Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Anne-Sophie-12 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Harry Potter et l'Enfant maudit Harry Potter et l'Enfant maudit
John Tiffany    Jack Thorne    Joanne Kathleen Rowling   
Pour une Potterhead impatiente de lire une nouvelle histoire dans ce merveilleux univers... c'est une énorme déception. Je ne sais même pas par quel point commencer.
Les personnages. J'ai aimé Albus et Scorpius. Le reste... c'est du grand n'importe quoi. J'ai eu l'impression de lire une mauvaise fanfiction écrite par un enfant n'ayant absolument pas compris l'essence des personnages.
Concernant l'histoire maintenant. On prend un semblant d'histoire, des éléments canon, et on fait un mélange absurde. L'histoire entière repose sur une énorme incohérence. Le plot twist final concernant un personnage est pire que ridicule, ça frise le deus ex machina de pacotille d'un écrivain en mal d'inspiration et cherchant désespérément à finir son scénario.
Une fois de plus, les Maisons sont sous-représentées, deux Serpentard ok, ça ça me plaît (bien que...), et le reste à Gryffondor. Euh, Poufsouffle et Serdaigle, ça existe aussi vous savez. Et en plus, le seul Poufsouffle qui était un minimum développé ? Pas de souci, on déforme totalement son caractère ! C'est juste stupide. Parlons de Serpentard. Nous sommes 19 ans après la Bataille de Poudlard. 19 ans après la guerre. Et surprise surprise, Serpentard est toujours la maison du Diable ! Waw, quelle évolution. Je vais faire une comparaison un peu risquée, mais après la Seconde Guerre Mondiale, les choses ont changé. Les points de vue ont changé. Il y a eu une évolution de la pensée. Là... rien.
Le Retourneur de Temps. Son utilisation est totalement ABSURDE. Ça va à l'encontre de TOUT ce qu'on a appris sur leur utilisation.
Je ne vais pas m'étendre plus, mais le tout forme une masse totalement absurde et dénature le canon de l'univers d'Harry Potter tel qu'on le connait. Des petits détails m'ont fait grincer des dents comme pas possible, comme l'histoire avec la dame au chariot.

Une immense déception. Je suis passé de l'incrédulité au désespoir, et je regrette ma lecture, ce que je pensais ne jamais dire au sujet d'un livre en rapport avec Harry Potter.

par Stormy
Lost Children, Tome 1 Lost Children, Tome 1
Tomomi Sumiyama   
J'ai flashé sur la couverture. Les graphismes m'ont tapé dans l'oeil et même à l'intérieur, les dessins sont superbes. Pour finir j'ai lu le résumé et je n'ai pas mis longtemps avant de me décider à acheter ce manga.

Je l'ai lu d'une traite. Ce livre est vraiment quelque chose. L'histoire, fantasy, m'a tout d'abord charmé par ses protagonistes enfants. Ce genre d'intrigue avec des enfants soldats me plait car elle promet une histoire cruelle et émouvante.

Une chose qui m'a surprise au début du manga est la carte de la région où se passe l'histoire. Ce qui m'a étonné, c'est d'en trouver une dans un manga. Généralement, on trouve ce genre de carte dans les romans fantasy. Mais ça m'a plu et c'est très utile quand on lit. Déjà, cette carte est très belle je trouve, mais en plus de cela, on y découvre l'écriture du pays en question et j'ai trouvé ça franchement sympa. Illisible pour le lecteur car évidemment, il ne parle pas cette langue fictive, mais l'implication de l'auteur à aller jusque là dans les détails de son histoire m'a charmé.

Pour en revenir à l'histoire, ce premier tome nous met seulement dans le bain. On découvre les personnages principaux, Ran et Yuri. Mais aussi d'autres détails importants, comme le système des castes, l'opposition, l'armée, ainsi qu'une fameuse légende de Borca. Et cette Borca m'intrigue beaucoup. J'espère sincèrement qu'on en apprendra plus dans les tomes suivants car je suis persuadée que cette femme, légende ou non, a quelque chose à voir dans toute cette histoire de guerre civile et de castes.

Entre Yuri et Ran, je dirais que je préfère Yuri. C'est un personnage qui semble torturé, ce que j'aime. Je suis curieuse de savoir ce qui se passera par la suite, et j'espère qu'on apprendra ce qui lui est arrivé dans son passé pour en arriver là où il en est.

Pour reparler des graphismes du manga, il s'agit d'un seinen. Les dessins sont sombres et précis. Il ne faut mieux pas avoir peur de ce qui est cruel et sanglant car même si ici je trouve que ça reste soft, je suis persuadée que la suite le sera beaucoup moins. Tout est extrêmement détaillé. Que ce soit les personnages ou les décors. Il n'y a jamais de vide, pas de blanc non complété, et beaucoup de nuances de gris, de la plus claire à la plus foncée. L'auteur dessine merveilleusement bien et j'en suis fascinée !

En outre, un premier tome très prometteur avec une qualité d'intrigue et des graphismes au rendrez-vous.

par Kanon
Whispering, les voix du silence, tome 1 Whispering, les voix du silence, tome 1
Yôko Fujitani   
Quelle belle surprise ! Ma femme m'a mis ce manga dans ma pile à lire et j'ai décidé de me lancer dans la lecture sans même lire la 4e de couverture.
Directement, le manga rafle la liste de diamant, car j'ai toujours rêvé d'avoir un pouvoir comme celui de Kôji et Daichi ; j'ai toujours voulu entendre la voix des animaux et les pensées des objets. Ah la la... Que de douceur et de poésie (de nostalgie aussi, forcément) dans ce tome. C'est vraiment très mignon !

par Mielouw
Le Crime de l'Orient-Express Le Crime de l'Orient-Express
Agatha Christie   
Un très bon polar à bord du mystérieux train l'Orient express. Un meurtre sur lequel le célèbre détective belge Hercule Poirot va être chargé d'enquêter !
Une très bonne intrigue !
Pour les amateurs de policier je vous le conseil !

par Cyann
Phobos, tome 3 Phobos, tome 3
Victor Dixen   
Sublime ! C'était Waouh ! Oh my god, c'était WAAHOUUH !!!
Je ne vais pas en faire un tas car vous l'aurez compris ce dernier opus est juste WAOUH :p Étant donné les éloges des autres commentaires, je suis rassurée de ne suis pas être la seule à être retournée ;)
Les petites bombes en fin de chapitre m'ont tué un petit peu plus chaque fois, j'ai même dû m’arrêter de lire quand [spoiler]Serena s'est fait tiré dessus pour réaliser et ne pas m'emballer et spoiler tout le monde autour de moi (j'étais dans le bus vous comprenez qu'il faut garder son self-control pour ne pas être vu comme une dingue .... ) [/spoiler]
Bref, j'ai AD-OR-E !! et pis [spoiler]Marcus sooooooo sad *grosses larmes de crocodiles* (je n'étais plus dans le bus heureusement, vous imaginez bien )[/spoiler]
Je m'adresse donc à toi qui lit ceci et je te dis "Vas toute suite lire c'te livre et n'attends pas Noël ou alors trouves la cachette du paquet ;)"
W

par Wanheda
Moriarty, Tome 1 Moriarty, Tome 1
Miyoshi Hikaru    Ryousuke Takeuchi   
Un premier tome intéressant. Moi qui aime le personnage de Sherlock Holmes, la série m'a attiré tout de suite. Et je n'ai pas été déçue. De voir l'autre côté du miroir est attrayant et Ryousuke Takeuchi et Miyoshi Hikaru ont donné au Professeur Moriarty une personnalité captivante. Loin du maniaque machiavélique souvent présenté, voilà un antagoniste intelligent et réfléchi, avec un objectif bien précis et presque louable (oui, j'adhère à son plan, je l'admets volontiers). De quoi attiser ma curiosité, c'est certain. Je m'engage donc à lire la suite sans tarder !

par Lyanaa
The Promised Neverland, Tome 2 : Sous contrôle The Promised Neverland, Tome 2 : Sous contrôle
Kaiu Shirai    Posuka Demisu   
Avis complet : http://vibrationlitteraire.com/the-promised-neverland-tome-2-de-kaiu-shirai-et-posuka-demizu/

Un manga qui n’arrête pas de me surprendre !

J’avais absolument adoré le premier tome et je n’ai pas compris pourquoi je ne l’avais pas sorti de ma PAL dès son achat en avril ! Du coup, une fois ce premier coup reçu en plein dans le cœur, j’ai décidé de me procurer très rapidement les deux autres tomes déjà sortis…

J’ai passé un excellent moment avec ce second tome. On continue de découvrir les secrets de l’orphelinat, et même si je commence à m’habituer au rythme, j’ai tout de même été très surprise par quelques révélations !

Le plan pour s’évader s’échafaude, l’entraînement est en cours… Mais on ressent vraiment cette force obscure qui plane sur ces enfants. Je me suis beaucoup attachée aux personnages principaux, même si tout le monde dans cette histoire devient rapidement suspect… ! Chacun est présenté avec ses forces et ses faiblesses et n’en devient que plus attachant !

Une intrigue qui n’en finit pas de me surprendre, je me demande vraiment ce que les tomes suivants nous réservent !

En conclusion, il s'agit là d'un second tome tout aussi passionnant que le premier, avec des révélations presque plus surprenantes ! Je n’ai qu’une envie : me plonger dans la suite. Vous pouvez être certain qu’il s’agit là d’une saga que je lirai jusqu’au dernier tome !

par Mayumi
My Hero Academia, Tome 14 : Révisions My Hero Academia, Tome 14 : Révisions
Kōhei Horikoshi   
Un combat passionné entre Deku et Katchan, l'introduction d'un nouvel apprenti héros unique en son genre, l'apparition d'un super vilain charismatique doté d'un alter aussi surpuissant que morbide... Bref, de quoi faire un excellent tome, encore une fois !

Ce combat contre Deku aura permis à Katchan de se libérer, au moins en partie, de sa rancœur. Cela fait de lui un personnage franchement intéressant dans la mesure où nous avons pu constater une belle évolution chez lui depuis le premier tome : c'est un jeune homme fier, entêté, très intelligent et surtout déterminé à devenir le plus grand des héros, à surpasser All Might. Sur ce point, Deku et lui se ressemblent beaucoup.

Mirio, en terminale au lycée Yuei, n'a pas fini de nous étonner, entre son alter - puissant, mais handicapant de par ses failles - qu'il a perfectionné et son caractère très enjoué. Ce que nous apprenons sur lui est par ailleurs très surprenant...
[spoiler]C'est lui qui aurait dû être le successeur d'All Might et recevoir le One for All ! Il est vrai que, du fait de sa constante bonne humeur, il semble plus proche du symbole de la paix que ne l'est Izuku.[/spoiler]

Pour finir, rencontre au sommet entre l'Alliance des Supers Vilains et le clan yakuza des Huit Préceptes de la Mort (voilà un nom qui en jette, punaise !). Les supers vilains n'ont pas fini de mettre des bâtons dans les roues à nos supers héros en devenir... Hâte de lire le prochain tome !

par Calypso-x
Tokyo Ghoul:re, tome 12 Tokyo Ghoul:re, tome 12
Sui Ishida   
Bonne suite, mais surtout... ENFIN !! Nous sommes au coeur de la relation entre Ken et Tôka, qui semble enfin évoluer. Malheureusement, mon intuition me dit que cela est de mauvais augure pour la suite, Mutsuki devenant chaque jour de plus en plus folle, pourrais vouloir à terme se venger de Tôka pour lui avoir "Volé" Sasan.
La fin de la saga semble approché à grands pas, les prochains tomes pourraient certainement nous réserver quelques surprises ! A suivre !

par wopla
Le Paris des merveilles, Tome 1 : Les Enchantements d'Ambremer Le Paris des merveilles, Tome 1 : Les Enchantements d'Ambremer
Pierre Pevel   
Qu’on se le dise, j’ai choisi ce livre à 90% pour la couverture, le synopsis a ajouté les 10% restant. Et pour une fois l’habit a fait le moine.

Ce roman nous dépeint un Paris merveilleux, chaque petit détail n’a pas fini de nous surprendre. Il n’est pas rare de croiser fées, ogres et arbres parlant dans notre capitale, tous sont différents, mais cohabitent à merveille. L’univers fantastique n’est pas oublié au fur et à mesure que l’intrigue se développe, il y a toujours un élément de description qui nous connecte à ce Paris des merveilles que ce soit un chat qui parle ou des fées lucioles qui virevoltent près d’une voiture.

L’écriture de Pierre Pevel est formidable, elle nous plonge entièrement dans le 20e siècle et, bien que soutenue, elle est remplie d’humour. L’auteur nous apostrophe quelquefois et nous implique vraiment dans l’aventure du héros.

Les personnages sont vraiment authentiques (dédicace à Haussont du Clairon) et vous en connaissez déjà certains (Méliès par exemple). Le mage, Louis Griffont, est un héros gentil, intelligent et parfois grognon, mais il est impossible de ne pas s’y attacher. Il en est de même pour la baronne Isable de Saint-Gil, une femme, une vraie. Forte, fière et intelligente, sensible également, c’est un personnage nuancé et formidable, une héroïne qui mériterait d’être dans plus de romans… Elle et Griffont vont tenter d’élucider un meurtre qui cache un terrible secret puisqu’il remet en cause l’accession du pouvoir de Méliane, la reine actuelle.

En plus d’être un superbe narrateur, Pierre Pevel créer une intrigue fascinante, digne d’un véritable roman policier. Les indices et les personnages ont tous leur importance et on se retrouve malgré nous à mener l’enquête. La passion qui unit Louis et la baronne est tendre et mélancolique (puisqu’ils étaient jadis mariés, mais sont maintenant séparés), elle change des clichés de la littérature. Ils entretiennent une relation amicale et pleine de tendresse, mais ils savent tous deux qu’ils ne pourront jamais revivre leur amour. Les personnages de Pierre Pevel ne sont pas parfaits et plus tout jeunes, les relations qu’ils entretiennent ne sont pas des stéréotypes et c’est ce qui fait la force de ces derniers.

Le seul bémol, celui qui m’a empêché de faire de ce livre un coup de cœur est la fin. Le roman, bien que fantastique, joue sur une intrigue tout à fait réaliste, (volonté de pouvoir, rapports de force et secrets compromettants) mais la fin est pour moi trop facile. L’auteur c’est servi de la magie pour « tout résoudre » et les personnages, qui avaient un rôle très important se retrouvent mis au second plan et toutes les étapes qu’ils ont traversées perdent de leur valeur. La résolution de la quête est telle que je me l’attendais, mais le moyen d’y parvenir (intervention quasi-divine) est pour moi un gros point faible. Le seul point faible.

Bien que la fin ait été une petite déception, il me reste encore deux tomes à dévorer et j’ai passé une excellente lecture. J’ai eu du mal à prendre un autre livre, car le style de l’auteur m’avait vraiment embarqué.

http://hamge.esy.es

par Calippo