Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Antonia54 : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Les Ailes d'Alexanne, Tome 1 : 4h44 Les Ailes d'Alexanne, Tome 1 : 4h44
Anne Robillard   
Je viens juste de le lire et j'ai que trop aimé!!! En fait j'ai plutôt ADORÉ!!! Les personnages sont pleins de mystères et si attachants! J'attends la suite avec impatience! :)(N'hésité surtout pas à le lire, c'est trop bon!)



par CInnCI
Les Ailes d'Alexanne, Tome 2 : Mikal Les Ailes d'Alexanne, Tome 2 : Mikal
Anne Robillard   
Ce livre est vraiment réussi !!Anne Robillard a vraiment la plume magique un véritable chef d'oeuvre .
Anne Robillard nous transporte littéralement d'une ligne a une autre elle nous fait découvrir la magie , l’irréel et la passion !!
On découvre de merveilleuse facettes d'Alexei et de nouveaux personnages aussi touchants et attachants!!
Le suspense ,l'amour et l'intrigue sont au rendez vous !!
Je dit simplement bravo !!!j'attend le troisième avec impatience!!


par caline
Les Ailes d'émeraude, Tome 1 Les Ailes d'émeraude, Tome 1
Alexiane De Lys   
Je voudrais vous remercier à vous tous pour vos gentils commentaires, vos félicitations et vos encouragements! Sachez qu'ils me vont droit au cœur!
Et merci à vous d'avoir partagé les aventures de Cassiopée. Grâce à vous, elle est désormais vivante, elle et ses amis! Bisous à tous :)
Les Ailes d'émeraude, Tome 2 : L'Exil Les Ailes d'émeraude, Tome 2 : L'Exil
Alexiane De Lys   
Ça y est enfin le tome 2 est terminé et envoyé à la rédaction ! ;)
Un livre vraiment bien à la hauteur du un bien que ce ne soit qu'un livre de transition donc moins d'action mais qui vous prépare à un tome 3 qui décoiffe.
Je peux vous dire que c'est vraiment le cas !!
Entre Gabriel et Cassiopé (ouaaaah c' est trop beau <3 <3) mais aussi une suite juste magique et formidable. Mais bon ne parlons pas tout de suite du 3 le 2 viens à peine d'être sorti. Hihi dsl je suis juste super existé.
En ce qui concerne ce deuxième tome j'ai vraiment aimé me retrouver dans l'esprit de notre Gabriel, égal à lui, fort et mystérieux.
Notre Cassi reste la même bien que endurcis par certaines épreuves, des pertes douloureuse, et bien d'autre encore.
Il est vrai que L'Exil est beaucoup plus sombre que le premier tome. Mais cela ne restera pas ainsi eternellement.
Je me suis beaucoup attachée à Deb qui va devenir le plus féroce des protecteur de Cassi, le plus comique aussi je dois dire! (mais rien ne remplace Goliathe pour moi hein)??
Bref je n'en dirais pas plus à part que je suis toujours autant attaché à nos héros et amis de Cassiopée, Isha, Arth, Tom, Ethan, la bonne vieille Saphira, morgane que l'on redécouvre totalement, notre éternelle Mike, et bien sûr Gabriel...
Merci encore Alexiane pour cette suite fabuleuse et cette aventure que tu continue à nous faire vivre avec toujours autant de magie...

Et VIVE la suite !!


par ilona24
L'Amie prodigieuse, Tome 1 L'Amie prodigieuse, Tome 1
Elena Ferrante   
"L'amie prodigieuse" est la plus belle histoire d'amitié que je n'ai jamais lue.
Avec pour toile un quartier pauvre de Naples à la fin des années 50, nous suivons deux filles, deux enfants, deux adolescentes: Elena et Lila. L'une intelligente, l'autre surdouée. Elena fascinée par son amie, Lila qui cherche une échappatoire à sa vie de misère. Elles mènent une vie difficile, violente, dans une Italie en pleine mutation. Mais pourtant, un lien puissant les unit et malgré tout, parvient à subsister dans les temps les plus sombres.
C'est une histoire d'amitié, mais aussi une histoire de vie. Elena et Lila poursuivent leur vie, traversent leur adolescence, non sans souffrance. Elles s'éloignent, se quittent, se retrouvent, mais jamais pour longtemps. Peu à peu, un gouffre social se creuse: Elena continue ses études et s'affranchit de son amie, Lila perd tous espoirs de quitter sa vie napolitaine.
Menée par une plume juste et discrète, cette fantastique histoire nous fait rêver d'une amitié aussi vraie que celle d'Elena et Lila. Et quand à la fin du livre, ce rêve prend brutalement fin, on reste figé sur la dernière page, la dernière phrase. On a du mal à le quitter, à abandonner ce roman...
Le meilleur cadeau que vous puissiez offrir à votre plus proche ami.

par Pompon
L'Amie prodigieuse, Tome 2 : Le Nouveau Nom L'Amie prodigieuse, Tome 2 : Le Nouveau Nom
Elena Ferrante   
J'ai été très heureuse d'apprendre la sortie de ce roman en livre de poche. Enfin j'allais pouvoir me le procurer et dévorer les histoires émouvantes de Lila et Elena, protagonistes que j'avais adoré dans le tome 1, l'amie prodigieuse.

J'ai beaucoup aimé. Plus qu'aimer, il m'a permis de me questionner sur un grand nombre de chose. Sur la connaissance, les études, la culture. Dans ce nouveau roman, j'ai appris à connaître d'avantage Elena. J'ai trouvé que ce nouvel ouvrage permettait de découvrir en profondeur cette protagoniste, qui, dans le tome précédent laissait toute sa place à Lila. Je me suis attachée à elle, je l'ai comprise, parfois avec agacement, parfois avec le sourire aux lèvres. J'ai aimé sa franchise, sa gentillesse touchante et sa jalousie envers son amie Lila, qui lui prend l'homme qu'elle aime et bien d'autres choses. Est-ce cruel ? Je ne sais pas. L'auteure a réussi à traiter cette trahison sans tomber dans le pathétique ou le dramatique, et c'est très rafraichissant. La réaction d'Elena face à l'amour de Nino pour Lila est réaliste, intrigante et sa résignation, qui est certes douloureuse l'a rend encore plus attachante. Je vous parle de ce passage car c'est un des passages qui m'a le plus plu. Cela reflète de la toute puissance de Lila et de son charme unique. Mais c'est cette Lila joyeuse et épanouie qui m'a beaucoup touchée. Parlons maintenant de Lila, jeune et douée mais si pleine de haine et de rancoeur. Je me suis souvent identifiée à elle, même si cette identification était parfois douloureuse. J'ai été profondément touchée par le mal presque diabolique qui flotte autour de ce personnage. Meurtri, agacé, énervé aussi. J'avais envie de la secouer, de lui dire de fuir, elle si douée, si prodigieuse. Or, on assiste à une lente destruction de Lila, qui d'une façon ou d'une autre ne peut que vous trouer le coeur. J'ai compris son explosion intérieure et ses sautes d'humeur incessantes en remarquant la solitude à laquelle elle était vouée. J'ai associé cette solitude à ma propre solitude qui me prend à la gorge parfois. Les gens sont des inconnus, ne comprennent pas, jugent et critiquent. En plus de Lila et Elena, j'ai appris, au travers de ces pages, à comprendre le fonctionnement d'un quartier comme celui de nos deux protagonistes et j'ai été dépitée d'admettre qu'une communauté réduite, insensible aux changements extérieurs, lessivée et pressée comme un citron, amenait à fin certaine des gens souhaitant s'instruire et s'élever (comme Elena). Je me suis alors questionnée sur les banlieues actuelles, les regroupements d'ethnies, les classes sociales. C'est un sujet des plus intéréssant, qui je pense est la base d'une tonne de problème. J'ai applaudi à la réussite d'Elena mais j'ai été agacé par la mesure qu'elle s'appliquait à mettre dans ces propos. Cette mesure qui, au contraire, est totalement bannie chez Lila, qui alors éveille la passion, le feu, l'envie et le désir. Les allusions historiques, politiques et littéraires m'ont beaucoup plus, car plus qu'un roman qui raconte une histoire, Le nouveau nom permet d'apprendre des détails sur la vie en Italie à cette époque et permet de se questionner. C'est important.

Bref, ce livre est à la hauteur de mes espérances et je vous le conseille si vous avez apprécié le premier tome.

par VirguleX
L'Amie prodigieuse, Tome 3 : Celle qui fuit et celle qui reste L'Amie prodigieuse, Tome 3 : Celle qui fuit et celle qui reste
Elena Ferrante   
Lenu et Lina ont dans ce tome l'âge de la maturité. L'âge où on se pose des questions sur les choix de vie. L'äge où tout est encore possible mais il va falloir faire vite. Lenu a pris beaucoup d'assurance. Elle est toujours aussi attachante et Lina toujours énigmatique.
Ce tome est également un très bon cru avec une écriture toujours aussi fluide.
Il me semble avoir préféré le deuxième tome mais c'est sans doute parce qu'il correspond à l'âge de la jeunesse et de l'insouciance alors que le Tome 3 est plus lié au bilan, aux bouleversements politiques, à la vie de couple.
J'ai hâte de lire le 4ème tome qui sortira l'année prochaine !
L'Amie prodigieuse, Tome 4 : L'Enfant perdue L'Amie prodigieuse, Tome 4 : L'Enfant perdue
Elena Ferrante   
Ce dernier tome est encore plus déchirant et empreint d'une réalité à couper le souffle...
Cette saga m'a bouleversée.
Je dois définitivement quitter Lenù et Lila. Mais je pense ne jamais les oublier. L'univers d'Elena Ferrante est si foisonnant et intense au niveau des personnages, de leur psychologie et de leur évolution! On suit le destin de ses deux femmes de l'enfance à la vieillesse, et c'est comme si les deux héroïnes existaient vraiment. On les aime, et parfois même elles nous insupportent. On partage tout avec elles : leur amitié, leurs conflits, leurs histoires d'amour, leurs projets et leurs blessures.

C'est étrange parce que, d'un autre côté, j'avais hâte de terminer cette saga. Tous ces drames ont fini par m'oppresser.
Au début j'ai apprécié vivre leur enfance, puis les émois de l'adolescence... et je voulais savoir ce qu'elles allaient devenir.
Mais le troisième tome est devenu plus sombre, il me hantait jusque dans mes rêves.

Et enfin, celui-ci, le dernier, est encore plus dur, il me laisse infiniment frustrée. Je n'ai pas aimé voir Lila décliner ainsi. Et ne pas connaître le fin mot de l'histoire est insupportable.
Mais le mystère demeure, c'est d'ailleurs souvent ainsi dans la vraie vie, et dans cette saga on se demande vraiment où est la frontière entre la fiction et la réalité.


par Kiriu
Le Livre sans nom Le Livre sans nom
Anonyme (Bourbon Kid)   
Alors voila, je viens de le finir, et bien... Franchement, je m'attendais à mieux. Là à nouveau, le résumé n'y est pas pour rien. Encore un résumé racoleur, bien appétissant, laissant entendre des merveilles... uniquement pour appâter le lecteur potentiel. Alors soit, l'auteur aime parler de films. Mais il n'y a rien de cinéphile là-dedans, juste pas mal de box-office cités ou pris pour exemples, une fois dans le roman, pour des détails, ça ne justifie pas une remarque dans le 4e de couverture. Mais enfin bref.
Ce résumé est donc approximatif, ressemble plus à une énumération de ce pourquoi "ce livre va plaire au plus grand nombre", sans vraiment parler de l'intrigue.
.
L'intrigue est la suivante :
.
Une mystérieuse pierre précieuse a été dérobée à ses protecteurs ; un joyaux qui semble attirer les convoitises. Dans la ville de Santa Mondega, le calme cède peu à peu à une angoisse lourde et muette, à mesure que ses habitants voient se profiler à l'horizon une réitération des horreurs parvenues cinq années auparavant, lorsque le Bourbon Kid est passé. Peu à peu, les acteurs entrent en scène, ici, pas de place pour les lâches ou les pieds-tendres. Cette ville n'a jamais fait de cadeaux aux faibles, et ce qui va s'y dérouler, jusqu'à la prochaine éclipse, aura l'odeur du sang et des tripes.
.
Alors, j'ai trouvé donc, comme le laisse entendre le 4e de couverture, que c'était bien trash et violent. Mais pas dans le bon sens du terme. Rien à voir avec Robert Rodriguez, ou Tarantino. Non, la beauté de la mise en scène, ou l'illustration de la caricature, n'est pas présente. L'écriture est très médiocre, parfois vulgaire sans intérêt, à tel point qu'on a l'impression que cette façon de narrer est inhérente à l'auteur, qui parle comme ça couramment.
Alors le scénario, certes, est d'enfer. On reste accroché, et on n'est pas déçu (sauf par la fin, pour ma part, un peu...) ; le mystère est là, et il y reste jusqu'à la fin. On patauge, on se pose des questions, on réfléchis...
Mais hélas, les personnages sont trop identiques dans leur caricatures, tellement saturés par la coloration de leurs traits de caractère qu'ils en deviennent ridicules. Le réalisme est pourtant là, parfois, et on sent que le récit pourrait être bien mieux rendu. Mais cette envie de donner du sang, de la violence, et du méchant avant tout gâche un peu le plaisir.
.
En bref, rien qui ne soit vraiment exceptionnel. Original, ça oui, très. On ne voit pas un livre comme ça tous les jours, et rien que pour ça, ça vaut le détour. Mais l'intérêt n'est que là ; dans l'exagération caricaturale de tarantinoïsme, et dans le scénario polar-fantastique peu profond, mais bien caché.

(EDIT : le début est clairement pompé sur le film "Desperado")
L'Œil de la Lune L'Œil de la Lune
Anonyme (Bourbon Kid)    Diniz Galhos   
qui a dit que les suites étaient nulles??? Notre ecrivain anonyme preferé nous montre le contraire dans ce nouveau tome. Enfin on en apprends un peu plus sur notre bon bourbon kid, mais pas seulement, on retrouve toute notre fine equipe (moins les quelques milliers de mort du premier tome...) toujours à Santa Mondega. Une momie pas contente du tout arrive pour recuperer l'oeil de la lune, attention âmes sensibles s'abstenir!!!!!!! Une pure merveille comme le premier...
Vivement le tome 3 qui normalement sortira courant juin 2011...

par bamby114