Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de antoyn3 : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Banksy - L'art transgresse les règles Banksy - L'art transgresse les règles
Hettie Bingham   
Ses œuvres se vendent plusieurs milliers d’euros, sont conservées dans les plus grands musées mais le doute subsiste toujours sur l’identité de Banksy.

Découvrez l’artiste derrière le masque, ses pochoirs subversifs, son humour noir et ses opinions politiques. Depuis les rues de bristol jusqu’à ses expositions dans le monde entier, cet ouvrage retrace la carrière de Banksy, ses influences, ses combats, ainsi que ses rares interviews et certaines de ses plus célèbres œuvres, aujourd’hui perdues.

par lehane
Mon frère Mon frère
Daniel Pennac   
La sortie d'un nouveau Pennac est toujours quelque chose d'un peu étrange chez moi. En général, on se bouscule pour me l'acheter avant même que j'ai réalisé qu'il était sorti en sachant que c'est un moyen imparable de me faire plaisir. Pour celui-ci, j'ai résisté au moins 30 secondes à coup de "non mais c'est cher les grands formats" avant que l'argument "le sujet t'intéresse pas ?" ne fasse mouche. Parce que oui, à peine lus le titre et la quatrième de couverture, je savais qu'il fallait que je le lise, et vite.
Pourtant, je ne m'attendais pas à ça, ce mélange entre le Bartleby de Melville si cher à Pennac et le récit autobiographique à proprement parler. Et les deux se complètent merveilleusement. Une histoire simple sur la façon de combler le manque de quelqu'un qu'on a aimé, parfois admiré, sans souvent même s'en rendre compte. Même si l'on n'apprend pas réellement grand chose de ce frère, on sait le vide qu'il laisse derrière lui et la personnalité qui se dégage du portrait dressé en filigrane est très sympathique et appréciable.

par Eurylia
To Your Eternity, Tome 1 To Your Eternity, Tome 1
Yoshitoki Oima   
Avec sa magnifique couverture et ce résumé prometteur je m'attendais à une quête magique avec une mythologie complexe, mais ce n'est pas l'histoire de TO YOUR ETERNITY.
Ici on sent que c'est vraiment un tome d'introduction, qu'on reste en surface tout en nous intriguant avec quelques paroles et détails. Et j'ai adoré ça, vraiment: l'idée qu'une sphère soit déposée sur cette Terre pour observer son "apprentissage" est intéressant, surtout de découvrir comment/pourquoi elle change d'enveloppe et se métamorphose. Mais il m'a manqué quelque chose.

Quant à l'histoire on suit la sphère qui prend l'apparence d'un loup, Joan, le seul compagnon d'un jeune homme vivant dans une contrée glacée, sans nouvelle de son clan depuis un bon moment. En fait je m'attendais à ce qu'on suive leur histoire à tous les deux, comment ils allaient se soutenir et allaient-ils partir pour rejoindre le clan ? Mais encore une fois je me suis fait avoir.
En parallèle on découvre un village organisé autour de différentes traditions et ici les dieux semblent avoir leur importance. J'ai trouvé ça dommage que ce ne soit pas plus approfondis, surtout qu'un personnage semble remettre les traditions en question mais c'est tombé à plat, sans vraiment qu'on s'y préoccupe. Et j'ai trouvé que l'auteure utilisait certains événements par simplicité, parce qu'il fallait finir ce tome d'une certaine façon.

Alors certes il n'était pas mauvais, loin de là puisque les planches sont magnifiques et très détaillées (un peu trop parfois) et l'univers a l'air juste génial ! Donc je compte lire la suite pour me forger un avis définitif.

En conclusion: un premier tome intéressant mais qui manque un peu de profondeur mais qui pourtant nous fait passer par tout un tas d'émotions.
La BD qui fait du bien La BD qui fait du bien
Collectif   
- une trentaine d'histoires courtes par 40 auteurs de bandes dessinées
- des styles de dessins variés
- tous ne sont pas à mon gout mais chacun peut y trouver son compte
- des histoires variées avec ou sans texte
- globalement toutes mon plu et touchée
- des histoires pour ressentir toute sorte de sentiments : des drôles, des émouvantes, des épiques, des douces…
- un très bon moment de lecture qui répond au titre et fait du bien
- ET c'est pour une bonne cause donc l'achat neuf s'impose

par kadeline
Somali et l'esprit de la forêt, Tome 1 Somali et l'esprit de la forêt, Tome 1
Yako Gureishi   
On se retrouve dans un monde où nous ne sommes pas les êtres forts et en plus grand nombre. Le concept peut faire penser à ce que nous faisons subir aux animaux et autres êtres qui sont moins nombreux que nous. L'histoire est très belle, les personnages sont attachants et l'univers est splendide. On a l'impression de se retrouver dans le manga Minuscule mais avec une relation père / enfant comme dans le manga Père & Fils. C'est un coup de coeur, ce premier volume est très prometteur. Il se lit facilement et on se laisse vite emporter par l'histoire et les magnifiques dessins.
En camping-car En camping-car
Ivan Jablonka   
A mi-chemin entre essai sociologique et auto-biographie, « En camping-car » invite le lecteur à prendre place sur la plage arrière des souvenirs d'Ivan Jablonka. Et plus précisément dans le combi Volkswagen, véhicule historique dont il consacre plus d'un chapitre de ce livre. Symbole de liberté et d'évasion, l'auteur retranscrit bien l'amour de cette maison roulante qui est à la fois le moteur et le théâtre de chacune des escapades qu'il narre ici.
Plus que le récit des souvenirs, qui oscillent entre réminiscences enfantines, récit familial et aspects plus historiques, c'est la structure du récit qui pose un cadre et une lecture agréable. Les chapitres sont courts et sobrement écrits, invitant à déguster chaque ligne, un peu comme si l'on s'attablait pour se remémorer des vacances passées.
Car, en plus de livrer une véritable œuvre miroir à laquelle le lecteur s'identifie à travers ses propres souvenirs de vacances, « En Camping-car » est une ode à une forme de liberté qui n'existe plus, même si elle tend à faire son grand retour. L'idée qu'avec un camping-car, un simple « spot » peut vite devenir sa maison et le théâtre d'aventures qui n'ont de limites que celles qu'on veut bien leur donner. Et pour vivre une aventure, Ivan Jablonka nous le fait magnifiquement comprendre, il ne faut pas grand chose : on retire les obligations, les devoirs par exemple et on les remplace par des longs moments d'insouciance à se baigner, manger en famille, errer là où la conscience d'un enfant peut bien aimer se perdre.
Enfin, c'est aussi l'histoire d'une famille ou même de plusieurs familles qui voyagent ensemble. Mais plus que de simplement vivre en communauté, Ivan Jablonka évoque aussi sa relation très particulière avec son père et notamment l’obsession permanente qu'il a de vouloir voir ses enfants heureux, au point que son propre bonheur ne puisse prendre racine que dans celui des siens. Qu'est-ce que le bonheur si ce n'est vouloir donner aux autres ce que l'on a jamais eu soi-même ? C'est l'une des réflexions que soulève « En Camping-Car ».
Ce livre, aussi bref que marquant, est truffé de beaux souvenirs, d'enseignements simples et nous rappelle aussi quelques fondamentaux qui ne peuvent que faire du bien. Comme le fait de s'arrêter un instant pour apprécier les petites choses du quotidien.

par Abyssos
Gary Cook, Tome 1 : Le Pont des oubliés Gary Cook, Tome 1 : Le Pont des oubliés
Romain Quirot    Antoine Jaunin   
Après avoir vu la sublime bande-annonce de ce roman, j'avais vraiment super envie de lire ce roman. Il faut dire que Nathan a su nous mettre l'eau à la bouche. En plus, la couverture, elle aussi est très belle avec sa touche brillante argentée. Gary Cook est le premier roman écrit à 4 mains par 2 auteurs français, c'est une science-fiction adolescente accessible dès 13 ans qui offre un univers adolescent qui offre un récit catastrophe très diffèrent sur 3 tomes.



L'histoire est celle de 3 ados qui rêvent de gagner la terrible course fantôme pour pouvoir embarquer sur un vaisseau qui les emmènera loin de la terre en très mauvais état presque entièrement inondé. Une base un peu dystopique qui promet un univers attrayant, j'étais hyper motivé à lire ce premier tome.



Par contre, j'ai malheureusement très vite décroché de ce roman qui offre des bases très masculines avec ses bateaux et ses parties de pêche, sans oublier ses personnages principaux masculins. Je n'ai simplement pas réussi à me faufiler outre tout ça pour suivre cette aventure dystopique. J'ai même fini par abandonner ma lecture avec une vraie grosse déception qui est peut-être due à ma grosse attente.



Une chronique très rapide sur le premier tome d'une saga qui a mon goût est plus masculine. J'aurai peut-être dû pousser ma lecture plus loin pour vraiment rentrer dans le concept mais je m'attendais tellement à autre chose...

http://books-story.wixsite.com/books-story/single-post/2017/10/17/GARY-COOK-1-LE-PONT-DES-OUBLIES

par melicia
Somali et l'esprit de la forêt, Tome 2 Somali et l'esprit de la forêt, Tome 2
Yako Gureishi   
Le tome 2 de Somali nous conduit dans leur cœur des hommes et montre une fois de plus que l'on a peur que de ce que l'on ne connaît pas, faisant agir de manière cruelle et disproportionné, tuer de peur d'être tuer, persuadé que ces êtres différents, difformes et l'allure effrayante nous veulent forcément du mal.
Que les enfants grandissant dans la haine en éprouveront aussi, à cause de leur entourage mais qu'il est toujours possible, en voyant l'innocence et la bonté de ce qui nous effraie de se repentir. La fin ne laisse rien présager de bon pour la petite Somali, triste à l'idée que son père de substitution ne veuille plus être avec elle
Plus complet (avec images) sur le blog : https://letempodeslivres.wordpress.com/2019/02/27/somali-et-lesprit-de-la-foret-tome-1-2/
Cannibale Cannibale
Didier Daeninckx   
j'ai vraiment tiré une leçon de ce livre et même si je n'ai pas trop aimé lire certains passages, dans d'autres au contraire j'ai été révoltée de voir comment ces kanakes sont traités avec mépris comme s'ils étaient des êtres inférieurs aux français! simplement pour "divertir" ils ont étés amenés là sans l'avoir demandé.
on peu voir que le personnage principal a été très injustement traité ( enfin lui et les autres) échangés contre des crocodiles comme s'ils n'étaient que des animaux.
de mon point de vue cette aventure lui a bien gaché une partie de sa vie.

par chups
See You in the Cosmos See You in the Cosmos
Jack Cheng   
SEE YOU IN THE COSMOS est le témoignage bouleversant d'Alex, garçon de onze ans et passionné d'astronomie. Mais c'est aussi tellement plus que ça, c'est à la fois une sorte de voyage initiatique et une leçon sur la vie, la famille, ce que représente l'amour et les sacrifices et l'amitié surtout. Le livre touche aussi sur des sujets durs comme l'abus, ici dans une famille mais aussi la schizophrénie (sauf que je ne peux pas dire si la représentation est bonne ou non).

J'espère arriver à exprimer ô combien j'ai adoré ce livre et comment il m'a marquée par sa beauté et son côté tellement touchant et adorable et même si on touche plein de sujets et qu'à des dizaines de reprises j'ai eu peur pour tous ces personnages, au final reste presque joyeux. Et ça ne veut pas dire que tout est traité à la légère, loin de là ! Mais tout d'abord j'aimerais parler de la forme. Alex rêve de pouvoir aller à SHARF, un rendez-vous pour les amoureux d'astronomie et surtout ceux qui veulent envoyer des fusées dans l'espace. Alex construit Voyager 3 et en parallèle il commence à documenter sa vie grâce à son Golden iPod dans l'espoir d'intéresser des aliens. Ces enregistrements leur sont donc destinés et forment les chapitres.

C'est une narration très parlé et qui peut aussi paraître enfantine mais pour moi c'était un des gros points positifs et nous permettait à la fois d'en connaître plus sur Alex mais également de suivre ses avancés soit en temps réel soit quand il le racontait. J'ai adoré que les sons soient mis entre crochets, ce genre d'indication aide à visualiser la scène et à avoir l'impression d'écouter Alex plus que de le lire.

Maintenant je pense qu'il serait bien de parler de l'histoire mais je ne veux pas trop rentrer dans les détails car pour moi commencer SEE YOU IN THE COSMOS sans rien savoir c'est une expérience magnifique. Il faut donc juste savoir que c'est un road trip génialissime avec beaucoup de partages et de rencontres et qu'on ne peut que tomber amoureux des blagues d'astonomie, d'Alex, de Carl Sagan, de Terra et Ronnie, de Zed et de Steve mais aussi de tous les autres qui font des apparitions fugaces comme ceux de Rocketforum.
Et si c'est aussi bon c'est parce qu'ils tous sont là les uns pour les autres et qu'on se trouve vraiment au cœur d'un monde de quelque chose de magique...c'est juste une vraie bouffée d'air frai et de bonheur.

Oh et j'ai oublié de dire qu'on a aussi droit à de la diversité puisque Alex est blanc et philippin.

Je crois que je vais finir sur cette note en espérant que mon commentaire est assez structuré et dire qu'il faut vraiment donner la chance à ce livre et à Jack Cheng.