Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de anne58 : Je suis en train de lire

retour à l'index de la bibliothèque
Les Dossiers Dresden, Tome 6 : Blood Rites Les Dossiers Dresden, Tome 6 : Blood Rites
Jim Butcher   
http://delivreenlivres.blogspot.fr/2016/03/the-dresden-files-book-06-blood-rites.html

Dresden est contacté par son ami Thomas, vampire de la cours blanche qui l'a soutenu dans de nombreuses missions, pour l'aider à trouver qui en veut à un de ses contacts, un célèbre producteur de films X.
Le temps presse car c'est déjà deux personnes de son entourage qui ont été victimes de morts violentes et très suspectes sous forme d'accidents hautement improbables.
Harry se retrouve donc sous couverture lors de son tournage actuel, déguisé en assistant producteur. Et la il découvre que d'autres joueurs sont impliqués dans l'affaire. Il doit trouver au plus vite qui a lancé cette malédiction, car un autre ennemi, autrement plus puissant, Mavra la noire l'attend au tournant et lui lance des embuscades un peu partout ...

Encore une enquête très sympathique pour notre sorcier favori !
Dans ce volume nous suivons dont Harry et Thomas, ils ne sont pas ce qu'on peut appeler des amis, ni vraiment des alliés, bien que Thomas ai aidé Harry à de nombreuses reprises et que Harry pense pouvoir lui faire un minimum confiance. Mais Thomas reste un vampire de la cours blanche, un incube, il se nourrit de la vie même de ses proies, leur raccourcissant la vie, ce qui fait que Harry à beau essayer de voir les choses du cotés de Thomas, il a beaucoup de mal à l'excuser, surtout quand un accident arrive ... J'aime beaucoup leur relation, c'est une relation complexe qui est posée sur des bases un peu bancales, mais malgré tout Harry ne se lance jamais à moitié dans une mission, donc quand Thomas l'appelle à l'aide il y met tout ce qu'il a et se retrouve en danger très sérieux à de nombreuses reprises.
Harry apprend finalement à faire confiance et il ira jusqu'au bout pour Thomas.

Si il y a une chose que j'ai regretté dans ce tome c'est qu'en dehors de Thomas et Murphy (et Kincaid mais bon c'est vraiment un personnage très très secondaire) on ne retrouve pas les autres acolytes des tomes précédents. Mais ce n'est pas bien grave car on fait de nombreuses découvertes, notamment sur la famille de Dresden, une famille dont on ne savait au final pas grand chose en dehors du fait qu'ils étaient morts.

Ce que j'aime dans cette série c'est que c'est un monde ouvert et surtout aux possibilités énormes, chacun des tomes sers de background aux suivants, rien n'est perdu. Ce qui fait que le monde grandit et devient de plus en plus complexe à chaque volume et on peut être sur que les éléments qu'ils a semé dans un livre se retrouverons dans un suivant.
Après le danger d'un tel univers c'est qu'on peut avoir l'impression de stagner si l'auteur se perd dans des phases qui nous intéressent moins, mais pour l'instant, de mon point de vue, Jim Butcher ne sombre pas dans ce cas de figure, chaque tome est unique et fait ressortir un point important ou approfondit la relation entre les personnages.
Encore une réussite pour cette série, un tome que j'ai vraiment beaucoup aimé et que j'ai lu quasiment d'une traite !

16/20

par lianne80
La méthode La Cense - Tout sur la relation homme-cheval La méthode La Cense - Tout sur la relation homme-cheval
La Cense   
Du débutant au pratiquant confirmé, cet ouvrage de référence donne toutes les clefs pour devenir une femme ou un homme de cheval. Vous apprenez à connaître et à comprendre l'animal, grâce à l'éthologie : sa nature, ses comportements, son rythme de vie ... Vous découvrez comment communiquer avec le cheval : quelles règles respecter ? Quelle progression suivre ? Quelles attitudes adopter ? Les professionnels de La Cense livrent leur expérience en 10 principes d'éducation du cheval. Vous développez votre savoir-faire, grâce aux 128 exercices de la Méthode La Cense. Progressez à votre rythme et approfondissez votre relation au cheval, guidé par une pédagogie moderne : supports vidéo accessibles en ligne, fiches techniques détaillées, illustrations et conseils pratiques. Forte de vingt années d'expérience, La Cense accompagne votre passion ! Dans cet ouvrage, retrouvez l'intégralité des programmes Des cinq SAVOIRS ETHOLOGIQUES de la Fédération Française d'Equitation Des huit DEGRES DE LA CENSE.

par Marie-A
Millénium, Tome 5 : La fille qui rendait coup pour coup Millénium, Tome 5 : La fille qui rendait coup pour coup
David Lagercrantz   
Mon avis :
Ceux qui suivent cette série depuis le début le savent sûrement, le tome 4, premier écrit par David Lagercrantz, a créé la polémique, lors de sa sortie. Les « puristes » refusaient qu’un autre que Stieg Larsson prenne la suite et cherchaient tous les moyens de discréditer ce roman. D’autres lui reprochaient simplement de n’être qu’une affaire de gros sous… Pour ma part, j’avais considéré que ce livre ne méritait pas autant d’acrimonie. Les amateurs de la saga y retrouvaient leurs personnages préférés dans une suite qui n’avait rien à envier à l’original. Certes, on aurait pu lui reprocher un style un peu plat, mais c’était déjà le cas de son prédécesseur qui accrochait plus par la qualité de ses histoires que par l’excellence de son écriture.
Ce cinquième tome reste donc dans la parfaite lignée de la série, avec une trame solide, écrite dans un style très direct et efficace (bien que parfois un peu trop didactique) qui ne laisse au lecteur aucun répit. On est d’autant plus accroché qu’avec ce deuxième volume, David Lagercrantz semble s’être libéré du fantôme de Stieg Larsson et avoir complètement adopté ses personnages (j’aime bien l’ambiguïté du pronom possessif, ici). En effet, si Ce qui ne me tue pas ne déméritait pas quant à l’emploi qu’il en faisait, on sentait le travail pour rester fidèle à ce que leur créateur en avait fait. Dans La fille qui rendait coup pour coup, on sent qu’il a enfin fait « ami-ami » avec Lisbeth Salender et Mikael Blomkvist, et ça rend le trait plus précis, la plume plus sûre. D’un autre côté, les différences avec le « père » se sont accentuées… Larsson et Lagercrantz ne viennent pas du même milieu, et cela se sent : l’engagement presque militant de l’un fait place à un discours plus consensuel. À la violence débridée du premier, le second préfère les nuances du thriller psychologique. Chez lui, les seconds rôles prennent plus d’importance au détriment de ceux qui ont fait le succès de la série qui perdent un peu en épaisseur.
En conclusion, ce nouvel opus fort bien fabriqué tient toutes ses promesses, mais un peu comme les meubles d’une célèbre marque suédoise. C’est vraiment sympa, mais c’est fait pour le plus grand nombre et ça ne traversera pas les générations. Reste que les amateurs de polars en général et de Millénium en particulier y trouveront leur compte, c’est une lecture captivante qui fera passer un très bon moment.

par Poljack