Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de archange79 : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Wild Men, Tome 3 Wild Men, Tome 3
Jay Crownover   
Dans ce troisième opus de « Wild », nous allons suivre le cadet de la fratrie Warner : Lane.
Depuis toujours, un lien indescriptible l’uni à Brynn. Cette dernière, pour des raisons compliquées et même si elle a le même âge que Lane, est devenue sa belle-mère. Le fait qu’elle épouse son père est quelque chose que Lane a toujours du mal à digérer même si c’était pour des raisons acceptables.
Seulement aujourd’hui que son père est mort et qu’un nouvel homme demande sa main, Lane voit rouge et décide de partir pendant une durée indéterminée du ranch.
Dès qu’elle apprend son départ, Brynn décide de chercher Lane et de le ramener à la maison. Un voyage qui mettra au jour la vérité sur leurs sentiments et qui leur réserve bien des surprises.

J’avais tellement hâte de découvrir ce couple ! Depuis le premier opus, j’étais curieuse de les rencontrer et de connaître leur histoire qui n’est pas comme les autres.
Malheureusement, j’en ressors plutôt déçue.

L’histoire commence avec la fameuse scène qui va tout bouleverser.
Brynn sort avec un nouvel homme depuis quelques temps et il va la demander en mariage devant toute la famille Warner. Lane est sous le choc, lui qui avait été rejeté par cette femme qui était sa meilleure amie. Blessé, il part sur la route, laissant tout le monde derrière lui et ses sentiments avec.
Brynn ne comprend pas la réaction de Lane. Par contre, ce qu’elle sait, c’est qu’elle est complètement dévastée par son départ. Elle décide de le retrouver et de le ramener à la maison.

Bon, Brynn va très vite retrouver Lane et heureusement. Cela nous évite des chapitres un peu inutiles et ramène l’histoire directement dans le vif du sujet.
J’ai beaucoup aimé l’idée qu’ils veuillent retourner ensemble au ranch, en faisant un petit road trip pour les aider à tout remettre à plat entre eux. Depuis quelques années, ce thème du voyage est un peu à la mode et je trouvais que l’idée était rafraichissante dans cette histoire. J’adore le ranch et l’univers des cowboys, mais sortir de ce paysage qui nous est devenu familier ne nous fait pas de mal.

Ce qui m’a déçu dans cette histoire, c’est que les explications entre Brynn et Lane arrivent très rapidement et que leur relation évolue encore plus vite.
Malgré tous les non-dits depuis de nombreuses années qui les ont encore plus éloignés à chaque fois, j’ai trouvé que leurs explications, actions et décisions étaient beaucoup trop faciles. Ils ne surmontent aucune difficulté, rien ne les empêche de se pardonner.
Oui, c’est avant tout une histoire de deux meilleurs amis qui s’aiment depuis toujours, mais un peu de tension et de difficulté n’auraient pas fait de mal.

Ensuite, sur leur chemin, ils vont rencontrer des problèmes.
Ils vont secourir un jeune homme et vont vouloir lui venir en aide.
Alors que tous les éléments étaient là pour me faire apprécier cet élément perturbateur qui apporte de l’action, je suis complètement passée au-dessus.
Je n’ai pas vraiment ressenti de peine pour ce garçon, je ne me suis pas sentie concernée par ses peurs… Je peux même dire que je me suis ennuyée.
Je ne pourrai pas dire si c’est parce que son histoire ne m’a pas vraiment touchée, si c’est parce qu’à ce moment-là l’histoire entre Brynn et Lane était quasiment aboutie, ou bien les deux, mais dès la moitié du livre je me suis vraiment ennuyée.

Dans plusieurs de mes dernières lectures de Jay CROWNOVER, j’ai trouvé qu’il y avait énormément de répétitions dans les scènes et les phrases, tant dans un même livre que même entre les différents livres qu’elle a écrits. Ce troisième tome de « Wild » ne déroge pas à la règle et je commence à être un peu déçue par cela. Si on enlève toutes ces répétions qui n’apportent rien à l’histoire, on peut enlever plusieurs dizaines de pages dans chaque livre à chaque fois.

La fin quant à elle est plus explosive que dans les deux précédents opus.
L’auteur annonce directement ce qu’il va se passer dans le quatrième tome et je suis indécise sur mes ressentis. J’ai hâte, mais j’essaie de me modérer pour avoir moins d’attentes et peut-être mieux apprécier cette prochaine histoire.


En conclusion, « Wild, saison 3 » m’a déçu. Jay CROWNOVER me touche en plein coeur à chaque fois, mais ici c’est un loupé pour moi. Pourtant, tous les éléments étaient là pour me faire apprécier son histoire : des amis d’enfance, des sentiments cachés, de l’action.
Malheureusement, l’évolution de la relation entre Brynn et Lane est trop rapide, trop facile et sans relief. Le nouveau personnage qui apparaît et qui rajoute de l’action et des problèmes dans cette histoire ne m’a pas convaincu.

Pour moi, c’est malheureusement le moins bon des livres de Jay CROWNOVER.

( https://lectrice-lambda.blogspot.com/2019/07/wild-men-saison-3-jay-crownover.html )
Véline, Tome 3 : Sexe, crime et confusion Véline, Tome 3 : Sexe, crime et confusion
Avril Sinner   
L'avis d'Esméralda :

Je ne te présente plus Véline, à moins que t’es loupée mes review sur les deux précédents tomes. Véline est mon chouchou depuis plusieurs mois et passer quelques heures en sa compagnie est aussi euphorisant qu’un bon shoot au mojito virgin. Véline c’est l’homme viril et bad boy dans toute sa splendeur : pas de prise de tête, mode fuite face à touts problèmes insolubles et casse bonbon, hyper macho, humour noir ou ravageur ( c’est à volonté), joliment vulgaire, le connard dans toute sa splendeur, un peu « je m’en foutiste » et surtout il a le charme irrésistible du flic tzigane. Alors je suis une accro, une sacrée accro qui en veut toujours davantage. Une fois dans la lecture, je ne peux pas m’en décrocher. C’est juste un truc de dingue ! Avril Sinner a su crée un personnage borderline et qui assume. Et ça, c’est génial !


Une nouvelle enquête pour Véline qui va lui mettre une fois de plus les nerfs à vif. Une plongée dans le monde libertin. Nouveaux codes, nouveaux tabous, un monde clinquant et luxurieux. Véline va perdre le contrôle et ça le fout vraiment en rogne. Des têtes tombent, des clients disparaissent, un réseau d’albanais qui n’hésite pas à jouer de la gâchette. Ça fuse dans tous les coins. De plus Mila déraille complétement.


Cette nouvelle enquête à de quoi dérouter autant la Crim’ que le lecteur. L’imagination fertile de Sinner, en fait quelque chose d’assez glauque mais totalement vraisemblable. Elle met à mal Véline, qui n’hésite pas à foncer tête baissé dans les embrouilles qui ne peuvent arriver qu’à lui. Outre cette enquête, Véline est de plus en plus tendu du slip. Les tuiles lui tombent dessus et lui font rapidement perdre pied. Une petite faille apparait dans cette carapace hyper blindée qui est prête à éclater. Son personnage est davantage travaillé avec quelques scènes sombres où le désespoir est assez poignant.


Le duo Véline/Mila est toujours explosif et plus que jamais au bord de la brèche. J’attends avec impatience que Sinner explore cela.


Je déplore juste le manque de nouveauté et cela à coûter un coup de cœur. Sinner a du mal à se renouveler : le même schéma, le même ton employé, peu d’évolution dans les personnages. Et c’est vraiment dommage que d’autres horizons ne soient pas explorer. Peut être que le prochain répondra à mes attentes en tout cas le final de celui-ci est VRAIMENT INCROYABLE, INATTENDU ET EXPLOSIF !


Il serait vraiment dommage de passer à côté des aventures de Véline ! Ce mec en faut franchement la peine !
Véline, tome 2 : Sexe, crime & paranoïa Véline, tome 2 : Sexe, crime & paranoïa
Avril Sinner   
De retour au 36 avec une nouvelle enquête nous emmenant dans tous les sens, nous retrouvons notre flic bulgare ingérable, Véline.

Nouvelle mission d’infiltration, Véline va devenir un conseiller principal d’éducation dans un lycée où deux jeunes gens sont morts, Élisa dix-huit ans et Lucas dix-neuf ans. Il doit trouver le tueur parmi six cent potentielles personnes.
Le mariage de Mila approche, et Véline fidèle à lui-même, mène la vie dure à celle-ci.

Véline Iliev, 30 ans, surnommé Ruskoff est un flic hors du commun. Il fuit l’autorité comme la peste. Il donne l’impression d’être détaché de tout, que rien ne l’atteint, alors qu’il s’attache, prend la vie comme elle vient, comme un jeu. Son passe-temps favori mettre en rogne sa boss, Mila, et plus si affinité. Et il n'est pas si détaché que cela le loustique.

La narration est du point de vue de Véline, ce fût encore un plaisir de se retrouver dans la tête de ce phénomène. Les chapitres sont introduits par un titre.
La plume est magique, c’est fluide, facile à lire. Le rythme est soutenu, tout s’enchaîne et à aucun moment le soufflet ne retombe. Sauf peut-être pour l'enquête à un moment, et le côté romance, c'est un vrai looping. L’humour est explosif, c’est drôle et plaisant. Les clichés sont poussés à l’extrême pour notre joie.
L’enquête tourne généralement en rond, quelques petites révélations par-ci par-là, mais le tueur reste caché jusqu'à la dernière ligne droite. Cela reste très léger, pas d'action, ni de grande recherche, et pourtant c'est prenant et captivant. Pendant l’infiltration de Véline, le scénario est très addictif. Le lycée est très stéréotypé; les populaires, les drogués, les filles aguicheuses, les intellos, et les entre-deux, ajouté à cela un flic sans filtre, direct, sans moral,… ce n’est que du bonheur.
Véline s'est très bien intégré à sa nouvelle équipe, Mila, Steph, Lola et Fred, seul Elliot reste en retrait. Il cherche toujours à attirer sa patronne, qui lui rend coup pour coup. Entre Mila approchant de son mariage avec Aurélien, et les sous-entendus sexuels, la jeune femme ne sait plus où donner, nous non plus. Une belle équipe, ils ont tous de l'humour, un lien particulier, amitié et plus dans les moments forts.

Un second tome dans la lignée du premier, que du bonheur. C'est rafraîchissant, cela change des lectures habituelles. Véline nous sort des mœurs pour nous offrir une bonne dose de rigolade. La romance avance peu, l'enquête est bien menée et le suspense tient bon jusqu'à la révélation. Vivement la suite.

par Matoline
Présumée, Tome 2 : Indécente Présumée, Tome 2 : Indécente
Judith Bannon   
Ce Book est le deuxième tome de la série "Présumée" qui en compte 3...
À la poursuite du soleil À la poursuite du soleil
Karina Halle   
L’auteur a séjourné à Capri, c’est un fait. Certains détails, notamment l’affection des italiens pour les cigarettes et les slips à la plage, ne s’inventent pas. Le trop plein de touristes sur l’île non plus, d’ailleurs – j’ai été l’une d’entre eux. Je m’attendais cependant à davantage de descriptions, tant de Capri connue des locaux, que des alentours : Naples en dehors du fait qu’il y ait des enfants pickpockets, Pompei où il y a plus à voir que des corps figés, Herculanum, le Vésuve…
Alors que le personnage principal est féru de voyages et de découvertes, c’est dommage.
Et c’est dommage résume parfaitement le sentiment que j’ai à la sortie de ma lecture.
C’est dommage que les personnages, quels qu’ils soient, Amber, Desiderio, Felisa, Annabella, Alfonso, ne soient pas davantage approfondis. Aucun ne m’a touché. Leurs relations sont factices, voire inexistantes. Les jumeaux sont le prétexte qui amène Amber sur l’île ; mais ils restent cela : un prétexte, leurs caractères n’étant même pas esquissés. Et bien que tous clament les aimer, je ne l’ai pas vraiment vu – après tout, ils ont été abandonnés plus d’une fois au cours du récit. Aussi, la romance entre Amber et Derio arrive sans qu’on ne s’y attende : ils s’indiffèrent, s’ignorent, et hop ! sont à deux doigts de coucher ensemble. S’en suit une succession de clichés romantiques made in Capri. C'est par ailleurs dommage que Derio soit le seul italien que nous rencontrions.
Alors Capri, c’est joli et romantique, les italiens sont de beaux bruns ténébreux ; c’est dommage, mais cela ne suffit pas à faire un bon roman.

par H-tchoum
Mack daddy Mack daddy
Penelope Ward   
http://www.lmedml.fr/2019/04/02/mack-daddy-penelope-ward/

UNE ROMANCE SYMPATHIQUE, DRÔLE ET SEXY !
Penelope Ward est une autrice que j’adore, je n’hésite jamais à découvrir un de ses romans. [Mack Daddy] m’a de suite fait de l’œil, et j’avoue qu’en découvrant le résumé j’étais plus qu’intriguée.

Cette histoire de seconde chance s’avère très addictive et le scénario très bien mis en scène. Je vous avoue que j’ai eu un peu peur en débutant ma lecture, le contexte est particulier et j’avais besoin d’avancer dans le récit pour savoir si j’allais adhérer à la trame de l’histoire, et franchement ce fut le cas. J’ai passé un bon moment.

MACK DADDY… UN « DILF » HYPER CRAQUANT !
« – QU’EST-CE QU’IL Y A ENTRE TOI ET MACK DADDY ? JE VOUS AI OBSERVÉS TOUS LES DEUX. J’AI FAILLI AVOIR UN ORGASME.
– COMMENT TU L’AS APPELÉ ? MACK DADDY ?
– OUI. MACK DADDY. C’EST COMME ÇA QUE TOUT LE MONDE LE SURNOMME ICI. TU NE LE SAVAIS PAS ?
– C’EST BIEN TROUVÉ. »
Penelope Ward n’a pas perdu de temps, on rencontre notre héros dès les premières pages, dans un contexte assez sympa… Notre DILF (Papa que je mettrais bien dans mon lit) est absolument craquant, Mack est un homme séduisant, et ce n’est pas Frankie qui dira le contraire. J’ai bien aimé Mack même si je suis restée sur mes réserves concernant ses intentions envers Frankie. Mack est un héros touchant, j’ai particulièrement aimé sa facette de papa attentionné, et sa détermination à reconquérir celle qu’il aime. C’est un homme drôle, sexy et qui sait reconnaître ses erreurs. Frankie est adorable, je me suis prise d’affection pour elle, pour celle qu’elle est devenue mais aussi pour celle qui était amoureuse de Mack à l’université. Frankie est en marge de la société, elle a une personnalité bien à elle, ses bizarreries m’ont plu. Elle est étonnante, douée avec les enfants et c’est une femme intègre et aimante.

Les autres personnages sont très importants. Je vous laisse l’entière surprise les concernant, petite mention pour Jonah, le fils de Mack, qui est adorable.

UNE INTRIGUE CLASSIQUE MAIS QUI RECÈLE QUELQUES SURPRISES…
L’intrigue est assez classique. Nos deux héros se retrouvent de nombreuses années après leurs séparations, leur relation n’était pas clairement définie mais cela n’a pas empêché le cœur de Frankie de se briser. L’amitié qui les unissait était spéciale, particulière et un peu ambiguë. Mais voilà la vie les a séparer et chacun à fait sa vie de son côté. Mack décide de revenir dans la vie de Frankie en inscrivant son fils dans l’école où elle travaille. Mais Mack a-t-il le droit de venir bouleverser l’équilibre de Frankie ? Saura-t-elle prendre les bonnes décisions ?

La romance est intense. Entre passé et présent, je me suis laissée prendre au jeu. J’avais peur de la tournure que prendrait l’histoire. J’avais peur que cela soit trop facile, et ce fut un peu le cas mais pas suffisamment pour que je sois déçue par l’histoire. Le récit est assez court, les choses vont donc un peu vite, mais nos héros ont un passif et c’est sur ce détail que l’histoire se joue.

J’ai été touché par leur histoire commune, par la beauté de leur relation amicale et l’amour qu’ils se portaient l’un pour l’autre. Mais parfois, l’amour ne suffit pas.

J’ai aimé la dynamique de la romance, les décisions prises par nos héros et les divers rebondissements. Il y a beaucoup d’humour mais aussi un contenu très touchant qui explore avec psychologie les troubles du comportement.

EN BREF :
Penelope Ward nous revient avec une romance addictive qui met en scène un papa sexy déterminé à obtenir une seconde chance auprès de la femme qu’il a toujours aimé. L’histoire est moderne, drôle et sexy, l’autrice a su aborder des thèmes touchants et exploiter à merveille un contexte particulier. Une très belle découverte.
Cooper Training, Tome 2 : Calvin Cooper Training, Tome 2 : Calvin
Maloria Cassis   
Je ne sais pas pourquoi, j'ai un peu moins accroché que le premier. En tout cas à la fin, on devine le prochain couple qui sera exposait!!
Je ne sais pas pourquoi mais j'ai trouvé Calvin ambigue tout le long... Il souffle le chaud, puis le froid, il ne dit jamais rien à Erin et reste super mystérieux et après il se plains quand Erin croit la mauvaise chose. Franchement c'est saoulant au bout d'un moment. Puis Erin est un peu trop naïve et n'est pas une flèche (le coup du casino et des combats étaient franchement devinable vu le comportement de Calvin). Après ce que je trouve ça nul que d'une part Erin ne capte rien et que Calvin n'explique rien. On se retrouve avec un couple bancal auquel on ne croit pas. Calvin se confie très peu, Erin un peu plus mais pas beaucoup plus. A la fin du livre on connait bien la vie d'Erin parce que c'est de son point de vue qu'on lit l'histoire. A la fin du livre on a l'impression qu'ils ne se connaissent toujours pas, ils ont échangeaient très peu de phrases à par "t'es dispo?" "Non", j'ai un problème avec mon enfant donc on ne peut pas se voir, et c'est tout.
J'ai été déçu parce qu'on passe 200 pages à voir Erin galéré dans la vie, Calvin venir de temps en temps. Puis dans les 80 dernières pages tout s’accélèrent pour justifier un happy end. Pour moi le livre est mal écrit et le tempo mal géré. Il y a une trop grande partie sur Erin, sa vie, la présentation de la fille qui sera la copine du dernier Cooper dans le prochain tome et très peu sur le développement d'une relation de couple entre Calvin et elle. J'espère et j'ai grand espoir pour le prochain tome.

par ninon64
La Librairie des rêves suspendus La Librairie des rêves suspendus
Emily Blaine   
Je ne lis pas très souvent de la romance. Mais comment voulez-vous résister quand on vous allèche avec une romance qui met en scène une amoureuse des livres ? Sarah ne vit que pour les livres, par les livres... Elle n'est pas du tout prête à faire entrer Maxime dans sa vie, cet acteur écorché vif qui parle avec ses poings. Et lui n'a pas plus envie de se retrouver dans le giron de cette libraire effarouchée par son ombre.
Pourtant, ils vont être forcés de cohabiter.
On a là les principaux ingrédients d'une romance, les personnages sont en place, ouvrez le rideau...
J'avoue que j'ai pris du plaisir à côtoyer ces personnages. Ils sont attachants, avec leurs failles, les moments, surtout, où ils arrivent à se dépasser eux-mêmes.
J'ai un peu regretté certaines facilités dans le roman, un manque de suspense (un fleuriste faisait battre le cœur de notre libraire, l'acteur se méfie de lui, sans expliquer pourquoi... j'aurais voulu que cela aille un peu plus loin).
Certains épisodes m'ont fait lever les yeux au ciel et pourtant j'ai continué ma lecture, et si je l'ai continué, c'est parce que je l'ai appréciée. Parce que, oui, on s'attache à ces deux héros, même si le scénario est parfois un peu convenu. Et on se demande même (tout en sachant que, forcément, ça finira bien puisque c'est une romance) comment ils vont réussir à vivre quelque chose ensemble. Là encore, la solution choisie par l'autrice n'est pas forcément celle que j'aurais préconisée. Mais je suis un peu comme ça : j'aime la romance, parfois, et aussi parce qu'elle ne ressemble pas à ce qu'on ferait dans la vie. Lire pour rêver, c'est bien aussi, non ?

par meldc
Liés pour la vie Liés pour la vie
Laëtitia Milot   
Lucie est une passionnée d'équitation, une championne de talent qui, avec son cheval Saphir forme une équipe de choc, un amour puissant les lies et le but de la jeune femme est désormais de participer aux jeux olympiques et pour cela elle s'entraine sans relâche.
Marc est un journaliste qui oublie sa séparation avec sa femme grâce à l'alcool et multiplie les gaffes avec sa fille adolescente.
Le chemin de Lucie va croiser celui de Marc et cela va bouleverser leurs vies de façon dramatique.
J'aime beaucoup Laetitia Milot, elle se bat pour de nombreuses causes et c'est une femme de coeur.
J'ai lu avec plaisir ce roman touchant bien différent de son premier livre mais tout aussi plaisant, de nombreux thèmes sont abordés dans ce récit dont l'alcoolisme et le handicap mais avant tout le courage.
Le Saut de l'ange Le Saut de l'ange
Lisa Gardner   
Et nous voilà reparties en trio pour une nouvelle LC, un nouveau roman de Lisa Gardner. Encore une fois une valeur sure dans la catégorie thriller psychologique.
En premier lieu, l'auteure frappe fort, très fort dans les première pages. Elle nous plonge avec brio dans un contexte angoissant.
Nikki victime d'un accident de voiture assure que sa fille Vero a disparu lors de l'accident dont elle a éte victime. Son mari assure qu'ils n'ont pas d'enfant.
Très rapidement la relation entre le mari et notre protagoniste principale suscite de nombreuses questions.
Qu'en est-il de cette relation qu'entretient le couple ? Nikki victime de plusieurs chute ayant provoqués de nombreuses commotions cérébrales semble très perturbée vivant dans un monde parallèle dans lequel existe Vero. est-elle victime de violences conjugales ?
Nous voilà embarqués dans une intrigue racontée à deux voix, le style parfait de note auteure. Donc nous partageons les événements, les émotions, les peurs de Nikki qui au fur et à mesure nous dévoile un e part de vérité et de l'autre l'enquête menée par Wyatt et Tessa, personnages récurrents de notre auteure déjà rencontrés dans Famille Parfaite. Nous y croisons même DD Waren.
le talent de Lisa Gardner est incontestable, c'est voile après voile que les pans de l'intrigue tombent en lambeaux pour nous laisser d'abord entrevoir un soupçon de lumière.
J'avoue avoir eu de nombreux doutes sur le lien Nikki/ Vero, mais l'auteure ouvre une porte et en referme une autre, rendant cette aventure particulièrement addictive.
En effet, j'ai eu beaucoup de mal à lâcher l'affaire et si je n'avais pas travaillé le lendemain matin je crois bien que j'en serais venue à bout en une nuit.
les chapitres avec les évènements racontés par Nikki sont complexes, déroutants et stressants, cependant ils vous tiennent en haleine et suscitent beaucoup d'émotions et d'empathie envers le personnage central du roman, même si parfois elle nous semble complètement démente.
Une fois encore, une femme au passé trouble et douloureux est l'héroïne de notre auteure. Les femmes pour Lisa Gardner tiennent toujours une place privilégiées dans ses romans avec nos enquêtrices et leurs propres vécus personnels.
Ici donc nous retrouvons Tessa et l'auteure nous renvoi à son histoire perso, le meurtre de son mari des années auparavant, c'est pourquoi, il vaut mieux lire les tomes dans l'ordre même si cela ne nuit pas à la compréhension de cette affaire qui peut toutefois se lire indépendamment.
je me suis posé mille questions tout bout de l'aventure, dont celle-ci : Qui sont vraiment Nicole et son mari ?
Pourquoi passent-ils leur temps à changer de ville ?
Que s'est-il passé lors de l'accident ? Nikki en est-elle vraiment responsable ?
Un plongeon très déconcertant dans un sombre univers que Nikki s'est efforcée pendant si longtemps d'occulter et des rebondissements qui laissent le lecteur abasourdi ce qui lui permet d'être indulgent certaines longueurs et approches assez alambiquées.
Le final est moyennement une surprise, et le tout assez plaisant à lire.
Le lecteur appréciera les rebondissements et les thèmes associés sur la violence conjugale, la maltraitance d'enfants, l'histoire d'amour et d'espoir.
Pour moi un agréable moment de lecture malgré quelques chapitres complexes.

par Missnefer