Livres
464 172
Membres
424 549

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Bronze

J'ai été moins emballée par ce tome que pour le premier Anno Dracula. Il m'a manqué une atmosphère vraiment établie et fascinante, comme dans le premier où on se retrouvait dans le Londres victorien.

Ici, le décor est moins planté, plus flou. On a du mal à se figurer l'époque et les lieux. Les combats en vol n'ont pas vraiment été ma tasse de thé, trop longs et techniques pour me passionner.

J'ai aussi ressenti un certain problème de rythme. Il y a des longueurs dans le développement de l'histoire, et finalement tout s'accélère à la fin. Toutes les parties avec Edgar Allan Poe m'ennuyaient, et pourtant le personnage de Poe en lui-même avait tout pour être intéressant.

Il y a quand même eu des bons points à cette lecture, notamment au niveau des personnages. On retrouve le personnage de Kate Reed, qui avait déjà du potentiel dans Anno Dracula et qui est plus approfondi ici. Celui de Beauregard revient aussi, il a bien vieilli contrairement à ses connaissances vampires, et c'est essentiellement à travers lui qu'on peut sentir l'avancée dans le temps par rapport à Anno Dracula. le baron rouge sang introduit aussi le personnage de Winthrop, qui m'a beaucoup plu. Il bénéficie d'un vrai développement et se révèle assez complexe, il commence comme un jeune homme un peu naïf, puis subit une épreuve qui le remplit d'un désir de vengeance tel qu'il le poussera à flirter avec le côté sombre.

Même si l'idée de voir Dracula persister à travers les âges et de voir son influence à diverses époques reste intéressante, j'ai l'impression que la série Anno Dracula perd de son charme une fois tirée de l'époque victorienne où est né son sujet. Ou bien c'est peut-être juste que je n'ai pas choisi de lire le bon tome. Avoir fait de Dracula un personnage un peu puéril et obsédé par les nouvelles technologies était pourtant une bonne idée, mais trop d"intrigues secondaires un peu ennuyeuses m'ont sorties de la lecture.

Afficher en entier
Pas apprécié

Un second tome légèrement en dessous du premier.

Afficher en entier
Diamant

Comportant 2 histoires (l'une étant le roman principal et l'autre une nouvelle centrée sur Geneviève Dieudonné), ce 2ème tome d'Anno Dracula est tout aussi excellent que le 1er.

Bien que la 1ère Guerre mondiale ne fasse pas vraiment partie de mes moments historiques préférés, j'ai été happée par l'histoire et les combats aériens furent ce que j'ai le plus apprécié dans l'histoire. Edwin est également un personnage très intéressant bien que moins attachant à mon sens que Charles Beauregard mais ayant pour lui une part plus sombre que Charles qui donne malgré tout un certain charme à ce héros. Et le mélange entre personnages de fictions et réels apporte une certaine touche à l'histoire.

La nouvelle tourne quand à elle plus autour des vampires et des écrits vampiriques à leurs sujets, mélange d'intrigues politiques et de romance, c'est avec plaisir que l'on suit Geneviève lors de cette réunion entre Anciens. Et le dernier chapitre est bien évidemment plein de promesses pour elle.

Sans oublier les bonus de fin de l'auteur, je dois dire que je me suis régalée et j'espère que le tome 3 sera aussi plaisant que les 2 premiers.

Afficher en entier
Bronze

J'ai mis beaucoup de temps à le lire et à m'y intéresser suffisamment pour le terminer. J'avais aussi eu du mal à finir le premier tome. Je pense que je vais m'arrêter là. Je ne vais pas continuer de lire cette série.

Afficher en entier
Lu aussi

Comme pour le premier tome, j'ai beaucoup de mal à entrer dans les histoires de Kim Newman, au moins en ce qui concerne Anno Dracula. Le fait qu'il s'approprie des personnages historiques et de fiction qui ne lui appartiennent pas, pour les manier à sa guise, me gêne lors de ma lecture. J'ai beaucoup de mal à entrer dans cette histoire fantasy et à m'attacher à ces personnages qui ne sortent pas de l'imagination propre de l'auteur.

Pourtant, le travail en amont est indéniable. Les références sont maîtrisés, les recherches rondement menées sur chacun des personnages. L'histoire est bien ficelée, chaque élément ayant sa place et étant développé au mieux. Peut-être cet aspect de piochage dans tout et n'importe quoi pour en faire un melting pot propre à l'auteur me rebute trop. De plus, la première guerre mondiale et ses conséquences ne constituent pas mes chapitres préférés de l'histoire. Ainsi je laisse ce livre à d'autres qui sauront mieux l'apprécier que moi.

J'ai tout de même mieux aimé la seconde histoire, tournant autour de Geneviève Dieudonné et du huis-clos britannique. Plus centré sur la société vampire que sur les références historiques, cette histoire se laisse lire, bien que j'ai été soulagée de voir enfin arriver la dernière page.

Afficher en entier
Diamant

Ce second tome est agréable à lire, j'ai vraiment adoré ce livre de la première à la dernière page. Comme pour le précédent tome l'auteur a fait un excellent travail, je ne regrette pas ma lecture.

Le roman comporte 2 histoires : l'une tournant autour du Baron Rouge et de Charles Beauregard, la seconde (très courte) à pour personnage central Geneviève Dieudonné.

La première partie se déroule pendant la première guerre mondiale avec des combats aériens a couper le souffle, comme pour le premier tome tome on retrouve des personnages fictifs et réels, ce mélange apporte un plus et ne choque en aucun cas le lecteur.

L'auteur creuse la personnalité de chaque protagoniste (il ne se contente pas de les effleurer), Kim Newman apporte de nombreux détails historiques tout en créant quelque chose d'original. Tous ces éléments permettent au lecteur d'apprécier le roman. Personnellement j'ai préféré le contexte historique du volume précédent mais les tranchés, les atrocités du conflits, les mentalités de l'époque, sont parfaitement dépeintes.

La deuxième histoire est une enquête en huit clos, c'est agréable et l'auteur à su intelligemment la relier à son oeuvre (l'histoire se passe en 1923). Ici il s'agit exclusivement de personnages fictifs (cinéma et littérature : Herbert Von Krolock du Bal des vampires par exemple, des référence à Carmilla de Le Fanu), on rentre rapidement dans l'histoire.

Le roman est très bien écrit, l'univers dépeint est captivant, on ne s'ennuie pas, les scenarii sont originaux, le travail de l'auteur est encore une fois remarquable, j'ai encore une fois apprécié les petits bonus à la fin du livre.

Afficher en entier
Argent

J'ai moins aimé que le tout premier tome, mais ce fut une lecture plaisante ! Les romans de vampires de bonne qualité sont assez rares, et celui ci est vraiment bon, aussi bien historiquement que dans son traitement globale.

Je le conseille aux amateurs de vrais vampires !

Afficher en entier
Or

Livre intéressant puisque faisant suite à Anno Dracula, même genre de livre à formes et personnages multiples, mais le référencement s'essouffle, l'approfondissement aussi, en outre, le livre tourne vite en huis clos avec les mêmes personnages peu sympathiques ... on retiendra surtout quelques inventions mémorables (nan, je ne les donnerai pas ici !) et une ambiance oscillant volontiers entre humour et assombrissement ...

Afficher en entier
Argent

Après Anno Dracula, c'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé les personnages tels que Charles Beauregard ou encore Kate Reed.

Le diogene's club est toujours à l'oeuvre dans ce roman, mais il n'est pas question d'enquête. Pas de Jack l'éventreur à démasquer mais une énigme à résoudre. Comme font les pilotes de JG1, unité composée uniquement de vampires et qui compte parmi ses membres le fameux Baron Rouge, pour être aussi forts ? Que se passe-t-il exactement au Château de Malinbois ? C'est ce qu'Edwin Winthrop, membre du diogene's club va tenter de découvrir.

Au travers de ce livre, nous croisons Edgar Allan Poe et d'autres personnages encore. L'écriture est toujours aussi agréable et bien que l'époque m'ait un peu rebutée (je ne suis pas amatrice de livres se déroulant pendant la guerre !), l'histoire m'a une fois de plus emballée.

Petit Bonus, nous trouvons dans le livre une seconde histoire avec, pour héroïne, Geneviève Dieudonnée, présente dans Anno Dracula.

Je recommande cet ouvrage à tous ceux qui ont apprécié Anno Dracula, à tous ceux qui aiment voir l'histoire réécrite et à tous ceux qui aiment les clins d’œil aux écrivains, acteurs, personnages fictifs ou historiques.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode