Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Annv : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque


Black Fidelity, Tome 3 : Au-delà de l'amour Black Fidelity, Tome 3 : Au-delà de l'amour
Shelby Kaly   
Comment trouver les mots justes pour définir cette lecture ? J'ai l'impression qu'aucun mot n'est assez fort pour représenter tous le bien que j'ai ressentis pour cette saga.

J'ai achevé ce troisième tome avec des petites perles salées au coin des yeux, heureuse, mais triste aussi de les quitter. Oui, Jett et Lynn ont su conquérir mon cœur, leur histoire est tellement belle, intense et éprouvante.

La plume de l'autrice est douce et mélodieuse, j'ai ri, j'ai pleuré, j'ai aimé, j'ai détesté... Bref, ce couple m'a fait vibrer.

Entre eux, c'est explosif, sensuel, viscéral... Je te hais, je t'aime, je te veux, je te fuis, encore, jamais, certitude, incertitude, pour toujours, oui toujours, le tout enrobé de quelques notes d'amour.

C' est un énorme coup de cœur ❤️Je vous recommande vivement cette lecture et peut-être que vous aussi comme moi, vous serez transporté par le rythme de leurs émois.
Black Fidelity, Tome 2 : Au-delà des promesses Black Fidelity, Tome 2 : Au-delà des promesses
Shelby Kaly   
Comme une connexion d'âmes qui dépasse la raison, certaines personnes, vivent un amour inconditionnel, hors norme, qui ne rentre dans aucun schéma d’amour classique. Mais l’accès à cet amour absolu peut avoir un prix. Il ne faut surtout pas croire que ce soit facile. Non, loin de là ! Le parcours pour y arriver est semé d’embûches et de beaucoup d’obstacles. Mais un lien, un fil rouge invisible qui les lie entre elles, va les pousser à se rencontrer, s'apprivoiser, se déchirer mais surtout les guider à travers la confusion et le désordre de la vie pour ne pas qu'ils se perdent.

" Parfois, lorsque l'amour est vrai entre deux personnes destinées l'une à l'autre, elles sont inséparables."

Âme perdue en plein cœur de la Cité des Anges, Jett Campbell, sulfureux chanteur du groupe de Rock "Black Fidelity", au tempérament caractériel et excessif, n'est plus que colère, douleur et souffrance. Détruit par sa rupture avec son amour de jeunesse, il sombre petit à petit dans les méandres d'une autodestruction mettant sa vie et le futur de son groupe en danger. Véritable exutoire, la dépravation, les excès et la noirceur des paradis artificiels, rythment son quotidien et ses nuits. Incision nette et précise, cette séparation a emprisonné son cœur, l'anesthésiant de toute émotion. Il ne ressent plus rien, replié sur lui-même, sa vie lui semble fade et triste, jusqu'à perdre tout engouement dans ce pour quoi il excelle le plus, la musique.

Tel le murmure d'un Tom Booker*, Lynn Jefferson va être mise sur la route de Jett intentionnellement à la demande de Sean, son frère, décidé à réagir et à trouver la solution pour le sortir de cette déchéance. Assistante personnelle pour les stars, reconnue dans sa profession pour son professionnalisme et son aisance à s'adapter à tout type de situation, elle va avoir la mission désespérée de réussir à délivrer Jett de son mal-être, à le désintoxiquer, au sens propre comme au figuré, et à lui redonner goût à la vie. Pleine d'énergie, toujours positive, Lynn est une femme qui contrôle sa vie de A à Z. Tout est réfléchi et pensé, comme toutes les notes d'une partition, chacune à sa place et aucun grain de sable ne doit venir perturber l'harmonie de cette mélodie parfaite en apparence. Derrière cette allure combative, Lynn est emplie de souvenirs qui empoisonnent son être. Malgré l'amour et le soutient que lui portent Amy et Lucas, ses deux meilleurs amis inséparables et indissociables à son équilibre, elle est devenue hermétique aux relations et ne fait plus confiance aux hommes.

Cette rencontre, explosive et électrique, entre ces deux êtres brisés par leur passé et accidentés par l'amour, nous plonge dans une violence émotionnelle où les douleurs respectives de Lynn et Jett vont avoir un effet dévastateur sur les carapaces capitonnées construites par chacun. Au-delà des sens qu'elle se refuse depuis longtemps à écouter, au contact de cet homme magnétique, terriblement sexy, complexe et vulnérable, Lynn va être touchée par son âme meurtrie. Au risque d'ouvrir à nouveau son cœur, Jett ressuscite en elle une exaltation de sa sensualité, de ses sensations et de son plaisir.

Lynn est la douceur quand je suis la douleur. Elle est la raison quand je suis la folie. Elle est l'oxygène quand je suis l'incendie. Elle est ma maison quand je suis perdu.

Un vertige d'émotions et de désirs intenses sur leur corps et leur cœur qui va les mettre à l'épreuve de sentiments irrémédiables et douloureux. Et quand le passé vient bousculer et semer le chaos dans cette relation déjà si fragile, le lien si difficilement établi peut être rompu. Car l'amour, s'il est manipulé, peut devenir un véritable poison, sournois et destructeur.

J'ai eu le cœur serré à la lecture des dernières lignes du tome 1. Instable émotionnellement, j'étais partagée entre sentiments de tristesse, de rage et d’incompréhension. Des émotions qui m'ont envahies comme elles ont envahi Lynn. J'étais perdue entre haine et sollicitude, en demi-teinte pour Jett, perdu lui aussi dans son abime du passé.

Il y a énormément d’amour, de tendresse mais aussi beaucoup de détresse entre ces deux êtres, qui finalement n’ont besoin que d’un seul souffle, le leur à eux, pour retrouver le goût de l’envie et de la vie. Mais les démons d’un passé en rédemption peuvent faire basculer la fragilité d’un souffle retrouvé. Tout peut-être compromis en une seconde, par un geste ou une attitude, qui marqueront la suite de leur histoire.

On ne peut pas non plus rester insensible à ce cri de détresse. Celui d'un frère, Sean, rongé par la peur du comportement autodestructeur que s'inflige Jett. Un amour fraternel sans limite qui les unit et pour lequel Sean mettra tout en œuvre pour sauver son frère de ses démons qui vont et viennent. Il va être présent pour lui, bienveillant et protecteur. Assurant l'interface entre Jett et le groupe, il va veiller à ce que la situation interfère le moins possible avec leurs obligations professionnelles, celles que le groupe des Black Fidelity a vis à vis de son public mais aussi de la maison de disques. Sean, dès le départ, a emporté mon cœur. J'ai eu un véritable coup de cœur pour ce personnage si attachant et bienfaiteur pour son frère. Comme un ange gardien, il est celui qui va relier les deux parties du fil rouge de Jett et Lynn. Toujours là pour eux. Un début de T2 qui avait pansé mon état d’âme, me transposant dans une harmonie sensuelle et idyllique. Je ne pouvais pas imaginer, que j'allais refaire un tour sur ces montagnes russes, de sentiments destructeurs et déchirants. Un tome plus sombre et qui nous embarque dans une tourmente infernale. Celle du sacrifice qu'on peut faire par amour au-delà des promesses qu'ils ont pu se faire. Il y a une scène qui vous marque plus que d'autres, en ce qui me concerne, ce sera ce passage dans le bar, où l’on ressent exactement le tsunami intérieur que ressent Jett à ce moment-là. C’était juste très "déstabilisant", j’étais spectatrice de sa détresse. Un passage retranscrit de façon si réel, que c’en était troublant. J'aurais tant aimé pouvoir intervenir et l'aider à cet instant.

A partir de là, je n’ai pas pu m’arrêter de lire, m’abreuvant de leur parole, de leur regard, de leur souffle. De cette tension qui vire à la survie, parce qu’ils ont ce besoin unique pour survivre que de se posséder, de façon viscérale et indissociable. Shelby pourrait faire un chapitre exempt de tout dialogue entre eux, tant leur comportement, leur attirance, ce fil rouge dont elle évoque la légende est si fort et unique qu’on devine leurs pensées et leurs sentiments. C’est pur, c’est enivrant et pourtant si déchirant que c’en est addictif.

Je crois, non, je suis sûre, à la lecture de ces dernières lignes, que mon cœur est en suspens, ma respiration en apnée, réclamant tous les deux la dose nécessaire de cet amour si fragile et si fort à la fois. Entre passion, manipulation, jeu de pouvoir et vengeance, ce tome 2 m'a rendue dingue et complètement accro. Magicienne d'une mélancolie palpable à tous les chapitres de cette sublime histoire, merci Shelby pour ce magnifique moment passé avec eux.

Un énorme coup de cœur pour lequel je suis tellement impatiente de retrouver la suite, le 15 Novembre, date de sortie du prochain et dernier tome qui va nous renverser le cœur.

Parce que c'est lui et que c'est elle ..

Je vous invite à écouter la chanson Eternal Regrets de Evenline qui marque de façon significative cette histoire.
* Référence au film "L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux"
Hell's Eight, Tome 7 : Affolante obsession Hell's Eight, Tome 7 : Affolante obsession
Sarah McCarty   
J'adorais le souffle érotique de cette série, bien que certains éléments m'aient toujours hérissé le poil. Or dans celui-ci, je dirais que ces éléments-là prennent le pas sur l'impression globale.

Un mot sur l'histoire : convenue, sans rebondissement, du déjà vu. A l'Ouest, rien de nouveau...

Sarah McCarty aime jouer avec l'image du mâle alpha, ultra dominateur, violent, sans concession, imposant sa volonté et sa sexualité à sa promise, ce n'est pas un scoop.
Dans le cadre d'une série western "historique", je rigole encore de certaines pratiques qu'un homme n'aurait sûrement pas envisagé à l'époque. Mais bon, ça rend les scènes sensuelles un peu plus féminines et attrayantes que du bon gros bourrin ahanant au-dessus de madame...

Mais dans celui-ci, le rapport dominant/soumise m'a profondément dérangée. Petunia est une suffragette avant l'heure : certes son âge la classe chez les "vieilles filles", mais elle est surtout indépendante, intelligente et généreuse.
Et soudain paf !
C'était sans compter sur les SEULS besoins de Ace.
L'autrice cautionne à fond ce schéma relationnel, quitte à gommer ce qui fait le charme et la personnalité de Petunia.
Quand on lit entre les lignes, on comprend que l'homme la trouve très belle, sa personnalité piquante l'amuse deux secondes, juste pour le défi, mais point trop n'en faut. Il DOIT la dompter.
En fait, Ace a juste besoin d'un joli bibelot précieux à qui il arrache les griffes pour se sentir viril.
Et ça, ça ne passe pas.
Pas plus que le surnom qu'il lui donne : Pet. En français, je vous laisse en penser ce que vous voulez (rien de gracieux) et en anglais, ça renvoie à animal de compagnie. Merde quoi !

Bref, je sais bien que le fantasme récurrent du beau mâle dominateur et possessif fait toujours recette. Mais vu que la série en est déjà truffée, n'aurait-il pas été intéressant de prendre le contrepied et inverser les rôles dans la sphère privée ?

Ras-le-bol du BDSM à toutes les sauces, déjà que ça irrite mes convictions à la base, mais quand c'est présenté en écartant toute idée de consentement de la soumise (à qui on force la main), ça me donne des envies d'émasculation !

Pour finir, un mot de l'ebook qui est quand même truffé de fautes et de mots manquants. C'est d'autant plus surprenant qu'Harlequin nous avait habitué à des textes de belle qualité.
Dommage.
Hell's Eight, Tome 5 : Noces Intenses Hell's Eight, Tome 5 : Noces Intenses
Sarah McCarty   
Les Rangers du ranch les Hell's Eight sont huit amis soudés par les épreuves qu'ils ont connu dans leur enfance et unis par les horreurs dont ils ont été témoins depuis lors, tout comme pour les raisons qui les en ont fait sortir! Ce sont des hommes d'honneur, forts, loyaux et virils, qui croient en leur propre cause, et nous les découvrons au fil des tomes très protecteurs envers les épouses que le destin a placé sur leur chemin. Parmi eux, les jumeaux métis indien, dont Shadow le plus sombre et mystérieux qui, dans le tome précédent avait tué Harold Amboy afin qu'il ne cherche plus à faire assassiner Dési et Ari devenue sa belle-soeur.

Pour cet acte que le Colonel Daniel Jeffreys n'a pas digéré, nous retrouvons Shadow hors-la-loi, sa tête mise à prix, en passe d'être pendu pour vol de chevaux!!! Autant dire que la surprise est de taille si l'on considère que jusqu'alors, tous les actes de cet homme prouvaient qu'il méritait bien son nom. Le traitement de son personnage bien trop survolé m'a déçue alors que j'attendais son histoire avec plus d'impatience que celle des autres. Il reste malgré tout suffisamment de points positifs pour laisser le charme agir, puisqu'ici nous avons droit à une intrigue plus riche qu'habituellement, toujours ce penchant de l'auteur pour les amours prônant la tolérance ainsi que l'humour toujours au rendez-vous, surtout lorsque les Hell's Eight se retrouvent.

Pour une fois, c'est un petit bout de femme moitié chinoise qui va sauver notre ranger en l'épousant, décelant dans son comportement farouche et son regard sauvage la force dont elle a besoin pour protéger sa mine d'or qui lui permettrait de préserver sa cousine Lin du déshonneur. Sous l'apparente humilité qui sied aux femmes de son pays, Fei a un caractère bien trempé et manie les explosifs aussi bien que son père. Ce talent, ainsi que l'appât du gain de certains confèrent un souffle épique au récit parsemé de péripéties innovantes pour cette saga. Elles prennent néanmoins le pas sur la romance qui nous semble plutôt fade, séparant bien trop longtemps le couple dont on a du coup, du mal à comprendre l'attachement soudain et profond.

Nous sommes dans un Spicy, un Hell's eight qui plus est, et l'on sait pourquoi on suit cette saga, or ici, ça manque cruellement de fougue et de passion. Où est donc passée la plume vibrante de sensualité de Sarah McCarthy, ses longues scènes audacieuses qu'elle nous décrivait avec tant de volupté faisant de nos rangers de véritables fantasmes ambulants torrides au possible. Il y en a quelques unes certes, mais si répétitives et édulcorées que l'on se demande si certains passages n'ont pas subi de sérieuses coupes lors de la traduction. Et c'est bien dommage! Espérons que le 6eme tome nous fera oublier cette petite faiblesse passagère...

par Seregan
Hell's Eight, Tome 6 : Voeux sensuels Hell's Eight, Tome 6 : Voeux sensuels
Sarah McCarty   
Maddie a failli me faire mourir ! Entre les fous rire qu'elle me donnait et son passé qui me faisait pleurer comme un bébé, j'ai cru que j'allais y passer. Caden est juste génial !
Hell's Eight, Tome 4 : Troublante Captive Hell's Eight, Tome 4 : Troublante Captive
Sarah McCarty   
Les 8 Rangers du ranch les Hell's Eight se soutiennent depuis qu'enfants ils ont vu mourir les leurs massacrés par l'armée mexicaine, et sont unis par les horreurs dont ils ont été témoins tout comme par les motifs qui ont donné un sens noble à leur vie! Ce sont des hommes d'honneur, forts attachants et virils, qui croient en leur cause! Dans le tome 1 Caine Allen leur chef se mariait à Desi jeune beauté blonde farouche dont la soeur jumelle Ari avait été enlevée par les indiens! Nos Rangers avaient réussi à déjouer le piège tendu par Harold Amboy, l'avocat du père décédé des jeunes soeurs qui voulaient les voir mortes afin de récupérer leur héritage. Solidaires défenseurs des opprimés ils avaient tous promis à Desi de retrouver sa soeur coûte que coûte.

Parmi les plus acharnés à cette tache depuis un an, un des jumeaux métis Ochoa, Tracker, fils d'un indien et d'une mexicaine dont les rêves prémonitoires lui assurent qu'il trouvera en Ari la femme de sa vie, tout en risquant de lui apporter la mort. Avant même de la rencontrer, Tracker éprouve pour elle des sentiments profonds, ce qui le motive encore plus pour partir à sa recherche lorsque des indices laissent supposer qu'elle se trouve dans un ranch à la frontière mexicaine.

S'attendant à trouver une jeune femme brisée moralement et physiquement, par ce qu'elle a du subir aux mains des 11indiens qui la détenaient, il s'aperçoit qu'Ari a perdu la mémoire et vit paisiblement avec le couple Morales qu'elle pense être ses beaux-parents. Comme si un lien invisible s'était tissé entre Tracker et Ari bien avant leur rencontre, le désir flamboie entre eux et la jeune femme se sent revivre même sensuellement, alors que le danger les menace. Ils doivent s'enfuir aidés par Shadow qui craint pour la vie et le coeur de son jumeau, et rejoindre le ranch pour ramener Ari à sa soeur, même si ces retrouvailles ne sont pas ce à quoi pourrait s'attendre cette dernière.

Ce quatrième tome est construit suivant la même trame que le premier puisque les jumelles ont pratiquement les mêmes démons à combattre, les mêmes cauchemars à apaiser. Une belle effrontée au tempérament de feu, forte et fragile à la fois, qui malgré ce qu'elle a vécu se laisse aller aux élans de son corps, un mâle alpha possessif, tendre et protecteur qui l'épouse pour la protéger des méchants, un ennemi qui ne recule devant aucune ignominie pour atteindre ses objectifs, mais c'est aussi la rédemption d'un homme que l'amour sauve de lui-même. Des scènes sensuelles très longues et chaudes superbement inspirées voire audacieuses pour aider à la guérison de la demoiselle, ainsi que des amis toujours aussi soudés dans l'adversité, avec ici comme pour le troisième tome avec Tucker et Sally Mae, une ode à l'amour interdit entre un métis et une femme blanche.

Un goût de presque déjà vu donc, jusque dans l'humour lorsque Madame Sarah McCarthy nous démontre qu'elle doit avoir un certain contentieux avec les haricots rouges et ce qu'ils provoquent au niveau des entrailles, mais malgré tout et comme toujours, ça fonctionne allègrement, c'est un pur plaisir que de se baigner dans son univers simple et ô combien torride.

par Seregan
Hell's Eight, Tome 3 : Plaisirs Interdits Hell's Eight, Tome 3 : Plaisirs Interdits
Sarah McCarty   
Comme prévu j'ai enchaîné aussitôt avec le tome 3 et j'avoue l'avoir moins apprécier que le tome 2.
[spoiler]J'ai eu du mal avec la personnalité si pacifiste de Sally Mae qui malgré tout à une part assez «  sombre » lorsqu'elle est dans les bras de Tucker et accepte certaine chose. ( Chapitre 9). Malgré son caractère et sa répartie, je n'ai pas retrouver la fougue de Bella qui m'avait charmé complètement. Sally est une jeune veuve qui exerce la médecine et sauve la vie des gentils comme des méchants au risque de sa vie notamment avec Lyle. Elle ne voit que par Dieu et l'éducation de quaker qu'elle a reçut ce qui m'a un peu agacé. Un monde sans violence n'existe malheureusement pas.

De l'autre côté nous avons Tucker, un indien faisait partie du Hell's Eight qui est lié a son passé mais aussi ce racisme qu'il subit à cause de ses origines. Il est attiré par l'interdit mais lorsqu'il se rend compte que son cœur c'est attaché à cette femme, il se refuse l'espoir tout en jouant avec le feu en restant auprès de cette femme qui arrive à l'amadouer mais surtout lui faire promettre de ne pas donner le premier coups. Pour elle, il accepte alors que cette part sombre fait partie de lui, qu'il est un Hell's Eight à la froide réputation.

Puis tout s’enchaîne très vite. Pas vraiment le temps de comprendre qu'elle se retrouve enceinte et qu'ils se marient. Petite note, le mariage est le passage le plus drôle du livre ( selon moi bien sûr) et cette journée vire vite au cauchemar avec la suite de la journée. Sally tue pour la première fois de sa vie et ses souvenirs lui reviennent... Entre l'annonce de la grossesse et la fin tout va trop vite a mon goût. Pas le temps d'apprécier qu'on arrive déjà à la fin où enfin Sally lui ouvre son cœur et lui dit je t'aime.

En parallèle, les garçons sont toujours à la recherche de Ari dont ils s'approchent un peu plus à chaque fois mais nous avons aussi le naissance de Jonah, le fils de Desi et Cain. Le vrai bonheur a été de retrouver Sam et Bella et petite note triste, nous ne savons pas ce qu'est devenu l'équipe de Montoya qui s'est opposée aux Comanches, ceux à la poursuite de Desi et Ari.

Sally vit dont au ranch Hell's Eight avec Tucker, j'aurais aimé que Bella et Sam y reste aussi. J'espère qu'ils ne seront pas mis de côté pour les prochains tomes avec le fait qu'eux ne soit pas avec les autres. Nous découvrons un peu plus les jumeaux Tracker et Shadow dont un que nous retrouvons dans le prochain tome si je ne me trompe pas. [/spoiler]

Pour conclure, un tome qui m'a moins transporté que les autres, certainement a cause du personnage de Sally bien trop pacifiste à mon gôut bien qu'elle soit malgré tout assez déterminé et qu'elle a de la répartie mais pas assez à côté de Bella. ( oui ce personnage est un vrai coup de cœur, surtout quand elle braque une arme sur Cain ! Qui aurait osé!). J'espère retrouver la petite étincelle du tome 1 et 2 dans le prochain tome que je vais enchaîné tout de suite.

par Vidia
Hell's Eight, Tome 2 : Initiation Hell's Eight, Tome 2 : Initiation
Sarah McCarty   
Les Ranger du hell's Eight sont tous aussi torrides les uns que les autres, protecteurs, possessifs, et sensuels. Sam MacGregor est le beau gosse séducteur de la bande, car il en faut un, même s'ils le sont tous à leur manière, et il est hanté par la mort de sa mère. Depuis 3 mois, avec ses amis, il est à la recherche d'Ari, la soeur de Dési (tome 1 Secrets désirs.). Comme souvent avec les Hell's Eight, nous allons au devant d'une romance épicée en plein far west, avec une belle en détresse et un tyran qui ne doit sa puissance qu'à la terreur qu'il inspire. C'est léger dans les faits, intense dans les relations, hot, tendre, désespéré, irrevérenscieux dans les corps à corps, nul besoin de broder, c'est simple et efficace, on en redemande...

Sam et son loup arrivent sur les lieux d'une attaque de charriots. Des hommes sont morts et ils découvrent une survivante: Isabella Montoya, jeune femme impétueuse en cavale depuis 6 mois, pour fuir Tejala, qu'on lui impose d'épouser. La rencontre est croustillante à souhait, la jeune femme est courageuse et ne s'en laisse pas compter. Elle est franche et n'a pas sa langue dans sa poche. Sam en homme d'honneur plein de principes décide de l'escorter pour la protéger tandis qu'elle décide qu'il sera celui qui lui ravira sa virginité. Ils se sentent très attirés l'un par l'autre mais Sam a des scrupules à céder à cet ouragan de désirs, ses nerfs sont mis à rude épreuve par toutes les tentatives de la belle qui ne manque ni d'atouts, d'appats, ou d'imagination!

On ne peut pas dire qu'il se passe grand-chose dans cette aventure car à l'instar de la série, il y a plus de sensualité que d'action, mais l'auteure a vraiment le chic de ne jamais nous mettre en overdose malgré la longueur de ses scènes si intenses, chaudes, détaillées, passionnées. Les dialogues entre Sam et ce petit bout de femme assez autoritaire, qui ne manque pas de caractère et de répartie sont assez savoureux. Je me suis attachée à ses deux personnages avec une facilité déconcertante, pourtant j'adhère toujours difficilement aux personnages féminins, mais Bella est si fraiche et adorable malgré son caractère bien trempé, intelligente et sensible aussi que cet amalgamme détonnant m'a charmée tout autant Sam!

par Seregan
Stark, Tome 4 : Retiens-moi Stark, Tome 4 : Retiens-moi
Julie Kenner   
Ca y est on a fini la serie avec nicki et damien.
Avec plaisir, on retrouve sylvia et jackson et jamie et ryan.
Le tome est sympa, on sent une evolution dans l'ecriture.

par vivi
  • aller en page :
  • 1
  • 2