Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Aphtemis : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Jeu mortel à Echo Bay, Tome 1 : Jeu mortel à Echo Bay Jeu mortel à Echo Bay, Tome 1 : Jeu mortel à Echo Bay
Jacqueline Green   
Mouais, ce livre est très loin d'être un coup de coeur.
Le concept aurait pu être pas mal, et il y avait certes de plutôt bonnes idées, mais ça reste dans un cadre beaucoup trop superficiel, qu'on retrouve dans beaucoup de livres YA, je commence à franchement être blasée.

Surtout que bon, il est un peu longuet ce bouquin, je me suis cruellement ennuyée une grosse partie du temps. La structure est quelconque, mais le gros de l'histoire ne sert franchement à rien. Pour un thriller, ça patine, et on n'a pas de nouveaux éléments. On n'a même aucun indice pour deviner qui est le coupable, on passe plutôt d'un suspect à l'autre, pour qu'à la fin on se retrouve toujours dans le flou en ayant soupçonné absolument tous les personnages. Et franchement, cette technique, je la trouve vraiment mauvaise. C'est pas la première fois que je la vois, mais ça donne surtout l'impression que l'auteur ne savait pas elle-même qui était le coupable au début, et qu'elle a écrit comme ça, en nous baladant, mais sans rien apporter au récit, avant les explications finales.

Si on veut parler du fond, ça n'est pas extra non plus. Les défis sont franchement limites, et d'un superficiel, mais les "secrets honteux" ne sont pas mieux. A vrai dire, pour le cas de Caitlin, c'était exactement ce à quoi je m'attendais en lisant le résumé (faut dire que je n'attendais pas grand-chose, ça aurait pu être morbide, glauque au possible, et génial, mais dès les premières pages, on sent que ce sera dans un style beaucoup plus léger) [spoiler]la fille angélique qui passerait pour une traînée, c'est tellement cliché, soit dit en passant[/spoiler], mais dans le cas de Dixie, c'est limite pathétique. Même sans tenir compte du personnage en lui-même [spoiler]je veux dire la fille qui a peur qu'on découvre qu'elle s'est fait refaire les seins, hum, voilà quoi... ><[/spoiler]. Pour Sydney, ça passait déjà nettement mieux, mais bizarrement, ça n'a quasiment pas été exploité.

Et c'est un des principaux problèmes de ce livres : il y a deux-trois bonnes idées qui ont complètement laissées de côté. Peut-être même les seules choses qui avaient de l'intérêt là-dedans. Alors, c'est frustrant. Pour commencer, [spoiler]les tendances de pyromanes de Sydney[/spoiler], on les mentionne, c'est presque un pilier de l'histoire, mais pourtant, on n'approfondit pas. D'où ça vient, jusqu'à où elle a été ? On ne le saura jamais.
Autre élément qui aurait pu être central et fortement intéressant, c'est l'enlèvement de Cait. Et là, je comprends pas. Elle va voir un psy. Et même à la fin, elle a une révélation qu'on ne connaîtra jamais non plus, et pourtant, on nous parle de cet enlèvement deux trois fois à tout casser. Et c'est tout. On ne sait pas ce qui s'est passé, on n'a absolument aucun élément sur cet enlèvement.
(Bon après, faut voir le second tome où on aurait peut-être quelques explications sur les trucs bâclés du premier, mais pour le moment, c'est assez moyen).
Puis bon, le livre démarre sur la légende urbaine des Filles Perdues, ce qui aurait aussi pu faire un pilier intéressant, mais pareil, l'idée est à peine mentionnée, et pas du tout exploitée.

Ensuite, la fin, franchement... Je parle pas de la chute, qui est plus ou moins réussie, et qui pourrait donner envie de connaître la suite pour peu qu'on n'aurait pas trop souffert à lire ce premier tome. Mais l'étape "Révélation et explications"... Ca vient peut-être de l'intrigue où l'on n'a aucun indice pour nous aider, mais je trouve que ça tient pas debout, les mobiles sont extrêmes, et le coupable arrive un peu comme un cheveu sur la soupe, on se demande bien ce qu'elle vient faire là.
Et la fin [spoiler]la mort de Cait, tout ça, je sais pas, mais pour moi, c'est absolument pas adapté à l'histoire[/spoiler]

Bon ensuite, les personnages sont tous absolument insipides, et immatures, même pour des lycéens, tous autant qu'ils sont, presque aussi superficiels que l'intrigue en elle-même. Alors si on ajoute ça une intrigue qui s'éternise, on peut pas dire que ce soit génial pour accrocher.

par Jenna95
Sarah Dearly, Tome 1 : Mordue Sarah Dearly, Tome 1 : Mordue
Michelle Rowen   
Que peut donner une fusion entre le genre bit-lit et chick-lit? Habile hybride ou essai raté?

Nous arborons le récit non sans humour pour le lecteur car l'héroïne se réveille dans une tombe et prend conscience que son rendez vous arrangé est un grand malade se prenant pour un vampire. Sarah nous présente les faits de manière désopilante et ses remarques ne cessent de nous faire sourire. Cette jeune femme fashion victime nous emportera dans ses mésaventures et aventures au cœur de la nuit. Cette miss catastrophe ne cesse d'accumuler les bourdes et devient vite un aimant à problème pour notre grand plaisir. Lors du premier chapitre nous sommes happés dans sa fuite à travers la ville poursuivi par des chasseurs voulant l'exécuter. Elle rencontrera son futur mentor et sauveur du moment, Thierry un vampire dépressif et suicidaire souhaitant mourir, ses plans devront être mis en suspend en rencontrant Sarah. Il lui proposera son aide en voyant que cette jeune femme nouveau née vampire ne connait rien au loi du milieu.
Heureusement ce récit ne tournera pas autour que de Sarah et son mentor autoritaire. Nous ferons la connaissance des subalternes du Maître de la ville, Zelda une vampire adolescente en apparence mais qui a tout de même 300ans à son actif, Georges un vampire bodybuldé gay qui aura des échanges verbaux assez drôle avec sa nouvelle amie Sarah. Graviteront aussi les chasseurs de vampires, certains tuant les civiles vampires par plaisir et d'autres vivant dans l'erreur et pensant que leur métier est un devoir. Juste pour n'en citer qu'un qui prendra beaucoup d'importance, Quinn. Jeune chasseur d'une trentaine d'année, tuant les vampires par devoir mais surtout par soif de vengeance, sa mère ayant été tué par ses derniers. Sa rencontre avec Sarah changera sa perception de vie, une relation ambigu naîtra de leur rencontre.

Un récit drôle, frais et sans prise de tête. L'humour de Sarah et des autres personnages ponctuant le tout on ne s'ennuie pas un seul instant et on sourit et rit des déboires de Sarah Dearly. Un tome pouvant se suffire à lui même au vu du dénouement final.
Pour répondre à ma première question, un roman hybride réussi, divertissant mais pas transcendant. à lire pour passer un bon moment.

par Luna05
Les Bannis et les Proscrits, Tome 3 : La Guerre de la Sor'cière Les Bannis et les Proscrits, Tome 3 : La Guerre de la Sor'cière
James Clemens   
Après avoir été totalement conquise par les deux premiers tomes j'ai tenté de faire taire ma totale addiction pour cette série. Entre appréhension d'obtenir comme constat une déception et une envie irrépressible de me noyer dans ce flot de magie sanglante mes dernières résistances cédèrent. Les deux précédents opus m'ayant captivée j'attendais de même du tome 3 et ce fut, sans surprise que je me retrouvai de nouveau hypnotisée et prisonnière consentante de cette œuvre.
Quel plaisir de retrouver ce monde et ces personnages nous étant devenus si familiers et auxquels on s'est tant attaché. "Les foudres de la Sorc'ière" nous avait laissé face à une guerre imminente entre les troupes accompagnant Eléna et les serviteurs du Seigneur noir. Une quête afin de récupérer "Le journal sanglant" sur l'île assiégée de Val'loa. Cet artefact magique permettra à la Sorcière Eléna de mettre fin au règne du tyran.
Dès ce premier chapitre le ton sera donné, ce tome sera sombre et mettra en effervescence nos nerfs et instincts de suspicion à leur paroxysme quant aux futures trahisons appelées à frapper Elena. Nous avions d'ailleurs appris qu'un de ses ami avait été corrompu par le nain Malegarde Trowen, ce dernier avant de lâcher son dernier souffle avait confié qu'un traite nommé Légion avait été forgé. C'est avec beaucoup de tristesse que l'on découvre l'identité de cette personne, surprise d'autant plus grande pour moi car je n'avais pas songé à cette dernière..... Nous avons à faire à un être dépourvu de toute humanité, vil, calculateur, sournois et adorant par dessus tout chasser de jeunes filles vierge et de s'en nourrir.....Ayant promis allégeance au cœur noir il fera tout pour mener à bien sa mission, feindre l'amitié et l'entraide auprès de ses compagnons afin de pouvoir assez approcher Eléna pour la tuer.
Ce tome intitulé "La guerre de la Sorc'ière" porte assez bien son nom. Nous assistons à de nombreuses batailles sans concessions et sanguinaires qui laissera un nombre inimaginable de victimes. Des passages assez long mais néanmoins nécessaire à l'avancée de l'histoire afin de nous démontrer les difficultés auxquelles se heurtent les différents groupes. L'alternance entre la narration des divers clans exposant leur stratégies et négociations quant à convaincre de nouveaux alliés apportent un plus à la lecture la rendant fluide et nous empêchant de nous ennuyer mais surtout maintien notre intérêt.
Par ce tome nous voyons ce récit fortement se complexifier, ici des groupes se séparerons et se reformerons pour d'autres quêtes mais ayant pour but unique d'affaiblir ou détruire le Seigneur du Golgotha. On ressentira plus que jamais la dualité entre la Sorciere et le côté humain d'Eléna, cette dernière aculée cèdera à sa partie sombre et commettra l'irréparable. Un acte qui la changera au sens propre comme au figuré. Cette jeune femme fera partie des personnages qui évoluerons le plus dans ce tome, déjà très mature Eléna acquerra plus de pouvoir et de confiance en elle afin de protéger les siens et de combattre les sbires du Tyran. Un tome ou les relations humaines, filiales, amicales et surtout amoureuses auront une grande place.
Deux couples feront rayonner deux facettes différentes de l'amour réciproque.
Le premier assumera cette union de manière très touchante. Une connexion hors norme et sans plus aucune ambiguïté malgré un début empli de doutes dû à la magie de leur peuple.
En ce qui concerne l'autre couple, il sera réservé, timide et gêné. Elle comme lui réaliseront le besoin qu'ils ont de ne pas être éloignés, la crainte de se perdre, le besoin de sentir l'autre, de le protéger. Ils s'aiment tout en ignorant les sentiments que chacun éprouve pour l'autre et, afin de mener à bien leur devoir s'obligeront à taire leur sentiments réciproques. Une relation qui couvait le changement depuis un bon moment et dont on a plaisir à suivre la lente évolution. Moment assez troublant lorsque chacun réalise que leur vision vis à vis de l'autre à changé...
On découvrira également le milieu de la piraterie par le biais "Des Sanguinaires", un monde explosif au possible.
Pour finir le retour de personnages totalement inattendus et à la fois si attendus, dont une dont on découvrira sa véritable identité.....
Alternance entre moments doux, dures, dramatiques,bouleversants, poignants, prenants.

Un tome riche et lourd en révélations, James Clemens a un véritable don de conteur, les passages à dos de dragons sont tout bonnement grandioses et saisissants. Ses descriptions nous immergent et nous placent totalement au cœur de l'action. Les scènes épiques et d'horreurs,actions et suspense sont toujours aussi bien mise en scène. Sans oublier les passages à caractère romantique et sentimentale distillés ça et là de manière subtile et ne rendant jamais le récit mièvre ni niais, une description au contraire juste et plein de pudeur. En très peu de mots nous sommes transportées dans ces scènes qu'elles soient magiques, effroyables, tristes ou romantiques.
Tome nous révélant des secrets et marquant un point final à la quête initiale, répondant à certaines questions mais nous en imposants d'autres....
Un volume dont j'ai apprécié chaque pages malgré certaine longueur et qui nous laisse comme à sa grande habitude satisfait et, quelques jours après avoir refermé le livre dans un état de manque certain!!!

par Luna05
chroniques du monde magique tome 5 : l'île des chevaliers pétrifiés chroniques du monde magique tome 5 : l'île des chevaliers pétrifiés
Geronimo Stilton   
j ai adore comme tous les autres meme si j ai eu du mal a suivre par moment vivement la suite

par elye
Les Bannis et les Proscrits, Tome 4 : Le Portail de la Sor'cière Les Bannis et les Proscrits, Tome 4 : Le Portail de la Sor'cière
James Clemens   
Ce quatrieme tome est tout simplement epatant ! Egale à lui-même, James Clement à réussi dans ce tome à nous couper le souffle.
comme toute la série, ce livre est rempli de rebondissement, d'inattendu, de joie, tristesse, suspens... et j'en passe.
Impossible de déccrocher a la fin, entre trahison, réconciliation, redemption et autre... Tout y est, de l'action à l'émotion, du suspens au soulagement, un cocktail explosif qui nous donne soif du dernier

par naiky
Les Chroniques du Magicien Noir, Tome 1 : La Mission de L'Ambassadeur Les Chroniques du Magicien Noir, Tome 1 : La Mission de L'Ambassadeur
Trudi Canavan   

Voici donc le premier tome de ce nouveau cycle sur le Magicien Noir. 20 ans sépare "La Mission de l'Ambassadeur" du "Haut Seigneur", les personnages ont gagnés en sagesse mais on reconnait bien leurs tempérament même après deux décennies. C'est d'ailleurs un vrai plaisir de retrouver les personnages fétiches de la première trilogie comme Dannyl, Cery et surtout Sonea qui est devenue un personnage d'envergure même si beaucoup de magicien rechigne à le reconnaitre.
Pour l'histoire, ce tome 1 ne nous offrira pas de scènes d'envergures épiques mais au contraire plusieurs sous intrigues passionnantes qui offrent de bonnes bases pour les événements à venir dans les prochains tomes. Car comme à son habitude, Trudi Canavan lance pas mal de pistes et d'allusions qui font planer pas mal d'attente sur le volume 2 sans pour autant poser de cheminement clair des événements à venir (on devine difficilement qu'elle sera la ligne directrice de l'intrigue par la suite).
Pour l'édition relié, je remercie à Braglelonne son excellent travail une fois de plus, surtout que l'édition reliée est en tout point dans le même styles des autres roman de Trudi Canavan ce qui rend particulièrement bien dans la bibliothèque et nous offre un très bel objet de collection à chérir.
Pour conclure, je dirais que La Mission de l'Ambassadeur est un bon roman qui se lit avec beaucoup d'entrain sans pour autant déborder des passions (je conseil d'ailleurs de lire la prequel "L'Apprentie du Magicien" qui dévoile certain mystères entrevus dans ce tome). Mais comme à son habitude, Trudi Canavan garde suffisamment de cartouche pour nous offrir une suite encore plus prometteuse.

par Caly
La Reine Faucon - Intégrale La Reine Faucon - Intégrale
David Gemmell   
Même si ma lecture était plaisante, cette oeuvre ne fait pas partie des meilleures que j'ai pu lire de l'auteur.
La lecture du premier tome était assez laborieuse, j'ai eu du mal à rentrer dans le récit. En effet, certains passages sont assez violents et il y a un manque d'action en général. Il a été compliqué pour moi de m'attacher à Sigarni, qui peut être froide et égoïste. De ce fait, j'ai mis un certain temps à arriver au second tome. Là, cela s'est délié. Le personnages étaient plus attachants et il y avait de nombreuses révélations qui permettaient de faire le lien avec les événements du premier tome. Pour apprécier cette série à sa juste valeur, il faut lire les 2 tomes, qui sont pour moi indissociables.
Malgré un début assez laborieux, j'ai passé un bon moment de lecture avec La Reine Faucon.

par Fo0stine
Chroniques des dieux, tome 1 : L'ombre de l'assassin Chroniques des dieux, tome 1 : L'ombre de l'assassin
James Clemens   
Bon livre de fantasy, un scénario original : point de roi ici, mais des dieux !
Les personnages sont intéressants mais pas assez approfondis dans ce premier tome, on ne connait pas leurs motivations, ce qui ne les rends pas vraiment attachants.
Pas de temps mort, pas de longueurs mais un manque de descriptions qui m'a donné le sentiment d'être tenue à distance du roman...
J'ai malgré tout beaucoup apprécié les idées apportées par l'auteur et pris du plaisir à lire cet ouvrage mais je reste vraiment sur ma faim !!!!
J'attends le tome 2 qui devrait répondre à mes attentes !
(petite note au traducteur haut de la page 308 : expression "deux jumeaux" = pléonasme !!! qu'il me contacte s'il trouve une paire de 3 ou 4 jumeaux parce que là ca frise la découverte scientifique !!!)

par Lilwen
La Nuit du Solstice, Tome 1 : Solstice d'Hiver La Nuit du Solstice, Tome 1 : Solstice d'Hiver
L.J. Smith   
Les deux seules raisons pour lesquelles je me suis mise à le lire ont été que ce roman avait été écrit pas L.J. Smith et que la couverture est tout simplement splendide. Après lecture, le seul mot qui m'est venu à l'esprit à été : déception. Déjà à la base je ne suis pas trop fan de l'ensemble frères et sœurs en tant que héros. Et j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de choses qui se passaient, mais où pas assez développées ou trop. Du coup, finalement je n'ai pas vraiment apprécié ce roman, même si ça reste un L.J. Smith et que du coup c'est forcément pas mal...

par oihana0
Les Chroniques du Magicien Noir, Tome 2 : La Renégate Les Chroniques du Magicien Noir, Tome 2 : La Renégate
Trudi Canavan   
Pas de grands changements quand à la continuité pour ce second tome avec des points de vues qui restes sensiblement les mêmes:
-Dannyl, qui est de retour au Sachaka, continue sa quête quand à compléter les pages manquantes de l'histoire de la Kyralie. Malheureusement pour lui, le départ de Lorkin chez les Traitresses est mal perçus et plus personne ne l'invite pour que ce dernier puisse consulter les bibliothèques privées.
-Lorkin quand à lui vit désormais chez les Traitresses. Il aimerait apprendre la fabrication des pierres magiques et permettre d'ouvrir des négociations entres la guilde et les Traitresses mais sa quête piétine. Ces dernières portes un gros intérêt sur la magie de Guérison que Lorkin souhaite préserver sans l'accord de la Guilde mais cela n'est pas du gout de toutes les Traitresses.
-Lilia est une jeune Novice un peu quelconque au sein des Novices. Sa rencontre avec la novice Naki va se transformer en amitié et plus si affinité. Naki qui est belle et populaire et qui n'hésite pas à faire quelques bêtises de temps à autres... Jusqu'au jour ou Naki montre à Lilia un livre avec lequel on pourrait apprendre la Magie Noire.
-Sonea est toujours en quête du magicien renégat Skellin avec l'aide de son ami voleur, Cery. Alors que son enquête piétine, Sonea est appelée pour un meurtre causé par la Magie Noire et qui pourrait être dû à deux novices imprudentes.

Comme je l'ai dit un peu avant, pas de grand changement avec ce tome et voila qui est bien dommage. La continuité du premier tome ce fait un peu trop ressentir et les événements s'enchainent sans vraiment de surprises. Le personnage de Dannyl conserve même un rôle identique depuis le second tome de la première trilogie (La Novice). J'ai donc eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire de ce second tome et si cela s'améliore par la suite, l'élément de surprise n'est, quand à lui, jamais réellement présent. On sait plus ou moins comment cela va se dérouler et on se contente de suivre les petits cailloux blancs. Même l'assassinat par Magie Noire dans la cité d'Imardin se révèle sans la moindre surprise.
Du coup, on suit les aventures de nos protagonistes sans déplaisir mais sans non plus l'aspect addictive que l'on espère tant retrouver depuis le tome 3 de la Première trilogie (Le Haut Seigneur). Le talent de Trudi Canavan est bien présent et reste un plus indéniable au roman mais cette fois encore, il manque cette étincelle.
Les regards se tourne maintenant sur le troisième et dernier tome de ces Chroniques. Trudi Canavan a déjà montré dans le passé sa tendance à ne dévoiler ses cartes que dans le dernier tome et il semble que sa troisième trilogie prend le même chemin. Espérons juste que ce tome 3 sera d'un niveau comparable au Haut Seigneur qui reste a ce jour, le meilleur récit de l'auteur.

par Caly