quête d’un homme à la recherche de son Salut. Mais ici point de mysticisme ; son affranchissement il ne le devra qu’à l’amour qu’il porte à son fils.
2097 est un roman très audacieux relatant une époque crépusculaire qui pourrait ne pas être très éloignée de la notre d’ici quelques temps si nous n’y prêtons pas garde…
Comme pour nous alerter des dangers qui pourraient nous guetter, l’auteur ne s’embarrasse pas d’enjoliver son récit. Le texte est cru, direct, violent, sans concessions ; ici point d’héroïsme manichéen.
Un roman pas si pessimiste que cela finalement puisque (et sans en dévoiler la fin), l’auteur garde malgré tout Foi en l’Humanité…

Erenik Erenik
Yannick Neuzillet   
Surprenant ! Addictif !

« Erenik » m’a fait penser aux contes de mon enfance, non à cause des fées car il n’y en a aucune mais pour son ambiance de merveilleux. L’écriture est fluide et simple. Les Erins forment un peuple heureux et attachant. Hélas leur parcelle d’Erenik est en grand danger et menacée d’extinction. Pour la sauver, il faut qu’un Erin quitte la parcelle et traverse les quatre autres afin de redonner vie à la Nature.

Le sort, aidé du vieux sage Tano, va désigner Bost. Généreux et plein de ressources, ce dernier accepte la charge qu’il ne sollicitait pas. Nous allons le suivre tout au long de son périple. Il va être confronté à la violence, à la trahison et seuls son courage, son intelligence, son astuce mais aussi son amour pour Erenik et plus particulièrement pour Cuig, jeune garçon de 15 ans, maladroit et à la mémoire défaillante mais d’une gentillesse à toute épreuve ainsi que la mère de celui-ci, Bes, lui permettront de venir à bout de toutes les difficultés.

J’ai bien aimé « Erenik ». Yannick Neuzillet a su créer différents mondes où la Nature est un personnage à part entière. Les rencontres que va faire Bost sont toutes plus singulières les unes que les autres. Quant à la fin, cela a été une totale surprise. L’auteur est en train d’écrire un préquel à son œuvre que je découvrirai avec plaisir.

par Goewin
Horrible prophétie Horrible prophétie
Victoria Martin   
On m'aurait dit que cette nouvelle était une blague, une parodie de fanfiction ou le pastiche d'un premier roman d'ado qui ne lit pas trop, eh bien je l'aurais cru sincèrement.

Rien ne va dans cette histoire. Déjà, il n'y a aucune cohérence. Dès les premiers paragraphes, des gens effrayés et angoissés... retournent se coucher après avoir vu un bâteau fantôme sous une lune rousse (ou noire, ou grise, on ne sait point trop, cela change suivant la métaphore choisie mal à propos pour décrire le ciel). C'est vrai que c'est tellement classique comme évènement.

Ensuite le personnage principal qui décide, horrifié par un meurtre atroce dont on ne connait pas le coupable, de se mettre à trucider tout le monde, en espérant un jour tomber sur le tueur, ça aussi, c'est très cohérent. Tant pis si le tueur est un truc magique ou quoi car après tout, c'est pas comme si on était dans un monde avec de la magie, que l'héroïne était magicienne et qu'il y avait une académie de magie, plein de magiciens super avisés tout ça... oh wait! Mais non, ne cherchons pas et tuons tout le monde, pendant que l'autre meurtrier continue de tuer.

Et les habitants du village, eux aussi horrifiés par le meutre, sont ravis de voir Lenora tuer plein d'innocents au hasard. C'est même pas que cette idée de fond est si tordue que cela, encore que, mais on peut dire que c'est de la paranoïa, néanmoins c'est tellement mal expliqué ou justifié que c'est du grand n'importe quoi !
On est là à devoir gober des actions et décisions, toutes plus WTF les unes que les autres, le tout sous forme de résumé mal formulé comme si c'était un enfant qui parlait.

L'écriture est faite de phrases qui souvent n'ont pas de sens, pas de construction ou sont tout simplement maladroitement très formulées("Ces quelques minutes futures où, le roi et la reine seraient impuissants face au cadavre d’un habitant"), de mots employés à la place de leurs antonymes, de métaphores ridicules ("caravelle noire transparente comme les ténèbres"... les ténèbres sont à la fois noires, opaques, et transparentes. Très fortes) ou suranées, avec parfois des focus soudains et inutiles (au milieu d'un résumé d'une brève action, nous avons droit à la rapide description du poignard avec lequel machine tue truc... parce qu'il est joli ce poignard tout de même).

Si on rajoute le manque d'originalité (le bâteau fantôme digne du Black Pearl qui n'a aucun rapport avec le contenu de la prophétie, et qui vient et va on sait pas trop pourquoi, une académie de magie, un vampire en directeur...), je ne comprends pas. Sincèrement, je ne comprends pas.

J'aimerais bien citer des aspects positifs, le fait que 2-3 idées sont intéressantes, ou que c'est bien d'écrire du dark mais tout est tellement gratuit que ça ne suffit pas et surtout pas pour un roman ! Pour une histoire racontée vite-fait à un ami, je veux bien, mais pas pour un produit fini, un livre, rien ne va.

Non, là, je suis largué, je comprends pas.

par Zalexis