Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de archange79 : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Illusions Fatales Illusions Fatales
Rachel Abbott   
J'avais choisi ce livre par défaut au club FL. Quelle bonne surprise ! Il y avait un moment que je n'avais lu un policier et je me suis régalée ! L'auteur tisse sa toile et on soupçonne l'un et l'autre des personnages tour à tour ; les révélations se font au fil des interrogatoires, des échanges entre les protagonistes, des lettres de Laura et nous tiennent en haleine. La fin est surprenante. à découvrir absolument !

par hortensia
Driven, tome 8 : Down Shift Driven, tome 8 : Down Shift
K. Bromberg   
https://aliceneverland.com/2017/07/18/driven-tome-8-down-shift-k-bromberg/

Ma relation avec K. Bromberg est faite de hauts et de bas. Soit j’ai un énorme coup de cœur pour le tome, soit je passe complètement à côté. Je commence à en avoir l’habitude alors, après ma déception pour le précédent livre, j’étais impatiente de me plonger dans celui-ci.

Ça n’a pas loupé : j’ai tout simplement adoré ce tome ! L’histoire se focalise sur le personnage de Zander que l’on avait déjà rencontré tout au long des premiers tomes. En effet, il fait parti des garçons adoptés par Rylee et Colton. Mais, surtout, l’histoire de ce petit garçon qui ne parlait pas m’avait énormément touchée. Le découvrir adulte, alors que son passé refait surface, c’était juste une idée géniale de la part de l’auteur. De quoi boucler la boucle…

L’histoire de Zander m’a une nouvelle fois chamboulée. Devenu jeune pilote de course à qui tout réussi, son passé lui revient à la figure. Il va devoir s’affranchir de tous ses fantômes pour trouver la paix mais aussi, et surtout, la stabilité qu’il recherche inconsciemment. Son cheminement va le pousser à croiser la route de Getty. Getty qui, elle, ne s’est pas totalement affranchi de ses démons et reste sans cesse sur le qui vive. Tous les deux vont devoir apprendre à se faire confiance et vont, ainsi, s’appuyer l’un sur l’autre pour trouver la force d’affronter leurs démons.

J’ai adoré la justesse de cette histoire, et ce fut un régal de replonger dans l’univers de la course automobile qui avait tant fait l’originalité des premiers tomes. Mais, surtout, l’histoire entre Zander et Getty est belle. Deux âmes brisées qui vont se reconstruire malgré leur lourd passé et toutes les casseroles qu’elles trainent. Un récit plein d’espoir, de leçons de vie, de force et de courage. De quoi conclure en beauté cette formidable série !

par Kesciana
Sugar Bowl, Tome 3 : Sugar Free Sugar Bowl, Tome 3 : Sugar Free
Sawyer Bennett   
https://lecturesdejenn.wordpress.com

Déjà, l'objet-livre en lui-même est magnifique, avec ce travail sublime fait sur les couvertures. Ensuite, j'attendais avec tellement d'impatience cet ultime tome. L'auteure nous a maintenus en haleine du début à la fin. Le premier tome (ma chronique ici) met en place l'histoire sans passer par quatre chemins. Le tome 2 (ma chronique ici) nous en apprend davantage sur les personnages et nous bombarde de révélations, se finissant, comme pour le 1, sur un cliffhanger insoutenable. Ce tome 3 arrive à tenir toutes ses promesses (enfin, presque) et nous offre un tome final explosif, un procès houleux, des révélations et des secrets déchirants et une fin à la fois brute et sensuelle, à l'image de la trilogie.
Si vous avez lu le tome 2, vous savez que la fin nous laisse un gout amer dans la bouche, se terminant sur un énorme cliffhanger qui nous pousse à tout prix à vouloir la suite. Le tome 3 commence au moment exact où se termine le tome 2, sur cette scène de Sela, paniquée, choquée, paralysée et c'est à Beck de prendre les décisions qui s'imposent et qui vont conditionner leurs vies. Toute l'intrigue de ce dernier tome se dégoupille à partir de là. Une course contre la montre pour découvrir qui est le véritable responsable, pour que la vérité et les secrets, si longtemps cachés, éclatent au grand jour pour que justice soit faite.
Un tome haletant du début à la fin. Tout le roman et son intrigue sont construits autour de Jonathon Townsend et d'un procès judiciaire. Beck endosse encore une fois ce rôle de roc, de protecteur et ferait n'importe quoi pour Sela. C'est un personnage qui s'est révélé au fil des tomes et celui-ci ne fait pas exception. On y lit toute la détermination dont il est capable pour protéger les personnes auxquelles il tient, quitte à faire des choses dingues et se mettre en danger. Sela, quant à elle, m'a un brin énervé par moments, mais finit par prendre la décision qui s'imposait depuis le début. Une très bonne évolution des personnages, du tome 1 au 3.
La plume de l'auteure fait encore une fois des merveilles. On est dans au cœur d'une romance qui prend des allures de thriller. Tout est juste et bien dosé. On a peur pour les personnages, peur de ce que l'auteure leurs réserves et de ce qui pourraient advenir d'eux et de leur amour. Ce tome est rythmé par le procès, l'amour, la culpabilité, la peur, l'angoisse, les révélations, les secrets, le voile est levé sur certains mystères… le tout dans une ambiance pesante et intense que j'ai adoré. Chaque page nous enfonce encore plus dans cette atmosphère sombre, à se demander si l'auteure va donner un happy end à ses personnages.
D'ailleurs, en parlant de la "fin", c'est le point qui m'a déçu et en même temps plu. Fifty-fifty. D'un côté, l'auteure nous fait vivre un véritable compte à rebours avant que la vérité n'éclate et que la fin du procès les libèrent ou les condamnent. J'ai trouvé que l'auteure avait bâclé sa fin. Bref, j'ai ressenti que l'auteure faisait vivre un tas de situations à ses personnages et qu'elle ne savait pas comment les en sortir alors elle a écrit cette "fin" un peu trop facile à mon goût. Je m'attendais à tellement plus, à une bombe finale, au vu de ces deux précédents tomes. Et de l'autre côté, j'ai été séduite par la fin qu'elle réserve aux personnages dans son épilogue un peu particulier. J'ai adoré découvrir l'après tout, et voir comment leurs vies ont évolué, ce qu'ils sont devenus. Une fin douce, qui apportera néanmoins justice à Sela, après tout ce temps, pour contre-balancer et nous apaiser après les montagnes russes que l'on a vécues durant ces 300 pages.
Petit plus, on en apprend davantage sur Caroline, la sœur de Beck, et l'épilogue m'a donné envie d'en savoir plus sur elle, sur ce qui va advenir d'elle et de sa fille, sur la possibilité d'une éventuelle histoire d'amour. Une nouvelle sur elle serait sans doute une bonne idée, histoire de la découvrir autrement que sous le regard de Beck et Sela.
Une suite et fin toujours aussi addictive, qui nous en met plein les yeux. Une réelle évolution des personnages au cours des tomes, une ambiance à la fois romantique, érotique et sombre sur fond de vengeance et de suspens pour un résultat sensuel et haletant. Cette saga ravira les fans de romances sombres et de romances à suspens. Une excellente saga qui a su se démarquer des autres et, malgré un petit défaut, qui a tenu ses promesses. Découvrez le sort que réserve Sela à celui qui a gâché sa vie il y a 10 ans.
Sugar Bowl, Tome 2 : Sugar Rush Sugar Bowl, Tome 2 : Sugar Rush
Sawyer Bennett   
UN SECOND OPUS CAPTIVANT ET TOUJOURS AUSSI ÉROTIQUE !
A la fin du premier opus, Sawyer Bennett nous laissait un goût amer en bouche, le rebondissement final m’avait mise KO même s’il était plutôt bien tourné. Bref, je me suis jeté sur cette suite peu de temps après l’avoir eu en ma possession !

On retrouve nos héros là où nous les avons laissé, sur le carreau ! Sela s’est confiée à Beck mais ce dernier n’a pas voulu la croire… Un fossé s’est creusé si vite entre eux que je ne savais pas comment j’allais les retrouver, j’avais vraiment peur de me lancer dans ce second opus !

Sawyer Bennett nous confirme l’addictivité de cette saga avec un scénario intelligent qui prend de l’ampleur.

L’AMOUR PEUT-IL ETRE PLUS FORT QUE LE DÉSIR DE VENGEANCE ?
C’est une Sela dévastée que nous retrouvons au début de ce second tome. Je vous avoue que j’étais à peu près dans le même état qu’elle… Sonnée par la réaction de Beck suite à sa confession. Sela est une héroïne toujours aussi captivante, peut-être plus dans cette suite car elle est plus réfléchie et moins impulsive. Elle a toujours cette fougue qui la caractérise et cette féminité qui la rend désirable. Mais saura-t-elle se faire pardonner ?

Beck est quant à lui est aussi dévasté parce qu’il ne pensait pas que Sela était le genre de femme à le trahir. Mais sait-il réellement tout de JT ? Est-ce possible que Sela lui ai dit la vérité ? Beck est un héros que j’adore, vraiment ! Il est si passionné et malgré les apparences sa bienveillance est sa plus grande qualité. C’est un homme bon qui a réussi grâce au Sugar Bowl ! On le retrouve plus déterminé que jamais. Vous ne pourrez que succomber à son charme.

UNE INTRIGUE INTELLIGENTE, UN PLAN MACHIAVÉLIQUE !
L’intrigue poursuit son chemin. L’objectif ? Neutraliser Jonathon Townsend. Sela a appris de ses erreurs, et grâce au soutien de Beck, elle va prendre des décisions sensées ! J’ai vraiment aimé la tournure que les choses ont prises !

Sawyer Bennett nous embarque dans une suite haletante rythmée par un plan machiavélique et des corps à corps toujours plus passionnés !

Ce tome se dévore, franchement je suis arrivé à la fin au bout de quelques heures et j’ai pu hurler ma frustration en tournant la dernière page !

« On va trouver une solution… on trouvera quoi infliger à JT, quoi que ce soit. »
LA REINE DU CLIFFHANGER…
Vous savez que la frustration fait partie du plaisir ? Si si, je vous assure ! Et j’avoue que j’aime bien cette sensation d’avoir envie de me jeter furieusement sur la suite ! La fin de ce second tome est ATROCE… Maintenant, j’imagine toute sorte de scénarios pour expliquer les derniers rebondissements…

Sawyer Bennett est clairement la reine du cliffhanger ! Les rebondissements se sont enchaînés gentiment tout au long du livre et paf ! C’est le drame ! C’était vraiment bien joué.

DE L’ÉROTISME, DE LA PASSION ET DES SENTIMENTS INTENSES !
Je valide totalement l’aspect érotique de cette saga !

« Entrer et sortir du corps de cette femme, l’écouter jouir, sentir l’odeur du sexe, savoir ce qu’elle éprouve pour moi et moi pour elle… il n’y a rien de comparable. Alors, je continue à la baiser de toutes mes forces en la maintenant et en observant les signes qui me montrent qu’un nouvel orgasme se profile. »
Bon sang ce que c’était chaud ! L’érotisme entre Sela et Beck ne se limite pas à leurs parties de jambes en l’air, c’est aussi leur attitude, ils sont tous les deux très sexuels et entre eux il y a une alchimie de dingue. Les sentiments étaient déjà très présents dans le premier opus mais ici c’est encore plus intense, plus passionné et grisant !

Je les adore, Sela et Beck forment un couple magnifique qui met en lumière un amour qui est prêt à affronter les ténèbres dans leur quête de justice !

EN BREF :
La saga [Sugar Bowl] continue son chemin avec un second opus sulfureux et grisant porté par des héros prêts à tout pour que justice soit faite. Sawyer Bennett m’a une fois de plus conquise avec le couple que Sela et Beck forment. Ils sont torrides et captivants ! L’intrigue se veut très intelligente avec un très bon équilibre entre rebondissements et érotisme décomplexé ! Le troisième opus s’annonce déjà sous haute tension et je n’ai qu’une envie, retrouver Sela et Beck pour le grand final !
Sugar Bowl, Tome 1 : Sugar Daddy Sugar Bowl, Tome 1 : Sugar Daddy
Sawyer Bennett   
Ma Chronique : https://labooktillaise.wordpress.com/2019/02/13/sugar-daddy/

Je remercie les éditions HUGO ROMAN pour l’envoie de ce livre

Woah… Je me suis prise une claque. Une claque énorme et je peux vous dire que jai énormément apprécié ce livre malgré le sujet très difficile. Étant partenaire avec Hugo roman,je dois vous avouer que ce livre ne faisait pas partie de ma sélection au début mais je me suis laissé tenter et je ne regrette du tout pas !

Je préviens à l’avance, comme vous le voyez au résumé, ce livre traite de sujet tel que : le viol et la vengeance et c’est dur à lire parfois parce que l’auteur à une plume qui nous fait vraiment ressentir ce que le personnage vis tout en étant quand même douce pour pas énormément choqué.

Dès les premières pages, nous sommes plongés au coeur du passé de Sela. Le fameux jour et c’est dur… c’est dur parce que nous sommes face à une jeune fille qui vis à travers des flashs ce qu’il se passe au moment. Elle est inconsciente, perdu, pâteuse mais on ne perd rien de l’échange avec ses violeurs. Ils sont, IL EST tout simplement horrible. C’était incroyable de voir une telle méchanceté venant d’un être humain qui savait TRÈS BIEN ce qu’il faisait (d’ailleurs à la fin de ma chronique, je dirais quelques mots à ce sujet)

Des années plus tard, Sela ne vis pas… elle survit. Elle se remet constamment en doute, pense quelle a mérité tout ça dune certaine façon et à une façon de voir la vie qui m’a mis les larmes aux yeux. Sela est tout simplement détruite. Un jour, tandis qu’elle regardait la télé, le choc ! Elle se souvient… comment aurais telle pu oublier CE visage, CE tatouage, CETTE voix. C’EST LUI. Ce monstre. Ce monstre qui a réussi dans la vie. Ce monstre en liberté qui continue sûrement de pourrir tous ce qu’il touche. Ce monstre qui ne se souvient sûrement même pas qu’il a détruit sa vie ou qui s’en fou. Ce monstre là.

Et soudain… C’est la chute. le chaos. Le black out. Sela est perdu. ramené d’un coup en arrière. C’est comme si c’était la fin, elle est redevenu l’ado terrifié et a bout. C’est la crise, mais…. derrière tout ça, un nouveau sentiment refait surface, un sentiment beaucoup plus fort que sa peur. Un sentiment alimenté par sa haine. LA VENGEANCE.

Quelques mois plus tard Sela est d’attaque, elle a mis sa vie en règle et elle est prête à se venger. Elle est prête à mettre la vie de cet homme en feu et en sang. A ne faire plus qu’un avec la vengeance. Elle la veut. Elle la désire. C’est sa nouvelle meilleure amie. Mais… MAIS…. Ça, c’était avant de rencontrer Beck. C’était avant Sela tombe dans son lit , sous son charme et qu’elle découvre le plaisir… pour la première fois.

Voyez vous… si vous aimez les romances comme moi vous êtes habitués aux nombreuses scènes de sexe et parfois c’est super bien écrit et important dans l’histoire… parfait c’est chiant mais ici…. ICI…. C’était vitale. C’était vitale parce que pour la PREMIÈRE FOIS, Sela s’est sentie apprécié, désiré et pas obligé de se taire et juste de le faire. Pour la première fois, un homme a pris son temps pour elle. On ressent vraiment toute sa détresse quand on voit comment elle était renfermé sur elle même. Il y a eu plein de première fois avec Beck et le récit sonnait juste. Toute sa vie, elle a fui les relations amoureuses. Elle a eu quelques conjoints, amants mais rien de bien sérieux. Des personnes insignifiante qui ne la regardait pas vraiment mais Beck… BECK LA REGARDE.

Très vite, ces deux la vont en vouloir plus. Ils ne voudront plus se quitter et bien sûr, je ne vais pas tout vous raconter mais leur histoire d’amour est magnifiquement mignonne. Sela s’épanouie et après toutes ses épreuvres, j’avais le sourire aux lèvres mais… MAIS Le monstre n’est jamais très loin et même si Beck ne connaît pas le passé de Sela, même si le monstre lui même refuse de voir qu’il en est un, malgré l’amour naissant de Sela, sa meilleure amie n’est jamais loin.

Je tiens à dur que la fin m’a fait tombe par terre… j’ai horreur de ça et je veux (TOUT DE SUITE) avoir le tome 2. Un cliffhanger vraiment terrible ! En conclusion, J’ai aimé ce livre pour plusieurs raisons.

La plume de l’auteur est poignante mais douce. Assez dur pour nous dépeindre une dur réalité, douce pour l’assimiler et comprendre ce que vis des personnes comme Sela au quotidien.

Si vous êtes sur Twitter ou juste connecté, vous avez sûrement suivis l’affaire du #metoo ou encore plus dernièrement #laliguedulol mais même en étant sur Twitter sans hashtag j’en ai déjà vu passer des tweet horrible. Des tweet de personnes se dévoilant, racontant leur expérience avec le viol et d’autre personne (autant masculine que féminine ce qui est grave) remettre en cause leur parole ou les dénigrer. Mais on est où la ???? Je vais pas m’étendre sur le sujet parce que ça va m’énerver et qu’il y en a beaucoup à dire. Juste, si vous rencontrer des personnes en souffrance, aider les et si vous ne savez pas quoi faire, demandez au moins conseil à des pro. Ne remettez pas la parole de victime en cause, c’est ignoble. Les gens qui pensent que quand une femme se dévoile à ce sujet et quelle brise par cela la carrière dune personne célèbre, pensant donc au violeur et non à la victime, vous êtes TRASH ! Il y a tellement de chose à dire sur ce sujet et je ne suis peut-être pas la mieux placé mais en 2019, il faut que les choses bougent.

Bref… revenons aux livres, Sugar DADDY à été un coup de coeur. Ne vous arrêtez pas au titre, une très » belle » histoire se cache derrière. C’est vrai, le sujet abordé est dur et pourrais choquer (les scènes du début) mais c’est une réalité, tout simplement, de plus à part les premières pages, les scènes sont soft alors lancez vous.
Black Riders, Tome 2 : Girl Crush Black Riders, Tome 2 : Girl Crush
C. J. Ronnie   
Plus noir, plus triste, plus détaillé que le tome 1. Préparez-vous à vraiment intégrer la vie des personnages, avec surtout, comme souvent avec les bikers, la violence, les règlements de compte, le caractère rude, mais aussi le coeur tout mou qui se cache derrière chaque gros bras, la finesse des filles qui vont les rendre moins dur.... mais aussi, malheureusement, la rencontre pour certains avec les vers sous la terre :/ .... Préparez les mouchoirs, les sentiments vont être présents, puis tiraillés, pour s'envoler, avant pour certains de se lier pour l'éternité !
Sweetheart Sweetheart
K. Bromberg   
Il y a trois ans, j'ai eu un coup de foudre pour la série Driven. Après avoir vécu chaque tome avec intensité, rencontré des personnages tous plus attachants les uns que les autres, cette série n'a jamais vraiment réussi à quitter mon esprit et à l'annonce du casting de Driven le film, le timing n'aurait pas pu être meilleur pour renouer avec la plume de K. Bromberg. Ces retrouvailles j'y pense depuis que j'ai reposé l'ultime tome de la série, ce désir de retrouver une auteure que j'apprécie ne m'a jamais quitté. Sweet Heart a beau être une nouvelle histoire, tous les ingrédients sont réunis pour procurer un sentiment de bonheur dès les premières pages.

Le point de départ de cette histoire se résume à une simple invitation. Seulement peu de personnes peuvent se vanter d'avoir reçu une invitation au mariage de son ex-fiancé. Plusieurs émotions peuvent traverser l'esprit, dans un premier temps l'égo en prend un coup et ce qui paraît normal c'est la colère, car personne n'a envie d'assister à ce qui aurait pu être son mariage. Sur un coup de tête Saylor complète son carton avec pourtant aucune intention de s'y rendre, bien évidemment il est impératif de cocher la case accompagnée pour sauver les apparences et ce même si personne ne peut y prétendre. La situation va virer à la panique lorsque son assistante a accidentellement renvoyé sa réponse. Décidée à ne pas s'y rendre, la jeune femme va néanmoins y voir une opportunité professionnelle, permettant ainsi à sa boutique de cupcake de décoller et il est humain de souhaiter sauver les apparences avec un homme plus beau, plus riche et qui suscite des jalousies.

Cet homme idéal c'est Hayes Whitley un acteur célèbre, qui a su rallier des millions de fans. Le problème, c'est que c'est également l'homme qui a brisé le cœur de Saylor dix ans plus tôt. Un premier amour ça ne s'oublie pas, d'autant plus quand celui qui était son monde s'est enfui sans aucune explication pour vivre de sa passion, sans un regard en arrière. Hormis ses qualités physiques notre héros partait avec un sérieux handicap, car sa fuite c'est un élément qui fait qu'on lui en veut. Alors son retour pour sauver la mise de Saylor, ça provoque immédiatement des warning de mise en garde. Dans un décor paradisiaque, notre héros va raviver des souvenirs et laisser entendre que le temps d'un week-end, le pardon est de rigueur et une seconde chance est possible.

Saylor est dans une position compliquée, sa rupture avec son ex-fiancé à laissé des séquelles dans sa jeune entreprise et les chiffres peine à décoller. Bien qu'elle n'est besoin de personne pour s'en sortir, ce mariage c'est l'occasion de montrer qu'elle n'est pas affecté par cette solitude forcée et pour la jeune femme il est très important de montrer qu'elle est parfaitement heureuse dans ses choix. Le bonus pas forcément au programme c'est Hayes et même si elle n'avait pas l'intention d'accepter sa proposition, il n'y a pas meilleur revanche. Saylor est rafraîchissante, j'ai découvert une jeune femme qui s'évade complètement lorsqu'elle s'occupe de sa pâtisserie, plus rien n'existe que cette passion qui la rend vivante et même si son frère juge les résultats décevants, c'est le rêve de sa vie. Alors si assister au mariage de son ex-fiancé peut lui permettre de prolonger son rêve, Saylor est prête à mettre sa fierté de côté et se rendre accompagné de son amour d'enfance au mariage de son ex.

Hayes est la meilleure personne susceptible de comprendre cette passion qui habite Saylor, il y a dix ans il a pris ce qu'il semblait être la meilleure décision pour pouvoir vivre son rêve hollywoodien et bien qu'il est continué sa vie, la simple mention de Saylor le replonge dans son adolescence. Lorsqu'il apprend qu'il peut aider celle qu'il a laissée derrière lui, il n'hésite pas et c'est principalement ces décisions sincères qui ont rendu le pardon facile. Il est tellement simple de les regarder retomber amoureux, malgré quelques résistances Hayes va briser les barrières et aider Saylor à se reconstruire. Le potentiel de cet homme est indéfinissable, mais ses actions vont vous faire succomber. Tant de mignonnerie ce n'est pas permis, sexy, drôle et romantique, que demander de plus ?

En bref, Sweet heart est une douceur à mettre entre toutes les mains. N'étant pas toujours une grande fan des histoires de seconde chance, j'ai été conquise du début à la fin. J'ai apprécié suivre un couple de héros qui se redécouvre après plusieurs années, laissant l'impression de ne s'être jamais quitté. De nombreuses scènes m'ont ravie tant le romantisme est adorable et personnellement, c'est le genre d'acte qui a raison de moi. Une romance drôle, authentique et qui ravira vos cœurs, ce fut un plaisir de retrouver la plume de K. Bromberg.

Ma chronique : https://wp.me/p4u7Dl-44l

par Luxnbooks
La Fille du Square La Fille du Square
Angela Behelle   
Un très beau coup de cœur pour ce roman contemporain tout plein de romance, de poésie, de mystère, de magie et d'amour. Un roman comme je les aime, un roman qui va crescendo dans les sentiments et le dévoilement des personnages principaux, nous envoûtant peu à peu, nous envahissant d'un sentiment de bonheur et de joie.

La rencontre de ces deux êtres est un coup du destin, une chance, un signe, qui m'a de suite charmée et conquise, car cette rencontre entre Erwan et Abi, décrite à travers le regard de celui-ci, a quelque chose de magique et de tendre à la fois. Cependant, ces premiers regards croisés sont différents pour chacun d'eux, tout en étant prometteurs d'un beau destin... car on sent le truc, cette étincelle, ce courant qui passe et qui laisse une trace, une impression.

Deux personnages au fort caractère, qui, au fur et à mesure de leur rapprochement vont ouvrir leur cœur et leurs mots pour mieux évacuer le malheur, la honte, la tristesse et surtout être enfin ceux qu'ils sont vraiment.
Il y a autant de tristesse que de bonheur dans ce récit. La vie d'Abi est dure, faite d'obstacles, de drames. Celle d'Erwan est plus douce, mais cache une blessure, une faille. Ces deux êtres vont se trouver un point commun et vont vivre une passion et un voyage du cœur unique. J'ai beaucoup apprécié les instants de dévoilement, les remises en question, les relations entre Abi et ses grands-parents, entre Erwan et sa sœur.
Et que dire de l'originalité de leur travail ! et surtout ce que cela implique et représente pour ces deux écorchés de la vie et du cœur.

Au fil des pages, nous découvrons deux personnages atypiques, avec leurs petites habitudes, leurs manies et leurs secrets les plus sombres. Ces rencontres à l'épicerie du coin sont justes géniales, surtout avec Karim et Medhi.... un coup de cœur pour ces deux hommes ! A voir de lire pourquoi.
J'ai apprécié cette langueur dans le récit quant à l'évolution de la relation entre Erwan et Abi, j'ai adoré que miettes à miettes, ils s'apprivoisent, se découvrent, s'apprécient, osent assez pour se dévoiler entièrement. Le tout avec sincérité et passion, avec humour aussi parfois. Deux personnages au cœur tendre qui ont fait chavirer le mien !

Erwan et Abi c'est l'histoire de deux personnes qui ne lâcheront rien. Erwan est déterminé à retenir celle qui a fait flancher son cœur et son âme, celle qui lui offre enfin d'être soi, de vivre, de ne rein cacher. Alors quand un coup dur pointe son nez, il est là, ne lâche rien et se bat pour sa belle, sa rousse au grand cœur. Il y a tant de beaux moments dans ce texte : du romantique, de l'émouvant, du rire. Des descriptions superbes, le sentiment d'y être nous aussi, de ressentir, de sentir, de vibrer, comme nos personnages, de vivre avec eux ce grand chamboulement qui les traverse.

La plume de l’auteur est d'une justesse incroyable, s'accordant à la perfection au caractère de ses personnages, mais aussi à l'ambiance de son texte, à ce qu'elle a voulu nous montrer et nous faire ressentir.
Une plume provoquant pléthore d'émotions, de sensations. Voir de la larme à l'oeil. C'est doux, tendre, comme une caresse, piquant parfois, comme une épine qu'il faut arracher, poétique aussi, si beau, si touchant...

Bref, une très belle histoire qui démontre qu'il ne faut pas se fier aux apparences et que certaines cicatrices cachent de grands malheurs. Un roman coup de cœur pour tout ce qu'il m'a apporté en terme d'émotion, d'originalité, de romantisme, de sincérité et de vrai. Un texte beau, des personnages émouvants et attachants, une histoire de famille, de malheur, de douleur, de rédemption, d'acceptation et de beaucoup d'amour !

A découvrir de toute urgence.

par Tikimel
Driven, tome 1 : Driven Driven, tome 1 : Driven
K. Bromberg   
Encore une lecture abandonnée.

Le début partait bien mais le manque de crédibilité m'a complètement enlever mon envie de poursuivre.

Tout allait bien aux premières lignes avant que tout ne dérape d'une façon qui m'a refroidie et vraiment dégoûtée. [spoiler] Vous connaissez beaucoup de nanas qui après avoir fait une crise de panique, de claustrophobie se laisse peloter par le premier mec dans les bras duquel elle tombe ? Un mec qui venait de s'envoyer en l'air avec une autre dans un couloir ? Non mais sérieusement, pour moi c'est crade ! Oui je suis brutale dans mes mots mais il ne faut pas abuser là ! Je ne trouve vraiment rien de fantasmant la dedans. Je vois plutôt ça de manière ragoutante et peu crédible. ça beau être de la romance, il ne faut pas non plus pousser mamie dans les orties. [/spoiler]

La suite n'a absolument pas rattraper ce gros plantage du début, puisque tout est couru d'avance, rien n'est crédible, tout est beaucoup trop facile.

Rylee n'a laissé de marbre même si on sait qu'elle a un lourd passé. Je n'ai pas eu ma curiosité de pousser. Dommage, j'aimais bien les passages au " foyer" avec ces gamins qui l'entourent.

Quant à notre cher homme, qui me laisse de glace, parce que je ne lui trouve aucun charme et bien ça se passe de plus de commentaire.

C'était une quatrième couverture alléchante, une très bonne idée mais j'ai l'impression que la nouvelle mode c'est de pousser les extrêmes, de faire des histoires d'amour rocambolesque, de faire du sexe ( car le début pardonnez-moi mais c'est déjà du trop gros pour moi) pour faire vendre et surfer sur cette vague qui m'a noyée depuis longtemps.



par Vidia
Clash, Tome 4 : Passion irrésistible Clash, Tome 4 : Passion irrésistible
Jay Crownover   
J'étais tellement impatiente de mettre la main sur Salvaged et d'enfin découvrir l'histoire de Poppy & Wheeler. Dans le livre de Rowndy le personnage de Poppy vit quelque chose d'assez traumatisant et je dois dire que quand j'ai sue que Poppy allait avoir son histoire j'avais très hâte de la découvrir et puisque nous avons eu droit à des apparitions de Poppy dans les tomes précédents j'étais vraiment impatiente d'arriver à son histoire. Même chose pour Wheeler qui avait été introduit brièvement dans la série Mared Men mais Jay Crownover met en place l'histoire de Wheeler tranquillement au fil des deux dernier tomes. Alors j'étais vraiment intriguée de découvrir ses personnages mais surtout de voir où Miss Crownover allait nous amener avec ses deux personnages qui chacun à leur manière ont été blesser.

Comme toujours Crownover ne me déçoit jamais, elle est l'une de mes auteures préférées et sa plume est toujours aussi addictive et captivante. Elle sait inventer des histoires réels et touchantes et construit des personnages époustouflants qui rendent ses histoires plus que parfaites.

Une fois de plus avec Salvaged j'ai été conquise dès les premières pages, j'ai embarquer dans l'histoire de Poppy & Wheeler et je ne voulais plus les lâchers jusqu'à ce qu'ils aient leurs part de bonheur. Quels beaux personnages sont Poppy & Wheeler, ils sont touchants et attendrissants. Poppy a vécue une expérience traumatisante et n'a jamais été chanceuse avec les hommes qui ont partagés sa vie. Son histoire m'avait profondément toucher et je dois dire que j'ai été plus qu'enchanté par la force dont elle fait preuve au fil du roman, c'est un personnage qui prend son envol, qui réapprend à ne plus vivre dans la peur. Elle est douce et malgré toute cette fragilité je l'ai trouver forte. J'ai aimer que malgré le malheur qui l'a entourer elle cherche a être heureuse, aller de l'avant. Et Wheeler mais quel personnage sublime, gentil, attachant, doux, fin, beauxet j'en passe. Il est assez parfait, compréhensif, attentif, présent et le fait qu'il soit tatouer comme pas permis, un cœur en or et qu'il soit beau est juste un gros bonus. Malgré que sa vie est sans dessus dessous, vue comment son histoire nous avait été bien introduit dans le tome précédent on comprend très vite dans ce tome-ci que Wheeler est un peu à a dérive, sa fiancée l'a tromper, il a annulé son mariage et son ex fiancée est enceinte de son bébé. Il a le coeur brisé et ça se comprend j'étais donc intriguée de savoir comment Jay Crownover allait nous amenée la romance entre Poppy & Wheeler et je dois dire qu'elle a fait un travail d'enfer. Par ce que si Poppy et Wheeler sont extraordinaire comme individu ensemble ils sont sensationnel. J'ai adoré leur complicité, le positif qu'ils s'apportent, la force qu'ils se donnent l'un l'autre. Ils sont beaux et attachants ensemble et la romance est d'une simplicité et d'une beauté et c'est ce que ces deux personnages avaient besoin, de l'amour, du respect et de sentir qu'ils comptent l'un pour l'autre. J'ai aimer qu'ils reconstruisent leurs bonheurs ensemble sans jamais dépendre de l'autre pour se sentir forts. Ils font leur chemins ensemble et évolue de la plus belle des façons au fil du livre et je dois avouer que j'ai aimer comment Jay Crownover a aborder cette romance. Et Wheeler a tout simplement voler mon cœur, quel amour avec Poppy. Tout le monde devrait avoir un Wheeler dans leur vie.

C'est malheureusement le dernier livre de la série Saints of Denver, c'est donc aussi un peu la fin pour les Marked Men. J'étais donc un peu triste de finir Salvaged et de devoir dire au revoir à cette merveilleuse et belle grande famille, de dire au revoir à d'aussi beaux personnages et à cette univers magnifique que Jay Crownover a sue créer avec ses deux séries lier. Les mots me manque pour dire à quel point je trouve cette auteure talentueuse et à quel point cette univers va me manquer. C'est sans doute mes séries préférer et tout ses personnages garderont une place bien spéciale dans mon cœur.

par Marieno89