Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Anne-137 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Furie divine Furie divine
José Rodrigues Dos Santos   
J'aime beaucoup ce livre comme les autres Dos Santos. En tout cas ça fait peur la mentalité des fondamentalistes. L'islam tolérant et pacifique en prend un coup. Livre, apparemment bien documenté qui tient le lecteur en haleine. Regard sévère mais réel sur le monde des radicaux islamiste.
On se pose des questions inquiétantes sur la lente invasion dans notre occident quant á la motivation de cette avancée.
Si les sourates mentionnées que l'auteur cite sont réelles, il faut effectivement s'inquiéter et regarder cette lente montée avec circonspection...
Pandemia Pandemia
Franck Thilliez   
Hasard de l’actualité, c’est au moment où l’on apprend que la grippe saisonnière a entrainé plus de 18000 décès cette année, que le virus Ebola fait rage en Afrique et que le coronavirus fait des ravages au moyen orient que parait « pandemia », 9ème opus des aventures de Sharko et Hennebelle.

Depuis plusieurs années maintenant, chaque nouveau roman de l’auteur est un évènement attendu par les amateurs du genre.
Et « pandemia » avec ses 644 pages ne déroge pas à la règle.

Dès les premières pages, on est happé par les intrigues. Je dis bien les, deux intrigues se déroulant en parallèle. Si à priori, elles n’ont rien à voir entre elles (personnages, lieux, sujet, totalement différents) un habile jeu de labyrinthe les fera se rejoindre. Malgré tout, il n’y a aucun fouillis, l’auteur maintient un ensemble cohérent tout au long du roman, on passe sans problème d’une enquête à l’autre.
Tout au long du roman, la tension ne cesse de grandir, on est captivé par ces intrigues réalistes, qui pourraient s’inscrire dans notre quotidien. Au fil des pages, on se demande « et si c’était vrai », « et si ce virus existait réellement », à tel point qu’on ne peut plus refermer le livre tellement il est vital d’en connaitre la fin.

Franck Thilliez maitrise parfaitement ses personnages. Personnages auxquels on n’a pu que s’attacher au fil des années. C’est toujours un bonheur de retrouver Franck, Lucie mais aussi leurs jumeaux et leur équipe.

On ressent la tension et l’angoisse au travers de l’écriture fluide, agréable de l’auteur mais on rit aussi et on versera des larmes, je ne dévoilerai pas à quel moment pour vous laisser le suspens.

Un conseil malgré tout, même si ce roman peut se lire indépendamment des précédents, je vous recommande de lire « atomka » et « angor » au préalable.

Mais avec « pandemia » Franck Thilliez ne répand pas uniquement le virus de la grippe, il répand aussi le plaisir de lire d’excellents thrillers.

Un thriller à lire absolument, éviter juste de le lire lors d’une épidémie de grippe ou au milieu d’une réserve ornithologique.

La Clé de Salomon La Clé de Salomon
José Rodrigues Dos Santos   
Dos Santos continue sur sa lancée ! Même genre même méthode que ses deux romans précédents, l'auteur nous amène avec brio dans le dédale de la physique quantique. La conscience et l'âme: existent-ils ? Même si le scénario connaît quelques longueurs, je me délecte toujours de cet auteur de talent. Ses oeuvres sont bien documentées et recherchées. À lire cependant après un bon...café !
La Confrérie du corbeau La Confrérie du corbeau
Peter Tremayne   
J'ai abandonné ma lecture au bout de 120 pages !
Je me suis en effet ennuyée tout au long de ces sept premiers chapitres.

Cette enquête "policière" ne m'a pas du tout passionnée, et ce bien qu'elle se passe en Irlande au VIIe siècle. L'intrigue prend toute la place au détriment des personnages et de leurs relations entre eux, lire des pages et des pages de dialogues sur le mystère de cette enquête ne m'a vraiment pas passionnée, et j'ai de plus trouvé la protagoniste plutôt antipathique.
Quant à la manière d'enquêter, je l'ai trouvé un peu trop moderne pour l'époque, peut-être à cause du vocabulaire employé.

J'ai donc préféré refermer ce livre plutôt que de me forcer à le terminer.

par Panthera
Le Projet K Le Projet K
Douglas Preston   
Un bon divertissement comme sait le faire Douglas Preston.
Ce techno-thriller à suspense nous emmène à réfléchir sur l'avenir des intelligences artificielles et sur ses bons et mauvais côtés.

Le roman en lui même est bien écrit et est plein d'action malgré quelques petites longueurs mais qui ne nuisent pas au récit.

Les personnages sont somme toute classiques mis à part Dorothée qui est un personnage virtuel mais assez poussé dans sont élaboration et on arrive à la prendre vraiment pour une personne (et non un logiciel) dans l'histoire sans s'en rendre compte à l'instar du jeune Jacob.
C'est vraiment ce personnage de Dorothée qui fait tout l'intérêt du roman.

La fin est pas mal mais il m'as manqué un petit quelque chose pour placer ce livre plus haut que Argent dans ma bibliothèque.

par Maks
Surtensions Surtensions
Olivier Norek   
Surtensions est le troisième livre de la trilogie des enquêtes du Capitaine Victor Coste.
Quel peut être le lien entre une sœur prête à tout voire même le pire pour faire sortir de prison son petit frère arrêté pour braquage, un jeune homme juif enlevé dans le but d’obtenir une rançon (comment ne pas repenser à l’affaire bien réelle d’Ilan Halimi), un père de famille soumis à un terrible chantage, un pédophile et un ancien légionnaire serbe ?
Flic expérimenté devenu écrivain par choix, Olivier Norek maîtrise admirablement bien son sujet. Il s’inspire de sa vie pour brosser des personnages très crédibles. Olivier Norek a exercé comme lieutenant de police à la Section Enquêtes et Recherches du SDPJ 93 (Service Départemental de Police Judiciaire). L’auteur sait faire partager à son lecteur son expérience de terrain et sa passion pour le métier de flic. Il colle de près à la réalité, en la concentrant peut-être, mais jamais en la déformant. Personne n’est épargné, ni les petites frappes, ni les policiers - même si ces derniers s’en sortent plutôt bien grâce notamment à la grandeur d’âme de l’inspecteur en chef Victor Coste, prêt à tout pour défendre les siens, même à se dénoncer à la place d’un membre de son équipe. Chevaleresque, Victor Coste pense d’abord à ses collègues avant ses intérêts personnels quitte à devoir affronter sa hiérarchie. La passion de Victor Coste pour son métier commence à s’user. Il faut savoir que le 93, est l’un des départements le plus criminogène de France.

Impossible de ne pas être impressionné par la première partie de ce livre, partie consacrée essentiellement à la description d’un univers carcéral à la limite du supportable, le Centre pénitentiaire de Marveil, d’un réalisme incroyable. Le lecteur subit presque lui aussi les rouages du système avec son lot d’agressions, de menaces, de surpopulation … Même les conditions de travail des surveillants sont décrites avec précision. Rien ne nous est épargné. Spectateur de cette montée en puissance de la violence au fil des pages et au rythme des événements, nos nerfs sont déjà en surtensions dès la première partie (définition : tension électrique anormalement élevée). Les premiers chapitres sont tout simplement excellents. Ils nous plongent dans le monde carcéral avec horreur, violence et sans censure. L'auteur met en avant ses talents et son expérience pour nous immerger dans cette atmosphère sombre où l'ambiance est dérangeante. Les scènes sont détaillées, la tension est palpable, l'intrigue se met en place de façon cohérente. Impossible de décrocher, le livre est addictif. Le récit est rythmé et ne laisse pas de place à l’ennui tellement il y a de retournements de situations.

Premiers contacts avec Victor Coste et de son équipe. Des personnages vraiment bien travaillés, qui entretiennent une relation très soudée et touchante. Je suis sous le charme et ai bien l’intention de lire plus tard les deux précédents livres de la trilogie. Pendant tout le livre, le lecteur est en survoltage, il court avec Victor, Johanna, Sam et Ronan et tremble pour eux. Tout l’univers du policier est présent, des supérieurs aux collègues jaloux qui mettent des bâtons dans les roues, un avocat véreux … Rien ne manque même une discrète histoire d’amour entre Coste et Léa, une femme médecin légiste. Tout ce qu’on peut lire dans le livre est plausible. L’auteur ne nous épargne aucun aspect de la vie d’un policier : un agenda en continuel mouvement, des prises de risques importantes, des rapports hiérarchiques pas toujours évidents. Les policiers doivent agir ensemble comme les cinq doigts de la main, être solidaires et entretenir des rapports de confiance entre eux.
On se familiarise avec les conditions de vie des policiers, leurs motivations, les risques qu’ils prennent au nom de la vérité et de la justice et cela très souvent au détriment de leurs vies de famille. On aimerait que cela se termine par l’arrestation des coupables et un moment de détente bien mérité pour les policiers, une juste récompense de tous leurs efforts mais Olivier Norek nous fait participer à la vraie vie des policiers et tout ne se termine pas toujours pour le mieux dans le meilleur des mondes…
Deux extrêmes qui se rejoignent. Une partie très noire, qui bouscule, perturbe… et une partie profondément humaine touchante qui déclenche un profond sentiment d’empathie.
Effet jubilatoire et addictif garanti…



par soizig
Le Syndrome [E] Le Syndrome [E]
Franck Thilliez   
Le Syndrome [E] est mon premier roman de Franck Thilliez et je dois bien avouer que je n'ai pas été déçu. L'histoire commence sur les chapeaux de roue avec un passionné de cinéma qui déniche quelques vielles bobines et en visualisant l'une d'elles se retrouve aveugle. Ah oui, j'oubliais il a aussi un cercle blanc en haut de la bobine, ça ne vous fait pas penser à un excellent film d'horreur japonais, vous?

Et oui, moi aussi mais la comparaison s'arrête là! Et bien heureusement d'ailleurs. Pour la suite Franck Thilliez nous embarque dans un thriller époustouflant bourré de rebondissements en tous genres et de plus, excellemment documenté. Il y a énormément de recherches, que ce soit scientifique (les effets des images subliminales par exemple), historiques (les orphelinats) ou techniques (le cinéma depuis ses débuts). Cela ne fait qu'augmenter la puissance de ce roman en ancrant l'histoire dans notre réalité.

Ensuite, il y a les deux personnages principaux bien connus des fans de Thilliez:
- Lucie Hennebelle: jeune inspectrice à Lille, mère de famille célibataire, d'apparence fragile mais très efficace
- Franck Sharko: commissaire balaise, un vrai roc, bourru, ressorti d'un placard, schizophrène

Ces 2 flics ont au début chacun leur enquête mais très vite, elles vont se rejoindre et ils devront apprendre à travailler ensemble ce qui ne sera pas simple.

Le thriller est énorme, abominable par moments, mais sans longueurs. Le seul bémol serait éventuellement la romance qui s'installe peu à peu dans le récit mais pourquoi pas? En tous cas cela ne m'a pas du tout gâché mon plaisir.

Je ne vous dévoilerais rien de plus pour ne pas vous empêcher de découvrir ce roman mais sachez juste que la suite (et pas encore la fin) se passe dans GATACA qui sera sans nul doute l'une de mes prochaines lectures.

par BenoitD67
De force De force
Karine Giebel   
Karine Giebel, sur le thème de la vengeance : les ingrédients de base étaient déjà là pour faire de ce livre un petit bijou. Et s'il n'atteint pas le niveau du Purgatoire des innocents, c'est un très bon page-turner.

La tension est maintenue tout au long du livre. La force de ce roman réside, comme dans tous les romans de Karine Giebel, dans ses personnages, leur psychologie. Complexes, souvent en demi-teinte, il est difficile de se faire un avis définitif sur eux, et au fil de la lecture, mes sentiments sur leur compte se modifiaient constamment, changeaient de direction comme une girouette dans une tempête.
L'histoire est bien construite et le huit-clos oppressant, même si certains éléments sont éventés assez rapidement. Mais pas l'ensemble, en tout cas pour ma part, et du coup, j'ai trouvé la fin percutante. J'aime quand un élément vient éclairer l'ensemble du récit et lui donne une autre tonalité, ce qui s'est produit avec ce roman.

J'ai dévoré ce livre, et ai beaucoup apprécié ma lecture. Ce n'est pas le plus fort de ses romans, mais reste efficace et prenant.

Merci à Babelio et aux éditions Belfond, j'ai été ravie d'avoir la chance de découvrir le nouveau Karine Giebel, ce qui est toujours un événement en soi.

par Amaranth
A comme Apocalypse A comme Apocalypse
Douglas Preston    Lincoln Child   
Cinq ans après une expédition qui avait mal tourné, faisant échouer le navire en quête de récupérer un météore géant ; il est plus qu'urgent et vital de détruire cette chose qui a évolué et qui menace à présent l'humanité...

On suit ici la suite des aventures de Gidéon Crew, détenteur d'une mission aussi périlleuse qu'extraordinaire. Direction la pointe du continent sud-américain, sur les traces d'un terrible naufrage et de découvertes insolites, impressionnantes et inquiétantes.

Comment une météorite a pu prendre autant d'ampleur et se transformer en une plante mutante et phagocyte ? D'analyses en recherches scientifiques, la mission est de taille pour notre ami Gidéon. Mais sait-il seulement où il met les pieds ? Le récit est rythmé et l'action bien au rendez-vous. On est intéressé et happé par ce monstre extra-terrestre dont on a envie de tout connaître, alors qu'il nous fait peur. Les auteurs réussissent à nous captiver et à nous emmener sur un terrain étrange. L'écriture est urgente, le temps presse... Les personnages sont un peu stéréotypés, mais parfaitement crédibles. L'atmosphère est préoccupante tout au long du roman, pour basculer au fur et à mesure dans l'horreur ou le cauchemar.

On avance le ventre noué dans un suspens insoutenable. Ce roman trépidant ravira les esprits curieux et scientifiques ou autres amateurs de science-fiction. Attention le compte à rebours est commencé !
Les enquêtes de Pescoli et Alvarez, Tome 4 : Linceuls de glace Les enquêtes de Pescoli et Alvarez, Tome 4 : Linceuls de glace
Lisa Jackson   
Ayant déjà lu un thriller de Lisa Jackson que j'avais trouvé super, je me suis lancé à corps perdu dans ce bouquin. Hélas, je dois avouer que je suis assez déçu. Les personnages sont certes très attachants, mais l'action est assez lente à venir et finalement l'identité du tueur est assez étonnante quoique décevante. Pleins d'autres possibilités s'offraient à l'auteur et finalement, l'on est face à un inconnu. Pour ce qui est du style de l'auteur, il est assez fluide et les descriptions sont toujours aussi bonnes. L'hiver décrit par Lisa Jackson est un réel plaisir à lire.