Livres
528 627
Membres
548 763

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Anticlinal: À l'aube du dix-millième jour



Description ajoutée par antoine18 2019-12-02T11:09:15+01:00

Résumé

Bravant la morale et l’interdit, Aline zigzague hors des sentiers battus avec ses deux fidèles amies : Chloé, l’écorchée vive en mal d’enfance et Cécile, la brillante modiste ambivalente. À la mort prématurée de sa mère, Aline met le doigt sur un secret familial et retrouve la trace de son père. Elle s’élance alors avec fébrilité et espoir vers l’inconnu.

Entre Méditerranée et premières hauteurs des Alpes, Aline a été élevée par sa mère et sa tante aux côtés de son cousin protecteur. Hantée par l’absence du père, elle sort tourmentée de ses jeunes années, sans pouvoir établir de liaison affective stable.

De la vérité sur sa famille, mais surtout de la rencontre d’Aline avec son père, naîtra un trouble dévastateur. Chloé et Cécile poseront un regard différent sur l’événement et ses rebondissements, qui bouleverseront la vie d’Aline et infléchiront les relations des trois femmes entre elles.

Affrontant les vicissitudes de l’amour filial et passionnel, Aline trouvera peu à peu le chemin de sa renaissance.

Abandon, mensonge, violence : comment se construire et aimer sans repères ?

Anticlinal, ou les aventures sentimentales d’une jeune femme en quête d’identité, avançant sur l’étroit chemin de la vérité et de l’amour.

Afficher en entier

Classement en biblio - 9 lecteurs

extrait

« Aline grelotta, sortit de ses rêveries et reprit sa marche en se hâtant, soumise à un sentiment d’urgence. La douleur la saisissait par moment, mordante, mais diffuse, et l’angoisse la submergeait soudainement. Elle se sentait vide et fragile, incapable d’endiguer le stress. Le monde devenait hostile, la prenait en faute et la recouvrait d’une culpabilité indistincte. »

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Bronze

Mon avis :

Je remercie tout d’abord l’autrice pour sa confiance et pour m’avoir permis de découvrir son roman.

Alors pour moi ça a été difficile à lire non pas que je n’ai pas aimé. Je m’explique l’histoire est intéressante avec une quête d’identité la recherche de son papa à Aline suite au décès de sa maman. Une amitié forte avec ses amies Cecile et Chloé qui est bien représentée dans cette histoire. Une écriture de l’autrice que je trouve captivante et réfléchie, professionnelle.

Des personnages bien travaillés Aline m’a beaucoup touchée de par son passé difficile et son manque de confiance en elle.

Ce qui n’a pas accroché pour moi ce sont des longueurs tout au long du livre qui me faisaient décrocher de l’histoire et surtout une sorte de gène et dérangement sur certaines scènes. Un roman qui m’a paru très sombre par moments. Ça ne tient qu’à moi bien sûr et c’est une autrice qui mérite à se faire connaître.

Afficher en entier
Bronze

La couverture est magnifique et le titre intrigant !

Aline est le personnage principal de cette histoire. Elle est entourée de sa tante, son cousin, sa patronne et d'une amie, femme de son cousin.

Et pourtant, dès les 1ères pages, on sent qu'il y a des non-dits, des secrets dans la famille. Aline est entourée et seule à la fois.

Après le décès de sa mère, Aline essaie de reprendre pied et veut rester seule. Elle fait une découverte importante dans les affaires de sa mère et va se mettre à la recherche de son père, père qu'elle n'a jamais connu et qui était un sujet tabou dans la famille...

L'histoire se déroule entre présent et passé. L'histoire personnelle de sa mère, le manque d'amour maternel vont engendrer des fêlures chez Aline, un manque de confiance. Avec des répercussions importantes dans ses réactions, ses relations avec les autres.

En effet, elle aura une relation ambigüe avec sa patronne, son cousin et son amie.

Cette quête personnelle va la pousser à agir plus qu'irraisonnablement. Elle va se perdre pour mieux se retrouver.

L'auteur a une écriture fluide, addictive. Avec ce livre, il nous pousse dans nos retranchements mais avec des mots simples, touchants.

Les personnages sont attachants, très travaillés. Roman touchant, émouvant avec énormément de rebondissements.

Je me suis attachée à Aline mais aussi aux autres personnages.

Quand je me suis demandée à quoi correspondait le titre, boum, j'ai eu la réponse. Toutefois, il faut savoir que c'est un roman pour un public averti.

J'ai passé un excellent moment de lecture.

Afficher en entier
Or

Coucou, ola, hello les amis.

Aujourd'hui je viens vous parler du livre "Anticlinal : à l'aube du dix-millième jour" de Maxent Lisle.

Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteur pour l'envoi de son livre en Service Presse.

Nous rencontrons ici, Aline, qui est le personnage principal.

Suite au décès de sa mère, Aline, découvre un secret de famille.

Ce secret de famille, va la bouleverser, elle ainsi que ceux qui l'entourent.

On ressent à travers l'écriture, toute la souffrance d'Aline.

J'ai beaucoup aimé l'écriture utilisée dans ce livre.

C'est une écriture très fluide et riche.

J'ai beaucoup aimé cette histoire, et elle m'a particulièrement touchée, vu mon vécu personnel.

Afficher en entier
Argent

Perdre un parent est souvent difficilement vécu par un enfant. Cela est pire quand un secret alourdit cette souffrance et fait perdre ses repères. Alice cherche son père dont elle ignore tout. Pourquoi ne pas aller à sa recherche? Qui est-il? Où est-il? Sait-il qu'elle existe? La recherche t-il? Tant de questions qui déboussolent Alice et rendent sa souffrance insupportable.

Trouver ce père fantôme pourrait aider à combler le vide immense qui l'emplit. Le vide qui l'indispose. Qui la fait se sentir bancale. Que fera t-elle si elle le trouve? Que lui dira t-elle? Les fantasmes l'aident à imaginer cette rencontre qui pourrait lui rendre la vie plus douce. Mais la vie fait ses choix et il faut s'y plier. Pourtant Aline ne demande que ce qui lui revient: une part d'elle-même. Connaître cet absent. Lui donner un visage.

Anticlinal-à l'aube du dix-millième jour est un récit qui met à nu l'âme de ceux qui recherchent un parent. De ceux qui grandissent dans un environnement fait de mystères. De ceux qui sont prêts à aller au bout d'eux-mêmes afin de trouver des réponses à leurs questions. Afin de compléter leur identité. Une recherche qui peut faire basculer du côté de l'ombre. Quitte à y perdre leur âme. Gageons qu'Alice s'en sorte sans trop y laisser des plumes. Gageons qu'elle trouve enfin réponse à ses questions. Pour enfin se réapproprier sa vie.

Afficher en entier
Argent

En 10 questions :

1-- Qu'est-ce qui vous a conduit à acheter ce livre ?

Les éditions Librinova m'ont offert de lire ce roman en échange de mon avis. Je les en remercie d'ailleurs énormément.

2-- Quel a été votre première impression dès les premières pages ?

L'écriture est douce, fluide, j'ai tout de suite été intriguée par Aline, personnage central autour de laquelle gravitent cousin, tante, père, mère, amie, patronne, etc. Le style donne envie de continuer, de tourner la page suivante.

3-- Cette impression s'est-elle confirmé par la suite ou bien a-t-elle changé?

En toute sincérité : Oui et non! L'histoire m'a plu et j'ai eu à de multiple reprise la bonne suprise de rencontrer des mots inusités comme vétilles, caudalisme, etc. Mais, le coeur central du roman parle de sujet génant, comme l'inceste, les soirées libertines, la condition de la femme en générale, qu'elle soit blonde, brune ou métisse.

4-- Est-ce-que le langage utilisé ainsi que le style d'écriture vous ont plu ? Oui ? Non ? et pourquoi ?

C'est suffisamment bien écrit pour balayer tout ce qui me mettait mal à l'aise. Et c'est piégeux, j'avais envie d'arrêter mes activités pour reprendre la lecture, y compris dormir...

5-- Qu'avez-vous pensé des personnages ?

Les personnages sont très bien pensés. Ils sont tous quasiment torturés psychologiquement par leur passé. Sauf Mr Dussart. Et cela leur donne un relief appréciable.

6-- Quel est votre personnage préféré dans ce livre ? pourquoi ?

Il s'agit d'Aline, bien entendu. Après tout ce qu'elle a vécu, les aveux, les déceptions, les deuils et les conséquences de ses actions... Je me dis que n'importe qui aurait eu du mal à s'en remettre.

7-- Celui que vous avez détesté ? pourquoi ?

Le carossier, un homme vil, comme on en connait peu.

8-- Imaginiez-vous une fin différente ? Si oui, laquelle ?

Non, je me doutais peu à peu de la fin, même si je n'avais pas vu la partie concernant Patrick arriver. Belle surprise.

9-- Relirez-vous un titre de cet auteur ?

On verra.

10-- Votre avis est-il positif ou négatif ? pourquoi (en quelques mots seulement)

Un roman clair et sombre sur les familles, leurs secrets, les amitiés lumineuses et les amitiés un peu plus sulfureuses. Un roman aussi sur la quasi solitude, même quand on est aimé par les membres de sa famille. Comment se remettre de plusieurs évènements, pertes, qui s'enchainent sur une période assez courte.

Note : 7.5/10 http://mcchipie.over-blog.com/2020/03/anticlinal-a-l-aube-du-dix-millieme-jour-maxent-lisle.html

Afficher en entier
Lu aussi

Pour commencer, je tiens à remercier l'auteur de m'avoir proposé son roman en service presse. Je dois dire que suis totalement sortie de ma zone de confort avec ce livre et je ne sais pas si je suis contente de l'avoir fait ou non... car autant le début m'a totalement charmé... Autant, j'ai déchanté à moiter du roman. Roman pour public averti.

Nous débutons le roman avec Élisabeth, qui essaye de faire changer d'avis Aline, du moins de lui faire prendre conscience de ses paroles, sur le contenu de son discours à sa mère, pour son enterrement. Il faut dire que ce dernier est chargé de reproche, malgré quelques mots d'amour. Ce qui est compréhensible quand on découvre la relation qu'elles ont entretenue le temps de son vivant. Cependant, elle écrit tout de même un autre texte rapidement, suite à l'insistance de sa tante. S’ensuit alors la cérémonie, ou on découvre les autres protagonistes et ou Aline prend enfin la parole devant l’assistance.

Nous reprenons l'histoire trois jours plus tard, ou Aline essaye de faire son deuil comme elle le peu. Plus que la perte de sa mère, son nouvel état d'orpheline la bouleverse. Même s'il lui reste sa tante, son cousin et quelques amis, elle se sent seule au monde. C'est pourquoi elle essaye d'oublier son état, en soirée et rencontre, histoire de se changer les idées, même si ce n'est pas la meilleure des solutions. Nous nous retrouvons ensuite une semaine plus tard, toujours avec Aline, qui décide de profiter du beau temps et de se promener dans une rue bien connue enfant, mais qui a bien changé depuis. On y rencontre, dans un souvenir de petite fille, pépé Albert et mémé Astrid, deux personnes âgées, qu'elle a rencontré et adopté lors d'un de ses trajets aux cours de piano. C'est dans ce souvenir qu'on découvre le trou béant qu'à causé l'absence de son père. Père qu'elle cherche à présent, afin de combler ce vide. Par la suite, nous suivrons Aline dans son deuil, via des réminiscences de ses souvenirs. Par ce fait, on en découvre plus sur elle, sur son passé, ses peines. Ce qui la rend que plus touchante et attachante. On va aussi découvrir, dans une part du passé de Marjorie, la mère d'Aline. Je ne sais pas ce que l'auteur a voulu qu'on ressente pour elle, mais pour moi, elle ne m'a inspiré que du dédains. Pourquoi ? Je vous laisse le découvrir par vous-même. Ce n'est que quelque temps plus tard, et une énorme découverte sur son père, qu'elle va se lancer à sa recherche, voulant enfin découvrir est son père qui lui a tant manqué toute sa vie. Elle va donc, en cachette, faire des recherches sur lui et allez à sa rencontre. Cependant, elle va tout de même chercher du courage auprès de certaines personnes, ne se sentant pas capable d'affronter cette épreuve tout de suite. Pourtant la première rencontre se fait facilement, vraiment facilement, tellement qu'elle à tout de suite un premier rendez-vous avec son père, même si les deux n'ont pas la même vision de ce rendez-vous.

Parlons de l'auteur. J'ai été plus que charmé part sa plume. Fluide, légère et agréable, elle est un grand atout dans ce roman sombre et poignant, car elle rend la lecture plus facile.

Niveau personnage, j'ai apprécié Aline qui reste attachante, malgré certaines de ses réactions. Elle fait un vrai travail sur elle et « subie » une véritable transformation au fils des pages. Ce qui la transformera.

Jean-Pierre est un personnage détestable. Bel homme bien fait de sa personne, il en joue énormément. Ce qui fait de lui un vrai queutard qui use des femmes tels un préservatif. Usage unique pour certaines, boite entière pour d'autres.

Que dire de plus... j'avoue avoir trouvé un peu de longueur dans ce roman, notamment dans certains passages relatant le passé d'Aline. Certes, ils sont vraiment utiles pour mieux comprendre le personnage, mais celui avec Benoît aurait mérité un peu moins d’épanchement à mon goût. Cependant, une scène m'a totalement rebutée.... Pourquoi l'auteur à écrit ça ? C'est totalement dérangé... [SPOIL] Comment peut-on faire une relation de sexe entre un père et sa fille ? Certes ils ne se connaissaient pas avant ça, mais Aline est allé le voir en connaissance de cause. Pourtant, pour leur premier rendez-vous, elle s’habille de façon sexy, s’enquiert auprès de son lui pour savoir si elle lui plaît, physiquement parlant, elle agit de façon séductrice lors du repas et le masturbe une fois chez elle comme, je cite, un cadeau de fête des pères, avant de lui faire une fellation et coucher avec lui... mais what !!!? Ok, elle a besoin de le sentir près de lui, qu'il se rappelle d'elle, mais il y a d'autres méthodes...[FIN SPOIL]. Bref, à cette scène, l'auteur m'a perdue. J'ai même pensé à abandonné le roman pour vous dire. Mais étant en SP, j'ai serré les dents et continué malgré tout.

En conclusion : un roman qui débute bien, avec un thème qui touche beaucoup de personne. Une jeune femme à la recherche de son père perdu. Le roman aurait pu être top. Beau, touchant et émouvant, si l'auteur nous aurait pas posé LA scène qui détruit tout... Comme j'ai précisé en début de chronique, ce roman et pour public averti, ne serait que pour une scène [spoil] sauf si vous ne craignez pas l’inceste[fin spoil]. Bref cette scène à part, je vous conseille tout de même ce roman, qui reste beau malgré tout.

Afficher en entier
Diamant

https://www.la-bibliophilie-dalaine.fr/2020/02/21/anticlinal-a-laube-du-dix-millieme-jour/

Je remercie l’auteur pour m’avoir proposé ce Service Presse et sa confiance. C’est le résumé qui m’a attiré et la possibilité de découvrir un nouvel univers qui m’a poussé à prendre ce livre. Mais une fois ma lecture terminée, on comprend qu’on vient de vivre un moment marquant et que la couverture est superbement choisie.

Aline est le personnage principal. Dès le début, j’ai eu un sentiment de gêne vis-à-vis d’elle. C’est une adulte mais sa façon d’agir, de penser et de parler me fait plus penser à une petite fille. On comprend vite que derrière ce comportement, une profonde blessure se trouve. Elle est touchante et profonde. Elle ne cherche que la vérité et quand celle-ci arrive, elle ne cherche que l’acceptation et la reconnaissance. Quitte à accepter une cruauté de la personne qui est censée l’aimer.

Les personnages secondaires sont importants et nombreux ; ce qui au début m’a quelques fois laissée perdue. On navigue à travers plusieurs points de vue, à différentes étapes de la vie d’Aline ou des personnages. Même si ça rend la lecture difficile quelques fois, je ne peux que vous dire, de tenir bon.

Ce livre me sort de mes convictions. Je suis adepte de la romance, il n’y en a pas vraiment, j’aime les enquêtes policières, et ici même si un mystère plane, ce n’est pas la même chose. L’idée est toutefois bonne et originale mais pour ma part, j’ai compris assez tôt le mensonge familial. Mais je suis heureuse d’avoir lu ce livre car c’est un ouvrage pour les femmes, pour les violences sexuelles faites aux femmes, pour le manque de respect faites aux femmes, pour les femmes qui ont été détruites par quelqu’un d’important et qui ont réussi à se relever.

Plus haut, je vous informais qu’après lecture, le choix de la couverture est génial car cette jolie petite fille correspond exactement à Aline. Une petite fille joyeuse et souriante dans un corps de femme. Une jeune fille qui souhaite enfin connaître ce qui lui manquait enfant.

Par contre, je ne m’attendais pas du tout à cette fin, qui malgré sa beauté m’a laissé sur ma faim.

Afficher en entier
Diamant

Ce roman est un chef d'oeuvre . Il bouscule nos émotions . Aline cherche désespérément son père et espère pouvoir rattraper le temps perdu. Les personnages sont attachants et profonds . L'auteure nous embarque dans une histoire semée d'embûches l'écriture et les descriptions sont magnifiques et poétiques . Ce livre est une vrai claque, dénonçant les violances faites aux femmes . Et cette sincérité dans ces mots si juste . Que ce roman est riche !!! Foncez !

Afficher en entier
Diamant

Je tiens à remercier les éditions Librinova pour ce service presse.

J'adore la couverture de ce livre où on y voit une petite fille tout sourire.

On y retrouve la jolie Aline qui avec ses deux amies Chloé et Céline se promènent en dehors des sentiers battus. Lorsque sa mère décède, Aline met la main sur un secret de famille : elle à retrouver son père biologique. Elle va découvrir la vérité sur sa famille et surtout rencontrer son père.

Ce roman est basé sur les aventures sentimentales d'Aline en quête d'identité et qui découvre peu à peu la vérité et l'amour.

Un livre lu d'une traite en un après-midi tellement j'ai été sous le charme de cette lecture. Une histoire captivante, émouvante à certains passages, captivante et remplie de suspens et de rebondissements avec des personnages attachants. Il se pourrait que d'ici quelques mois ce livre soit une relecture.

Afficher en entier

Activité récente

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 9
Commentaires 9
extraits 1
Evaluations 8
Note globale 8.25 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode