Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Antistrophe : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Cinq leçons sur la psychanalyse Cinq leçons sur la psychanalyse
Sigmund Freud   
Moi qui m'attendais à ne rien comprendre, j'ai été assez surprise. Freud explique ses théories avec des mots simples, et sans doute que l'avoir étudié en cours m'a aidé à encore mieux comprendre, et à apprécier ces théories, même si je n'adhère pas toujours. Ce sont, après tout, des théories à connaître, elles font partie de la culture générale et de la philosophie.
Contes de la folie ordinaire Contes de la folie ordinaire
Charles Bukowski   
Grand fan de Bukowski, ces Contes de la folie ordinaire (ou « Erections, ejaculations, exhibitions and general tales of ordinary madness ») reste mon œuvre préféré du "vieux dégueulasse". Cette œuvre majeure concentre à mon sens tout le talent de l'écrivain: style cru, cynique à souhait, je m'en foutiste, scénarios abracadabrants et révoltants. Mais derrière ces mots faciles, se cache une certaine poésie et surtout une critique de cette Amérique changeante. Un incontournable de la littérature américaine.

par Abyssos
Cinq méditations sur la mort Cinq méditations sur la mort
François Cheng   
Ce livre apparaît comme les résumés de différentes conversations que l'auteur a eu à bâton rompu avec un public indéfini sans doute imaginaire. C'est peut-être également une prise par écrit de réflexions in petto.
Un chinois pétri de culture européenne s'aventure à rattacher sa cosmogonie d'origine à son déisme et à son sens des valeurs "made in Europe". Il adopte une approche néoplatonicienne dans son explication de l'hypostase Corps-Esprit-Âme, il devient plus rationnel et dichotomique dans son opposition Beau/bien et Laideur/Mal.
Intéressant dans le sens où il apporte un éclairage original et décalé sur la culture occidentale et le sens des valeurs qui lui est propre.


par Biquet
Antigone Antigone
Jean Anouilh   
Je l'ai lue au collège et je l'avais trouvé magnifique.
L'étudier était un réel plaisir.
Ce qui est magique, c'est qu'on connait la fin de l'histoire dès la première page, mais qu'on ne peut s'empêcher d'espérer.
L'espoir faire vivre ....

par Gomette
Factotum Factotum
Charles Bukowski   
Lire Buckowski c'est l'adopter. un style dur, des mots précis et vif à l'image de l'auteur, pour nous narrer les déboires de sa vie, sa plongée dans l'alcool, le sexe et les folies de sa vie d'américain débridé et original. Etonnant, loin de tous les auteurs que vous avez pu lire, et pourtant extraordinaire simple et touchant. On n'en ressort pas indemne.

par Anarore
Le coupeur de roseaux Le coupeur de roseaux
Junichirô Tanizaki   
J'ai trouvé ce livre un peu long à démarrer au vu de sa longueur (près de la moitié du livre !), mais une fois dedans, on est happé par le récit de l'inconnu aux roseaux. Très poétique, parsemés d'Haikus (poèmes japonais), le récit avance doucement au fil des histoires que le narrateur et son coupeur de roseaux se racontent mutuellement autour d'un sake.
J'ai personnellement bien aimé, mais beaucoup de mots gardés en japonais auraient mérités une note du traducteur en bas de page pour expliquer mieux les choses, et certaines références culturelles ne sont pas aisées à comprendre si on ne connait pas un peu le Japon. Ce point peut cependant être dépassé par quelqu'un pour qui faire une petite recherche rapide en même temps que sa lecture ne dérange pas (personnellement, étant dans un train en le lisant, je n'ai pas pu, mais je me suis notés les points à revoir par la suite).

par Spika
Œdipe roi Œdipe roi
Sophocle   
quelle tragédie horrible que celle d'oedipe qui commet l'inomable en toute innocence, et finit par accomplir son terrible destin prédit par l'oracle

par magdave
Madame Bovary Madame Bovary
Gustave Flaubert   
Sans trop en dire, l'auteur dénonce ici le romantisme féminin en y décrivant la vie d'Emma avec le réalisme de sa plume.
Il s'agît de l'histoire d'une femme dont la vie manque de péripéties rythmées par la passion. La vie lui laisse entrevoir un monde luxueux mouvementé dont elle rêve éperdument. Elle se nourrit de chimères, imagine une vie meilleure.
Il s'agît de l'histoire d'un retour brutal à la réalité, d'un désabusement féminin et d'une vie ennuyeuse, et malgré l'apparition de passions amoureuses et de réconfort religieux, les derniers chapitres nous conduisent inévitablement vers une fin tragique.
J'ai apprécié le style d'écriture, cependant les descriptions des lieux sont longues. Le must étant la description des différents personnages... Je n'ai pas d'étude approfondie, mais je suis certain qu'il y aurait beaucoup à analyser dans cet ouvrage. On pourrait parler de Grand Art de Littérature.
A Comme Association, Tome 1 : La Pâle Lumière des Ténèbres A Comme Association, Tome 1 : La Pâle Lumière des Ténèbres
Erik L'Homme   
Le monde, est composé de trois types d’individus : les Normaux, les Anormaux et les Paranormaux. Jasper, adolescent de 15 ans à l’humour quelque peu foireux, appartient à la dernière de ces catégories ; celle des Paranormaux, donc, des humains qui ont des talents très particuliers.
Les Normaux sont des personnes comme vous et moi, tandis que les Anormaux sont des créatures dans le genre trolls, loups-garous et autres étrangetés.
L’Association, c’est l’organisation secrète par laquelle Jasper a été recruté pour ses talents. Constituée d’êtres Paranormaux, elle doit veiller à ce que cohabite les Anormaux et les Normaux. L’un des mots d’ordre de l’organisation est la discrétion. Bien entendu, Jasper ne pourra pas faire dans la tenue quand il se trouvera dans des situations de grands dangers…

Au risque de me manger des pêches dans le visage ; je n’ai jamais lu un seul livre d’Erik L’Homme ou de Pierre Bottero. Par contre, j’en ai entendu parler, évidemment. C’est donc sans préjugés que je me suis plongée dans ce livre… Pour en ressortir avec un large sourire.
Non pas parce que le livre était fini (loin de là) mais parce que l’humour de Jasper est juste tordant. Ses blagues sont rarement lourdes, c’est donc un plaisir de les lires. Et il y a aussi le fait que ce jeune garçon soit (presque) normal. Il aime les filles, les Doors, les filles, son groupe de rock médiéval où il joue de la cornemuse : le commun des mortels, n’est-ce pas ?
La mission confiée par l’Association à Jasper traite du trafic de drogue chez les vampires. Rien de plus sur le déroulement de cette mission, au risque de ‘casser’ l’ambiance.

Les autres personnages sont tout aussi intéressant que Jasper. Walter, Mlle Rose, Le Sphinx et Ombe. Surtout Ombe, qui est elle, totalement idéalisé dans l’esprit travaillé par les hormones de Jasper. Je sens que je vais aimer également le deuxième tome, qui parle de l’aventure de la jeune fille (quel bonheur d’écrire son joli nom).

Au risque de me répéter, ce livre est vraiment bien, un bon divertissement, de la fraîcheur. Pour ceux qui seraient néophyte dans les Doors, je ne peux que vous conseillez d’écouter les chansons cités (deux, je pense) dans le livre – et les autres, bien sûr.


par Happy
La trilogie d'Arkandias, tome 2 : Arkandias contre-attaque La trilogie d'Arkandias, tome 2 : Arkandias contre-attaque
Eric Boisset   
le premier tome était meilleur mais j'ai quand même trouvé ce second tome super !

par Emeuraude
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4