Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Annemarie819 : Liste de diamant

retour à l'index de la bibliothèque
Le Prince des ténèbres, Tome 1 : La Mort dans l'âme Le Prince des ténèbres, Tome 1 : La Mort dans l'âme
Jeaniene Frost   
A la hauteur de la saga consacrée à Cat et Bones.
J'étais impatiente d'en savoir plus sur Vlad qui m'avait taper dans l'oeil dans la saga chasseuse de la nuit, et je n'est pas été déçue.
Donc, ce premier tome confirme que Vlad est puissant et charismatique, avec une confiance en lui hors norme.
On en apprend plus sur lui, notamment qu'il a une poigne de fer sur sa lignée.
Leila, quant à elle, m'a beaucoup plû.
L'histoire est bien rythmée.
Petit bonus, avec l'apparition de Cat, Bones, Mencheres et Kira pendant 4-5 pages. Des répliques mémorables qui m'ont fait beaucoup rire.

par Adèle
Rock Chick, Tome 1 : À la Diable Rock Chick, Tome 1 : À la Diable
Kristen Ashley   
Je crois que ce qui résumé bien mon avis sur ce livre c’est What The Fuck ! (WTF pour les intimes). Vous allez comprendre.

Pour commencer, l’intrigue ne m’a pas laissé un souvenir impérissable mais je crois que c’était pas si mal mais il y tellement d’autres points qui m’ont mises hors de moi que ça ne m’a pas marquée.

Déjà , l’immaturité de l’héroïne. On apprend à la page 100 son excuse pour ça, mais ça vient trop tard, on la déteste déjà (elle a 30 ans et on croirait qu’elle en a 18, et encore je crois que c’est une insulte pour les lycéennes). Et puis les euphémismes pour le sexe… On se croirait au collège, franchement ! A d’autres moment, c’est même plus de l’insouciance, comme on veut nous le faire croire mais de la bêtise, elle met délibérément les autres en danger.

Et puis la relation de couple ! Franchement, quand on lit des trucs comme ça, on comprend pourquoi #Balance ton porc à encore de beaux jours devant lui, malheureusement ! Bon déjà, la mise en couple et leur relation, on y croit pas trop. Bref, ils finissent par se mettent ensemble, ok. Mais alors ensuite c’est WTF tout du long !

– rien qu’au début, le consentement, on y repassera !

– une nuit de sexe, paf ! On emménage ensemble ! WFT !

– le mec qui se prend pour le maître, t’es ma copine donc maintenant, je te donne des ordres. WTF !

– Y a une scène où ils se disputent et un peu trop d’agressivité pour une relation saine. Je n’en dirai pas plus…

– [spoiler]Attention : petit spoiler : A un moment, je ne sais plus exactement le contexte, quelqu’un soupçonne la fille d’être peut-être enceinte. Bon, ça, pas de soucis, ça peut arriver à tout le monde. Mais ensuite, il y a une petite phrase : « « elle est enceinte de toi, pas de risque qu’elle aille voir ailleurs ». CA ! Mais ça, ça m’a fait bondir ! Mais quel est le rapport ! Alors parce qu’elle est enceinte, elle n’a plus aucune liberté et aucun libre arbitre, elle appartient au père du gosse ? Avec une mentalité comme ça, on ne se demande plus pourquoi certaines sociétés forcent les femmes violées à se marier avec leur violeur si elles tombent enceinte (ou pas, d’ailleurs).[/spoiler]

J’ai lu ce livre en entier parce que j’espérai toujours une amélioration mais tout ceci fait que ça empirait à chaque chapitre. Heureusement que je ne l’ai acheté que 0.99€ lors d’une OP. J’étais déjà en colère en lisant ce livre, je l’aurai été encore plus si j’avais payé plus cher.

Note : 01/10 (et encore, le point que je donne c’est pour le traducteur et le correcteur qui ont eu à subir cette histoire)

https://laforetdespages.wordpress.com/2018/01/21/a-la-diable-de-kristen-ashley/
Cocktail, Tome 1 : Wallbanger Cocktail, Tome 1 : Wallbanger
Alice Clayton   
Une lecture rapide et sans prise de tête. Mais ça s'arrête là. Aucune originalité, beaucoup de clichés et des personnages moyens. Ce n'est pas le livre du siècle. Je dirais même que ça ne casse pas 3 pattes à un canard.

Comme indiqué dans le résumé, Caroline est fortement dérangée par les ébats de son voisin. Celui-ci fréquente 3 maîtresses à tour de rôle. Lorsqu'il couche avec elles, le lit cogne contre le mur de Caroline. De plus, Caroline est exaspérée par les bruits curieux des maîtresses en question. En effet, pendant l'acte il y en a une qui glougloute comme une dinde et une autre qui miaule plus fort et distinctement qu'un chat... Bref, c'est du plus haut ridicule. Caroline va donc aller taper à la porte de son voisin en pleine action et lui demander d'être moins bruyant. Elle va se retrouver face au plus bel homme qu'elle n'a jamais vu (comme dans toutes les histoires de ce genre hein) et il va l'envoyer promener en disant qu'il fait ce qu'il veut chez lui. Déjà là il m'est apparu comme antipathique. Il est chez lui ok, mais il a une voisine dont il doit tenir compte. A croire qu'il ne connait pas l'expression "Ma liberté s'arrête là où commence celle des autres". Bref, Caroline ne le supporte pas mais va subitement fantasmer sur lui et faire des rêves érotiques à son sujet.

Commençons par les personnages. Je vais être franche, je les ai trouvés assez nuls. Peu approfondis. Simon s'améliore beaucoup dans le reste du livre mais il m'a laissé assez froide. De plus, même s'il est célibataire et fait ce qu'il veut de son anatomie, j'ai du mal avec ce concept d'amitié-sexe. Il est amis avec 3 femmes qui lui servent de plan cul. C'est quelque chose qui me laisse dubitative car le sexe dans une relation change beaucoup de choses et il est difficile d'entretenir ce genre de lien sans ambiguïté ou sans que des sentiments plus profonds ne se développent. Je ne suis pas fan de ce type de relation.
Caroline m'a agacé. Elle fantasme à mort illico presto sur son arrogant et bruyant voisin et ne pense plus qu'aux beaux orgasmes qu'il pourrait lui donner. Tout le livre ne parle que de ça. C'est fatigant. Et je ne me suis pas sentie proche d'elle.
Les amis des protagonistes sont complètement immatures et débiles. Sophia et Mimi sortent avec des garçons (qu'elles n'apprécient pas tant que ça) alors qu'elles ont chacune le béguin pour le petit copain de l'autre ! Et c'est pareil du côté des garçons ! Non mais sérieux ?! Ce sont des adultes ou des pré-adolescents ?? C'est pathétique. En plus, ils ne servent à rien dans l'histoire. Ils sont idiots et savent juste faire des allusions sexuelles ou se bourrer la gueule pendant un week-end.

Le scénario n'a rien de palpitant. Deux voisins qui fantasment l'un sur l'autre, se tournent autour et meurent d'envie de coucher ensemble. Une héroïne qui veut à tout prix retrouver ses orgasmes. Bref, j'attendais vraiment plus d'humour et d'originalité. Le livre ne parle que de sexe du début à la fin. Des allusions à tous les chapitres. Ensuite quand les personnages sautent enfin le pas, s'ensuit une accumulation de scènes de sexe. Il n'y a quasiment plus que ça vers la fin. Certes ce n'est jamais trash ou vulgaire, mais c'est vraiment répétitif et gonflant. Simon est perpétuellement en érection. Je vais finir par croire que les auteurs des romances de ce genre s'imaginent que le corps humain est une machine et que les hommes peuvent avoir des rapports sexuels quasiment en permanence sans avoir besoin d'une pause. Est-ce un fantasme des auteurs féminins de nous créer sans cesse des personnages aussi actifs ? Probablement. On ne peut pas lire une romance sans que le héros soit bien monté, canon et qu'il ait toujours son sexe au garde à vous.

L'écriture est correcte mais pas extraordinaire. Beaucoup de dialogues ou de passages ne volent pas très haut. Les sms que s'envoient les protagonistes et leurs amis ne font pas beaucoup avancer l'histoire et ne me paraissaient pas utiles. Et il y a de nombreuses répétitions je trouve.

Au final je ressors très déçue de cette lecture. J'espérais vraiment mieux mais on retrouve tous les clichés des romances contemporaines ou New Adult. Je n'ai pas particulièrement apprécié cette histoire et je ne lirais sans doute pas la suite.
Les temps d'une vie, Tome 1 : Rencontre avec Chronos Les temps d'une vie, Tome 1 : Rencontre avec Chronos
Enel Tismaé   
Un début difficile

J'ai eu beaucoup de mal à démarrer cette lecture, spécialement à cause de Kayla, la protagoniste. Kayla est une femme de 26 ans, qui est très râleuse, immature et qui... pleure beaucoup. Du haut de mes 21 ans, j'ai l'impression de savoir mieux me débrouiller qu'elle, et d'être beaucoup plus adulte alors qu'elle. Je n'ai donc pas réussi à accrocher à son personnage, et j'ai remercié Dieu Chronos de lui avoir envoyé Sam pour la remettre à sa place.
Sam est un personnage prétentieux et très beau - si on oublie ses sourcils fournis, poke Johanne. Chose facilement compréhensible, vu le nooombre de fois où le narrateur omniscient le répète, héhé.
Mais. THANKS CHRONOS, ces deux personnages se font mutuellement évoluer, jusqu'à développer une romance sexuelle, et les rendre plus supportable.
Malgré tout, je ne me suis pas attachée à Kayla, ni à Sam.

Une intrigue qui tient la route

L'intrigue et l'aspect paranormal est le point fort du roman. J'ai beaucoup aimé le thème du voyage dans le temps qui est un sujet complexe, souvent difficile à manier, surtout lorsqu'on pense aux conséquences. Je n'ai pas trouvé de faille, ni d'élément ne concordant pas, Enel a su maîtriser son sujet en prenant en compte tout ce qu'il impliquait.
La mythologie grecque était également un petit plus, à mes yeux, puisqu'elle donnait une touche de magie au roman, et surtout une touche de surprise. Les combats étaient la bienvenue, ajoutant un peu d'action et de sang à l'intrigue.
La description de tout ce petit monde est globalement très bonne, malgré quelques répétitions. Enel a trouvé les mots idéals pour décrire l'univers qu'elle a créé.

Le souci de la catégorie

Il s'agit là de ce qui m'a le plus perturbé, tout au long de ma lecture. Ce roman est classé "Young Adult" sur la catalogue de la maison d'édition, mais n'est pas du tout du Young Adult.
Je m'en suis doutée quand j'ai vu l'âge de la protagoniste sur le résumé - à savoir 26 ans - et le fait qu'elle soit enceinte. Mais après l'avoir lu, je n'ai plus eu de doute.
Alors attention, futurs lecteurs, ce roman n'est pas destiné au public "Young Adult", dont la cible est principalement entre 13 et 20 ans, mais plutôt "New Adult", voire "Adult".
Étant une lectrice YA principalement, je pense que c'est une des raisons pour laquelle je n'ai su apprécier le roman comme une lectrice New Adult l'aurait fait, et me suis senti plutôt mal à l'aise quant aux scènes "de sexe" qui prennent quand même pas mal de place, mais je ne doute pas de l'appréciation que pourraient avoir des lecteurs de ce type de romans.
Les temps d'une vie, Tome 2 : Voyage en Enfer Les temps d'une vie, Tome 2 : Voyage en Enfer
Enel Tismaé   
http://story-of-books.blogspot.com/2015/09/chronique-les-temps-dune-vie-tome-2.html

15/20

Quelques années ont passées depuis les dernières aventures de Kayla et Samuel. Avec leurs deux enfants, ils vivent désormais une vie paisible et complètement ordinaire, rythmée par leurs emplois respectifs et leurs familles. Jusqu'au jour où tout bascule, comme ça, en un claquement de doigts, sans prévenir. Leur famille explose après un incident qui aurait pu rester sans conséquences, mais ils sont éloignés les uns des autres contre leur gré et seule Kayla peut mettre un terme à cette injustice et réunir sa famille tant aimée. Mais pour cela elle va devoir lutter contre des forces dont elle avait oublier jusqu'à l'existence, elle devra se surpasser et s'allier aux bonnes personnes pour espérer gagner cette bataille qui s'annonce d'ores et déjà épique. Kayla parviendra-t-elle à retrouver sa famille et quel sera le prix à payer pour cela?

Après la fin pleine de questionnements, de "hein, nan mais c'est pas possible qu'est ce qu'il s'est passé?" du premier tome (ma chronique), j'avais vraiment extrêmement envie de lire ce deuxième tome au plus vite pour enfin lever le mystère pesant sur LE grand questionnement que nous envoie l'auteur dans les toutes dernières pages. J'avais hâte de retrouver tout ce que j'avais aimé dans le tome précédent, qu'il s'agisse des personnages comme de la plume de l'auteur ou encore de l'univers qui m'a beaucoup plu, mais j'étais aussi très intriguée de voir comment Enel Tismaé allait réussir à se renouveler, à nous offrir une nouvelle intrigue tout aussi prenante que celle du premier tome et qui tienne la route. Résultat: ce deuxième opus est vraiment très différent du premier, aucun souci niveau nouveauté nous sommes servis, tant dans le fond que dans la forme. Si je l'ai trouvé un tout petit peu en dessous du premier tome, je me suis néanmoins régalée avec cette lecture. L'auteur a su améliorer certains points, parfois au détriment d'autres, mais elle nous offre quelque chose de nouveau et de toujours aussi prenant, une bonne histoire que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire.

Les premiers chapitres de ce deuxième tome nous font encore patienter avant de découvrir la réponse à cette grande question qui clôturait le premier tome. L'auteur prend d'abord le temps de nous réintroduire dans son univers, de nous développer les changements ayant eu lieu entre Kayla et Samuel et dans leur vie en général et de découvrir ce qui rythme désormais leur quotidien. On retrouve les personnages que l'on a tant adorés dans le premier tome et cela permet aussi de faire le point, de rappeler quelques éléments importants de l'intrigue du tome précédent pour que le lecteur ne soit pas perdu. La mise en place se fait assez rapidement, ce qui est vraiment une amélioration par rapport au tome précédent, puisque les bases sont déjà posées, on entre presque immédiatement dans le vif du sujet. Le rythme démarre assez lentement mais le récit connait quelques rebondissements étonnants qui promettent déjà de belles surprises. Après nous avoir bien fait mariner, l'auteur nous dévoile enfin la vérité concernant Samantha, je m'attendais plus ou moins à quelque chose dans ce style donc ce n'est pas une grande surprise mais ça fonctionne; ce prétexte à l'écriture de ce deuxième tome est convaincant et permet l'introduction d'une toute nouvelle intrigue vraiment prenante. Cette mise en place m'a beaucoup plu, juste assez longue pour ne pas avoir l'impression d'être balancés dans l'univers sans explications, elle met en place un rythme agréable à suivre, un univers plus élaboré et une intrigue qui promet d'être palpitante.

S'il y a bien un point sur lequel j'attendais l'auteur au tournant, c'était l'univers. Je regrettais, dans le premier tome, n'avoir pas pu découvrir plus les dieux de l'Olympe, leurs différentes lois, leur univers, au profit d'un univers très contemporain et moins fantastique que celui auquel je m'attendais. Dans ce deuxième tome, l'auteur a exaucé mon voeu et j'ai enfin été comblée en ce qui concerne l'univers dans lequel évoluent Kayla et Samuel. Nous découvrons Hadès et Perséphone, Cerbère, Poséidon, Zeus et Héra parmi d'autres personnages de la mythologie grecque. Au fur et à mesure que l'on avance dans le récit, que Kayla progresse dans ses recherches, nous sommes amenés à évoluer dans différentes zones de l'Olympe et à en découvrir les méandres. Entre les Enfers, l'Olympe, l'école des Gardiens et bien d'autres, l'auteur nous offre énormément d'approfondissement de son univers, une découverte des us et coutumes des dieux, des conflits qui existent entre eux ou encore des pouvoirs qu'ils possèdent et ce que cela implique dans la quête de Kayla. J'ai beaucoup aimé cet aspect du roman, le fait que l'auteur utilise enfin tout le potentiel de l'univers dans lequel son histoire évolue. C'est vraiment l'un des gros points positifs de ce deuxième tome selon moi.

Et l'univers n'est pas le seul aspect du roman à énormément évolué du premier au deuxième tome, puisque l'écriture aussi a beaucoup changé. La plume est en effet beaucoup plus mature que dans le premier tome, plus sûre d'elle aussi, elle n'en devient donc que toujours plus fluide et agréable à suivre. la façon d'écrire d'Énel Tismaé reste toujours très moderne, très simple: à aucun moment on ne se perd, à aucun moment elle ne nous noie sous des descriptions farfelues et cela permet à ce roman de se lire extrêmement vite. L'écriture de l'auteur a changé c'est indéniable, et cela se ressent encore plus dans le ton du récit: si le premier tome était plus dramatique, plus axé sur les changements que peut connaître une vie, en positif comme en négatif, ici, l'auteur a plus mis l'accent sur l'humour et l'amour, le ton général qui en résulte est donc plus léger bien que l'intrigue principale repose sur un acte assez cruel. J'ai beaucoup aimé l'écriture qui, sans en faire des tonnes, parvient à nous embarquer dans son univers et à nous faire passer un agréable moment de lecture.

Le récit trouve très rapidement son rythme de croisière une fois l'intrigue mise en place. Un rythme prenant et très efficace alternant entre recherche, approfondissement de l'univers et action. L'intrigue quant à elle est vraiment très prenante et va mettre les nerfs des personnages comme des lecteurs à rude épreuve. Si cette dernière est très bien menée et évolue beaucoup au cours du récit, c'est un peu moins le cas du rythme de celui-ci. En effet, le rythme du récit et de l'action, bien qu'agréable, reste trop centré sur la psychologie des personnages et ce qu'ils vivent, selon moi. C'est très intéressant à découvrir mais cela empiète trop sur l'action à proprement parler qui s'en retrouve donc très réduite à des scènes trop courtes et qui cèdent parfois à la facilité. Néanmoins, l'auteur apporte beaucoup de matière à son histoire et je ne me suis pas ennuyée un seul instant à suivre les péripéties que vivent tous les personnages.

Les personnages que nous suivons dans ce tome sont beaucoup plus nombreux que dans le tome précédent où nous suivions principalement Kayla et Samuel. Ici, nous retrouvons ces deux personnages et nous rencontrons la famille de Samuel plus en détails. Si les personnages sont très nombreux, Enel Tismaé parvient à leur insuffler des caractères intéressants et à les rendre très profonds, ce qui est vraiment très positif. Seul petit point négatif pour moi: tous ont des caractères très semblables avec peu de différences, tous ont un fond gentil et c'est cet aspect de leur personnalité qui prédomine, j'aurai aimé plus de relief dans leurs caractères et plus de prises de risques à ce niveau.
Le couple Kayla/Samuel a beaucoup évolué depuis la fin du premier tome, il a mûri et s'est énormément fortifié. S'ils ont déjà traversé bien des épreuves dans le premier tome, ce n'est rien comparé à ce qui les attend. Les obstacles se dressant entre eux sont presque insurmontables et pourtant, le couple se révèle plus proche et plus fort que jamais. Néanmoins, les doutes, les tensions ne sont jamais loin et nous rappellent que rien n'est jamais acquis. J'avais déjà adoré ces deux personnages dans le premier tome et ils m'ont tout autant comblés ici. Leur cynisme et leur attitude l'un vis-à-vis de l'autre m'avait beaucoup plu dans le tome précédent, ici, les enjeux sont différents et leur relation aussi et c'est surtout l'amour profond qu'ils vouent à l'autre qui a fait fondre mon coeur. En bref, ils ont mûris mais sont toujours aussi attendrissants. De même, j'ai adoré la relation qu'ils entretiennent avec Samantha et David, qui apportent un peu de fraîcheur aux situations graves.
Au niveau des personnages secondaires, qui occupent quand même une très grande place dans le récit, je les ai vraiment tous aimés. Hadès et Perséphone sont des parents et des grands-parents formidables, leur amour à leur famille est sans mesure et ils feraient tout pour la protéger. Je les ai adorés avec leurs caractères de "mères poules" et leur gentillesse. Arès quand à lui s'avère être un ami très précieux et drôle qui m'a beaucoup plu. En ce qui concerne Zeus, c'est un peu plus mitigé, s'il semble pouvoir parfois être intraitable, il plie un peu trop facilement à mon goût et se révèle un peu trop gentil pour celui qui est censé être le "méchant" de l'histoire. Au final, je m'attendais à un "vrai" méchant mais je l'ai lui aussi trouvé attachant, avec son amour pour Héra et son besoin de la reconquérir; un personnage en demi teinte donc. Mention spéciale à Cerbère que j'ai adoré.

L'auteur nous offre un récit assez dense, riche en changements, en évolutions et en rebondissements. En effet, dans sa quête pour reconstituer sa famille, Kayla se doit de trouver des alliés prêts à la soutenir contre Zeus. Bien que les nombreuses découvertes de personnages, de leurs pouvoirs etc soient très intéressantes et permettent d'approfondir encore l'univers, elles apportent aussi des points un peu plus négatifs au récit. En effet, j'ai trouvé que Kayla se reposait parfois trop sur ses nouveaux alliés lors des affrontements par exemple, et cela créé le sentiment que l'auteur cède parfois à la facilité lors de ces scènes. J'en attendais plus de ce côté-ci, c'est dommage car le récit est par ailleurs vraiment très bien mené mais il manque de scènes vraiment épiques qui tiennent la route. Cela ne m'a pas empêchée de le dévorer jusqu'à la toute fin qui s'annonçait explosive.

La fin est très agréable à suivre, néanmoins, elle possède quelques points négatifs. En effet, bien que l'auteur parvienne à lui insuffler tension et angoisse, le tout retombe finalement comme un soufflé à cause de personnages trop gentils. Dommage donc que cet aspect là ne soit pas assez abouti, cela donne une impression de fin très rapide, presque trop vite expédiée de ce côté. Heureusement, si cet aspect est négligé, c'est bien au profit d'un autre, lui aussi intéressant. L'auteur développe beaucoup plus la conclusion familiale de ce deuxième tome, qui marque un grand tournant dans la vie des personnages. Les dernières pages sont toutes douces, pleines d'humour et d'amour et laissent une porte ouverte à une possible suite grâce à des changements dans la famille de Samuel entre autres. Une fin dans la continuité de l'esprit du roman, que j'ai beaucoup appréciée et qui a su me faire sourire, malgré quelques points un peu moins bons que d'autres.

Les +: une mise en place rapide et bien rythmée, un univers bien plus prenant, approfondi et satisfaisant, une écriture plus mature et toujours aussi agréable à suivre, des personnages extrêmement attachants, un rythme prenant, une intrigue addictive qui évolue beaucoup, des rebondissements, une fin agréable et pleine de douceur
Les -: trop peu d'action à proprement parler et quelques facilités avec les rebondissements, des personnages aux caractères un peu trop semblables et presque trop gentils, une fin qui en promettait beaucoup mais qui s'avère être trop rapide

C'est avec beaucoup de plaisir que l'on retrouve Kayla et Samuel dans ce deuxième tome avec de nouvelles aventures, de nouveaux enjeux et de nouveaux personnages. Si j'ai trouvé cette suite légèrement moins bonne que le premier tome, il s'en ait fallut de peu pour que ce deuxième tome, qui possède de très bons atouts, ne le détrône. Enel Tismaé donne le ton dès les premières pages et nous offre une mise en place entraînante et bien rythmée qui nous propulse dans un univers toujours plus approfondi aux côtés de personnages ultra attachants que j'ai adorés, bien que certains soient trop gentils à mon goût. Le rythme et l'intrigue de ce deuxième tome sont très prenants et très riches en rebondissements malgré quelques facilités et des scènes d'action trop peu exploitées. Malgré ça, le récit est très bien mené et on ne s'ennuie pas une seule seconde dans ce deuxième tome grâce à une auteur qui parvient à se renouveler et dont la plume, qui a évoluée mais reste toujours aussi fluide, porte toujours aussi bien son histoire. Bien que la fin reste en demi teinte pour moi, très agréable et pleine d'amour mais toujours trop rapide sur la scène d'action finale, j'ai beaucoup aimé ma lecture de ce deuxième tome et, si suite il y a, c'est avec plaisir que je la lirai.

par MelM
Les temps d'une vie, tome 2.5 : Nouvelles Les temps d'une vie, tome 2.5 : Nouvelles
Enel Tismaé   
< événements du tome 2 de ma saga « Les Temps d’une
vie ».
Si vous n’êtes pas à jour dans votre lecture, vous
risquez d’apprendre des choses qui se sont déroulées dans
ce second volume…
Si vous ne désirez pas vous faire spoiler, je vous
conseille donc de lire le tome 2, « Voyage en Enfer »,
avant de poursuivre la lecture de ces nouvelles.
Si vous êtes à jour ou que cela vous importe peu de
vous faire spoiler…>>

par mlles007
Briar Université, Tome 2 : The Risk Briar Université, Tome 2 : The Risk
Elle Kennedy   
En effet, j'ai préféré ce tome. L'histoire était plus prenante que celle du précédent et plus mature. Cependant, je pense qu'aucun tome n'arrivera à la cheville des originels : Graham, DiLaurentis et les deux John.