Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Antoine-32 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La veuve noire La veuve noire
Stuart Woods   
Chuck est un spécialiste de l'échec. Sa carrière de tennisman s'est écroulée à Wimbledon. Même ses succès féminins, dans les clubs où il est devenu moniteur, ne lui apportent que des ennuis...
Mais ce qui l'attend avec la séduisante Clare Carras est bien pis. A peine sont-ils devenus amants que Harry, l'époux de Clare, disparaît en mer; et voilà le brave Chuck soupçonné d'avoir voulu s'en débarrasser...
Il faudra la perspicacité du policier Sculley, flanqué d'un assistant moins bête qu'il n'en a l'air, pour écarter de Chuck le soupçon. Le soupçon, mais pas le danger : la fortune de Harry Carras suscite bien des convoitises, et la mafia de Los Angeles est prête à tout pour récupérer son dû...


par jeff76
Le Vieil Homme et la Guerre, Tome 1 Le Vieil Homme et la Guerre, Tome 1
John Scalzi   
La question qui se pose après qu'on ait terminé ce livre c'est: "Alors et moi une fois arrivé au terme de ma vie, qu'est ce que je choisirai ??"

par Walmarian
Star Wars - La Guerre des Étoiles : La trilogie de Timothy Zahn Star Wars - La Guerre des Étoiles : La trilogie de Timothy Zahn
Timothy Zahn   
Surement l'une des meilleurs suites de l'univers Star Wars. Dés le début vous êtes happé par l'histoire et ne souhaitez plus la quitter.



par manu74
Fleurs de Paris Fleurs de Paris
Michel Zévaco   
La troisième porte était plus
mystérieuse ; elle était toujours fermée.
Disons enfin que du palier partait un petit
escalier étroit et raide qui aboutissait à un galetas. Or, ce
galetas faisait partie des dépendances locatives de La Veuve, et,
grâce à un retour du toit, était situé en partie au-dessus du logis
de la bouquetière des rues.
Cette rapide topographie esquissée, nous
entrerons, s’il plaît au lecteur, chez Marie Charmant, par un
après-midi de février, c’est à dire environ une vingtaine de jours
après la scène que nous venons de retracer

par Hathor13
Marco Polo, espion de Venise Marco Polo, espion de Venise
Jean Larteguy   

On ne connaît que peu de chose de Marco Polo, le plus fabuleux voyageur de son temps, sinon ce qu'il dicta en français à Rusticien de Pise quand il se trouva dans un cachot à Gênes, après avoir été fait prisonnier au cours d'un combat naval que perdit la flotte vénitienne. De lui, de ses parents, il ne dit rien, se bornant à décrire dans "Le Devisement du Monde"ses voyages et les pays qu'il a traversé.

Ce jovial et robuste garçon qui aimait les filles, surtout de mauvaise vie, le vin, la chasse, le faste, bien plus condottiere que marchand, mais ne négligeant jamais ses intérêts, charmeur, courtisan, reître quand il le fallait, peu encombré de scrupules, fut toujours d'une extraordinaire discrétion sur certains épisodes de son existence.

Jamais il ne fait allusion aux nombreuses et difficiles missions qu'il remplit pour le compte du Grand Khan et qui relevaient plus de l'espionnage que de l'ambassade.Ni de quelle façon il servit Venise, ce qui lui valu d'être fait patricien alors qu'aucun nouveau nom ne pouvait plus être inscrit sur le livre d'or de la noblesse vénitienne.

par LIBRIO64
Les Baladins de la Margeride Les Baladins de la Margeride
Jean Larteguy   

La Margeride n'est pas seulement, en Lozère, une montagne de granit usée par l'érosion, celle des eaux, celle des vents, où habitaient jadis des Celtes querelleurs, chevelus, à qui les Romains apportèrent l'ordre, où les légions construisirent les routes que l'on emprunte encore aujourd'hui.

C'est une forme d'esprit, que l'on retrouve aussi bien sur les Causses voisins que dans les Cévennes, un mélange de sagesse latine et de folie celtique mais aussi de défiance vis-à-vis de toute forme d'autorité. Répugnants à l'acte gratuit, âpres au gain, durs à la peine, vénérant la réussite, ses habitants sont capables de tous les renoncements et de toutes les folies. Ils peuvent disparaître en plein succès dans une retraite, s'y faire oublier, ou avides d'honneurs et de distinctions se vouer au noble déshonneur des causes perdues. Mais si assoiffés de justice qu'à Dieu lui-même ils demanderaient des comptes.



Originaire d'un village de la Margeride, ayant vécu dans les Causses, Jean Lartéguy y a situé les trois romans qui constituent ce recueil. Il nous décrit un monde étrange et passionné, où les femmes ont des pouvoirs magiques, où les soldats rêvent de paix, mais où tous, par orgueil, refusent un destin qui les obligerait à plier le genou. Un hymne à la liberté, l'insolence, la vie, dans un cadre magnifique, à l'ombre de la guerre.

par LIBRIO64
Borgia Borgia
Michel Zévaco   
Cette lecture est agréable, on n'y parle de tout ce qui a rendu les Borgia tristement célèbres.


par Tango
Mourir pour JERUSALEM Mourir pour JERUSALEM
Jean Larteguy   
Ce n'est pas la plus grande ville du monde, mais c'est la plus fameuse. Et c'est aussi la ville de tous les dangers. La paix du monde, son équilibre se jouent en partie à Jérusalem. On l'aime, on la hait, on en rêve, on la convoite, on la veut pour soi tout seul, on est prêt à mourir pour elle. Pourtant son histoire est mal connue, on en retient seulement quelques bribes, liées à des personnages qui sont entrés dans le folklore de l'humanité : David, Salomon, les Maccabées, Hérode, Titus qui aima Bérénice, les rois croisés qui s'en emparèrent au nom du Christ, Saladin au nom de l'Islam, Ben Gourion qui en fit la capitale d'un pays créé à partir de la déclaration d'un lord anglais. On ignore souvent qu'elle exista deux mille ans avant d'être conquise par David. On ne sait pas qu'elle fut amorrite, hittite, avant de devenir une colonie militaire égyptienne d'Akhenaton, le pharaon qui, le premier, sur les bords du Nil, quand Moïse y vivait, rêva d'un Dieu unique. On lui doit une religion et une forme de régie, la théocratie, où le pouvoir est détenu par Yahvé, le Dieu unique qui se manifesta dans les sables du Sinaï. D'où naîtront le Christianisme et l'Islam, religions mais aussi civilisations qui découvrent aujourd'hui encore des raisons de s'affronter. Sur quelques kilomètres carrés se dressent leurs lieux saints : le Mur des Lamentations des Juifs, reste d'un temple construit par Hérode qui n'était pas juif, mais arabe, la mosquée d'Al Aqsa que l'on doit à un calife mécréant qu'inspirait Byzance, le Saint Sépulcre enfin, découvert au cours d'une vision par la mère de Constantin sous un temple dédié à Vénus. L'histoire que nous propose Jean Lartéguy évite de se perdre dans les subtilités des spécialistes, de verser dans les passions politiques, religieuses, idéologiques, car elles lui sont étrangères. Elle fait appel aux plus récentes découvertes des archéologues, qui rendent à la Ville Sainte, hors des nuées de légendes qui l'entourent, son vrai visage. Ne dit-on pas qu'à Jérusalem les sages deviennent fous et les fous plus fous encore ? L'auteur, qui vint souvent dans la Ville sainte et y séjourna en agnostique tolérant, s'est efforcé de ne pas tomber dans cet excès. Il tente de nous donner ici une histoire sereine d'une ville qui ne le fut jamais.


par SARA81
Jean sans peur Jean sans peur
Michel Zévaco   
La duchesse d’Orléans s’était levée. Une étrange expression s’étendit sur son beau visage si pâle en ce moment. Elle s’avança sur Passavant, qui la vit venir en frémissant. Et alors, levant les yeux au ciel, cet ange qu’était Valentine, d’une voix grave et ferme, prononça :
– Oui, je savais tout de cette histoire, excepté le vrai nom de l’enfant, que vous venez de m’apprendre. Mais vous, monsieur, vous ne savez pas la vérité. Et comme ce serait presque un sacrilège que de vous laisser porter le poids d’une reconnaissance que vous ne devez pas…

par Hathor13