Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de anrafati : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Rien de spécial, Tome 1 Rien de spécial, Tome 1
A.E. Via   
Je ne pensais pas que le titre était aussi révélateur... Pour moi ce livre n'a vraiment rien de spécial c'est le cas de le dire.

par eprinali
Ici et ailleurs, Tome 1 : Au milieu de nulle part Ici et ailleurs, Tome 1 : Au milieu de nulle part
Roan Parrish   
J'ai acheté ce livre sur un coup de tête lors d'une convention LGBT. La couverture m'a tout de suite attiré. Je la trouve particulièrement belle, surtout que j'aime beaucoup ces paysages de forêt de conifères enneigée. C'est, si je me souviens bien, ce qui m'a poussé à l'acheter en premier. J'ai mis un certain temps avant de le lire notamment parce que j'avais déjà une jolie PAL mais une fois le nez dedans, il n'a pas duré longtemps !

Au début, j'étais sceptique. Je ne suis pas très fan des récits au présent, qu'ils soient à la première ou à la troisième personne du singulier. C'est un point de vue subjectif évidemment. Alors, au début ça m'a un peu dérangé. Mais ce qui m'a le plus rendu incrédule, c'est la rapidité des deux personnages dans le premier chapitre à passer directement à quelque chose de plus concret. Plus tard pourquoi pas mais au début, je trouvais ça beaucoup trop rapide, sans réelles recherches. Mais au final, même si je trouve ça toujours un peu improbable, je me suis laissée porter par l'ambiance du roman et par l'attachement que j'ai développé pour les personnages.

Daniel est un protagoniste que j'ai trouvé plus attachant et intéressant que Rex au début. Mais seulement au début. J'ai cette fâcheuse tendance à adorer les personnages torturés et Daniel est ce que je recherchais. Mais en vérité, Rex n'est pas un modèle d'homme parfait et je me suis progressivement attachée à lui aussi.

J'ai pas mal apprécié l'aspect très académique qui est mis en avant par Daniel. Je m'y suis un peu retrouver et je me suis auto critiqué aussi. Oui, les gens de l'université peuvent avoir cet air suffisant, du genre : "j'ai fait de biens meilleures études que toi, évidemment que je sais, évidemment que je suis plus intelligent que toi." Je trouve ce concept très actuel. Venir de telle ou telle université influence vraiment la suite de votre vie et on peut effectivement être catalogué de cette façon. J'ai trouvé l'approche de ce sujet très intelligente et je suis même contente de la voir dans un tel roman. Je me suis moi-même posée des questions à ce sujet, savoir si j'étais vraiment du genre à juger les gens par rapport à ça. Sans mentir, la réponse est oui. Oui parce qu'on nous apprend à être comme ça et je m'en sens un peu honteuse. Je ne suis pas mécontente d'avoir eu ce déclic en lisant cette oeuvre, au contraire.

Une autre chose que j'ai beaucoup aimé c'est l'aspect mental de Daniel. C'est un personnage très torturé, qui se rend compte de certaine chose mais qui ne peut pas les modifier si facilement. Il est à la fois fort et fragile. Fort pour protéger sa fragilité justement. J'ai beaucoup apprécié ce côté "c'est beaucoup trop bien pour que ça m'arrive à moi. Il y a forcément quelque chose de mauvais derrière ça." J'ai aimé parce que je me surprends parfois à penser comme ça. En fait, je me suis identifiée au personnage un grand nombre de fois, d'où le fait que j'ai sans doute développé un attachement plus profond et plus rapide pour Daniel que pour Rex.

Ensuite, il y a toute cette partie sur la famille de Daniel. Au début, je me suis dit que c'était cliché. Mais parfois, quelques clichés ne font pas de mal, surtout quand les détails varient. En fait, ce sont même ces détails qui font être importants. Ici il y en avait quelques uns, notamment Colin et son agressivité. Mais pas juste des injures par-ci par-là. Une vraie agressivité qui ne fait que gonfler à chaque fois qu'on en apprend un peu plus sur la famille de Daniel. Ce qui est bien selon moi, c'est que je n'ai pas pressentit les premiers signes. Evidemment, quand ils sont devenus assez clairs à son sujet, je suis restée incrédule, attendant de savoir comme l'auteure allait s'en sortir avec ce nouveau cliché. Eh bien, selon moi, plutôt bien.

Pour en revenir un peu plus sur l'histoire en elle-même avec Rex, je dois dire que je trouvais au début que l'auteure insistait trop sur les odeurs de pin, de bois, et autre que portait Rex. Ensuite ça se calme et ça devient moins récurent, moins lourd à lire. On apprend doucement à connaître ce personnage assez énigmatique qui s'avère touchant, avec une réelle sensibilité et un coeur solide. Je continue de dire que le début va un peu trop vite entre eux au début, mais une chose que j'ai apprécié, et je le relève parce que justement, ça change de ce que j'ai déjà pu lire, mais j'ai aimé, par exemple, la scène où Rex doigte Daniel en l'embrassant contre un arbre et ne va pas jusqu'à le prendre, jusqu'au bout de l'acte sexuel. Comment expliquer ça... ? En fait, souvent (de ce que j'ai lu en tout cas), le schéma des scènes est le même : préliminaire avec régulièrement une fellation, une préparation, puis la pénétration. Ici, le fait qu'il le doigte juste pour les sensations m'a plu. J'ai trouvé que ça changeait, donc j'ai aimé. Juste toucher pour toucher, pour chauffer, pour faire plaisir à l'autre, et rien de plus. C'est cet aspect qui là qui m'a charmé, même si je ne nie pas qu'il y a beaucoup de scènes de sexe dans ce roman.

En parlant du sexe dans ce roman, j'ai beaucoup aimé le fait que, malgré la différence de taille, les deux personnages changent leur position, qu'ils n'aient pas un rôle fixe à chaque fois qu'ils couchent ensemble. Pourquoi l'un devrait forcément toujours être celui qui est pris, et l'autre celui qui prend ? On aurait parlé de Rex et Léo, je ne dis pas, la conception devient plus difficile, mais là ce n'est pas le cas et je trouve ça bien.

En parlant de Léo, je trouve ce personnage secondaire rudement attachant, et j'ai très très hâte que le tome 3 sorte en français ! Je l'affectionne vraiment. Je trouve qu'il s'intègre très bien à l'intrigue et qu'il ajoute une touche de couleur et de fraîcheur quand il apparaît. Sans parler du fait qu'il aide à l'amitié entre Will et Daniel, ce qui n'est pas rien. J'apprécie beaucoup Will aussi. Son jeu sournois avec Daniel m'a fait sourire et j'ai trouvé très plaisant de lire comme quoi ils étaient de force à peu près égale au combat.

Je dois dire que sur les derniers chapitres, j'ai pleuré. Pas le tout dernier, mais ceux où Daniel est carrément paumé ! J'ai adoré ! J'adore pleurer sur un livre parce que je trouve qu'un livre qui arrive à faire pleurer d'émotions est un livre où l'auteur à réussi à transmettre les sentiments de son personnage à ses lecteurs. J'ai été très touché. Vraiment. Pour moi, l'auteure a réussi sa mission, Daniel m'a arraché des larmes à plusieurs reprises. En fait, c'est à la fois chaotique pour Daniel mais très clair pour le lecteur et c'est ce qui est bien fait. Je ne vais pas trop en dire dessus pour ne pas spoiler mais sincèrement, ces derniers chapitres ont été intense !

En ce qui concerne la fin, je ne m'attendais pas trop à ce que ça se finisse ainsi. Je déteste les fins. Je déteste finir un livre et dire au-revoir à des personnages auxquels je me suis attachée. Je trouve ça dur, surtout quand j'ai adoré parce que je ne veux justement pas les quitter. Cependant, ici, j'ai beaucoup aimé la fin. Elle est plutôt ouverte et tous les problèmes ne sont pas résolus, laissant au lecteur le plaisir de s'imaginer la suite dans sa tête. Cependant, en venant ici pour laisser mon commentaire, j'ai vu qu'il y avait deux autres tomes (je l'ignorais jusque là) et j'ai bondit de joie en l'apprenant ! Surtout le tome 3 en réalité ! Même si je pense que pour le tome 2, les beaux paysages enneigés, le silence de la forêt et toutes les senteurs qui vont avec vont me manquer. J'avoue m'attendre à quelque chose de plus urbain alors que justement, ce tome-ci m'a charmé parce qu'il s'agit du Michigan (parler du Michigan et de Détroit m'a d'ailleurs inspiré une forte nostalgie que j'ai eu du mal à digérer au début, pour des raisons personnelles). Je ne sais pas réellement à quoi m'attendre donc je vais devoir attendre pour me prononcer à ce sujet.

L'écriture de l'auteure, ainsi que la traduction, m'ont, comme je l'ai déjà dit plus tôt, un peu gêné, notamment le temps. Je ne suis pas fan des récits au présent mais rapidement, ce malaise est passé pour m'intéresser beaucoup plus à l'histoire et au final, je n'y faisais plus du tout attention. J'étais plongée dedans et je trouve cette histoire très addictive. Il m'était parfois difficile de décrocher, surtout que les chapitres sont longs.

En outre, j'ai beaucoup aimé cette histoire et j'ai hâte de lire les tomes suivants !! Très émouvant !

par Kanon
Dangereusement heureux Dangereusement heureux
Varian Krylov   
Dangereusement chaud bouillant, aussi... L'histoire est racontée par Aidan, musicien dans l'âme, hétérosexuel, et coincé dans un boulot qu'il n'apprécie pas plus que ça. Avec son groupe, il répète chez le charismatique et beau Dario, mystérieux personnage qui attire les hommes comme les femmes, mais qui ne cache pas préférer les hommes. Un soir qu'Aidan arrive au loft de Dario et découvre que la soirée a été annulée et qu'il sera seul avec lui, tout bascule...

Un livre torride, sensuel, érotique, où la tension monte crescendo. Aidan ne se contente pas de découvrir son homosexualité, avec Dario, il explore des chemins inconnus, parfois limites, mais toujours consentis par tous les partenaires. Le livre est à réserver à un public très très averti cependant, car en plus d'une relation M/M, on y trouve du BDSM, et des relations à 3 (M/M/M et M/M/W).

Mais si vous aimez le genre, il ne faut pas passer à côté, car c'est aussi très beau, très romantique, et Dario cache un douloureux secret qui pourrait mettre en péril leur amour...
Fish & Chips, Tome 1 : Totally Nuts Fish & Chips, Tome 1 : Totally Nuts
Cha Raev   
Je remercie chaleureusement les éditions « MIX EDITIONS » pour l’envoi de ce service presse.

Vous vous souvenez tous de la barre chocolatée « Nuts » ?

Alors ce livre, c’est exactement la même recette. C’est une petite gourmandise fondante, croquante, enrobée d’un succulent aphrodisiaque. Et je dois dire que j’ai succombé avec délice et je n’en ai laissé aucune miette.

Cha Raev, avec une écriture charismatique, nous offre une romance bourrée de testostérones, avec deux mecs bien virils, aux caractères bien trempés, mais malgré tout une romance très tendre, très romantique.

D’un côté, nous avons Nuts, un géant blond, à la carrure qui en impose, un rugbyman tout en muscle et en poil.

De l’autre, nous avons Buster, un ours mal léché avec un caractère à la con.

Leur rencontre va faire des étincelles. Comme à son habitude, Buster va avec son mauvais caractère, sa mauvaise fois et ses paroles bien cinglantes, essayer de repousser un maximum Nuts, mais ce dernier ne va pas se laisser faire ou avoir, et va petit à petit fissurer les murs de protections que Buster a érigé tout autour de lui pour se protéger.

Ce livre nous raconte leur rencontre, la naissance de leurs sentiments, comment Nuts va devenir indispensable à Buster, comment ce dernier va enfin baisser sa garde et s’avouer que lui aussi à droit à l’amour.

J’ai totalement craqué pour ces deux gaillards et pour Nuts en particulier. Tout au long du livre, il est pleins de petites attentions pour Buster, il est tendre, prévenant, attendrissant (la scène du métro, et celle du bain après la pluie ont carrément fait chavirer mon petit cœur).

Ces deux là, m’ont émue, m’ont fait sourire, même rire à quelques reprises et m’ont beaucoup touché.

Je suis carrément « Totally LOVE » de Nuts & Buster.

J’ai beaucoup aimé la petite nouvelle en bonus « Celui qui compte », qui nous permet d’en savoir plus sur la rencontre de Nick et Nate (deux personnages secondaire du roman)
Les Loups de Riverdance, Tome 1 : Lucas Les Loups de Riverdance, Tome 1 : Lucas
H. V. Gavriel   
Je suis très partagée quant à mon ressenti en fin de lecture. Déjà je l'ai trouvé trop long, une bonne 100ne de pages en moins aurait rendu le livre plus trépident.
Lucas est au départ un perso que j'aimais bien mais au bout d'un moment, toutes ses ruminations et ses larmes m'ont tapé sur les nerfs. Ce type est censé être un survivant. Que diable !! [spoiler]La scène de la salle de bains par contre m'a retournée.[/spoiler]
Marcus j'avoue m'a sidérée à plusieurs reprises. Quand il décide de se jeter sur Lucas, c'est soudain, sans délicatesse et ce qu'il lui dit m'a fait me demander s'il était réellement un "homme fait".[spoiler]Sans compter qu'il n'hésite pas à se détourner de Lucas sans vraiment se battre ; tu parles d'un alpha ayant trouvé son compagnon. Et puis il se pointe un an plus tard comme une fleur, des excuses plein la bouche et quelques larmes. [/spoiler]
La fin est bâclée.[spoiler]Ils se réconcilent au bout de 5 minutes montre en main.[/spoiler]
Dommage l'univers mis en place est comme j'aime, sombre sans concessions. L'ouvrage est bien écrit. Mais...
Néanmoins par curiosité ou masochisme, allez savoir, je lirais le suivant !!

par YvieSan
Le cœur en balance Le cœur en balance
Marie Sexton   
Avis posté sur BdP:
http://www.boulevarddespassions.com/t12532-le-coeur-en-balance-de-marie-sexton#234125

Lu en vo.

Voilà une histoire qui m'a beaucoup émue. Plusieurs sujets sont abordés ici comme la religion mormone et les interactions familiales concernant l'homosexualité de l'un des leurs. Mais aussi d'autres thèmes assez difficiles tels que l'abus sexuel et la dépression.

Nos deux héros sont à l'opposé l'un de l'autre. Levi aime le sexe et le surf. Barman la nuit dans un bar gay, c'est un bon vivant sexy qui plaît aux clients et ne se prive pas pour s'offrir très régulièrement du bon temps avec eux. Ils ne sont que des coups d'un soir sans attache et il se complaît dans cette situation. Issu d'une famille mormone avec qui il est en désaccord concernant son homosexualité, il s'est éloigné d'eux. En réalité travailler dans ce lieu de perdition - selon leurs dires, et mener ce train de vie, c'est un peu un pied de nez qu'il leur fait, démontrant ainsi: Voyez, je suis homosexuel, je l'assume et le vis pleinement !
Sa rencontre avec Jaime lui fera prendre conscience que cette vie-là ne le rend pas heureux finalement, et qu'il aspire à bien plus que ça.

Jaime est un homme timide et introverti en grande souffrance depuis de nombreuses années. Coincé dans une dépression et victime de terribles cauchemars la nuit, atteint de troubles obsessionnels compulsifs et ne supportant pas qu'on le touche, il ne vit pas, il survit j'ai envie de dire. Des hommes lui ont fait beaucoup de mal lorsqu'il était plus jeune et l'ont brisé. Il n'a ni famille (celle-ci lui ayant lâchement tourné le dos lorsqu'il avait le plus besoin d'elle), ni ami, personne à part sa chienne Dolly qu'il affectionne énormément. Son contact ne lui faisant pas peur, lorsqu'il craque et a besoin de réconfort c'est elle qu'il serre dans ses bras et contre qui il étouffe ses pleurs. Il sait qu'il aime les hommes mais n'a aucune expérience du fait de son traumatisme passé. [spoiler]Il était jeune et encore vierge lorsqu'il a été violé.[/spoiler] Exercer le métier de masseur était une façon pour lui de ne pas tourner complètement le dos au monde, à la vie, de rester ancré dans cette réalité qui l'effraie terriblement.

Il s'agit d'une romance certes, mais pas seulement. Le chemin pour nos deux hommes va être long avant que leur désir réciproque les mène à des contacts physiques et intimes. Ils seront d'abord des amis et il faudra patienter une bonne partie du roman avant qu'ils échangent leur premier baiser. Leurs contacts intimes sont empreints de douceur et de respect de l'autre et d'ailleurs [spoiler]il n'y a pas de réelle pénétration[/spoiler] mais franchement étant donné le sujet difficile abordé je trouve que ça rend le texte d'autant plus intense et touchant.

Arriver à se rapprocher, apprivoiser et gagner la confiance de Jaime va être un véritable challenge pour Levi. Et si celui-ci parviendra à ouvrir peu à peu son compagnon à lui et ce qui l'entoure, Levi lui aussi va évoluer et changer pour devenir un homme meilleur et vivre plus sainement en commençant par se respecter lui-même et son corps.

J'ai aussi apprécié le fait que parallèlement à leur histoire nous en apprenions sur les croyances mormones. La famille de Levi tient une place importante dans ce récit, et j'ai aimé que malgré leurs désaccords Levi ne souhaite pas leur tourner le dos et essaie d'arranger les choses. En apprendre sur le mormonisme était assez intéressant bien que j'avoue avoir trouvé certains passages un petit peu longs...

Le passage ci-dessous se déroulant sur le bord d'une plage m'a fait vibrer, parce que les rares premiers moments de contact physique entres Levi et Jaime sont précieux et doivent être savourés avec beaucoup de respect. (voir mon extrait 1, en vo par contre)

Une belle histoire romantique et touchante, qui se construit doucement mais sûrement.

Ma notation: 4.25/5


par Attila9
Désirs inconnus, tome 2 : Désir caché Désirs inconnus, tome 2 : Désir caché
Ysaline Fearfaol   
Après un tome 1 qui posait les bases de la série, j'étais curieuse de découvrir la suite, d'autant qu'elle concerne Yohan, le ménestrel assassin, et Alexis, le petit frère de Rénald doux et attachant que j'avais beaucoup apprécié dans le premier tome. La couverture étant un argument de taille, une fois encore, pour céder à la tentation...

Ce tome 2 se déroule donc 5 ans après : on découvre que Rénald et Aldric filent toujours le parfait amour, complices et solidaires. Yohan et Alexis, eux, ont bien changé.

Dans le tome 1, Alexis était un garçon de 15 ans, surprotégé par son grand frère qui était d'ailleurs prêt à se sacrifier pour lui. Pourtant, Alex n'a pas été totalement épargné par la vie, en dépit des apparences. Devenu un jeune homme sûr de lui et de ses choix, nommé capitaine par Aldric, il doit encore lutter contre la tendance de Rénald à le couver. Il faut dire que Rénald ne le voit pas comme un homme mais toujours comme son petit frère, au grand dam d'Alexis, qui a pourtant fait ses preuves en tant que combattant. Ce qui va d'ailleurs créer des tensions très fortes avec son frère. Idem avec Yohan : il a beau tout faire pour attirer l'attention du ménestrel et lui faire comprendre qu'il l'aime, ce dernier semble avoir des oeillères et continue lui aussi à le traiter comme un gamin. Pourtant, Alexis est certain de ses sentiments, et il a surtout conscience que Yohan est hanté par quelque chose, en dépit de l'apparence enjouée du ménestrel. Arawn, le chien des Enfers, est devenu le confident du jeune homme, et avec lui Alexis s'autorise à s'épancher. Dans ces moments-là, il redevient jeune et vulnérable, pour mieux s'affirmer ensuite aux yeux de son entourage.

Yohan, quant à lui, offre toujours l'image du saltimbanque charmeur, gouailleur, toujours prêt à distraire l'assemblée et à provoquer Rénald en lui rappelant qu'Aldric et lui ont été amants, autrefois. Il masque bien ses tourments intérieurs, qui se font de plus en plus puissants, exacerbant ses pulsions meurtrières en dépit du contrôle qu'il ente d'exercer sur lui-même. Ses sentiments pour Alexis, qu'il a enfin acceptés mais qu'il refuse de montrer, le font s'enfoncer un peu plus dans les ténèbres. Parce qu'il se juge inférieur, trop noirci par son passé et les actes commis, il refuse d'entraîner Alex dans une histoire. Il a placé le jeune homme sur une sorte de piédestal, le considérant comme un personnage idéal, pur et innocent, qu'il risquerait de souiller. Ses réactions ne manquent pas d'inquiéter Aldric et Baudouin, les seuls à connaître son secret.

La force de ce tome repose sur la psychologie des personnages, tant principaux que secondaires. C'est riche, complexe et pourtant crédible. On peut, comme moi, ne pas réussir à comprendre le plaisir qu'ont certains personnages à certaines pratiques, on l'accepte car c'est tout à fait cohérent dans l'histoire et leur personnalité. Ainsi, Yohan et Alexis vont certainement vous surprendre, car le roman révèle finalement, au lecteur mais aussi à eux mêmes, des aspects de leur personnalité qu'ils n'auraient pas soupçonné.

Les personnages secondaires sont, eux aussi, un atout indéniable : il y a Willena, la sœur d'Aldric, seule touche féminine dans cet univers bourré de testostérone, mais qui ne fait pas de la figuration. Forte tête, indépendante, soucieuse de ceux qu'elle aime, elle correspond tout à fait au type de personnage féminin que j'aimerais trouver davantage dans les romans. On retrouve aussi Baudoin, figure paternelle discrète, et l'on suit en arrière-plan le couple Aldric/Rénald, chose là encore que j'apprécie : même s'ils ont leur tome, leur histoire continue, des obstacles se présentent à eux, qu'ils doivent apprendre à surmonter ensemble. Arawn, le chien des enfers, est un personnage à part entière, qui joue un grand rôle dans l'intrigue et auquel on s'attache.

Et puis, il n'est pas possible de passer à côté d'Amiel. Un personnage complexe et surprenant, observateur, intelligent, manipulateur, qui intrigue et séduit le lecteur aussi bien que les héros du roman par le mystère qui l'entoure. Voilà qui augure bien du futur 3è tome, qui lui sera consacré.


Enfin, on retrouve bien sûr l'écriture fluide et rythmée d'Ayleen Night. Elle nous immerge dans son univers, fort, sensuel, dur souvent, avec pourtant toujours ces pointes d'humour bienvenues qui allègent une atmosphère dense, à couper au couteau. L'histoire prend appui avant tout sur l'histoire de Yohan et Alexis, avec en toile de fond la lutte contre les démons des mondes souterrains. Le roman s'achève sur une phrase intrigante qui ne peut que titiller les lecteurs et les rendre impatients de découvrir la suite !

Twilight Twilight
Lily S. Mist   
ce livre est une petite merveille ... j'ai adoré cette histoire ! on s'attache vraiment a tout les personnages et l'histoire est magnifique .. merci a l'auteur pour nous avoir faire découvrir ce petit bijou !

par charlou
Talk Talk
Ophélie Pemmarty   
Un coup de cœur pour ce petit roman sublime et touchant.

J'ai été ravie de retrouver la plume d'Ophélie dans ce nouveau texte. Ophélie est une auteur que j'apprécie beaucoup, à chaque fois ses mots résonnent en moi, ils me font vibrer.

Ici, nous suivons l'histoire de Randy et de Jonathan. Dès les premiers mots j'ai été captivée, captivée par l'atmosphère dégagée, cette vision de Randy, sa description de cet homme, de cette ombre, posée sur son banc, à admirer l'horizon, un peu comme un mirage. Et un jour, il lui parle. Et ce jour là, tout change.

Jonathan est muet, mais ils ne tardent à trouver comment communiquer, et alors s'instaure entre eux une complicité étonnante, soudaine, unique.
Randy est un homme qui veut se poser dans la vie, il est gentil, prévenant, compréhensif.
Jonathan est une personne secrète, sensible, sombre et lumineuse à la fois.

Au fil des pages, nous suivions avec des yeux attendris et parfois humides cet amour qui grandit, comme une évidence, cet amour qui devra trouver la force de combattre les ombres du passé, les marques indélébiles, les peurs, les craintes, la honte. Ce roman joue avec nos émotions, malmène notre cœur. Cependant, il reste toujours une petite flamme, éblouissante, qui nous fait espérer, qui nous pousse à y croire, tout comme Randy.

La plume de l'auteur est belle, fluide, poétique : un régal. Je ne me lasse pas des mots d'Ophélie, cette façon qu'elle a de nous décrire les sentiments, les paysages, les émotions : chaque mot raisonne en nous, chaque phrase nous rapproche des protagonistes, à tel point que nous ne faisons plus qu'un avec eux.
Dans ce texte, Ophélie nous dépeins avec justesse et pudeur un amour soudain, mais qui se construit, qui prend son temps. Une relation où la confiance doit se battre pour gagner, où la patience est reine et où l'amour libère de tout.
Les descriptions de l'environnement sont parfaites et réussissent à vous faire voyager, rêver. Pendant ma lecture, grâce à la précision de celles-ci, je m'imaginais là-bas, sur ce banc, aux côtés de Randy et Jonathan, avec dans le reflet de mes yeux cet océan si majestueux, si immense, si libre.
Randy et Jonathan sont deux hommes aux caractères distincts, deux hommes fragiles à leur manière, deux hommes qui sont su toucher mon âme grâce à la grandeur de la leur, à leur fragilité, leurs yeux...les yeux : ils ne mentent jamais.

Bref, coup de cœur. Je vous conseille ce livre, un livre où vous passerez par un panel d'émotions intenses, un livre où la peine côtoie la joie, où le rejet côtoie l'amour. Un amour qui vous transcende à sa lecture. Un roman où les paroles ne sont pas le plus important.
Je crois que ce qui m'a le plus touchée, ce fut la fragilité de Jonathan et l'obstination de Randy, cette force qu'ils ont de ne jamais abandonner, chacun à leur manière, cette chose unique qui leur arrive, même s'ils traversent des moments difficiles, des instants de doutes, de pleurs....ils font avec, se battent de toutes leurs forces, à en être malades, malades d'amour.
C'est tout l'ensemble du texte que j'ai adoré, les descriptions physiques de Randy et Jonathan, leur personnalité, le lieu, les paysages, les métiers de nos deux protagonistes, leur vie, Fox, le chien, les autres personnages qui gravitent auteur d'eux et qui leur seront indispensable, d'un grand secours et d'une aide inestimable...un tout qui a fait de ce texte un coup de cœur pour moi.
Et mon petit plus : la fin. Elle est tout simplement sublime et conclue à merveille l'histoire de Randy et Jonathan.

J'ai juste une requête à faire à l’auteur : aurais-je la chance d'avoir des paroles sur un certain texte ? Je pense que tu sauras de quoi je parle, et je n'en dirai pas plus, pour ne pas spoiler ;-)

TALK porte vraiment bien son titre, et pour plusieurs raisons : à vous de le découvrir. Et un grand bravo également pour la couverture qui est juste magnifique et en accord parfait.

Merci

par Tikimel
Véritables compagnons, Tome 1 : À la poursuite de Seth Véritables compagnons, Tome 1 : À la poursuite de Seth
J.R. Loveless   
C'est la seconde romance que je lis de JR Loveless et j'y ai pris autant de plaisir que la précédente, celle ci est à mi-chemin entre la romance classique et une romance paranormale. En effet si le contexte est moderne nos deux héros sont des loups mais pas ceux que vous trouvez dans la bit lit ,non ceux-la ont leurs origines dans une vieille croyance indienne.

Seth Davies,vétérinaire, est un homme qui cherche la tranquillité et la paix pour cela il vient de racheter une clinique vétérinaire à Senaka petite ville du Wyoming dont les trois quart de la population est de descendance Cheyenne. Seth ne souhaite que pouvoir travailler paisiblement au contact des animaux mais à peine arrivé il est en butte à la haine du shérif Kasey Whitedove pour le simple fait qu'il est blanc. Mais un jour,suite à un accident Kasey découvre la vraie nature du vétérinaire et va devoir remettre en cause ses conviction, car s'il y a une chose qu'un loup ne fait jamais s'est de renoncer à son âme sœur le jour où il a la chance de la rencontrer que se soit un homme où une femme.

Mais Seth ne va pas accepter de suite les avances de Kasey et encore moins le fait qu'il soit son compagnon. Il a déjà été trompé une fois et les quatre mois de douleur et de souffrance qu'il a enduré à la suite de cette erreur l'ont profondément marqué et laissé briser. Cependant Kasey va petit à petit apprivoiser le jeune homme surtout quand celui ci va être confronter aux ombres de son passé et être mis en danger. L'instinct de protection et l'amour du Cheyenne vont faire tomber une à une les défenses du vétérinaire et l'auteure avec des scènes sexuelles passionnées très bien écrites (et qui font de toute façon parties intégrantes de l'histoire) nous fait ressentir la force de cette relation. Et même si parfois certaines expressions de Kasey m'ont fait sourire c'est très romantique et si ce n'est le fait que nous avons deux hommes, vous ne pouvez qu'être séduite par ces deux protagonistes et leur histoire d'amour.

L'intrigue est prévisible quoique je me dois laissé surprendre par la révélation du véritable tortionnaire de Seth, le léger suspense qui en découle met un peu d'action dans le récit qui est surtout centré sur la conquête de Seth par un Kasey sexy et très persévérant. D'autre part l'approche intéressante de l'origine des loups sort de l'ordinaire et nous permet de découvrir certaines légendes bien plus crédibles que celles décrites dans les romances paranormales qui font fureur aujourd'hui.

Je pense que certains ou certaines qualifieront cette romance de " bluette" par le petit manque de profondeur dans le récit et le côté romantique de la relation, mais moi je l'ai apprécié justement pour cet aspect. L'auteure JR Loveless est une femme et sa plume féminine se fait sentir y compris dans les scènes intimes nombreuses non édulcorées mais sans aucune vulgarité.

Le seul bémol comme d'habitude c'est le manque de rigueur dans la traduction, des coquilles sont encore présentes ainsi que quelques fautes grammaticales et ça c'est un manque de respect pour celui ou celle qui achète cet ebook. Heureusement, ces erreurs sont peu nombreuses et ne gâchent pas votre lecture.


par samba
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4