Livres
388 564
Comms
1 362 262
Membres
277 147

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Annex, Tome 1 : Version Beta



Description ajoutée par elen412 2012-12-27T16:28:54+01:00

Résumé

Dans un monde bâti pour toucher à la perfection absolue, l'imperfection est compliquée à comprendre - et impossible à cacher.

Elysia est un clone, elle a été créée dans un laboratoire, et est née en tant que jeune fille de seize ans. Un vaisseau vide, avec aucune expérience de l'existence. C'est une Bêta, un modèle expérimentale de clones adolescents. Elle est la réplique d'une autre fille, qui est morte afin qu'Elysia puisse fonctionner.

L'usage premier d'Elysia est de servir les habitants de Demesne, une île paradisiaque réservée aux plus riches personnes vivant sur Terre. Tout sur Demesne est génétiquement modifié pour atteindre la perfection. L'air, lui-même transformé, entraîne d'étranges et d'euphoriques pics d'humeur auxquels seuls les travailleurs sur l'île - des clones sans âme comme Elysia - sont immunisés.

Au début, la nouvelle vie d'Elysia sur cette merveilleuse île est idyllique et idéale. Mais, très vite, elle découvre que les résidents humains de Demesne, les personnes les plus privilégiées du monde qui ne manquent jamais de rien, sont insatisfaits. Elle réalise également que sous ses airs parfaits, Demesne cache un conflit parmi les clones travailleurs. Elle sait que ne possède pas d'âme et qu'elle devrait ne pas y prêter attention. Mais alors pourquoi l'esprit d'Elysia est-il troublé par de suffocantes et irrésistibles sensations ?

Si quiconque découvre qu'Elysia n'est pas le clone sans sentiment qu'elle doit prétendre être, elle devra endurer un destin si terrible qu'il est inimaginable. Alors lorsque que l'unique chance d'Elysia pour connaître le bonheur lui est arraché avec une cruauté à couper le souffle, toutes les émotions qu'elle a toujours ressenties mais jamais comprises se déchaînent. Tandis que la rage, la terreur et le désir menace de l'engloutir, Elysia doit à tout prix trouver un moyen pour survivre

Afficher en entier

Classement en biblio - 970 lecteurs

Or
273 lecteurs
PAL
297 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Jenna95 2013-02-13T01:05:20+01:00

— Qu'est-ce qu'une démence ?

— Démence est la meilleure amie de Greer. Son vrai nom est Demetra.

— Pourquoi l'appeler Démence, alors ?

— Cherche le mot dans ta base de données. Tu comprendras quand tu la rencontreras.

Démence (nom féminin) : aliénation mentale ou affaiblissement

psychique profond.

Je vois mal comment une fille pourrait mériter un tel surnom... Il me tarde de la rencontrer en chair et en os.

D'une tape sur l'épaule, Ivan me fait comprendre qu'il veut faire la course. Je longe bientôt la côte à toute allure, et il a beau redoubler d'efforts, il ne parvient pas à me rattraper. Ma mémoire artificielle m'informe que les humains aiment gagner. A la satisfaction que je retire de ma victoire, moi aussi, apparemment.

Faisant demi-tour, nous rejoignons les marches puis les montons en courant. Ivan atteint le sommet une minute après moi environ, hors d'haleine.

— Tu triches... Tu as gagné grâce à ton milk-shake dopé !

C'est vrai, j'ai bu celui qui avait été déposé à mon intention sur la première marche, juste avant notre dernier aller-retour, mais Ivan aussi a repris des forces en avalant un jus d'herbe de blé.

— Tu as raison, concédé-je avec tact, j'ai reçu un petit coup de pouce.

La sueur dégouline sur son visage, tandis que le mien reste parfaitement sec. Je pourrais encore gravir mille marches. Ivan se plie en deux, épuisé. Je l'encourage :

— Demain, on essaiera d'améliorer notre temps, d'accord ?

— Tu cherches ma mort, grommelle-t-il.

— C'est quoi, une « fille facile » ?

— Une fille qui passe facilement à la casserole.

— Qui passe quoi à la casserole ?

Imaginant Greer devant des plaques de cuisson, j'ai du mal à comprendre ce qui pourrait déplaire à Ivan.

— Passer à la casserole, tu sais...

Sa figure, déjà rouge d'effort, vire à l'écarlate.

— Qui couche, quoi !

Je me demande quel rapport il peut bien y avoir entre un lit et une casserole.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

J'ai vraiment adoré ce livre ! C'est une tuerie ! Le début semble un peu long mais à partir de quelques chapitres (Sur une quarantaine), on est plongé dans l'histoire ! Il y a énormément de rebondissements & la fin du livre nous donne vraiment envie de lire la suite. On se pose tellement de question pour la suite, que c'est limite flippant ! Ca ne peut pas se terminer comme ça ! Je pensais être deçus par le livre mais c'est carrément tous le contraire.

L'histoire d'amour est présente comme il faut, ni trop, ni pas assez, l'action, le futur ! Bref, c'était un orgasm book.

Afficher en entier
Diamant

Ce livre est E.X.C.E.P.T.I.O.N.N.E.L !!!

Il est juste Génial avec un grand G !!

Le personnage d'Elysia est vraiment très attachante ! :)

Au départ je n'ai pas trop accroché mais plus j’avançais dans l'histoire plus il m'était impossible de le lâcher !!! :D

Spoiler(cliquez pour révéler)
Au début j'adoorais Ivan et quand j'ai découvert qu'il se servait d'Elysia depuis le départ (comme tous les Bratton à part Liesel), il m'a tellement énervé !!! Grrr ! J'ai aussi été choquée de découvrir que Tahir était un clone, je ne m'y attendais PAS DU TOUT !

Bref ce livre est l'un de mes livres préférés et j'attends vraiment la suite avec impatience !!! :D

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Ropoud 2017-05-18T02:52:25+02:00
Diamant

C'est un livre absolument fantastique ! Il y a tellement de rebondissements et de grandes révélations que c'en est presque étourdissant à certains moments ! Entre les trahisons, les secrets et les amours, j'ai énormément aimé le personnage d'Elysia !

Spoiler(cliquez pour révéler)
Parmi, les autres personnages qui m'ont plu, il y avait aussi Mme Bratton. Au début, j'avais réellement l'impression qu'elle voulait du bien à Elysia, malgré son côté superficiel et égocentrique, cependant, après qu'Elysia lui a dit qu'elle était une Défailante, Mme Bratton a réellement montré sa véritable nature. Il y avait aussi Ivan, mais de plus en plus que le récit avançait, moins je l'aimais. Surtout après qu'il ait violé Elysia. Liesel aussi était sympa, jusqu'à ce qu'elle dénonce Xanthe. Parlant de cette dernière, j'ai trouvé son décès terriblement triste, surtout que je commençais à l'apprécier et je pense qu'on en a pas suffisamment entendu parler. Le cas de Becky aussi était étonnant. Pour ce qui est de Tahir, j'avais commencé à avoir mes propres doutes quelques pages avant qu'il ne nous fasse la grande révélation, mais c'était tout de même choquant ! J'ai horriblement détesté Tawny et le Gouverneur, autant que les parents de Tahir m'ont plu. Et Alexander... il reste toujours un mystère pour moi.
Bref, j'ai adoré la grande majorité des personnages de ce roman ! Ils m'ont intrigué... Vivement la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par vampiredelivres 2017-03-01T16:26:31+01:00
Or

Ça commence à faire un moment, mais je me souviens d'un livre qui m'a totalement chamboulée, avec énormément d'émotions contradictoires, de moments haletants, surprenants. L'auteure n'hésite pas à aborder des sujets importants, en douceur, mais le fait malgré tout.

J'en garde un très, très bon souvenir. Juste dommage que la suite ne sorte pas en français.

(Soyons honnêtes, il est très probable que j'essaie de me la procurer en VO !)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cassy33 2017-02-20T17:46:48+01:00
Argent

Version Bêta m'a fait ressentir tout un tas d'émotions et je ne sais vraiment pas comment m'y prendre pour toutes les retranscrire à l'écrit. Dans l'ensemble, c'est un bon roman. Toutefois, même si je me contentais de le résumer de façon globale, je suis certaine que je rencontrerais quelques difficultés. Certains passages m'ont beaucoup plu, l'originalité et l'addictivité de ce bouquin sont certainement ses principaux atouts, et pourtant, je suis également déçue de pas mal de points, de la tournure qu'ont pris les derniers chapitres et de certaines réactions d'Elysia.

Bref, je m'explique. J'avais déjà lu les premières pages d'Annex il y a je ne sais plus combien de temps (sûrement trois ans, ou peut-être plus...) mais je l'avais très vite rangé dans ma bibliothèque sans dépasser les cinquante premières pages, sûrement par manque d'intérêt. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai voulu le lire (et le finir) cette année, et dès que je m'y suis plongée, je me suis retrouvée projetée à Demesne (l'île dans laquelle le récit se déroule) avec une facilité déconcertante. Comme je le disais plus haut, aucun problème du point de vue de l'addictivité ; elle est bel et bien au rendez-vous, ça je peux vous le certifier. D'ailleurs, je me demande ce qui avait pu me pousser à l'abandonner si vite la première fois que je l'avais ouvert... Enfin bref ; tout ça pour dire que j'ai adoré évoluer à Demesne aux côtés de notre héroïne. Pas spécialement pour elle (j'y reviendrai après) mais plutôt par intérêt pour ce lieu idyllique, respirant la perfection et la superficialité, ainsi que pour le côté futuriste, à travers quelques inventions intéressantes tels que l'Aviate, le transmetteur ou encore la FantaSphère (ma préférée). D'ailleurs puisque j'évoque les lieux, autant en profiter pour souligner à quel point la plume de l'auteure est remarquable. Sur ce point aussi rien à redire, j'aime beaucoup la façon dont ce livre est rédigé, et on ne peut pas se plaindre de manquer de descriptions ! Chaque lieu que découvre Elysia nous est présenté avec des termes qui nous font encore rêver davantage. Personnellement, j'adorerais me rendre à Demesne ! Peut-être qu'on s'y ennuie à force d'y rester, mais pour des vacances, c'est vraiment l'endroit idéal.

Pour le début donc, pas de souci. On apprend comment est "née" Elysia en détails avant de la suivre dans sa nouvelle maison ; celle des Bratton. Là-bas, on fait la rencontre de plusieurs personnages qui occuperont une place prépondérante tout au long du récit. Commençons par Mme Bratton. Je suppose que beaucoup de lectrices l'ont détesté, à cause de sa personnalité superficielle, égoïste et curieuse et même si je ne l'adore pas non plus, j'avoue l'avoir apprécié. Elle rendait le quotidien au manoir bien plus drôle, et toutes ses remarques et piques envers le Gouverneur et Ivan me faisaient bien rire. En plus, même si elle considérait Elysia comme son esclave (mais elle n'est pas la seule puisque tout le monde là-bas pense de la même façon au sujet des clones), elle s'en occupait tout de même plutôt bien, voulait l'emmener à chacune de ses sorties (certes pour l'exhiber, mais aussi parce qu'elle appréciait sa compagnie et ne voulait pas qu'elle reste seule à la maison à s'ennuyer) et n'hésitait pas à lui faire goûter ses repas (alors que les clones ne sont pas censés avoir ce privilège). Je ne dis pas que c'est une femme exemplaire, loin de là. Cependant, à chaque fois qu'elle intervenait, je me faisais une joie de lire ses répliques.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Evidemment, elle est soudain baissée dans mon estime lorsqu'elle a ordonné à ce que Xanthe soit poussée du précipice lorsqu'elle s'est rendue compte qu'elle était Défectueuse, mais cette catastrophe est surtout dû à la façon de penser de la société en général. Si le gouvernement du Continent n'avait pas incité le peuple à rejeter tous les Défectueux, à les considérer comme les pires êtres sur Terre, et surtout s'il ne leur avait pas mis en tête que les clones ne doivent absolument pas ressentir un quelconque sentiment, alors rien de tout cela ne serait arrivé...

Le Gouverneur, quant à lui, m'a vraiment irrité jusqu'à la fin du livre. Lui par contre, c'est clair, je le déteste. On voit bien qu'il prend de haut sa propre femme, qu'il se désintéresse de Liesel, et qu'il force son fils à suivre le même chemin que lui sans se soucier de ses véritables intérêts. C'est un homme très égoïste, et encore ce n'est pas son principal défaut.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Le fait qu'il trompe sa femme avec sa luxistante, Tawny, m'avait déjà dégoûté, mais alors quand il a carrément essayé de violer Elysia, je n'ai souhaité qu'une chose : qu'il paie pour sa perversité et qu'on ne le revoit plus jamais faire une quelconque apparition dans les chapitres suivants.

Liesel, quant à elle, était vraiment adorable. Elle est si innocente et n'a pour l'instant rien à voir avec sa famille. Bon, elle peut peut-être paraître un peu capricieuse par moments, mais je pense qu'elle pourrait être bien pire en nageant dans le luxe. Au final, elle n'est ni dédaigneuse, ni arrogante. Il s'agit simplement d'une petite fille qui manque un peu d'attention mais qui en reçoit heureusement par son frère, et qui désire juste s'amuser, comme n'importe quel enfant de son âge.

Spoiler(cliquez pour révéler)
Peut-être qu'elle suivra l'exemple d'Astrid, qui sait ? Je dis ça parce qu'elle semblait bien plus tolérante et ouverte que sa famille, et même si son jeune âge doit beaucoup influencer sur cette qualité, elle était tout de même assez grande pour réfléchir d'elle-même et prendre ses propres décisions. Or, quand à la fin, Elysia a révélé sa véritable nature aux Bratton, elle ne l'abandonne pas et ne la dénigre pas alors qu'au début du livre, elle avait peur des Défectueux. Peut-être parce qu'elle regrette que Xanthe soit en quelque sorte morte par sa faute (à cause de ses accusations, du moins) ? Je ne sais pas trop, mais ce qui est sûr, c'est que la lettre qu'elle transmet à Elysia un peu avant la catastrophe m'a beaucoup ému. Par contre, la scène où Liesel arrive avec un plat de gratin aux macaronis en découvrant que Elysia vient juste de tuer son frère est vraiment atroce... J'étais déjà plus que dégoûtée qu'Ivan meure et en plus il faut que la pauvre Liesel assiste à une vision aussi choquante ? Quelque part, ce moment me hante encore. À cause de la rébellion d'Elysia, sa vie est gâchée alors qu'elle méritait d'être épanouie et de conserver son innocence encore longtemps...

Je termine par Ivan parce que c'est celui que j'ai le plus aimé dans la famille Bratton. Dès sa première intervention, il y a quelque chose chez lui qui a attiré mon attention et j'espérais vraiment qu'une romance naîtrait entre Elysia et lui. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais tout le temps qu'ils passaient ensemble, le fait que l'héroïne l'aide pour ses entraînements, qu'Ivan la surnomme "championne", qu'il lui fasse une place au sein de son groupe et qu'il agisse de façon protectrice et possessive avec elle (notamment quand les autres garçons l'approchaient de trop près ou la mataient un peu trop) m'avaient fait rêver.

Spoiler(cliquez pour révéler)
D'ailleurs, n'oublions pas qu'après avoir découvert que son père comptait la violer et qu'il l'en a empêché, il a conseillé à Elysia de laisser sa porte ouverte ou de carrément dormir dans la chambre de Liesel. Pourtant, ce n'était qu'un clone destiné à servir leur famille ! S'il ne ressentait rien pour elle, il n'aurait pas été dégoûté que son père ait agit de cette manière envers elle, et il ne lui aurait pas accordé le privilège de dormir dans la chambre de sa sœur. Il aurait sûrement fait semblant de ne rien avoir vu, comme Mme Bratton le faisait toujours. Et puis, même s'il se droguait très régulièrement et qu'il se servait parfois d'elle pour récupérer de la raxie ou la garder secrètement, il n'avait vraiment pas l'air de la considérer comme un objet. Il lui confiait certaines choses, allait beaucoup mieux depuis son arrivée dans leur foyer, et j'adorais leur complicité. Alors comme vous pouvez vous en douter, j'ai été on ne peut plus déçue par le destin que lui a réservé l'auteure... Un seul humain est mort dans le récit et il a fallu que ça tombe sur lui alors que son père l'aurait bien plus mérité... C'est notamment à cause de ce coup de théâtre que Version Bêta a descendu dans mon estime. Ivan était drôle, sympa, cool et attendrissant et d'un coup il devient hargneux et carrément pervers ? Non, je ne peux pas l'accepter. Ce n'est pas lui, ça ne lui ressemble pas. Franchement, je trouve ça tellement peu crédible... C'est comme si l'auteure souhaitait se débarrasser au plus vite de ce personnage alors qu'elle n'avait aucune raison de le faire. Je ne sais pas ce que les autres en ont pensé, mais personnellement je considère cet événement comme invraisemblable. J'ai détesté la façon dont il s'est soudain transformé, comme pour nous prouver que tous les humains sont cruels alors qu'il faut savoir relativiser. Certains clones sont tout aussi horribles que les humains, comme le Dr. Lusardi par exemple, qui n'hésite pas à torturer ceux de son espèce. Mais le pire, c'est qu'il a fallu qu'il viole Elysia et qu'il essaie ensuite de la tuer... et qu'il se fasse assassiner par la même occasion. Cette catastrophe m'a dégoûté, déçu, et révolté. Il ne le méritait vraiment pas, et je regrette tellement que l'auteure ait détruit ce personnage qui était probablement le meilleur du bouquin. Maintenant à chaque fois que je pense à lui, je ne peux pas m'empêcher de visualiser de nouveau cette scène dans mon esprit, me gâchant ainsi tous les souvenirs des bons moments qu'il a passé en compagnie de l'héroïne...

Après la famille Bratton, nous rencontrons les amis d'Ivan et même si je ne les ai pas adoré, ils ont tout de même bien rythmés le récit et sans eux, ce livre m'aurait sûrement paru bien moins captivant.

Démence est sûrement celle que j'ai préféré dans la bande. Elle était on ne peut plus bizarre et dérangée, et pourtant c'était celle qui, au final, semblait la plus ouverte et la plus tolérante envers les clones. Elle m'a fait rire plus d'une fois, et je la préférais largement à Greer, une fille presque impossible à cerner qui n'a pas l'air d'avoir si bon fond que ça. Farzad, lui, je ne l'ai apprécié à aucun moment de l'histoire. Au début il apparaît comme un dragueur et ensuite, il semble détester les clones et les prendre de haut, ce que je n'ai vraiment pas pu supporter. Quant à Tahir, il ne m'a vraiment pas fait bonne impression au début. Il avait l'air aussi charmeur que son cousin Farzad, et c'est surtout le fait qu'Elysia veuille le coller à longueur de journées et n'arrête pas de le vanter intérieurement qui m'agaçait. Ce passage était vraiment lourd et sans intérêt, mais heureusement, le personnage de Tahir a ensuite évolué pour me plaire bien davantage.

Spoiler(cliquez pour révéler)
En fait, c'est à partir du moment où on a appris qu'il s'agissait du clone du vrai Tahir (chose à laquelle je ne m'attendais absolument pas) qu'il a su éveiller mon intérêt. En fait il n'avait rien d'un dragueur, faisait simplement semblant dans le but de ressembler à son Original, et même si je l'ai trouvé un peu arrogant et capricieux (envers ses parents) pour un clone, j'ai beaucoup aimé le fait qu'il change au contact d'Elysia. Toutes leurs parties de FantaSphère le soir étaient plus romantiques les unes que les autres, et il a su monter dans mon estime de cette façon. Le truc, c'est que pile au moment où je finis par m'attacher à lui, il devient Ingérable et disparaît du jour au lendemain sans laisser de traces et sans faire de nouvelle apparition... Alors d'accord, on sait qu'il est reparti au Continent avec ses parents mais après ça, plus rien... Franchement, ça servait à quoi de le rendre aussi important pendant une bonne centaine de pages (voire plus) pour ensuite le faire disparaître de la circulation ? En plus le pire c'est qu'Elysia a vraiment l'air de vite l'oublier alors qu'elle ne jurait que par lui au début... D'ailleurs en parlant de ça, je ne sais pas trop quoi penser de l'Aquin. Peu avant qu'on découvre son identité, je me suis doutée qu'il s'agissait du dieu bronzé qu'Elysia voyait en flash-back dans l'eau, mais le problème c'est qu'il arrive trop tardivement dans le roman. Il a l'air gentil, tolérant et dévoué, c'est sûr. Et il oeuvre secrètement pour aider les clones à se rebeller, ce qui est un très bon point, mais je trouve ça abusé qu'Elysia se tourne vers lui et pense même qu'il fera l'affaire, comme si elle cherchait désespérément à se mettre en couple ! C'en est franchement pathétique, et si elle se sert uniquement de lui pour parvenir à ses fins, alors elle ne vaut pas mieux que les humains...

Pour clore mon avis sur les personnages, je ne peux pas ne pas mentionner Xanthe. C'est un personnage qui m'a beaucoup marqué et sa mort m'a attristé même si je me doutais qu'elle ne survivrait pas bien longtemps. C'est le sort qui attend malheureusement tous ceux qui se rebellent contre le pouvoir en place... Bref tout ça pour dire que sa relation avec Elysia m'a beaucoup plu. Elle a su la rassurer, lui apprendre quelques informations à propos de l'Insurrection, et j'avoue avoir vraiment été surprise quand on a découvert qu'elle était elle aussi Défaillante. Je trouve simplement regrettable qu'elle n'ait pas été assez mise en avant. C'était un personnage avec beaucoup de potentiel qui aurait pu être encore mieux exploité à mon avis...

Tout au long du roman, on suit donc Elysia à travers sa mission à Demesne ; divertir la famille Bratton ainsi que tous leurs amis. Ses sorties avec la bande d'Ivan, avec sa mère et ses compagnes du mah-jong, sans oublier son séjour chez les Fortesquieu étaient toutes très intéressantes, mais il faut avouer qu'il ne s'y passe pas grand-chose. On a droit à beaucoup de dialogues, à beaucoup de questions qui assaillent notre esprit à chaque nouveau chapitre, et à beaucoup d'informations sur le cadre de vie à Demesne, mais l'action tarde vraiment à pointer le bout de son nez. D'ailleurs, j'ai trouvé que certaines scènes dans le roman auraient pu être supprimées, notamment quand on assiste aux rendez-vous quasiment identiques des amis d'Ivan qui se contentent de se droguer et de planer. Dans un sens, je comprends pourquoi la rébellion d'Elysia tarde à arriver ; parce que quatre tomes étaient prévus. Le problème, c'est que l'auteure s'est finalement arrêtée au deuxième, qui ne sera d'ailleurs jamais traduit en français...

Spoiler(cliquez pour révéler)
En fait le gros souci de Version Bêta, c'est le fait que l'héroïne se concentre davantage sur ses problèmes de cœur que sur la condition des clones. Elle tarde à se révolter contre leur servitude parce qu'elle vit dans le luxe et qu'elle a le droit à un meilleur traitement que la plupart de ses congénères, mais aussi parce qu'elle n'arrête pas de penser à Tahir ou au beau gosse blond qui hante ses séances de natation... D'ailleurs, je n'ai pas donné mon avis sur Elysia dans la partie personnages, alors autant le retranscrire maintenant. Je vais l'avouer tout de suite ; je n'ai absolument pas été charmée par cette héroïne. Elle m'a de nombreuses fois agacé, et si j'avais pu la secouer, je ne m'en serais pas privée. Elle se montre parfois arrogante avec des gens qui ne le méritent pas, elle a tendance à se sentir supérieure aux humains alors que c'est complètement stupide puisque si elle souhaite vraiment que les deux espèces vivent en harmonie, alors elle doit elle respecter ses créateurs autant qu'ils doivent le faire en retour, et puis son obsession pour Tahir m'a cassé les pieds plus d'une fois. Heureusement que les personnages secondaires étaient plus intéressants et agréables qu'elle sinon je crois que j'aurais eu du mal à terminer ce bouquin ! D'ailleurs pour finir enfin ce long commentaire (j'en suis désolée, au passage), j'ai vraiment été surprise qu'elle soit enceinte d'Ivan. En fait, cette information tombe un peu comme un cheveu sur la soupe, et je n'ai pas trop compris son intérêt... La réaction d'Elysia est toutefois restée réaliste puisqu'elle ne veut pas de cet enfant conçu dans la violence, mais en même temps je trouve qu'elle devient de plus en plus égoïste et capricieuse... Peut-être que c'est voulu par l'auteure afin de montrer qu'elle risque de devenir Ingérable d'un moment à l'autre ? Ce qui est sûr c'est que je l'apprécie de moins en moins et que je ne ferais pas l'effort de lire le second tome en anglais, déjà parce que les avis des américains l'ayant lu sont plus négatifs les uns que les autres mais aussi parce que même si l'arrivée de Zhara à la toute fin du premier tome nous laisse bouche bée, j'ai cru comprendre qu'elle était très mal exploitée et que le prochain volume ne tournerait qu'autour de la jalousie entre les deux protagonistes...

Bref pour conclure, Version Bêta est un roman original (du moins pour ceux qui, comme moi, n'ont pas l'habitude des dystopies), addictif et intéressant, qui contient de très bons personnages, et qui se termine sur un dénouement inattendu. L'action n'y est cependant pas très présente, le rythme des derniers chapitres s’accélère trop rapidement à mon goût, et je ne suis pas sûre que la tournure que prennent les ultimes pages vous enchantera. Attendez-vous également à vous interroger sur à peu près tout à Demesne, sans pour autant obtenir des réponses à vos questions à la fin du tome !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ananaskiwi 2017-01-23T21:28:41+01:00
Argent

https://lesbouquinsdechloe.wordpress.com/2017/01/23/annex-tome-1-version-beta-de-rachel-cohn/

Cela faisait pas mal de temps que je possédais ce roman dans ma bibliothèque, je me suis donc lancer dans sa lecture sans avoir lu le résumé pour un grand mystère. Je me suis rendu compte que Version bêta est du vu et revu, certains aspects du roman me font d’ailleurs penser à Delirium ou à Uglies.

On retrouve Elysia, le personnage principal qui est adolescente qui a été créé en laboratoire à partir de son Originale et qui est donc un clone ! Elle fait partie d’une expérience visant à créer pour la première fois des clones adolescents. Mais quel que soit leur âge les clones ne sont pas faits pour ressentir et par-dessus tout ils ne sont pas censés avoir des souvenirs de leur Originals. Elysia, va donc être acheté par un riche couple de Demesne et devenir leur dame de compagnie, afin de les divertir etc.

C’est un livre dans lequel l’action met énormément de temps à arriver voir est quasiment inexistante et dans lequel nous avons plus de questions que de réponse durant une grande partie du roman. Cependant, ce fut une bonne lecture pour moi sans prise de tête, il faut simplement être patiente. D’ailleurs je voulais tellement en apprendre davantage que je ne pouvais lâcher ce roman.

J’ai bien aimé le fait de me retrouver dans la peau d’un clone qui doit tout faire pour qu’on ne remarque pas qu’elle peut avoir des sentiments tels que la colère, la haine, la joie ou même l’amour. Les clones ne sont pas censés avoir toutes ces émotions et donc Elysia va tout faire pour être comme la société l’exige d’elle car elle risque d’être éliminée.

La fin m’a quand même quelque peu déçu. C’est-à-dire que pour moi, elle aurait dû être le milieu du roman. Au lieu de quoi il faut attendre le second tome pour une quelconque rébellion. Durant les trois quarts du roman, l’auteur a développé certains aspects du livre, qui pour moi n’ont laissé que plus de questions que de réponses, et qui auraient très bien pu tenir dans quelques chapitres seulement. Je ne sais pas si je lirai la suite, j’y réfléchit.

En conclusion, une bonne lecture avec laquelle j’ai passer un bon moment mais dans laquelle ne subsiste que des questions sans réponses.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kays 2016-12-31T14:52:49+01:00
Diamant

Depuis le temps que je voulais le lire, je ne suis pas déçu, ce premier tome est très sympa. Enfin une dystopie qui change un peu de ce que je lis niveau univers, puisque tout se passe sur une île.

On s'attache très vite au personnage d'Elysia et d'Ivan. Mais comme je suis déçu par le comportement d'Ivan, je pensais qu'il était du côté d'Elysia.

La fin est vraiment surprenante, qui aurait cru qu'elle rencontrerait son double. Je veux la suite, obligé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cassou-28 2016-12-24T23:02:48+01:00
Bronze

Bon, pour moi ce n'est pas in livre exceptionnel, l'histoire est sympas mais je n'ai pas accroché à l'intrigue ainsi qu'aux personnages.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Touf-touf 2016-11-21T13:40:54+01:00
Or

Un très bon livre, qui est très original et qui ne manque d’intérêt. Histoire est assez sympa, mais qui peu aussi faire, notamment si on pense que grâce à la technologie de nos jours on pourrais en arriver au même point que dans le roman. Mais sinon c'est un livre très rapide à lire et simple, à la porter de tous.

Bonne continuation dans vos lectures respectives!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tanganite 2016-09-23T09:18:20+02:00
Argent

L'intrigue met un certain temps à arriver mais ne gâche rien au livre, l'histoire est sympa.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evalla 2016-07-28T15:59:09+02:00
Argent

Difficile de faire un commentaire après avoir lu ce livre. Pas parce que je ne l'ai pas apprécié, au contraire, il était rafraîchissant, mais parce que je peine à trouver des mots adaptés pour décrire ma lecture.

Oui, Beta est un livre détonnant et déstabilisant. Il traite d'un thème rapidement prenant: la création de clones dans le but de servir les hommes. Ceux-ci sont traités comme de vrais esclaves. Pire, lors de leur création, tout ce qui pourrait les rapprocher des humains (âme, désirs, goût des choses, etc.) leur est retiré.

Voici donc le cadre dans lequel Elysia est créée. Elle fait partie des premières versions de clones adolescents. Elle est malgré tout achetée par une famille qui se veut riche et puissante.

Elysia est un personnage agréable à découvrir. Naïve et innocente, elle apprend à vivre dans le paradis terrestre qu'est Demesne. Elysia va permettre à ses propriétaires de de se la couler douce et répondre à chacun de leurs désirs afin d'accéder à l'ataraxie totale.

Elysia va passer la majorité de son temps avec les enfants de la famille et sa "Mère". Elle aura finalement peu de rapports avec le chef de famille, le Gouverneur, qui dirige l'île de Demesne.

Nous découvrons Ivan, un jeune homme qui va bientôt quitter la famille pour entrer dans l'armée. Elle va l'accompagner dans ses séances de sport, visant à l'entraîner pour son entrer à la base militaire. Elle le suivra aussi lors de ses sorties avec ses amis. Et le moins que l'on puisse dire est qu'ils ont tout compris au mode de vie de l'île paradisiaque: ils passent leur temps à se détendre à la plage, discuter et se droguer. Ils sont tous accros à la "raxie", la drogue leur permettant de quitter leur existence ennuyeuse pour rejoindre un état d'ataraxie extrême.

A l'inverse, sa sœur est douce et innocente, pleine d'amour et de naïveté.

Enfin, c'est la Mère, qui est aussi intéressante. Reine du 'm'as-tu vue", cherchant à rejoindre l'ataraxie par tous les moyens, il lui plaît de "sortir" la seule clone adolescente de l'île et montrer son avant-gardisme.

Elysia va se rendre compte, au fur et à mesure de ses expériences, qu'elle ne réagit pas comme tous les clones. J'ai adoré la voir craquer pour le gratin de macaronis ou encore le chocolat (et je la comprends). Et se développent ses différents sens, ses désirs, mais aussi son sens critique. Ainsi que son envie de se rebeller et de ne plus se contenter de sa condition d'esclave. Le tome va nous montrer le cheminement de pensée d'Elysia.

Quelques mots sur la fin:

Spoiler(cliquez pour révéler)
De nombreux aspects de la fin sont surprenants et difficiles à lire.

Au fur et à mesure, je comprends qu'Ivan est bas et vil que son père. Son comportement n'évoluait pas dans le bon sens, mais c'est sa réaction à la volonté d'Elysia de s'enfuir et de gagner sa liberté qui m'a choquée. Le viol d'Elysia m'a littéralement prise de court et blessée. Plus que jamais, la condition des clones m'est apparue avilissante.

Enfin, découvrir que Tahir n'était plus lui-même mais bien un clone ne m'a pas plus surprise. Son changement de comportement avait préparé le terrain.

Pour finir, la fin n'appelle qu'une chose: connaître la suite. Hélas, si j'ai bien compris, cela risque d'être compliqué. Pas de suite en français. Seuls 2 tomes sur les 4 prévus publiés en anglais.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CindySB 2016-07-11T11:06:49+02:00
Lu aussi

Une très bonne surprise avec cette lecture. L'univers de Demesne fait rêver, et le personnage principal, Elysia, est touchante dans son apprentissage de la vie et la découverte de ses émotions. Les autres personnages nous surprennent par leur caractère que l'on ne soupçonnait pas, comme Yvan ou Tahir. Et la petite découverte finale fait naître en nous une explosion de curiosité qui donne envie de se précipiter sur le tome 2 !

Afficher en entier

Dates de sortie

Annex, Tome 1 : Version Beta

  • France : 2012-11-29 (Français)
  • Canada : 2012-12-03 (Français)
  • USA : 2012-10-16 (English)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 970
Commentaires 181
Extraits 48
Evaluations 248
Note globale 7.89 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Titres alternatifs

  • Version Bêta - Français
  • Beta - Anglais