Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Antaresia

Extraits de livres par Antaresia

Commentaires de livres appréciés par Antaresia

Extraits de livres appréciés par Antaresia

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
"À mes amis de Seattle. Vos beaux visages sont des chatons qui arpentente un arc-en-ciel."
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 17-10-2014
Quand il décide de s'engager :

- Ma chérie, je sais, on se connait depuis pas longtemps. Mais on se voit beaucoup, on partage énormément. Et ça va sans doute te paraitre un peu précipité ... Mais voilà faut que je te demande quelque chose ... Tu veux pas qu'on se prenne une carte Mongó ?

- ... Bon, vous la prennez ou pas alors ?(réponse de la caissière très aimable)
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 17-10-2014
Quand il me dit "je t'aime" :

- YES, et c'est le buuuut !
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 17-10-2014
Quand on me dit "j'ai jamais vu le Titanic" :

- Quoi..... Quoi?
- Comment ça "Quoi" ?
- QUOI ?
- Quoi, quoi quoi ?
- QUOIIIIII ?
- Mais quoooiiii ?!
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 10-10-2014
1ère loi : les robots naissent pour assurer le bonheur des hommes.
13ème loi : les robots ne peuvent ni blesser ni tuer des hommes.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
"Il y a trois sortes d'hommes, a écrit le philosophe grec Anacharsis: Les vivants, les morts et les navigateurs."
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
- Après m'avoir donné les indications de base, elle m'a dit que je devais vous laisser faire ce que vous voulez, en essayant de ne pas me plaindre si je n'aimais pas quelque chose. Et, au cas où cela deviendrait trop déplaisant, elle m'a suggéré de penser à l'énorme compte en banque que vous allez m'ouvrir.
Annabelle regretta ses paroles dès qu'elles eurent franchi ses lèvres, car elle s'attendait que Simon s'offense d'une telle candeur. A tort.
- Voilà qui change, fit-il en riant. D'ordinaire, on conseille de penser à l'Angleterre. Dois-je vous séduire en vous susurrant à l'oreille des transferts de soldes et des taux d'intérêt?
Avez vous apprécié cet extrait ? +5
date : 07-07-2014
J'avais imaginé que la couleur noire serait dominante dans la chambre d'un vampire et qu'on y verrait des livres de Camus, ainsi qu'un portrait touchant du seul humain aimé par le vampire, un humain mort de quelque chose de beau et de tragique, condamnant le vampire à une éternité de sanglots et de soupirs romantiques. Je sais, je lis beaucoup de romans.
Avez vous apprécié cet extrait ? +4
La Chasse écrit par Nathy
date : 07-07-2014
Nous étions la proie et eux les prédateurs sans pitié. Les flammes de leurs torches se reflétaient dans leurs yeux rougeoyants. Leurs rictus de victoire laissaient deviner leurs dents, des doigts avides se tendirent vers nous tels des crochets prêts à nous déchiqueter. Ils saisirent mon Hélène et sous mes yeux, elle disparut quelques instants, happée par cette marée humaine. Je ne pourrai jamais oublier ses hurlements, ni l'ombre noire, cette silhouette enveloppée dans une longue cape capuchonnée ne laissant rien voir de son visage. Cette voix à vous glacer le sang, qui, aujourd'hui, résonne des années plus tard encore à mes oreilles.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 17-06-2014
- C’est important de savoir ce qui est vrai. Ce qui est fiable.
- La preuve que vous présentent vos sens, c’est un bon début.
- Mais un bâton droit paraît tordu quand on le plonge dans l’eau.
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 17-06-2014
Elle avait quitté l'hôpital sans prendre le temps de fermer la porte à clé. Elle avait par la suite dévalé une berge raide et, dans la nuit noire, elle avait tenté de traverser les roselières, courant en aveugle avant de trébucher et de chuter dans une eau profonde, glaciale. Chaque nuit, alors que je m'enfonçais dans le tréfonds du sommeil, je me posais la même question : "qu'avait-elle voulu fuir?".
Avez vous apprécié cet extrait ? 0
date : 06-06-2014
[au club huppé La Notte]

Tandis que Gabrielle sirotait son cocktail, son impression d'être observée revint. Ou plutôt, s'amplifia.

Elle sentit qu'un regard scrutait la pénombre pour s'arrêter sur elle. Levant les yeux par-dessus le bord de son verre, Gabrielle surprit la lueur d'un stroboscope qui se reflétait sur une pair de lunettes noires.

Des lunettes qui dissimulaient sans le moindre doute un regard rivé sur elle.

Les flashs des stroboscopes découpaient les traits austères de l'homme en ombres dures, mais l’œil de Gabrielle les saisit instantanément. Une chevelure noire en épis retombant librement autour d'un front large et intelligent et des pommettes minces et anguleuses.
Et sa bouche ... sa bouche était généreuse et sensuelle, malgré le rictus cynique, quasi carnassier qui l'étirait.

Gabrielle détourna le regard avec nervosité, et une onde de chaleur soudaine parcourut ses membres. Le visage de l'homme qui s'imposait dans son esprit, imprimé en un clin d’œil telle une image fixée sur la pellicule. Elle posa son martini et osa un autre coup d’œil dans sa direction. Mais il avait disparu ...
Avez vous apprécié cet extrait ? +2