Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de anneld96 : Je n'ai pas apprécié

retour à l'index de la bibliothèque
Little Beach Girl Little Beach Girl
Audrey Woodhill   
En premier lieu, je dois dire que j'ai craqué sur la couverture qui est juste splendide. J'avais envie de me perdre dans les yeux de ce bel apollon. Ensuite, le résumé m'a intrigué et m'a donné envie de découvrir ce roman qui est entièrement d'un point de vue masculin. Justement, ce point-là, c'était que du bonheur pour moi pendant toute ma lecture, car je suis fan du point de vue masculin. Ici, l'auteure le maîtrise à 100%.
J'ai vraiment passé un très bon moment de lecture en lisant ce roman. J'ai eu très chaud, mais j'ai été aussi en colère contre Alex et déçue de son attitude. J'ai eu le cœur qui a palpité par l'action, ce suspens insoutenable. J'ai eu mon cœur qui a fondu devant les belles phrases d'Alex, sa sincérité et la profondeur de ses sentiments qui m'ont pris aux tripes. J'ai aussi été émue et eu les larmes aux yeux. Mais jusqu'à la dernière ligne, j'ai été conquise par ce roman.
Ici, nous faisons la connaissance d'Alex, c'est lui qui nous narre cette histoire, mais aussi avec des points de vues d'un autre personnage masculin.
J'aime dans mes lectures les héros, avec un franc-parler, qui appelle un chat un chat, qui sont bruts de décoffrage, donc lorsque j'ai commencé à lire « Little beach girl », j'ai été dans mon élément. Alex sous ses allures de mafieux, a ce côté attachant malgré sa dangerosité, le milieu illégal dans lequel il évolue. C'est clair que c'est un homme à femmes, il s'encombre pas de délicatesse et ne fait pas dans la dentelle avec ses coups d'un soir, mais on ne peut pas résister à son charme, son sexe-appeal, son assurance et son côté protecteur.
Alex est totalement dévoué à son clan, à ses hommes, au padre, celui qui l'a recueilli alors qu'il avait perdu sa famille. On ressent parfaitement que ce clan, c'est avant tout une famille et que les liens qui les unissent sont très forts. J'ai très apprécié voir ce côté de ce monde.
Alex sous ses allures de dur à cuire, de dirigeant, de patron peut aussi nous montrer un homme avec des sentiments, des émotions, quelqu'un qui fera tout pour protéger celle qu'il aime même aller jusqu'à affronter la mort.
Un homme sincère, droit, fier, touchant, mais aussi cette fragilité qui m'a fait fondre pour lui.
Je ne vous cache pas qu'un point m'a fait grincer des dents, moi la romantique qui ne supporte pas ce genre de comportement.
Mais Alex, ne vaut-il pas qu'on lui pardonne ? Je vous laisse découvrir ce roman pour répondre à cette question hi hi.
Ensuite, vient Little beach girl. Elle a peut-être le prénom d'un mec, mais c'est une vraie femme. Une qui en a dans le pantalon et qui n'hésite pas à tenir tête à ce cher Alex.
C'est une femme forte qui ne se laisse pas marcher sur les pieds qui sait ce qu'elle veut et ce qu'elle veut, c'est lui ! Moi qui ai normalement du mal avec les personnages féminins, je l'ai adoré !
Je vous recommande ce roman qui m'a beaucoup plu autant pas ce côté dur et sombre, que par ses touches poétiques.
Next Stop : 1re escale Next Stop : 1re escale
Jenny Fischer   
Pour ado
Une saga pour redonner le gout de la lecture a des adolescents durant l'année scolaire et encore. Les personnages sont antipathiques, lui fait passer son travail avant sa vie privée, elle n'arrive pas à se décider sur le voyage farfelu que sa soeur lui a laissé en héritage et n'arrive pas à se prendre en main. Seul point positif pour le tome 1 c'est qu'il est gratuit. Je vais lire le tome 2 puisque je l'ai téléchargé mais je pense m'arrêter là
Compass, Tome 1 : Heaven Compass, Tome 1 : Heaven
Soleano Rodrigues   
L'avis de Galie de Words of love, https://wordsoflovebooks.jimdo.com/2018/04/30/compass-1-heaven-soleano-rodrigues/

La couverture est la première impression qu'on a d'un livre. Elle n'est pas forcément le reflet du contenu mais celle de Compass est juste magnifique et m'a donné d'emblée l'envie de me plonger dans l'histoire de Heaven et de Jared.

 

Heaven est une jeune française qui a déménagé il y a 7 ans aux États-Unis. Elle travaille, a son appart et un homme dans sa vie. Bref, tout va bien. Un soir au pub, son chéri Drew doit lui présenter un de ses amis proches venu de France lui aussi et qui va vivre quelques temps chez Heaven. Mais quand elle croise le regard de son futur colocataire, Heaven sent son cœur arrêter de battre...ou plutôt s'emballer à vive allure, elle ne sait plus trop. Cet inconnu n'en est pas un. C'est Jared, son grand amour qu'elle a abandonné du jour au lendemain... Jared lui aussi reste sans voix devant celle qui lui a brisé le cœur, le laissant en miettes.

 

Pourquoi est-elle partie sans laisser de traces ou de mot il y a 7 ans? Pourquoi son cœur semble faire écho à celui de Heaven malgré sa colère? Va-t-il réussir à surmonter ce coup machiavélique du destin?

 

Dès les premières lignes, je me suis laissée emporter par l'histoire de Heaven. Se retrouver nez à nez avec son passé alors qu'elle a tout fait pour le fuir est un terrible coup du sort...elle qui pensait avoir tourné la page. Ce qui rend vite accro à cette lecture, ce sont les secrets que nous cachent Heaven. Rapidement, on sait que son exil n'a pas été un choix mais s'est imposé à elle. L'auteure nous livre des pièces du puzzle au fil des pages mais sans nous donner la boîte avec le modèle sur le couvercle. On reste dans le flou, on enrage de ne pas comprendre et au final on avale les chapitres sans s'en rendre compte.

Puis il y a Jared. C'est un personnage torturé que la vie n'a jamais épargné. Il est rebelle et cinglant mais pourtant si attachant. Impossible de ne pas l'adorer même quand il est blessant envers Heaven. J'ai eu beaucoup de compassion pour lui. Peut-être parce qu'on comprend que ce n'est qu'une façade quand on voit sa dévotion pour ses amis ou sa famille.

 

J'avoue m'être un peu lassée en milieu de lecture par la relation "fuis-moi, suis-moi" entre Heaven et Jared. Les secrets de Heaven ont rendu ce personnage un peu pénible mais ensuite l'histoire prend un nouveau souffle quand les pièces du puzzle commencent à s'imbriquer les unes aux autres. J'ai été à nouveau happée par l'histoire lors des révélations, et ça a continué tout le dénouement...

 

...Et là, ce que je déteste le plus dans ma vie de lectrice est arrivé...ces deux mots que je hais plus que tout : À suivre... (oui oui, avec les trois petits points derrière!). Je vais devoir prendre mon mal en patience jusqu'à la sortie du tome 2... je vais en profiter pour maudire Soleano Rodrigues d'avoir été si cruelle, ça m'occupera entre deux romans 

 

Juste pour en revenir à la couverture, certaines fois on ne comprend pas trop le sens des illustrations choisies par rapport au roman. Mais là ce toboggan et ce parc, c'est juste parfait, surtout avec le ton sepia qui pour moi est symbole de souvenirs.

 

Pour conclure mon avis, je tiens à féliciter l'auteure d'avoir autant évolué dans son écriture depuis son premier et précédent roman, Loving can hurt. Elle a gagné en profondeur autant par rapport à l'histoire qu'aux personnages. Un grand bravo.
Ascendant, saison 1 Ascendant, saison 1
Birdy Li   
Ma Chronique : https://fiftyshadesofbooks2017.wordpress.com/2017/09/06/ascendant-saison-1/


Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteur qui m'a permit de découvrir son histoire en avant première ainsi que les éditions Kaya pour leurs confiance.


MON AVIS :
Vous entendez ça ? le moteur qui gronde... Les roues qui crissent ? l'adrénaline qui monte ? Parce qu'on rentre dans l'univers des Runs !


Calliope Aka Callie, 19 ans a une passion dans la vie, les Runs, elle vie pour courir elle se sent libre quand elle a les mains sur le volant, les yeux droit sur la route, c'est son monde, elle se sent bien, elle se sent libre, elle se sent vivre.

" Je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est égal… car pendant ces 10 secondes… je suis libre ! » –Fast and Furious

Comme le dit le résumé, en apprenant à connaitre Callie nous découvrons qu'elle essaye a tout prix d'oublié son ex, mais dès quelle le voit (Car ils se croisent aux dit Runs), les souvenirs remontent, elle se sent toute chose et hésite, entre le cœur et la raison, le chemin est étroit, ne dis ton pas que le cœur a ses raisons que la raisons ne peut comprendre ?
Nous apprenons aussi que Callie à sécher pas mal de cours et qu'elle essaye tant bien que mal de se rattrapé, et c'est là qu'entre en scène mon personnage préféré : Simon...

Et Simon est tout ce que Callie n'est pas... Toujours : Calme, souriant, aimable et réfléchis, il la trouble et elle le maltraite pas mal pendant tout le livre, ne comprenant pas pourquoi ce jeune homme est si souriant et amicale avec elle, allant jusqu'à le traiter de psychopathe... Malgré la tempête que représente Calliope, Simon reste stoïque, on découvre après qu'il participe aussi au Runs, il est nouveau et il concours en tant que motard.

Il est peut être gentil mais il reste très énigmatique, mystérieux et difficile à cerner. Leurs premières rencontre est assez explosive, puisqu'il ne cesse de se dévisager, Callie n'aime pas ça, mais aucun ne baisse le regard. Elle en est sûr, elle n'aime pas ce jeune homme.

Comme je le disais, Calliope est une tempête, elle est impulsive, n'a pas la langue dans sa poche, elle est forte et ne se laisse pas faire, j'avoue bien que par certains moment on a juste envie de la secouer, de lui dire " Mais pourquoi tu agis comme ça ? pourquoi tu ne réfléchis pas avant d'agir ? Pourquoi traité Simon ainsi ? Ne vous inquiétez pas, j'y reviendrais.

Pour passé aux autres personnages, nous faisons la connaissance de Capucine (Capu) et Ely, ses deux meilleures amies.

Ainsi que de Tristan, son cousin, pour le décrire, je ne ferais que donné sa description dans le livre : Il se sert plus de ses poings que sa tête, il est très sympathique mais aime se battre, surtout quand on touche à ceux qu'il aime.
On fait aussi la connaissance de Malo et Paul, si Malo (Qui participe au Runs en tant que motard) et Tristan sont impulsif, Paul lui est plus calme et réfléchis.

Pour revenir à la relation entre Simon et Callie, on découvre qu'elle voit en Simon son ex, sa façon d'être lui rappel tout ce qu'elle veut oublié, et quand on découvre ce que son ex lui a fait subir, on comprend tout de suite mieux l'attitude de Callie envers la gent masculine, envers Simon, mais Simon ne perd pas espoir, en bon altruiste, il veut juste aider Callie mais elle ne l'entend pas de cet oreille.

En parlant de son ex, même " les méchants " de ce livre sont addictif, on aime les détester.

Bien sûr je parle et parle des personnages mais j'ai aimé me plonger dans le monde des Runs, pour l'instant dans cette première saison l'univers des runs est introduit, il n'y a ni trop ni assez, le juste milieu, assez pour donné envie au lecteur de continuer à lire cette histoire et d'en découvrir plus.

Pareil pour la relation amoureuse entre Simon et Callie, ils sont toujours " ami " on sens l'alchimie, mais l'auteur prend son temps et j'ai aimé ça, on ne se précipite pas, on laisse le temps à Callie de se remettre de ses blessures. J'ai hâte de me plonger dans la saison 2 et découvrir la suite de cette histoire.
Juste un pari Juste un pari
Marie Mordomo   
Nous suivons les aventures de deux adolescents que tout oppose mais qui vont malgré tout s’unir autour d’un pari, faire semblant d’être en couple. Ce qui est très appréciable, c’est que l’on entre tout de suite dans le vif du sujet.
Dès le début de l’histoire le pari est mis en place et va donc évoluer en même temps que l’histoire. Et de l’évolution, il va y en avoir, le roman monte crescendo, alors si vous cherchez une histoire tranquilou bilou passez votre chemin.

Eli, notre personnage féminin est génialissime, je l’ai tout de suite adoooooooré. Elle est spontanée et hilarante, c’est une vraie bouffée de fraîcheur. Elle va doucement changer au contact de Dylan mais ce ne sera pas celle qui évolue le plus. A mes yeux c’est Dylan qui tiendra ce rôle. Il grandit au sein d’un milieu détestable et coule à petit flot. Son rapprochement avec Eli, pour le bien du pari, va lui faire plus de bien qu’il ne le pensera.
L’auteur nous emporte au cœur même de ce que peuvent vivre et ressentir les tout jeunes adultes et nous montre qu’avec un entourage qui tient la route, aucunes montagnes n’est infranchissable.

J’ai énormément apprécié cette plume. Les mots coulent, les phrases sont légères, et ce, malgré certains sujets tabous ainsi que des secrets lourds à porter. C’est simple, j’ai ouvert ce roman et ne l’ai fermé qu’à la fin. Ces quelques heures passés en compagnie de mon Kobo ne m’ont, à aucun moment, semblé interminable.
Voici un roman qu’il faut avoir dans sa PAL.
Croire, Tome 1 : Fais-moi y croire Croire, Tome 1 : Fais-moi y croire
Karen Ferry   
Une histoire très touchante sur la reconstruction après un passé difficile.
Sans reprendre le résumé, j’ai vraiment apprécié le personnage d’Emma dans toutes ses contradictions. Nous avons une héroïne qui après quelques années d’errance, prend sa vie en main, fait tout pour s’en sortir avec le lot d’angoisses et de doutes qui vont avec.
Nous avons également deux persos secondaires qui jouent également un rôle important dans la reconstruction d’Emma, son patron qui lui a donné un but et sa meilleure amie, toujours présente malgré les « secrets » d’Emma. J’ai adoré leur complicité.
Et puis il y a Daniel, ce jeune homme timide qui vient bouleverser la vie d’Emma. Je dois dire que je suis plus mitigée au sujet de ce que l’auteur a fait de son personnage. J’ai aimé le jeune homme sensible et inexpérimenté, et j’ai aimé le jeune homme chaud comme la braise, mais faut dire que le passage entre les deux est trop brutal pour être crédible. Il a de quoi faire culpabiliser tous les mecs inexpérimentés… Et c’est mon regret du livre, car j’ai l’impression que l’auteur a fait ça uniquement pour nous offrir des scènes intimes sexy, et je dois dire qu’elles sont superbement écrites même si elles m’ont parue trop nombreuses et faire parfois du remplissage alors que la fin est un peu brutale.

Malgré ce léger moins, j’ai apprécié de découvrir la plume de Karen Ferry et je lirai avec plaisir l’histoire de la meilleure amie d’Emma Suzy.

par Oxanes
My dilemma is you, Tome 1 My dilemma is you, Tome 1
Cristina Chiperi   
https://aliceneverland.com/2017/05/09/my-dilemma-is-you-tome-1-cristina-chiperi/

On trouve de plus en plus de livres young adult publiés en premier lieu sur Wattpad, où ils fédèrent des millions de lecteurs. Mais je ressors très souvent assez déçue de ces lectures. Pourtant, à chaque fois, je suis séduite par le résumé qui m’intrigue et m’intéresse grandement. Et je me dis que c’est toujours l’occasion pour découvrir enfin la perle rare dans ces publications qui foisonnent actuellement en librairies.

Malheureusement, ce ne sera pas ce livre. Sincèrement, j’ai senti, dès les premières pages, que ça n’allait pas le faire, mais alors pas du tout. Comme si j’étais « trop jeune » alors que le YA, c’est mon dada. Je ne comprends donc pas vraiment pourquoi j’ai autant de difficultés avec les auteurs Wattpad… Est-ce parce que ces auteurs sont trop jeunes ?

En effet, j’avais l’impression que l’auteur fantasmait complètement une improbable vie de lycéens, entre l’héroïne qui copine avec la bande ultra populaire sans trop savoir comment, héroïne devant qui, d’ailleurs, les mecs tombent en pâmoison alors qu’elle est d’une banalité affligeante, ou encore un « héros » complètement lunatique, cliché du beau gosse mais capricieux comme pas possible. Sans oublier également le cliché de la porte du cagibi qui se bloque (comme par hasard) ou encore le fantastique jeu de la bouteille qui voit s’embrasser un certain duo (comme par hasard – et deux fois s’il vous plaît)… Bref, au bout de dix minutes à peine, j’en arrivais à lever les yeux au ciel à chaque paragraphe.

De plus, l’écriture très enfantine dessert complètement le roman. L’emploi du présent fait penser à une simple succession d’événements sans aucune liaison. C’est limite du « Je me lève – je suis en retard – je cherche quoi mettre – je m’habille – je pars en courant – j’arrive à l’école en retard ». Sans compter les rebondissements à la truelle qui surviennent. L’héroïne en devient encore plus horripilante. Je n’ai ainsi pas cru une seule seconde à ses ressentis ; c’était trop pré-fabriqué, sans aucun naturel, et elle m’a royalement agacée tout au long de ce livre.

Pourtant, j’ai persisté. De un, parce que j’espérais voir une évolution des personnages, de deux, parce que j’avais déjà pu voir, à travers la série D.I.M.I.L.Y, une évolution également au niveau de l’écriture. Sauf que cela ne s’est jamais produit. Alors, est-ce que c’était vraiment trop jeune pour moi ? Je ne sais pas, car je suis généralement peu exigeante sur les YA. Mais ce fut une torture de finir ce livre, à un tel point que je n’arrive même pas à trouver de points positifs pour contrebalancer cet avis. Dans tous les cas, une chose est sûre : je n’en lirai pas la suite.

par Kesciana
Big Rock, Tome 2 : Mister O Big Rock, Tome 2 : Mister O
Lauren Blakely   
Sortie Française le 23 Août 2017 sur Amazon

par Daenarya
Je t'aime, moi non plus Je t'aime, moi non plus
Amandine Ré   
un avis plus détaillé sur: https://wp.me/p6618l-acS

J’ai tout de suite été attirée par « Je t’aime moi non plus », le titre m’a interpellé et j’apprécie particulièrement les publications des éditions Erato, surtout ceux issus de la collection Kama.Le résumé est prometteur et m’a vraiment donné envie de découvrir cette histoire.

Amandine Ré nous raconte l’histoire de Hope, petite brune de 23 ans, dépressive et seule et celle de Taylor, beau gosse de 25 ans, insolent et arrogant. Ça promet d’être explosif!!

Hope décide de quitter la ville où elle a grandi pour vivre dans la ville de Sakloi. Elle décide de louer une petite maison isolée, pour tenter de se reconstruire. Dès le début de la lecture on se doute qu’elle a vécu un événement tragique. Hope est sujette aux crises de panique et souhaite éviter toute interaction avec les hommes, comme si elle estimait ne pas avoir droit au bonheur.

Taylor travaille en tant que mécanicien dans le garage de la ville. Sa passion ce sont les courses clandestines auxquelles il s’adonne le soir au volant de sa Camaro. L’auteur choisit rapidement d’intégrer des flash-back. 4 ans auparavant : on comprend que Taylor était très amoureux de Stéphany avec qui il était en couple. 4 ans plus tard, il n’est plus avec elle et semble déçu par l’amour et ne veut surtout pas s’engager. Seuls les plans cul ont un intérêt à ses yeux. Un vrai « brûleur de culottes » comme le décrivent ses amis !!

Les premiers chapitres m’ont tout de suite plu, on alterne les points de vue de Hope et Taylor. Leur rencontre est cocasse. Taylor amène sa copine d’un soir devant la maison de Hope, l’endroit étant reculé, il se dit que c’est l’endroit idéal pour passer du bon temps sur le capot de sa voiture avec sa conquête. Lorsque Hope s’aperçoit du manège de Taylor, elle balance un pot de fleurs sur la Camaro du beau gosse !! Ca a le mérite de couper toute envie à Taylor : à un pot de fleurs près, il aurait pu conclure. Mais cela le met dans une rage folle. Il va faire payer Hope, au propre comme au figuré. Personne ne doit toucher à sa voiture, son « bébé » ! C’est le début d’échanges houleux entre eux, ils s’exaspèrent l’un l’autre. Elle ne le supporte pas, il a le don de la mettre en colère. Il la déstabilise, la fait douter d’elle-même.

La propriétaire de la maison de Hope est la mère de Taylor et un soir elle l’invite à dîner avec sa famille. Taylor est exécrable avec Hope pendant le repas, elle a envie de fuir. Pourtant il décide de la mettre au défi : il est certain qu’en une semaine elle succombera à son charme et sera folle amoureuse de lui !! Ils vont passer du temps ensemble, entre 2 engueulades, Taylor est attiré par Hope et a envie de savoir ce qui l’a amenée à s’installer à Sakloi. Hope n’est pas insensible au charme de Taylor, ses yeux gris l’hypnotisent. Mais ils résistent tous les deux, jusqu’à ce qu’une nuit, un orage éclate. Hope panique, Taylor la rassure et la tendance s’inverse. Ils se cherchent, se testent, se repoussent et s’attirent. Au-delà de leur caractère respectif fort, ils tombent irrémédiablement amoureux, ils ne résistent pas longtemps au désir qu’ils éprouvent. Les sentiments entre eux sont forts, l’auteur nous fait ressentir l’amour sincère qui les unit. L’auteur décrit avec beaucoup de sensualité leurs moments intimes. Les scènes érotiques sont très chaudes. Ils deviennent dépendants l’un de l’autre. Taylor va dévoiler à Hope son secret, et cela va renforcer leur relation. Lorsque le passé de Hope va refaire surface, cela va les ébranler et remettre en question toutes leurs ...
La suite sur: https://wp.me/p6618l-acS
Blackbird, tome 1 Blackbird, tome 1
Marie H-J.   
Clnedpt que tu n es pas aimée ok... Mais de la à dire que c est un auteur a éviter tu y vas un peu fort qd meme... Tu n imagine pas le travaille qu' il y a derrière, l investissement et le coeur que l auteur y a mis... Je te trouve bien dur... Malheureusement des gens comme toi on en rencontre partout... Lis autre chose à l avenir...

par Ra2710