Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Anne-Marie-31 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Ténèbres, prenez-moi la main Ténèbres, prenez-moi la main
Dennis Lehane   
Reprenant le thème de l'enfance, et de l'impact que peut avoir le passé même vingt ans plus tard, Dennis Lehane explore les hasards de la vie. A coup de crucifixions, démembrements, torture, leurs descriptions emmènent nos deux héros face à leurs propres peurs. On en sort pas indemne, mais celui-qui à aimer les œuvres de Lehane, aimera aussi celle-ci. La noirceur de cette réalité y est décrite de la plus belle des manières avec des relents d'espoir et d'humanisation de l'âme du narrateur.
Sacré Sacré
Dennis Lehane   
La relation entre Patrick et Angela m'a bien plus émue que la grande majorité des romances que j'ai pu lire. Elle n'est pas parfaite et aseptisée comme l'amour est souvent fantasmé. Elle est profondément humaine et touchante.

par Kallyx
Prières pour la pluie Prières pour la pluie
Dennis Lehane   
Après une fin aussi émouvante et triste que celle de "Gone Baby Gone", il n'était pas facile de proposer une suite crédible aux aventures du couple de détectives privés de Boston, Patrick Kenzie et Angela Gennaro. Et pourtant Dennis Lehane a su une fois de plus nous embarquer pleinement dans cette histoire dans laquelle un tueur d'une extrême et sournoise intelligence va créer de sérieux soucis à nos deux héros.
C'est toujours aussi bien écrit, prenant, et même si côté psychologie l'auteur a fait le tour de ses deux personnages favoris, ces derniers n'en restent pas moins attachants.

par Gryfondor
Un pays à l'aube Un pays à l'aube
Dennis Lehane   
Dennis Lehane situe son action à Boston en 1918/1919. C’est la fin de la première guerre mondiale avec le retour sans gloire des soldats dont le travail a été pris par des Noirs.
L’intrigue est constante, le contexte historique méticuleusement rendu. À lire sans faute



par pierrot
Mystic river Mystic river
Dennis Lehane   
Un trés bon livre dont l'atout principal reste les personnages, j'ai vraiment vécu avec eux le temps de ma lecture. Mais, comme pour presque tout les policiers, j'avais deviné le coupable bien avant la révélation alors que j'aurais aimé être bluffée comme beaucoup de lecteurs. Il m'en reste néanmoins un très bon souvenir car le livre se lit très vite et l'on tourne les pages avec plaisir.

par alienorb
Moonlight Mile Moonlight Mile
Dennis Lehane   
Alors que Patrick Kenzie occupe un emploi précaire dans une grosse société de surveillance, Béatrice McCready resurgie dans sa vie. Sa nièce, Amanda, alors agé de 16 ans, a de nouveau disparue...

J'ai eu plaisir à retrouver Patrick et Angela qui depuis la précédente affaire McCready se sont remis ensemble et ont eu un enfant. J'ai beaucoup aimé les scènes avec Gaby, leur fille. C'est un vrai rayon de soleil au milieu d'un monde très triste et violent que cotoie les deux détectives par le biai de cette nouvelle enquête. On arrive assez tardivement dans l'affaire. Amanda se révèle être une gamine très intelligente et débrouillarde contrairement à sa mère, Hélène, toujours aussi immature. Elle se retrouve mélée à une sordide affaire de traffic d'enfant avec la maffia russe lorsque Patrick la retrouve. Connaître le passé d'Amanda m'a permis de mieux comprendre ses agissements même si je ne les approuve pas tous. Elle a tiré beaucoup de force de son passé. Une suite intéressante.

par Val88
Un dernier verre avant la guerre Un dernier verre avant la guerre
Dennis Lehane   
1er volet avec le duo Kenzie et Gennaro
Trés bon polar, suspense, humour

par picpic
Coronado Coronado
Dennis Lehane   
Les romans de Dennis Lehane dépeignent en général une société défavorisée, un milieu qui nous renvoie une image peu flatteuse de gens vivant dans des conditions extrêmement difficiles, et dont les comportements atypiques sont dictés par les lois de la rue.
Dans ce recueil, l'auteur dévoile certains de ces comportements dont la violence prend des tournures différentes selon les situations. Même si au final la psychologie des personnages n'est pas approfondie, il n'en reste pas moins des portraits étonnants et qui font réfléchir quant à la nature humaine.
Cette œuvre courte présente cinq histoires dont celle intitulée "Avant Gwen", adaptée par l'auteur en pièce de théâtre dont le titre n'est autre que celui du livre. Les sujets abordés sont variés, et ne sont pas, étonnamment, tous aboutis. Il reste comme un goût d'inachevé, comme si l'auteur nous laissait la liberté de choisir une fin qui nous convienne.

par Gryfondor
Ce monde disparu Ce monde disparu
Dennis Lehane   
Sept ans après l'exceptionnel "Un pays à l’aube" et seulement trois après "Ils vivent la nuit" suite ayant pour cadre la Prohibition, l’écrivain de Boston est de retour pour mettre un point final à la saga du Joe Coughlin. Une histoire de rédemption qui retrace avec brio la fin d’une époque, d’un système, d’un clan au cours de la Seconde Guerre mondiale. Dans un style magnifiquement ciselé, Lehane dépeint ce monde de gangsters à la fois sombre et violent dans lequel crime, sang, passion et vengeance constituent les nouveaux ingrédients de l’American way of life.

"Ce monde disparu", se déroule en 1943 dans la ville de Tampa en Floride où Joe Coughlin, plus ou moins rangé des activités criminelles, sert de consigliere au sein du clan régi par son ami Dion Bartolo. Inconsolable depuis la mort violente de sa femme, Joe élève seul un fils qu’il voudrait préserver du milieu. Penché sur les eaux troubles de son passé, il a renoncé au pouvoir mais ses crimes le hantent et la rédemption est loin d’être gagnée.

« Tu penses qu’il te suffit de regretter tes péchés pour être quelqu’un de bien. Certains jugeraient méprisable ce genre d’illusion », lui lance un gangster. Chez Lehane, les hors-la-loi tourmentés ont la cote et il n’y a pas de héros; les bons tentent de faire simplement les moins mauvais choix dans un éventail d'options difficiles. La nature même de ce dilemme constituera un moteur pour Joe qui, naviguant avec succès entre politique et mafia dans un monde crépusculaire, tentera de conserver le peu de repères qui lui reste. Mais, tous ses efforts pour survivre seront vains et, dans une période où code d’honneur, amitié et sens de la famille se délitent, il paiera au prix fort toute une vie de péchés.

On avait laissé Lehane chez Hugo, voir Steinbeck, voici qu’on le retrouve chez Mario Puzo et les Soprano. "Ce monde disparu" est un surprenant exercice de virtuosité, multipliant lieux et intrigues complexes servi par une écriture fluide et percutante. Des personnages attachants et aux multiples facettes, un décor américain et cubain bien ajusté, une époque que l'auteur, toujours extrêmement documenté, connaît comme sa poche. Une nouvelle fois, tous les ingrédients sont donc réunis pour que la narration soit à la fois crédible et tranchante : fusillade magistralement chorégraphiée dans les rues de Ybor City, figures mythiques du clan mafieux Luciano, collusion entre politiques aveugles à la misère alentour et le dictateur Batista, jusqu’au final à couper le souffle dans la moiteur des champs de canne à sucre cubain. À la question rituelle, «Comment avez-vous travaillé pour ressentir la ville avec cette intimité», il n'était pas étonnant d'entendre Dennis Lehane déclarer «J’ai vécu en Floride par période pendant des années et, la seule ville où je me suis senti un peu chez moi, c'est Ybor City. Quand j'arrivais à Ybor City, je poussais un soupir de soulagement. ».

Ce roman n'est cependant pas qu’un récit de gangsters sous les tropiques ; c’est d'abord celui du rapport père-fils, un lien plus fort que tout pour Joe qui a renié son propre père pour choisir la mafia comme famille d’adoption. Pour que père et fils se comprennent, il faut souvent toute une vie que Joe va condenser en quelques instants. C’est l’élément clé du livre mais avant d’y parvenir, joie, trahisons, coups de théâtre et impasses jalonneront son chemin. La paternité a souvent été un thème central des livres de Lehane et l’auteur nous interroge « (…) quelle est la vraie définition de la famille ? Votre filiation ou celle que vous choisirez». A partir de cette question, le romancier nous invite à redessiner une Amérique vacillante à moment clé de sa construction.

Passé maître dans l’échantillonnage du récit, dans l’écriture de la sensation, Dennis Lehane nous sert ici un monument de plaisir qui sera une nouvelle fois porté sur grand écran. Ce monde disparu entre prochainement en production avec probablement son ami Ben Affleck à la réalisation.

Gabriel LANCASTER


Shutter Island Shutter Island
Dennis Lehane   
Quel talent ! Autant dans l'écriture, que dans la psychologie des personnages ou dans l'intrigue ! Tout est contrôlé, l'auteur nous emmène où il le veut, à travers tromperie et faux semblants. Le huis-clos renforce considérablement l'intrigue, et quand commence la seconde partie, on est littéralement scotché. Jusqu'à un final époustouflant, qui nous trotte dans la tête longtemps après la lecture. Un chef-d'œuvre !

par Mystix