Livres
547 226
Membres
584 070

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Commentaires de livres faits par Antanasia-Crosszeria

Extraits de livres par Antanasia-Crosszeria

Commentaires de livres appréciés par Antanasia-Crosszeria

Extraits de livres appréciés par Antanasia-Crosszeria

Je ne sais pas trop quoi vous dire sur ce livre, j'ai passé un bon moment, mais ce n'est pas non plus folichon. C'est vraiment un livre qui se lit sans réfléchir pour passer du bon temps.

Nous suivons l'histoire de deux amis. L'un est ouvertement gay, amoureux de son meilleur ami et aime porter de la lingerie. Le second vient de rompre avec sa copine, car il vient de découvrir qu'il était bisexuel. Ils commencent donc à sortir ensemble.

C'est une nouvelle/petit roman très sympathique qui change, c'est très léger, sans prise de tête avec une petite touche d'originalité, car il y a le fait que le personnage aime porter des sous-vêtements en dentelle (original, mais pas inédit). Je dois avouer que je ne sais pas trop quoi vous dire de plus, l'histoire se tient, mais comme elle est courte pas le temps de créer des incohérences, pas le temps de développer des personnages. Ce livre nous vend une histoire courte, ça fonctionne.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 13-04
Pour une fois une histoire courte fonctionne et elle est pensée comme une histoire courte et pas comme un roman qui semble manqué de matière.

Dans cette courte histoire nous retrouvons David, un jeune homme amoureux du meilleur ami hétéro de son frère : Wiley. David entend constamment son frère lui rappeler qu'il est hétéro. Mais si cette certitude n'était pas vraie ?

Je suis partagée sur ce livre, car il fonctionne très bien, mais ce n'est pas vraiment le genre de livre qui m'intéresse en 30 min j'ai fini, j'en garde pas un souvenir mémorable, l'histoire ne m'a pas transcendé. C'est vraiment une lecture quand tu es en fin de journée et que tu n'as pas envie de commencer un gros roman.

J'avoue je n'est pas grand-chose à dire, la plume est bonne, l'histoire se tient et elle est cohérente (même si c'est un peu gros que Wiley n'est que 3 personnes dans son entourage qui ne soit pas homophobe). Pour ceux qui veulent des scènes hot, vous aurez de quoi vous faire plaisir.

Ce n'est pas une histoire innovant, ni surprenante c'est vraiment une nouvelle légère à lire quand on a un trou dans son planning lecture.

Ce livre n'est pas mauvais, mais tout simplement pas pour moi, ce type de nouvelle ne convainc tout simplement pas, mais à vous peut-être.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 11-04
Je ne vais pas tourner autour du pot je n'ai pas accroché à ce livre, il n'est pas vraiment mauvais, mais il ne m'a pas vraiment convenue.
Ce roman nous raconte l'histoire de Colton Hale, un jeune SDF, qui va découvrir une brochure pour une distillerie de Whisky. Il va tout de suite flashé sur l'endroit. Par conséquent il va essayer de se faire embaucher, il commence comme homme de ménage, mais très vite il va prendre ses marques et devenir l'égérie de l'entreprise. Il va tomber amoureux du PDG. Mais son passé va finalement le rattraper.
Déjà je me suis ennuyée, franchement c'est prévisible sans surprise et il ne se passe pas grand-chose. Au milieu du livre je n'avais encore rien trouver de particulièrement passionnant, ça va mieux après mais ce n'est pas folichon. C'est vraiment du recyclé cette histoire sans rien apporter de neuf et de percutant. Attention, je ne dis pas qu'il ne va pas plaire, je dis juste que pour le lire, il faut chercher une romance sans prise de tête, calme... Un peu comme un livre de transition, comme il n'est pas très long, ça se lit vite.
Pour ce qui est de l'écriture et de la plume ça va même si ce n'est pas la folie, ça se laisse lire et c'est agréable, mais certains dialogues ne font pas très naturel, ce qui m'a parfois un peu sortie de l'histoire, mais ce n'est pas bien méchant.
Mon plus gros problème c'est la cohérence de ce livre. Pour moi, il a le cul entre deux chaises entre le "réaliste et le réaliste non réaliste" comme je l'appelle ( cela semble réel et crédible, mais tout est un peu trop accentué pour que ça fasse réel). Car le livre essaye de faire réel, en nous parlant de choses bien réelles : Jack Daniels, Jimmy Fallon et son émission le Tonight show, mais en même temps la réalité s'adapte à ce que veut dire l'auteur. Franchement quand on me dit qu'une distillerie engrange des milliards de dollars alors que l'entreprise qui possède Jack Daniels et d'autres entreprises et loin d'avoir autant d'argent. Pour mon deuxième exemple je ne suis pas sûre de moi, car je ne regarde pas l'émission de Jimmy Fallon à part des extraits de temps en temps, mais ça me semble quand même gros que l'égérie d'une marque de Whisky qui est en post depuis même pas une semaine aille dans cette émission et qu'en plus Colton est des groupies. Ça semble trop beau. Si l'auteur veut véritablement faire un conte de fée, autant aller à fond. Là, on n'est pas assez dans l'extrême pour que je mette de côté ma recherche de cohérence et on n'est pas assez dans le réel pour que j'y crois réellement à cette histoire.
Pour moi, ce livre n'a pas fonctionné, je vous laisse le lire pour vous faire votre propre avis.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 08-04
Ce livre a réussi à me faire sortir de ma panne lecture, le début était novateur, car il a fait une chose toute simple que je rêvais de lire. Ne pas reprendre point par point les clichés du genre. En romance sportive MM, j'en ai marre qu'on parle exclusivement de la peur du coming out, franchement cette thématique est trop vue. Alors, faire un mix entre romance sportive et romance à suspens était une très bonne idée, une idée sur laquelle j'ai tout de suite flasher. Dommage que la fin ne soit pas à la hauteur du début.
Ce roman nous raconte l'histoire de Tad, un joueur de football de la NFL. Il a reçu des messages de mort très sérieux, on veut le tuer, car il fait partie de la communauté LGBT. Il est confié à Bryde qui va jouer les gardes du corps. Bryde est un agent du FBI, il a l'habitude d'être en mission sous couverture et il espère que cette mission sera la dernière avant un travail de bureau, car vu le désastre de sa dernière mission, il a bien besoin de faire une pause. Tad et Bryde vont tout de suite s'accrocher et ensemble ils vont apprendre à être plus fort pour gérer leur passé douloureux et leur avenir incertain.
C'est un roman très fort, un roman qui est loin d'être joyeux. Ça va traiter de plein de sujet grave : la dépression, le fanatisme religieux, l'adultère, la maltraitance envers des enfants, de l'homophobie, de sectes, du poids de la célébrité (mensonge dans la presse, révélation de la vie privée), les actes complètement débiles à cause de l'abus d'alcool (coucher quand on a trop bu c'est non)...
Le fait qu'il y ait beaucoup de thèmes et plusieurs intrigues secondaires rendent le tout un peu fouillis. Je dois avouer, j'ai l'impression qu'on passe très vite surtout ou que l'organisation du livre ne semble pas très lisible. Je ne vois pas une structure bien claire.
Cependant, ça ne m'a pas du tout empêché de rentrer dans l'histoire et de m'attacher aux personnages. Leur relation est très bien amenée Au début tout commence avec une attirance physique, une connexion sexuelle (attention le langage est très cru), pour finir par une véritable complicité entre les deux, car leur relation repose sur quelque chose de simple, mais qui fonctionne extrêmement bien, dans l'adversité ils se rapprochent. Ça fait un parfait équilibre entre l'univers très dur et une romance attachante, donc jamais on tombe dans le guimauve, ni dans le trop dramatique.
Malheureusement, la fin n'est pas à la hauteur du reste, l'auteur n'a pas su bien amener une conversation, on tombe très vite dans des facilités pas très cohérentes. Il y a un quiproquo, si vous lisez mes chroniques depuis un certain temps vous savez que j'ai horreur de ça. Mais celui-ci est particulièrement mal fait car il casse complètement tout ce que le roman a mis en place dès le début : le lien de confiance forte entre les personnages et la découverte l'un de l'autre, derrière les masques. Pour moi, vu le développement, la fin est impossible, car il va à contresens de ce qui est mis en lumière tout le long du livre, alors oui ça conduit à une conclusion importante, nécessaire et cohérente. Pour faire simple, un des personnage réagit comme s'il était au début du livre tout ça pour mettre en place la fin.
Je passe très vite sur les messages qui sous-entendent que l'un est la femme dans l'épilogue, je trouve cela inutile et gratuit (certaine action sont associés au genre féminin).
Malgré que je trouve ce livre un peu chaotique, il a de réelle atout, une romance qui fonctionne très bien, une ambiance dramatique et surtout c'est un livre qui essaye de se réinventer en mélangeant les genres, je voudrais plus d'initiative de ce genre au lieu de lire tout le temps exactement la même structure avec les mêmes problématiques, avec le même type de personnages qui ont les mêmes peur...
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Pour un premier roman, c'est vraiment pas mal du tout. J'ai réussi à me laisser prendre par cette histoire. C'est un roman clairement pas parfait mais j'ai passé un agréable moment de lecture.
Jenny est une jeune humaine qui se retrouve à être une offrande à une meute de loup comme esclave pour payer les dettes de son village. Très vite, les deux fils de l'alpha vont se rendre compte qu'elle n'est pas une humaine comme les autres, c'est une chamane. Keir le plus jeune fils va tout faire pour la garder en sécurité alors que son père n'a qu'une envie l'envoyer dans une autre meute.
C'est un peu compliqué pour moi cette chronique, car ce qui ressort c'est le manque d'approfondissement, mais en même temps le roman se tient et il est cohérent.
La première chose qui mériterait plus de profondeur c'est la psychologie des personnages en particulier le personnage masculin qui est assez banal. C'est plus facile avec l'héroïne, car comme on la suit beaucoup plus, on arrive assez aisément à se l'approprier, mais dans tous les cas ça manque de complexité, car ils sont très manichéens.
L'univers manque aussi de profondeur, après ça se comprend on est dans une ambiance assez intimiste dans le sens où on reste que dans un château. Donc forcément, on est restreint dans notre découverte. Pour moi, ce livre en dit assez pour être cohérent, mais ne va pas plus loin.
Autre élément qui manque de profondeur c'est la romance, elle semble fonctionner au premier abord pour la simple et bonne raison qu'on si attend, pour nous cette avancée nous paraît tellement normal. Mais avec du recul, je n'ai pas bien compris en dehors du fait qu'elle soit chamane et lui gentil avec elle font que des sentiments naissent.
Le problème sur le fait que la romance est tellement attendue qu'on ne se pose pas plus de questions sur le fait que c'est bien développé ou pas. C'est la marque de fabrique de ce livre. Il y a des coïncidences, des facilités scénaristiques, mais on ne les voit pas. Le livre a une structure tellement simple que tous les événements sont attendus donc s'il arrive un peu trop facilement dans l'histoire ça ne se voit pas.
Alors, même si j'ai été un peu rude dans ma chronique je tiens à rappeler que j'ai passé un bon moment de lecture, la plume est fluide, il n'y a pas d'incohérence, les personnages bien que simple fonctionne. Franchement, pour un premier roman c'est vraiment pas mal, donc j'ai hâte de découvrir sa prochaine saga : Alicia Smith. Car ce livre avait du potentiel, la qualité d'écriture est là, il faut juste approfondir le fond.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C'est un livre où j'ai eu énormément de mal à structurer ma pensée, car c'est un livre remplit de plein de petites erreurs, mais en même temps c'est un roman original qui a un potentiel monstre.
Ce roman nous raconte l'histoire de Morgan, un druide qui revient chez lui après avoir été en exil. A peine arrivé, Merlin, sa supérieure va le mettre au travail, c'est comme ça qu'il se retrouve avec un loup Alpha sur les bras et qu'un immortel lui prédit sa mort et celle de toute la meute locale.
Le problème majeur avec ce roman, qui est très récurrent, c'est le fait que le livre est bien trop court donc forcément comme toujours certains éléments passent à la trappe. En premier lieu, les explications sur l'univers, personnellement, je ne suis pas une experte en légende bretonne donc j'aurais adoré découvrir ces légendes, comprendre comment elles sont adaptées dans cet univers. Car on a deux trois non de créatures et de personnages, mais sans explication. Donc, j'ai quand même apprécié l'ambiance qui se dégage, mais cela ne m'a pas suffi.
Le deuxième problème des romans trop courts, c'est que les relations entre les personnages ne sont pas assez travaillées, je trouve que les liens d'amitié se forment très vite, mais le pire c'est les relations amoureuses. A ce niveau ce n'est pas des relations amoureuses, mais simplement sexuelles. Je ne comprends pas le fonctionnement du personnage, il en vient très vite au sexe sans trop d'explication, ça le prend comme ça, la moindre avance et c'est ok pour lui. Je voudrais savoir pourquoi ces hommes m'attirent.
Après normal comme c'est court tout va très vite, ce qui peut être un point fort pour certain lecteur, car c'est sûr qu'on ne s'ennuie jamais dans ce livre. Malheureusement, j'aime quand on ne va pas trop vite pour avoir la sensation de vivre au même rythme que les personnages et pas avoir une version accélérée de leur vie.
J'avoue que tout c'est élément mis bout à bout ne m'a pas permis de vraiment m'attacher aux personnages surtout qu'il y en a énormément. Je trouve qu'il y en a cinq de vraiment marquant donc réussir à leur donner tous assez de consistance pour les rendre vraiment attachant c'est compliqué.
En plus, on nous plonge dans un monde où les personnages ont déjà des passifs, mais on reste complètement dans le vide, on se focalise trop sur le présent, ce qui m'a perturbé (il m'en faut peu je sais). Je veux bien qu'on garde une part de mystère, mais je rêvais d'avoir un avant goût. Maintenant, je veux lire la suite pas pour ce qui va se passer, mais pour savoir ce qui s'est passé.
Je pense que j'ai fait le tour des éléments qui me posent problème et qui ne m'ont pas permis de rentrer pleinement dans l'histoire.
La saga a un côté loufoque très plaisant, au début j'ai eu un peu peur au point de le reposer quelques heures (mais je n'avais rien de mieux à lire donc je l'ai fini : je ne regrette pas). Les interactions entre les divers personnages sont vraiment drôles. C'est vraiment le gros point fort de ce livre c'est le côté non prise de tête du héros. Le fait qu'il se retrouve dans la panade mais arrive à s'en sortir. Qu'il arrive parfaitement a titillé les autres protagonistes...
Deuxième point positif, il y a une mise en avant d'un personnage d'homme trans et ça c'est formidable, je trouve que c'est dommage, il n'y en a pas assez dans la littérature, car juste mettre un personnage de cette communauté c'est une belle visibilité. Dommage qu'à un moment il soit écrit « transsexualité » alors que le bon terme est transidentité, c'est important de dire les bons mots (je peux me tromper je ne suis pas expert, car malheureusement les bons termes sont inconnus par le grand public).
Sinon que dire de plus, l'intrigue est prenante, le livre se lit très vite. On est dans un univers encore peu exploité, à part dans la saga Bane Seed tout le folklore bretons n'est pas très utilisé dans tout ce qui est romance paranormale et Urban fantasy. C'est vraiment un univers qui m'intéresse et que je veux découvrir. J'ai vraiment très envie de lire la suite pour mieux comprendre cet univers énigmatique.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Encore une romance new adult tout ce qu'il y a de plus classique. Un roman qui est plaisant à lire, mais que je ne peux pas m'empêcher d'y trouver des défauts. Clairement, mes défauts vont sembler ridicules pour quasiment tous les lecteurs, mais pas pour la grosse relou que je suis.
Dans ce livre nous suivons Donovan, le capitaine de l'équipe de basket de l'université, c'est aussi un des campus drivers. Un jour, il apprend que sa sœur s'est fait harceler par un de ses ami, il ne s'est rendu compte de rien, mais en plus, il se pense responsable, car c'est lui qui demande à cet ami d'aller chercher sa sœur au lycée... Il se rend compte que son comportement envers les femmes n'est pas exemplaire et il décide de devenir le parfait petit-ami pour prouver à sa sœur qu'il a changé pour cela il va demander à Carrie de l'aide.
Commençons avec la note positive, les dialogues sont vraiment très plaisants, les interactions entre les deux personnages c'est vraiment un régal. La plume est fluide, l'histoire s'enchaîne très bien. C'est un roman bien écrit, l'autrice connaît les codes du genre. C'est vraiment un livre qui fonctionne, mais mon esprit qui n'arrive tout simplement pas à se laisser transporter. Je ne peux pas juste découvrir une belle histoire d'amour, je vais vouloir donner du sens à tout, par conséquent mes déductions me gâchent la lecture.
Déjà j'ai trouvé le pitch de base totalement ridicule, je ne sais pas comment c'est devenu cohérent dans la tête de tout le monde : personnage comme lecteur. Que devenir un bon petit copain va permettre de renouer le lien fraternel. Prouve juste à ta sœur que tu as compris la situation de la condition féminine sur le harcèlement, pas besoin d'une romance. J'adore dans les romances tu as un problème avec un membre de ta famille, la seule solution c'est de trouver l'amour : c'est la deuxième fois cette année que je vois cela en romance MF. Ça me dépasse.
Mon second problème c'est le personnage de Carrie que je trouve sous-exploité. Encore une fois, mon problème avec les romances MF c'est que le mec va être mis en avant, il a une carrière dans le sport tout tracé, on connaît parfaitement sa situation familiale, on sait comment il gagne sa vie, on voit parfaitement son changement d'état d'esprit... Mais l'héroïne, elle aime lire des romances pour s'évader et elle refuse de dire sa situation familiale, une situation qui sert quasiment à rien si ce n'est, faire le bon vieux suspens de fin, réglé en quelque seconde. En gros, on a juste le cliché de la fille qui ne veut plus croire en l'amour mais qu'il rêve qu'il existe, c'est un peu faible.
On a aussi un bon vieux manque de communication mais c'est clairement moins pire que dans le 1.
Pour moi, ce livre fonctionne et on passe un bon moment de lecture, mais je trouve qu'il aurait pu être bien meilleur en changeant seulement deux éléments.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
J'ai plein de reproches à faire à ce livre, mais ça me dérange un peu de les évoquer, car je n'ai pas d'explication. J'ai des ressenties, mais je ne saurais pas dire pourquoi exactement je ressens ça. Ce livre me laisse très perplexe.
Ce livre nous raconte l'histoire de Mel (Merlin), un jeune homme perdu qui va se faire attaquer par des monstres. Il va se faire sauver par Lance. Un chevalier du roi Arthur. Ils se sont trouvés, les deux moitiés d'une même âme. Maintenant qu'ils sont réunis le combat contre Mordred va pouvoir commencer.
J'ai eu énormément de mal à rentrer dans l'histoire à la fois à cause de la construction, mais aussi à cause de mon ressenti.
Déjà, je trouve que la construction du livre rend le tout très long. Pour moi on peut séparer le livre en deux, le début (40 %) ce sont des explications sur le passé des personnages, les codes de l'univers... C'est très informatif, on nous donne l'une succession de faits. La deuxième partie, c'est tout ce qui se passe dans le présent, avec la vie des personnages.
Pour ce qui est de la première partie cela a eu deux conséquences sur moi, j'ai pris de la distance avec le texte, impossible de rentrer dans l'histoire, car c'est une succession d'informations. Le passé dramatique des personnages m'a fait ni chaud, ni froid. On lit une masse d'information avec un détachement émotionnel. La seconde conséquence c'est que j'ai été submergée par la masse d'informations, il me faut des moments de battement dans le texte pour que je puisse assimiler (je suis fragile, il ne faut pas me brusquer, je suis vite submergée).
Je pense que ce manque d'assimilation à causer mon ressentie étrange. Ou c'est peut-être que pour ce livre il faut être au point sur la légende arthurienne ? Je dois avouer que je ne suis vraiment pas au point avec cette légende, j'ai vu et lu pas mal d'adaptation, mais je ne connais pas la légende de base. Après, il est vrai qu'une bonne adaptation doit prendre en compte que le lecteur ne connaît pas l'histoire originale. Tout ça pour dire que j'essaie d'expliquer comme je peux mon mal-être. Mon problème c'est que je ne crois pas dans l'univers qui met présenté, j'ai une sensation de faux, que c'est tiré par les cheveux. J'ai souvent l'impression, qu'on m'a bazardé dans un univers, on m'a vite donné quelques codes et débrouille toi avec ça. Voilà, voilà, j'ai trouvé que ça manque de réalisme.
Passons à la romance, elle ne fonctionne pas du tout pour moi, alors on peut me dire : mais si, c'est leur lien d'âme sœur, le passé des personnages explique tout... C'est bien gentil, mais je n'ai rien vu de leur amour moi. Pour que j'y crois, il faut que je le vois et ce n'est pas leur scène de cul et leur déclaration d'amour au bout de deux jours ensemble qui va me le faire croire.
Pour ce qui est des personnages, je trouve que les héros manquent de développement, pas dans leur passé (ça c'est un problème de structure) mais de personnalité, je ne les trouve pas assez crédibles, car on reste en surface. Pour ce qui est des secondaires comme il y en a beaucoup, on va avoir un élément pour chaque pour nous donner une vague idée de qui ils sont.
Pour moi, ce livre a été compliqué à lire, car même si de base l'idée a du potentiel, la réalisation est à revoir. La construction de la première partie a fait que j'ai pris énormément de distance avec le texte, par conséquent impossible de me plonger dedans, mon avis dépend beaucoup de cela, je n'ai pas vécu le livre. Mais si le lecteur arrive à rentrer dedans, je pense qu'il peut plaire à pas mal de monde.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Après avoir vu passer ce livre une bonne centaine de fois partout sur mes réseaux sociaux, j'ai donc voulu faire comme d'habitude, me faire mon propre avis pour voir s'il était aussi génial que tout le monde le dit. Mais forcément comme toujours je suis moyennement convaincue, mais pour une fois ce n'est pas dû à des défauts, mais à cause de mes goûts personnels donc tout ce que je vais dire dans ma chronique me concerne donc ne me tombez pas dessus.
Lane fait partie des campus drivers, une bande d'amis qui ont de belle voiture et qui jouent les taxis sur le campus. Il aime avoir son espace et sa solitude, mais il va mettre ses convictions personnelles au placard pour aider Loïs. Loïs vient juste d'arriver sur le campus, mais très vite elle va se retrouver à la rue, car son copain la plaque et la met dehors sans prévenir. Lane la trouve et lui donne un endroit où vivre : son canapé. Elle est bien décidée à récupérer son ex et ne pas trop empiété sur la vie de Lane. Lane lui, rêve de retrouver sa solitude. Mais tout ne va pas se passer comme prévu.
J'ai eu du mal dès le début avec Loïs, bien que son comportement soit cohérent, normale et que je pourrais faire la même chose qu'elle... ça ne m'a pas empêché de ne pas être très fan d'elle, j'ai du mal avec le fait qu'elle pleure pour récupérer un mec qui l'a mis dans la merde, j'ai eu vraiment du mal à m'attacher à elle, je voulais juste la secouer pour qu'elle ouvre les yeux. Mais à la fin, elle a une bonne façon de voir les choses donc ça me l'a rendu plus sympathique.
Mais il s'est produit l'inverse avec le personnage masculin, au début j'ai bien aimé sa nonchalance. Son côté cool, je ne me prends pas la tête. Mais avec un petit côté torturé et protecteur. Mais à la fin, c'est un peu retombé pour une simple et bonne raison, il ne communique pas et je déteste ça.
Le manque de communication et les quiproquos je n'aime vraiment pas ça dans une romance, ça passe au début, mais maintenant moi ça me lasse et c'est ce qu'on retrouve malheureusement dans une bonne partie des romances, même si c'est une réalité qui peut arriver dans les problèmes de couple, dans le roman ça me fait juste lever les yeux au ciel. En gros, dès que les personnages sont rentrés dans une dynamique de romance, leur comportement n'était plus en adéquation avec ce que j'aime, car justement il y a un manque de communication et un quiproquos. J'ai eu l'impression de ne plus comprendre les personnages.
Mais je rassure tout le monde, ce livre est très loin d'être mauvais, c'est une romance classique, bien construite et va convenir à beaucoup (comme tous les avis le prouve).
La plume est très fluide, franchement ça se lit tout seul et les dialogues humoristiques fonctionnent très bien. L'auteur a su parfaitement retranscrire le passage de l'amitié à l'amour. Pour moi le problème n'est pas sur écriture c'est juste qu'il y a des choses que je n'aime pas voir dans les romances et elles étaient là.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 25-03
J'ai eu une surprise à la lecture de ce livre ! Je ne lis pas les résumés des livres, je pourrais dire c'est ne pour pas me spoiler, pour découvrir à la lecture mais c'est juste qu'à chaque fois cela me donne tout sauf envie de lire. Tout ça pour dire que je commence toujours un livre à l'aveugle. Le seul indice que j'ai c'est la couverture qui me vend une romance contemporaine, mais qu'elle ne fût pas ma surprise quand je me suis rendue compte que c'était tout sauf ça. Donc, voilà vous le saurez la couverture nous vend une romance contemporaine mais c'est une romance paranormale en réalité.
Ce roman nous raconte l'histoire de Finn un jeune homme qui en a marre de vivre en ville alors quand sa tante et son cousin appelle pour les aider dans leur librairie, il va tout de suite partir. Mais tout ne se passe pas comme prévu, il va apprendre que sa famille est bien plus étrange qu'il n'y paraît.
Je n'attendais rien de ce livre, mais je suis quand même déçue. Les livres courts ce n'est pas des bons choix éditoriaux, alors oui il y a moins de correction... Mais en contrepartie ça manque de profondeur, rien n'est détaillé, les personnages sont plats et surtout tout va beaucoup trop vite, l'univers s'arrête aux portes de la petite ville, il y a des éléments qui pop sans explication. C'est triste mais c'est comme ça, au lieu d'être pensé comme une histoire courte, j'ai l'impression que c'est pensé comme un roman pas abouti.
Je vais revenir sur tous les problèmes que j'ai cités, sauf le mauvais genre sur la couverture et je vais finir avec une note plus positive.
Ça manque de profondeur et rien n'est détaillé que dire de plus ! On ne sait rien sur les sorciers et les sorcières, il y en a point barre... ça manque à mon goût d'un petit côté folklorique.
Les personnages sont plats, c'est le cas de le dire, le seul qui soit un peu approfondi, c'est le héros est encore, il ne se sent pas à sa place et flash sur le beau mec de la ville. Ses choix manquent d'explication, sa famille soupçonne une autre famille d'avoir tué sa mère, mais lui s'en moque complètement. Il accepte en quelque seconde le surnaturel, même pas une nuit d'adaptation, il passe de rien à tout sans problème. Le pire c'est son mec qui est juste là pour les scènes de cul et pour faire office d'intérêt amoureux, il ne sert à rien, il n'a pas de personnalité, je ne connais aucun élément de sa vie.
Ça va trop vite tellement les deux personnages sont fous amoureux, inséparable au bout d'une journée de relation. L'intrigue aussi va très vite avec beaucoup de facilité scénaristique, ce qui donne lieu à des incohérences, on n'a pas d'explication, si on ne se pose pas de question ça passe, mais moi je m'en pose plein.
Pour finir avec une touche plus positive, la plume est fluide, franchement ça permet que le livre passe tout seul, l'intrigue bien que simple est aussi très prenante.
Mais ça manque de pages de texte pour bien nous poser l'univers, la romance et combler les trous sans explication.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Encore une romance sportive classique, classique, mais quand même très plaisante.
Scott est un célèbre joueur de hockey, mais il n'est pas en grande forme c'est dernier temps, mais il va se mettre à gagner. Il va donc régulièrement refaire ses journées, pour le plus grand plaisir de Kip un jeune homme qui travaille dans un bar à jus. Scott va régulièrement passé et va permettre aux deux hommes de se rapprocher, mais cela doit rester secret.
C'est vraiment une romance sportive tout ce qu'il y a de classique c'est loin d'être folichon niveau originalité loin de là même. Mais j'ai quand même passé un super bon moment de lecture. La plume et envoûtante et je me suis vraiment attachée aux deux personnages que j'ai trouvés adorable (même si par moment une petite tape dernière la tête m'aurait fait un bien fou).
Que dire c'est une lecture plaisante qui m'a permis de me vider la tête. J'ai vraiment du mal à faire une chronique pour ce livre, j'ai passé un bon moment, ce n'était pas prise de tête, il est bien quoi. Mais en même temps je n'ai rien trouvé d'extraordinaire à signaler c'est un bon livre qui se lit tout seul, mais il est sans surprise, déjà vu. En gros c'est un livre banal, mais bien réalisé et ça m'a fait du bien de me poser pour le lire et juste passé un bon moment.
C'est un livre, où on retrouve le thème du coming-out dans le sport, la réflexion sur ses choix de vie, ces choses assez communes en somme.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je ne suis pas entièrement convaincue par ce roman, plaisant, mais il ne fait pas totalement réaliste.
Makai déménage dans la ville où habitait son grand-père, il veut un nouveau départ après avoir fait 10 ans de prison pour un crime qu'il n'a pas commis. Dans cette ville il rencontre Emil, un jeune homme qui a été comme lui blesser par la vie. Ensemble vont-ils réussir à se reconstruire ?
Je suis très partagée par ce livre, car d'un côté il y a de très bon message notamment la place du consentement dans les rapports sexuels : « Les anciennes règles signifiaient que dire non signifiait non et que stop signifiait stop. Que chacun d'eux pouvait prononcer ces mots. Même s'ils se connaissaient maintenant ». S'il y a des messages de tolérance par exemple quand on parle d'un enfant genderfluid (change de genre en fonction de l'état d'esprit du jour : fille et garçon). Mais en même temps je n'y crois pas à cette histoire, ce qu'on subit les personnages est trop extrême (la probabilité que des passés aussi douloureux puisse se trouver) , le fait qu'une petite ville américaine soit aussi compréhensive sur la communauté LGBTQI+, pour moi c'est très fictionnel et pas du tout réel.
J'ai aimé la relation entre les deux personnages ils sont très attachants et il avance lentement et ça fait du bien, de voir des personnages qui prennent en compte le passé de chacun et qu'il essaye d'avancer ensemble. Franchement la romance fonctionne. J'ai envie de découvrir la suite.
Mais par contre j'espère qu'on n'aura pas des points qui restent en suspens comme dans ce tome. Par exemple, on ne sait pas exactement pourquoi on a fait du mal à Emil, on sait juste que c'est en lien avec le travail du père de ce dernier, mais je ne vois pas en quoi le travail d'un shérif de petite ville a conduit à une telle vengeance.
Après, ce n'est pas non plus un livre très prenant c'est vraiment plan plan, il ne se passe pas grand-chose, c'est vraiment les deux personnages qui restent chez eux à jouer avec leur chaton, moi j'avais besoin d'une lecture sans prise de tête, pas besoin de réfléchir alors c'était ce qu'il me fallait sur le moment, mais ça va ennuyer pas mal de monde.
Je pense que c'est un livre qui va plaire si on veut quelque chose de calme, rempli de tendresse.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Une romance classique, mais très sympathique.
Dans ce deuxième tome nous retrouvons Jude, le meilleur ami de Dylan (le héros du 1). Il a un problème : le plafond de son appartement s'est effondré. Un de ses amants lui dit que son demi-frère peut l'accueillir le temps des travaux. C'est comme ça que Jude se retrouve chez la star de cinéma Asa. Asa a besoin d'un nouvel assistant, donc il accepte que Jude reste chez lui s'il l'aide. Malgré leur passé amoureux vont-ils réussir à se rapprocher ?
Bon déjà quand, il est question de père célibataire, en couple avec un autre homme mon petit cœur fond comme une guimauve. J'adore ce genre d'histoire, ça ajoute une touche de migonitude, franchement les enfants dans ce type de livre sont tellement chou !!! Le fils d'Asa est juste adorable.
Le duo Asa et Jude fonctionnent très bien, leur interaction montre une vraie complicité et cela a été très agréable de suivre leur histoire d'amour.
Franchement je n'ai pas grand-chose à dire sur cette romance, elle est prenante, la plume est fluide. J'ai passé un très agréable moment de lecture, c'était une lecture pas prise de tête parfaite.
Mais bon je dois bien avouer ce livre a un défaut (le mot défaut est peut-être un peu fort), c'est qu'il reste trop basique, c'est les codes exactes de la romance, il y a aucune forme de réappropriation, c'est les clichés de la romance (sans tomber dans le cliché). On a le passé difficile, l'homme beau et riche en couple avec le pauvre au grand cœur. La bonne vieille rengaine de la date limite de la relation. On a aussi la distance entre les deux personnages à la fin pour faire un faux suspense à la con qui repose sur du vent. Ça fonctionne mais c'est dans des dizaines d'autres romances.
Donc, un livre très sympathique, mignon et agréable, mais sans surprise, mais parfois on n'a pas besoin de plus !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je suis vraiment très mitigée sur ce livre, il y a des bons points, des idées intéressantes, mais pour moi c'est encore extrêmement maladroit. Ce livre manque de profondeur.
Ce roman nous raconte l'histoire de Kallioppée une jeune princesse qui va devoir épouser le prince du royaume ennemi pour maintenir la paix. Elle est heureuse, car c'est l'homme dont elle est tombée amoureuse bien des années avant, un prince qui est pour l'égalité entre les hommes et les femmes, alors qu'ils vivent dans des royaumes misogynes. Mais Karel a bien changé et il est devenu froid. De plus, Kallioppée comprend bien vite qu'on ne veut pas d'elle dans le royaume de son fiancé.
***
La première chose qui me vient directement en lisant le livre, c'est qu'on prend les lecteurs pour des enfants, ils ne peuvent pas comprendre la moindre subtilité du texte... J'ai l'impression qu'on me hurle dessus pour me dire à quel point c'est un univers patriarcal, rempli de sexisme et de misogynie. Je pense que nous le montrer aurait été plus pertinent est plus fort que nous faire un gros pavé pour nous le dire, car le livre commence avec un long monologue intérieur de l'héroïne pour nous dire à quel point la vie est compliquée pour les femmes. L'autrice insiste tellement que cela devient trop. Mais surtout, on nous le dit, mais on ne nous le montre pas vraiment, même si les femmes sont les inférieurs des hommes, à aucun moment je ne ressens la violence du monde qu'on nous dépeint. En tout cas, je n'ai pas l'impression que ce monde soit plus violent envers les femmes que d'autres livres, on retrouve les violences habituelles. Franchement, il n'a qu'un seul passage de violence gratuite envers une femme, malheureusement je n'ai pas trouvé qu'il avait un impact très fort, surtout quand on prend le contexte : la place de la femme dans cet univers et ce qu'on peut reprocher à la femme en question. Après c'est très difficile, car c'est compliqué de faire un livre sur les violences faites aux femmes sans heurter le lecteur, c'est complexe et ça repose vraiment sur la part de violence que le lecteur peut supporter, il n'y a pas vraiment de bon ou de mauvais choix. Mais personnellement j'aurais voulu plus pour qu'il y ait un véritable impact émotionnel, ici ça ne m'a pas du tout heurté, je n'ai pas été atteinte. Car on nous parle d'acts cruels, de viol, de mutilation à la place de leur mari. On nous dit que la princesse bien que protégée reste une marchandise. Mais j'ai pas ressenti de peur légitime, l'héroïne a peur, mais on la traite relativement bien pendant une bonne partie du livre donc j'ai eu du mal à associer la violence au monde qui nous est dépeint.
***
J'ai eu énormément de mal à accrocher à l'héroïne je la trouve très contradictoire, d'un côté elle désobéit pour apprendre à se battre, d'un autre si on lui dit de ne pas apprendre la politique actuelle, elle ne va rien apprendre. C'est très étrange vu que son rêve est de devenir reine et de diriger un pays. Tout son programme de dirigeante ne repose que sur la place des femmes c'est dommage et surtout pas suffisant. Mais en même temps, c'est une incollable sur la condition féminine actuelle et ancienne, vu le monologue intérieur qu'on a eu en début du livre : Tout ce qu'elle pense est légitime, mais il faut avoir des connaissances sur le féminisme. Elle parle de « viol conjugal », il faut une reconnaissance que ce soit mal. Elle a dû faire des recherches pour avoir les bons mots... J'ai l'impression qu'on associe notre niveau d'avancer féministe sur un univers qui est retourné en arrière sur les questions de droits des femmes. Pour que ce retour en arrière fonctionne véritablement, sa passe par une disparition de la mémoire collective féministe. Donc, pas de sources, donc comment l'héroïne se retrouve avec ce savoir ? De plus, je la trouve extrêmement naïve en pensant que juste avec un mari qui va avoir les mêmes opinions que lui, ils vont faire changer la place des femmes, ça ne se fait pas en un claquement de doigt sinon aujourd'hui il n'y aurait pas besoin de féminismes. Au début du livre Kalliopée est légèrement bousculée, mais elle va dramatiser et elle va jusqu'à se comparer à une esclave, sa situation n'est pas enviable, mais vu la description du monde, elle est choyée, gâtée, protégée... Donc, pour moi c'est très dur de compatir à son sort vu que le sort des autres femmes de ce monde est pire (même si on ne le voit pas). Ce n'est pas un problème constant dans le livre, mais il est là pendant une grosse partie alors je le souligne.
De plus, je déplore le fait que Kalliopée ne pense pas à comprendre le changement de personnalité de son fiancé. Elle se focalise sur elle, sur ses problèmes personnels, mais ne vois pas plus grand, pourquoi une haine entre les pays, Encore une fois, ça se comprend, elle change de pays et elle est déboussolée, mais en même temps je ne peux pas m'empêcher de penser qu'elle manque de réactivité. Je pense que vous devinez que je n'ai pas accroché à l'héroïne. Pour moi, elle se concentre sur ses problèmes et sur ce qu'elle voit et n'essaye pas de se faire une image plus vaste de la situation, elle ne se comporte pas du tout en reine réfléchit, elle n'essaye pas de se comporter à la grandeur de ses projets, elle est immature et au lieu de mûrir pour devenir une bonne reine, elle boude ou pique des colères.
Mais malgré ces défauts le livre m'a quand même intrigué alors j'ai continué ma lecture.
***
J'ai vraiment un double regard sur cette œuvre, d'un côté je vois un roman avec un univers très bancal qui manque totalement de profondeur, d'explication. On a une héroïne pas toujours très constante. Mais en même temps le personnage masculin me donne vraiment envie de lire pour savoir comment la suite va se mettre en place.
Karel est cliché, mais je le préfère largement à Kalliopée, j'ai apprécié les chapitres ou c'était lui le narrateur, c'était beaucoup plus intéressant de voir son dilemme amour contre devoir. Tellement mieux que lire les chapitres sur Kalliopée qui fait que pleurer sur son sort. Par contre, il fait preuve d'énormément de violence c'est dommage que ce ne soit pas associé à un élément du passé. Je pense que nous parler de son expérience de la guerre aurait été extrêmement pertinent. Car son état émotionnel et les raisons de ses agissements manquent de contexte.
Remarque tous les personnages manquent de contexte, on a très peu leur passé, leur vie, leur relation avec les autres, j'aurais voulu savoir comment Karel a vécu la guerre. Comment est sa relation avec son père ? Mieux connaître ses amis / gardes. On est vraiment dans le vague et sa personnalité repose sur des stéréotypes. C'est dommage qu'il n'est pas plus de profondeur et de complexité.
***
J'ai également un peu de mal avec la romance, les deux personnages sont tombés amoureux adolescents. Kalliopée a de grand espoir dans leur retrouvailles et en cinq minutes après l'avoir revu elle abandonne l'idée de retrouver la personne qu'elle aime. Directement les personnages se retranchent sans essayer de se parler, ils vont tout de suite garder leur secret... Je trouve que nous les avoir présentés comme un ancien couple ne fonctionne pas, car je n'ai pas ressenti leur passif. On nous parle de leur complicité du passé, mais elle n'est jamais visible. A la place on a le droit à des je la reconnais plus et je le reconnais plus... En gros ça repose sur une espèce de quiproquos / idée préconçu de l'autre en sommes tout ce que je n'aime pas. Ils ne se parlent pas et se mentent ce qui va à l'encontre de mes goûts personnels : je suis une grande fan des discussions à cœur ouvert et je déteste le mensonge (c'est un concept social qui m'échappe complètement). Mais un peu avant le milieu du livre un événement va permettre plus de cohérence dans leur dynamique. Ce passage fut un vrai déclic après ça ma lecture fut beaucoup plus agréable.
De plus, avec l'avancé de la romance Kalliopée me semble moins détestable pour la simple et bonne raison qu'elle arrête de pleurer sur son sort, car son fiancé s'est rapproché. Elle commence à comprendre la situation qui fait qu'il l'a repoussé. Son comportement ne change pas, mais c'est la situation qui permet qu'elle s'apitoie moins sur son sort et commence à prendre plus part à ce qui la rend attachante son envie de paix et d'égalité.
Par contre, ça m'énerve que les deux personnages soit incapable de communiquer, que ce soit au début, à la fin ou au milieu, j'ai eu envie de leur dire PARLER !!!!
***
Je l'ai dit : l'univers n'est pas le point fort de ce livre, on est complètement dans le flou, d'un côté l'héroïne n'a aucune connaissance du monde qui l'entoure et de l'autre le personnage masculin qui ne nous aide pas à y voir plus clair. Donc, forcément j'ai énormément de questions qui me viennent en tête : Pourquoi cette déchéance de la femme ? Comment c'est arrivé ? On sait juste qu'avant la femme avait plus de droit. C'est dommage qu'on n'est pas un petit peu plus.
Pour moi l'histoire se focalise un peu trop sur la romance ça serait intéressant dans la suite que l'histoire s'élargisse pour découvrir les pays, le mode de vie, les coutumes des divers royaumes, connaître les différences culturelles... Je pense notamment aux yeux vairons de l'héroïne qui sont le signe du diable, mais on n'en sait pas plus.
Je pense que l'univers manque d'un background, c'est-à-dire qu'on un contexte dans ce livre, mais sans explication, cela manque d'un côté historique à l'univers, un petit côté histoire-géo.
De plus, j'ai du mal à comprendre dans qu'elle genre littéraire on est, on a tellement un manque d'information que je ne serais incapable de dire si nous sommes dans de la fantasy ou de la dystopie.
***
Je dirais que ce livre est fait pour les lecteurs qui lisent sans trop se poser de question, qui n'essayent pas de comprendre tous les tenants et aboutissant. Donc, si vous êtes un lecteur non prise de tête ça va le faire sans problème, moi qui me questionne sur tout qui cherche la cohérence à tout prix ça coince. Ça se lit sans problème, mais je pense que sur les réseaux sociaux ont le sur estime grandement, alors c'est sympathique mais c'est très loin d'être parfait.
Pour moi, le gros problème c'est les décalages entre ce qu'on nous dit et ce qu'on nous montre et le fait que l'univers et les personnages manquent de profondeur ce qui ne permet pas de rendre ça très réel.
J'admire l'autrice d'avoir fait un livre engagé sur la cause féminine, mais pour moi ça reste beaucoup trop simpliste mais c'est un départ, je préfère mille fois ce livre maladroit aux centaines de livres publiés avec de la culture du viol qui passe pour de nombre lecteurs comme normal. Donc, franchement ce livre n'est pas parfait, il va directement dans le cliché mais au moins l'autrice essaye et je salue l'effort !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Ce livre n'a pas eu de chance avec moi, je l'ai lu dans une période de passage à vide. Je l'ai fini cinq jours après avoir commencé, alors que je lis un livre en moins d'une journée. Je n'avais pas envie de lire et j'ai donc bloqué pas mal au début, mais je ne remets pas du tout en cause le livre, en tout cas pas totalement (donc mon avis est très compliqué savoir ce qui est de mon manque d'envie de lire ou d'un réel problème pour rentrer dans l'histoire).
Donc, dans ce roman nous suivons l'enquête de Took, un ancien membre du VINE, une agence qui s'occupe des crimes en lien avec les vampires. Mais son enquête va mal se passer et des adjoints de la police vont être blessés, le VINE et donc l'ancien patron de Took arrive pour l'aider, ensemble ils reprennent une ancienne enquête. Mais en même temps Took va essayer d'en apprendre plus sur événement qui la fait quitter le VINE et qui a conduit à sa transformation en vampire.
On rentre dans le roman directement dans une scène d'action, l'image qui me vient, c'est vraiment prendre le train en route, on n'est catapulté dans une histoire qui a déjà commencé donc ce n'est pas hyper facile à rentrer dedans, cela m'a demandé un gros temps d'adaptation.
Pour ce qui est de l'enquête, elle est prenante mais c'est vraiment celle en arrière-plan, celle qui va être le fils conducteur de la série qui m'a vraiment permis de rentrer véritablement dans l'histoire : savoir ce qu'il est arrivé à Took. J'ai vraiment hâte d'en apprendre plus sur ce qui s'est passé.
Les personnages sont intéressants et donnent vraiment envie d'en apprendre plus sur eux, mais je ne peux pas dire qu'ils sont attachants, je les trouve encore trop mystérieux et énigmatique pour pouvoir bien me faire une idée sur eux. Mais j'ai quand même une très grosse envie de connaître tous leurs secrets.
Le côté énigmatique et mystérieux c'est la force de ce livre mais c'est aussi un frein, ça va dépendre du lecteur. Ça donne une ambiance particulière au livre, je ne sais pas mais pour moi ça donne une image sombre (baisse de la colorimétrie dans mon imaginaire de visualisation mentale) mais en même temps, j'ai l'impression de ne pas avoir de certitude comme le héros donc c'est perturbant. Ce livre à sa lecture nous permet de ressentir le sentiment du héros nous sommes aussi perturber que lui.
Par contre, ce que je déplore c'est le manque d'information sur l'univers, pour moi on reste trop sur l'enquête et on ne visualise pas bien l'univers qui nous est présenté.
Globalement c'est une saga très prometteuse qui me donne vraiment envie d'en apprendre plus. Je lirais la suite avec grand plaisir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je n'ai pas été convaincue par ce livre malheureusement, ce livre à un énorme défaut qui plombe vraiment tout : C'est beaucoup trop court !

Dans ce livre nous suivons les aventures de Zed un incube et Dean un chasseur. Dean vient trouver Zed pour coucher avec lui, mais le lendemain ils ont du mal à se séparer Dean va donc entraîner Zed dans sa chasse au démon, ou plus exactement dans la chasse à un démon bien particulier celui qui a tué sa mère.

Le problème de ce livre c'est qu'on trouve seulement deux choses. C'est deux choses ne sont pas les éléments que j'attends forcément dans un livre ou en tout cas ce n'est pas ce que je cherche en premier, loin de là. C'est deux choses sont l'action et les scènes de sexe. Déjà je ne suis pas une grande fan des scènes de sexe dans les livres donc déjà ce n'est pas gagner (après on a des incubes donc normale et plein de monde adore ce genre de scènes donc ce n'est pas un reproche). Mais juste de l'action et du sexe ne suffisent pas, l'univers est pas approfondi et la relation des personnages est tellement rapide qu'on a l'impression de passer à côté de plein de choses.

Je suis désolée, mais ce genre de livre me déçoive et surtout je ne vois pas le but. Pourquoi ne pas écrire plus est détaillé, faire des personnages compliqués, un univers clair ? J'ai l'impression que ce livre c'est du potentiel gâché, s'il y avait plus de matière : 150/200 pages en plus, je pense que j'aurais pu apprécier, mais là c'est un peu vide. Je n'arrive pas à visualiser l'univers, ni a donné une personnalité aux personnages. De plus, l'intrigue est trop simple et fait tellement déjà vu.

Je passe vite fait sur le côté répétition : les pouvoirs des incubes qui sont expliqués plusieurs fois ou les scènes d'actions qui deviennent redondante.

Je vous laisse livre pour vous faire votre propre avis, mais pour moi c'est clairement un livre qui n'a pas su aller au bout de ses idées. Je vais lire le tome 2 de la duologie pour voir si la suite à plus de matière.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C'est un bon livre, mais je suis quand même un peu déçu. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire, mais je m'attendais à plus malheureusement.

Ce tome est le dernier de la saga, nous suivons toujours le couple Amaury et Korian qui sont bien décidés à arrêter les agissements de la meute qui sévit dans la région, ils seront aidés comme toujours de leur ami Santho qui est un chaman et le chef du gang local.

Le gros problème que j'ai avec ce livre c'est qu'il est trop basique, sans surprise, pour moi tout ce qui arrive et prévisible, il n'y a pas de retournement de situation. Je n'ai pas eu l'impression de finir la saga en beauté. J'ai même trouvé que le tome 2 était clairement le meilleur de la saga. Ce livre repose trop sur ses acquis à mon goût. C'est vraiment pour ça que je suis déçue, car le 2 était vraiment bien (malgré une scène qui me reste en travers de la gorge) et par conséquent je sais que l'autrice peut faire mieux.

Mais bon je ne vais pas non plus cracher dans la soupe, j'ai pris grand plaisir à retrouver les personnages surtout Santho qui est clairement mon personnage préféré.

J'ai eu aucun mal, à le lire clairement ce livre se lit tout seul, la plume et fluide, l'histoire reste hyper prenante malgré sa simplicité. J'ai passé un agréable moment de lecture, mais ça manque d'un truc en plus. Sans parler qu'il y a des micros incohérence, des phrases pas très importance dans le récit se contredisent, on dit qu'une enfant ne va pas à l'école plus tard on nous dit qu'elle pourra retourner dans son école. Ou encore le fait que les protagonistes communiquent avec des oreillettes face à des loups-garous, ils devraient entendre avec leur super ouïs, non ?

C'est vraiment une lecture agréable et sans prise de tête.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C'est un livre qui ne manque pas d'intérêt, c'est un retour féministe sur ce que l'autrice à observer dans sa vie. Elle parle de sujet très important dans le questionnement féminisme : La question de la masculinité toxique, de l'apparence féminine, de la question de la maternité, mais aussi de pornographie ou de prostitution. Alors, c'est un livre qui ne va pas plaire au féministe radicale (contre le port du voile, contre la prostitution et TERF (ne reconnaît pas les femmes transgenre comme des femmes)). Mais moi j'ai trouvé les propos très juste. De plus, on voit la colère dernière cette analyse.

Il y a quelque point qui m'ont particulièrement touché, car ils sont très présents dans les romans. Déjà la question du viol (car vous le savez sûrement je ne suis pas une adapte de la culture du viol qui est malheureusement extrêmement présente dans les romances). Ce livre m'a permis de mettre des mots sur mon mal-être vis-à-vis des romans que je lis. Ce qui m'a marqué c'est que ne pas utiliser le mot viol dans les livres et dans la réalité sont totalement différentes, l'un c'est pour nous faire croire que ce n'est pas vraiment un viol et dans ce livre c'est que les victimes n'arrivent pas à mettre des mots sur cet acte et il y a un chemin de réflexion et de reconstruction qui passe par l'utilisation du mot viol. Franchement ce livre et très intéressant pour ça.
Mais il l'a également, car on traite du fantasme du viol, de la domination qui est très présent dans la littérature dite féminine. J'adore l'analyse de ce fantasme qui découle totalement du patriarcat et du regard masculin...

Cependant, ce n'est pas un coup de cœur, car bien que ça dénonce des choses très vraies et que ça peut faire réfléchir des personnes qui sont au début de leur quête féministe, en découvrant en quoi le féminisme et encore important actuellement. Moi qui ait déjà fait se parcourt, je n'ai pas eu le sentiment d'avoir de réponse, il n'y a aucune piste pour changer les choses. J'aurais voulu plus qu'un état des lieux dénonciateur.

Mais cela en reste quand même un livre incroyable que je recommande énormément.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
J'ai eu de gros problème avec la plume de l'autrice donc impossible d'apprécier pleinement cette histoire.
Trevor est veuf, policier et il vient d'emménager dans une toute nouvelle ville. Il y fait la rencontre d'un beau marshal. Entre leur amour et une enquête sur un tueur en série, leur vie ne manque pas de piquant.
Le gros problème c'est la plume qui manque de fluidité, mais surtout qui n'est pas chaleureuse. Ou plutôt elle est froide, la plume crée une distance entre les personnages. On est sur un narrateur à la troisième personne, mais dans les pensées soit de Trevor soit de Mark (marshal) , alors qu'ils se rapprochent, on a le droit à des appellations comme : "mon hôte", "le policier", "le marshal", je ne ressens aucune familiarité entre eux (sans parler que l'utilisation de leur métier pour les désigner est beaucoup trop utilisé, ça me rend dingue). En plus, il faut attendre la moitié du livre pour qu'il se tutoie (ils ont dormi dans le même lit).
En parlant de tutoiement et vouvoiement, c'est un énorme signe que c'est une autrice française qui a écrit ce livre. Aux Etats-unis ou en anglais en général il n'y a pas de distinction donc que le personnage demande s'il peut se tutoyer c'est tellement français. De plus, leur agissement fait français, ils n'ont pas la culture américaine, je peux me tromper, mais il me semble que les américains sont plus chaleureux, plus social, plus familier avec des inconnus que les français.
Une fois que les personnages se rapprochent, c'est déjà beaucoup plus agréable à lire. Enfin presque, c'est vrai que les personnages semblent plus sympathique, mais ce n'est pas pour autant que ce soit mieux, car l'histoire se met en pose continuellement pour des scènes de sexe, il y en a beaucoup trop et ça n'apporte strictement rien à l'histoire et au couple.
La romance ne fonctionne pas pour moi, car comme je l'ai dit la première moitié, ils sont très froids après c'est surtout du cul et directement après ce qu'il me semble être quelque jour de relation, on passe à amour pure et éternelle, c'est tellement rapide et surtout c'est vraiment un passage trop abrupte.
J'ai aussi eu du mal à m'identifier aux personnages, avoir de la compassion pour eux, ou ressentir un attachement pour eux. Je n'ai pas du tout ressenti leur deuil par exemple, leur douleur...
Je pense que vous l'avez compris je n'ai pas été convaincue, ce n'est pas non plus mauvais. C'est surement pas pour moi, mais le côté enquête m'a bien plus mais que pas assez approfondie.
Vous l'aurez compris je ne suis pas fan, mais je vous laisse aller voir pour vous faire votre propre avis.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +2
Au début ce livre a été une bonne surprise, certains passages m'ont malheureusement moins plu, carrément qui m'ont gâché ma lecture et qui m'ont rendu très mal à l'aise.
Freya est une jeune femme qui revient auprès de sa meute après des vacances de plusieurs mois. A son retour elle doit assister à l'enterrement de sa mère, mais elle ne pense pas que sa mère soit réellement morte de l'étrange maladie qui touche les loups. La disparition de sa mère, en plus des questions que se la pose, crée un problème dans la hiérarchie de la meute, Freya va-t-elle reprendre la direction de la meute et avec qui ? Caïn son petit ami de toujours ou Lev l'Alpha d'une autre meute. De plus, pourra-t-elle arrêter le Ragnarök qui arrive ?
Au début, j'ai eu un peu peur, car l'histoire se passe en Norvège, écrite par une autrice française. Par moment on voit que les références sont faites par une française et pas une norvégienne, je pense à la phrase marquante de la bande dessinée Iznogoud. De plus, je ne me suis pas sentie dépaysée. Donc, je ne sais pas si c'est un manque de cohérence sur la Norvège de la part de l'auteur ou si c'est moi qui suis incapable de voir le travail sur ce pays, car je ne le connais pas. Je suis curieuse d'avoir des retours sur ce point.
J'ai trouvé les personnages franchement classique voir même un peu trop déjà vu, l'autrice ne sort pas des sentiers battus clairement. On a l'héroïne qui ne peut pas se transformer qui veut prouver qu'elle est capable et se découvre des pouvoirs insoupçonnés. On a le mec jaloux, imbu de lui-même qui sait ce qu'il veut et qui ne se remet pas en cause. Et forcément, l'alpha viril, mystérieux et ténébreux. On est clairement dans les archétypes.
Mon gros problème avec ce livre c'est qu'un passage nous parle d'un acte répréhensible, mais on ne va jamais rentrer totalement dans le cœur du sujet. Comme on le dit souvent j'aime qu'on appelle un chat un chat, ce n'est pas le cas ici. En plus sur booknode personne ne parle de ce problème, au point de me demander si je n'avais pas lu de travers. Verdict non je ne suis pas folle (j'ai demandé des avis complémentaires).
Spoiler(cliquez pour révéler)
Caïn la viol, le mot n'est pas utilisé et je ne sais pas si autrice ne voit pas la scène comme un viol ou elle essaye de minimiser la situation pour faire durée son triangle amoureux, ou si c'est l'héroïne qui se voile la face. A ne pas précisé la teneur de l'acte, ça peut causer un amalgame (attention dans les deux cas on nous parle bien d'un acte répréhensible, mais pas de viol). Surtout qu'on ne va pas présenter Caïn comme quelqu'un qui ne respecte pas le consentement, mais plus comme quelqu'un qui pense d'abord à ses intérêts personnels et sa volonté de diriger. Donc, déjà on ne met pas le personnage masculin en porte-à-faux pour son crime. Pendant la première moitié ce n'est jamais le viol qui lui est reproché, mais son ambition. Dans la deuxième moitié, on lui trouve des excuses, on essaye de nous le rendre attachant et repentant, pour moi c'est un échec. Mais c'est surtout que pendant tout le début, c'est très mal présenté du point de vue de l'héroïne, en fait on nous cache ce qui s'est passé, mais on ne ressent pas la gravité du viol, le ressentie de la victime, on sait qu'elle n'est plus très à l'aise avec lui (dans le sens où elle reste avec lui même si elle ne l'aime plus, pas dans le sens tu m'as violé et tu me dégoûtes).Ce que j'ai ressentie c'est plus de l'ordre de la trahison que du viol. De plus, j'ai l'impression qu'elle n'essaye même pas de prendre ses distances avec son violeur, elle est partie 3 mois mais à son retour rien ne change, elle veut faire sa vie avec son violeur (charmant). En gros tout ça pour dire que je trouve que ce n'est pas très bien présenté. C'est de la culture du viol. J'aime que les auteurs et autrices utilisent le mot viol, car c'est un mot hyper fort, mais ça permet au lecteur qui n'a pas encore parfaitement les notions de consentement de bien comprendre ce qui est permis et ce qui ne l'est pas. Si le mot n'est pas dit le doute est permis alors même si auteur à bien le viol en tête, juste le dire une fois à un moment, pas forcément après les faits, pas forcément de la bouche de la victime mais qu'on est le mot. Il faut appeler un chat un chat, j'en ai marre de se tabou de mettre des viols dans les fictions, mais ne jamais dire que c'est un viol. Je sais que ce n'est pas présenté comme positif : "ignominie" ... mais pourquoi ne pas dire viol ? C'est une vraie question, car le point des mots est important alors pour moi ne pas dire viol c'est minimisé et surtout on enlève aussi tout le côté juridique, illégale, répréhensible par la loi. Alors, on va me dire qu'ils ont forgé un lien d'âme sœur, mais ça ne change rien le côté métamorphe ne justifie pas cette scène et encore moins la suite de leur relation.[/spoiler]
Le triangle amoureux, c'est clairement tout ce que je déteste ! L'héroïne a deux prétendants, un qui me révulse énormément, je le hais viscéralement donc à chaque moment de partage entre eux je suis mal à l'aise (lien avec le spoiler) et l'autre, je vous laisse découvrir. Le doute de l'héroïne ne fait que m'énerver, vraiment à un point inimaginable. Je n'ai jamais lu un triangle amoureux qui tient moins la route que ça.
[spoiler]Donc, d'un côté on a un dragueur invétéré qui joue sur plusieurs front et de l'autre un violeur. Ok elle est liée à Caïn, c'est avant le viol, mais ça reste quand même bancal, car il en a un que je veux voir disparaitre, alors quelle face sa midinette avec lui me rend folle. D'un côté on a une relation toxique présentée comme charmante et de l'autre une relation qui repose sur l'honnêteté ou du moins jusqu'à ce qu'on apprenne qu'il drague toutes les alphas. En plus ça fait mal d'entendre que Freya doit s'estimer heureuse d'avoir Caïn, franchement personne doit s'estimer heureuse de faire sa vie avec son violeur, le fait qu'elle soit potentiellement stérile ne change rien. C'est triste et énervant de lire ce genre de choses ça n'aide pas à valoriser la femme bien au contraire. Par conséquent, j'ai du mal à voir en Freya une héroïne que j'ai envie de suivre, j'ai surtout envie de l'envoyer en thérapie et de lui apporter mon aide.[/spoiler]
Pour ce qui est de l'univers, j'aime beaucoup cette utilisation de la mythologie nordique, surtout qu'on sort de la mythologie grecque qui commence à être extrêmement utilisé donc ça change sans être pour autant innovant.
J'ai aussi énormément aimé la construction du livre, on a des intrigues secondaires, on arrive à bien cacher des informations et faire monter le suspens. Franchement il y a un vrai travail d'écriture et de construction de l'histoire, ça fait plaisir de voir qu'on essaye de mettre en place des choses un peu complexes dans ce premier tome. Enfin si nous mettons de côté tout le côté relation amoureuse et comme c'est une romance paranormale c'est la majeure partie du livre.
La plume est fluide et elle arrive à nous embarquer dans son histoire. Dommage qu'il y ait une scène qui met totalement bloquée.
En gros ce livre a un bon univers mais c'est totalement gâché par les relations des personnages. Ce livre est un échec pour moi et ne correspond pas à ce que moi je souhaite lire, bien au contraire c'est un melting pot de tout ce que je ne supporte pas de lire. Les relations de l'héroïne détruisent tout le positif du livre.
[spoiler]La seule logique que je vois à ce roman c’est de faire en sorte que l’héroïne perdent pied.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
J'ai vu l'adaptation de Netflix de ce livre et forcément ça m'a donné envie de lire le livre. Je trouve que l'adaptation un certain cachet à l'histoire (je préfère le film) mais ce livre a été pour moi un vrai plaisir à lire.
Enola Holmes et la petite sœur du célèbre enquêteur, Sherlock Holmes. Un jour leur mère disparaît, Enola demande de l'aide et ses frères arrivent à la demeure familiale. Mycroft découvre que l'argent qu'il envoie à sa mère n'est pas utilisée et que sa petite sœur n'a reçu aucune éducation, il décide de l'envoyer en pensionnat pendant que Sherlock cherche leur mère. Enola décide de s'enfuir retrouver leur mère et par la même occasion va résoudre une disparition.
Ce livre se lit tout seul, je n'ai relevé aucun problème. Ce livre a été pour moi un pur bonheur à livre ça fait tellement longtemps que je n'avais pas lu un livre où je ne relève aucune erreur, aucune fausse note. La plume est fluide et l'enquête est prenante. Franchement c'est un très bon roman jeunesse.
J'ai trouvé les frères d'Enola très antipathique, car affreusement sexiste, j'aime le fait que toutes ces réflexions (qui sont les reflets des pensées de l'époque) soient complètement démolies par Enola.
J'ai aussi adoré l'explication du fait que ce soit une enfant de quatorze ans qui se retrouve seule à vagabonder, en jeunesse on est capable de rendre ça plus crédible que certain roman adolescent.
Que dire de plus c'est un roman avec pas mal d'action. Avec une héroïne attachante, forte et débrouillarde. Je lirais la suite avec grand plaisir (tout comme la bande dessinée qui est dans ma PAL).
Attention pour les amoureux du film, le roman est beaucoup moins approfondi et à moins d'intrigue secondaire. Le livre est plus simple.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
C'est un coup de cœur pour moi. Je trouve le livre très beau avec des illustrations vraiment très mignonnes. Les styles qui se mélangent à la fois livre de jeu, livre de cuisine, bandes dessinées ce livre touche un peu à tout, c'est même éducatif, j'ai 24 ans et j'adore les sorcières et j'ai appris certaines choses. J'ai passé un très bon moment à le lire et à faire les activités même si je ne suis plus une enfant. Donc je le conseille !
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
je n'ai pas grand-chose à dire sur ce livre, j'avoue je n'ai pas entièrement été convaincue. On a une histoire sur une jeune fille qui va chez sa grand-mère pour les vacances et qui en apprend plus sur sa famille. Je ne sais pas, mais il me manque un truc dans le récit, de la profondeur surement, même si c'est du jeunesse, faire quelques pages en plus aurait été bien. Par contre, j'adore les illustrations, je ne dis pas du tout cela, car je suis une fan incontestée de Benjamin Lacombe et de son style glauque.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce livre est une très bonne surprise, mais malheureusement, il y a quelques problèmes qui font que ce roman n'est pas parfait. Avec un peu de réécriture (j'insiste sur le peu) ce livre pourrait être incroyable.
On suit l'histoire de Jane, une jeune rose, une esclave entraînée au combat. A ses 14 ans (dans le livre c'est quatorze dans le résumé c'est treize), elle est achetée par le seigneur Rauzan. Il va la rendre incroyablement belle, il va l'entraîner, l'éduquer et lui demander de tuer des criminels, mais un jour il va lui demander de tuer la reine. Le royaume souffre, car les pouvoirs de la reine sont dangereux pour ses habitants, si les habitants sortent la nuit, ils se retrouvent prisonniers de ronce et endormie. Jane devient Levana, la cousine de Rauzan. Ils partent pour une réception organisée au palais, qui a pour but de trouver une épouse aux princes.
J'ai beaucoup aimé l'univers, car on est dans un genre pas très commun, la Science fantasy, c'est-à-dire un univers de fantasy avec des éléments scientifiques qui dépassent celui de cette époque. Malheureusement, tout n'est pas parfait c'est très intéressant et innovant sauf qu'un passage casse un peu la cohérence, Levana va se retrouver dans la bibliothèque royale et découvre : "le petit Chaperon rouge ; La petite sirène ; Le livre de la jungle ; La belle au bois dormant..." Donc, on serait dans notre monde ? En gros ce n'est pas clair, est ce qu'on est dans un monde fictif ou dans le nôtre qui a connu d'énormes bouleversements ? C'est vraiment dommage cette petite erreur, car l'univers est intéressant, car en plus du côté science fantasy on a constamment des références au conte, c'est vraiment une impression de conte de fée revisité ce livre.
J'ai un peu de mal à voir Levana dans son ensemble, la suivre dans son histoire est captivante, on arrive à s'attacher à elle, mais en même temps je trouve qu'on a des grosses par d'ombre, son histoire avant l'esclavage (je sais on n'a pas forcément la place dans le récit pour qu'elle face des recherche), c'est une envie personnelle qui n'est pas franchement utile dans le récit, mais pour ce qui est des six ans de vie commune avec Rauzan, là ça manque, on nous parle de son entrainement, mais on aurait dû accentuer leur relation, pourquoi elle lui reste fidèle, pourquoi son rôle d'esclave ne la dérange pas, comment les premiers émoi entre eux arrive, car dans le roman ça se fait un peu de manière prématuré. Prématuré serte, mais attention, il y a une vraie alchimie entre eux, on sent constamment l'attirance quand ils sont dans la même pièce.
J'aurais préféré aussi avoir plus de Rauzan, c'est-à-dire que j'ai l'impression de ne pas le connaître suffisamment dans le sens où j'ai eu un goût de trop peu, je l'apprécie énormément donc forcément je veux que son personnage soit un peu plus étoffé. Mais ce n'est pas le seul, il y a aussi les princes que j'aurais voulus mieux connaître, je voudrais un livre sur Lucius (et savoir ce que devient son frère Erik). Il y a un autre personnage que je ne trouve pas totalement approfondie c'est la reine, je trouve qu'elle reste encore trop énigmatique, ses pouvoirs notamment.
Le dernier problème avant de dire du bien de ce livre, c'est qu'il y a des petites coquilles par exemple on va nous dire que le prince Erik a l'âge de Levana et le chapitre d'après ils ont "à peu près le même âge".
J'ai beaucoup critiqué ce livre, mais en réalité j'ai pris grand plaisir à le lire, les personnages sont attachants et on a envie qu'ils réussissent dans leur mission. J'ai aimé toute l'ambiance cour royale. J'ai également apprécié l'espèce de triangle amoureux, j'ai eu peur au début, mais je trouve que c'est une utilisation très judicieuse du triangle.
Même s'il y a des petites erreurs et que ça manque de détail, la plume de l'autrice m'a transporté dans son livre, je suis vraiment restée scotchée à ce livre. De plus, il m'a fait un peu pensé au roman que j'adore : Victorian fantasy de Georgia Caldera.
En clair je vous le recommande et comme vous êtes pour la plupart pas aussi pointilleux que moi, vous n'allez pas avoir de mal à passer outre les petits défauts du livre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +1
Je n'ai pas vraiment accroché à ce roman, je ne sais pas vraiment qu'elle était le but mais c'était long.
Liam décide de lancer sa boite avec sa meilleure amie Kate, leur but organiser des sorties pour célibataire LGBTQ. Pour son projet, il va voir son nouvel expert financier. Erik vient d'apprendre que son copain le trompe alors il décide de partir faire sa vie ailleurs alors quand son client lui parle de son projet il décide de participer.
Déjà j'ai un problème avec le style d'écriture, beaucoup de dialogues et pas assez de narration. Il faut ajouter à cela que parfois les dialogues ne sont pas franchement intéressants, les brainstormings entre Liam et Kate. Un autre exemple me vient, c'est une conversation sur la météo. En fait, c'est une succession de dialogues banals sans profondeur.
Il y a aussi le problème qu'on n'est pas vraiment dans une romance, en tout cas la romance commence à prendre forme à plus de la moitié du livre. Du côté de Liam on se concentre sur la création de son entreprise et pour Erik on le voit forger des amitiés.
J'ai aussi eu du mal à bien comprendre les personnages, comme on a très peu de narration je trouve qu'on reste trop en surface quand il s'agit de comprendre leur choix, apprendre à les connaître.
Ce livre n'est vraiment pas pour moi, pas très intéressant, ennuyeux, ça nous raconte trop le quotidien. La romance ne vient que tardivement et pas forcément très prenante, je suis arrivée à un point où je me demande qu'elle était le but de ce livre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je ne suis pas une grande fan des classiques de la littérature ce n'est pas vraiment mon truc mais j'en lis de temps en temps, pour ma culture et les maisons d'éditions ressortent des éditions reliées et que mon petit cœur l'acheteuse compulsive ne résiste pas.
Le livre de la jungle est un classique de la littérature jeune, principalement connu pour l'histoire de Mowgli qui est adapté chez Disney, mais le livre nous raconte 4 autres histoires.
Je dois avouer, je ne suis pas rentrée dedans, j'ai aimé un peu plus l'histoire de Mowgli. Je ne sais pas quoi vous dire de plus je ne sais pas si c'est la plume ou que le sujet ne m'intéresse pas, mais voilà je n'ai pas accroché.
Mais je dois dire que l'édition que j'ai est tout simplement splendide, reliée avec des illustrations et des éléments à déplier... Je ne regrette pas mon achat juste pour la beauté du livre.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0


Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode