Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ArchessNey : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Les tricots de l'amour, Tome 2 : Comment bien éduquer son lapinou Les tricots de l'amour, Tome 2 : Comment bien éduquer son lapinou
Amy Lane   
L'AMOUR N'EST PAS UNE ARNAQUE

La vie de Jeremy n' a été que faîte d'arnaque et la dernière l'a mené en taule. Là, il décide de devenir honnête mais cela ne paye pas et il se retrouve à faire la manche. Mais il va rencontrer Rance Crawford qui lui offre un job dans sa ferme et tout rester dans le droit chemin. Il va accepter. Il va faire la rencontre d'Aiden, qui y travaille déjà. A son contact, il va vouloir s'améliorer et devenir ami avec Rance, Aiden et bien d'autres personnes. Et Jeremy espère qu'un jour Aiden ait des sentiments pour lui comme il en a. Seulement voilà, Jeremy a toujours des peurs venues du passé et il devra bien un jour où l'autre s'expliquer auprès de ses amis. Et Aiden devra prouver à Jeremy que la fuite n'est toujours la bonne solution. Le hasard ou le destin lui fera recroiser des fantômes du passé, Jeremy saura-t-il demander de l'aide aux autres ? Vraiment Aiden aura du boulot et ce n'est pas comme les lapins dont ils s'occupent !!

par Joelle-35
Seule la fleur sait, Tome 1 Seule la fleur sait, Tome 1
Rihito Takarai   
J'ai découvert ce manga par hasard, et je dois bien avouer que je n'en suis guère déçue ! Car il m'a vraiment charmé et même lorsque je le relis, je ne cesse de m'émerveiller ...
C'est doux et tranquille, sans qu'on ait besoin de se prendre la tête. L'histoire avance tout en douceur, et fait la belle part aux sentiments non pas exacerbés mais plutôt joués avec tendresse et délicatesse. Et le trait de Takarai aide beaucoup sur ce point-là ! Fin et net, c'est on ne peut plus appréciable pour adoucir cette histoire aux thèmes pourtant complexes et difficiles à aborder. Il est magnifique et tout en douceur, sans qu'on ne tombe dans le cliché shojo & co. ; ça rend la lecture très agréable. Et même si au final l'histoire n'est pas si originale que ça, elle est menée d'une main de maître et ses personnages, autant pour Seule la Fleur Sait que pour 10 Counts, sont attachants et pleins de charme. :3

par mellyrn
Elpida, Tome 1 : Omorphi Elpida, Tome 1 : Omorphi
Cody Kennedy   
Dès les prémices, j'ai su que ce livre m'emporterait loin, m'obligerait à puiser dans mes réserves empathiques. Il m'a forcé à vivre la réalité de Christy, à prendre conscience même si je le savais déjà que les déviances sont multiples et meurtrisses à jamais l'être qui les subies.

Cependant, Christy a entamé un combat contre ses démons le jour où il a intégré Wellington. Tout à éclos à sa rencontre avec Michael, la libération, l'expiation des sévices subis par la parole. Pourtant, le chemin vers la rédemption est long et périlleux. Il refuse le contact physique de quelque manière que ce soit, on ne se libère jamais des stigmates du passé.

Christy est un être ravagé par les cauchemars. Il a un besoin immense d'attention, d'amour, de cohérence et de sécurité. Son regard est le reflet de son âme où règne des incertitudes multiples.

Michael est un jeune homme bien dans sa tête. Toutefois il cherche à combler la brèche s'insérant dans son coeur. sa rencontre avec Christy lui fait réaliser le manque qu'il a dans sa vie. Il développe immédiatement un besoin de protection envers le jeune artiste.

Il est compréhensif, patient, il prend le temps d'apprendre à connaître Christy, de ne pas le brusquer. Il suit les limites imposées, c'est un apprentissage qui se révélera de longue haleine avec des révélations très dures. Son désespoir est palpable face à l'ampleur de la destruction qu'il découvre. Car, la guérison est un combat de chaque instant. D'une part, pour la personne qui a subi les assauts de maltraitance et d'autre part, pour le partenaire qui est sur le qui-vive à tout moment.

Michael apprendra à semer le chemin vers la reconstruction, il l'aidera à regagner l'estime de soi et à s'affirmer en tant qu'être à part entière. Ce périple est long, périlleux mais absolument nécessaire pour revivre, prendre son envol.

Il devra freiner son besoin de le surprotéger. Ne pas développer de la pitié, ne pas l'enfermer dans une cage dorée, juste l'aider à s'épanouir à nouveau, lui permettre de guérir. Pour cela, Jake son meilleur ami avec lequel il a une complicité, une amitié des plus soudée, est présent à chaque instant.

Il sera d'un grand réconfort dans les moments effrayants, de doutes, de panique. Un ami précieux, ils sont liés de manière inextricable.

La présence des parents de Michael est extraordinaire. Ils sont simples, attachants, proches de leur fils. Ils l'encouragent à s'affirmer dans sa vie d'adulte et à se battre pour ce qui lui semble juste. Ainsi que les parents de Jake, dont le père Nero joue un rôle prépondérant tout au long du récit sans pour autant faire de l'ombre aux autres.

Tout ce petit monde, parents et amis leur permettent de vivre leur histoire avec des émotions à l'état brut qui jaillissent des mots de l'auteur avec exaltation. J'ai été happée par ce récit. J'ai ressenti immédiatement que ce roman me prendrait aux tripes. Des frissons, de nombreuses angoisses, de l'appréhension, des secrets inavouables, de la culpabilité, des traumatismes, de la cruauté, de la joie, du bonheur seront au rendez-vous.

J'ai assisté à une reconstruction où Christy apprend à accepter ses cicatrices du passé visibles et intérieures pour évoluer, s'accepter, aimer. Christy est courageux pour endurer l'enchaînement incessant des péripéties éprouvantes. Les sévices endurés sont une torture à imaginer. C'est un bouleversement psychologique en continu, la vérité nous éclate en pleine figure avec des rebondissements spectaculaires, inattendus. Ils emplissent le lecteur d'une terreur incommensurable. J'ai été prise au dépourvue à chaque événement imprévu.

La plume de C. Kennedy est envoûtante, elle transperce vos entrailles. Il use d'un humour dosé à la perfection, il aborde les thèmes délicats avec clairvoyance. C'est intense, percutant. C'est une myriade d'émotions à chaque chapitre. C'est à la fois doux et tranchant. L'auteur maîtrise totalement le sujet au fil des phrases. Il est époustouflant, il captive, obsède. On assiste à l'analyse de la situation en tant qu'observateur, témoin impuissant devant tant de monstruosités.

C'est haletant parfois flippant avec une fin si bouleversante. Vous serez tenue en haleine jusqu'à le mot FIN.

Un coup de coeur incontestable !

Les Défis romanesques.

par KarineDS
Sinners, Tome 4 : Sloe Ride Sinners, Tome 4 : Sloe Ride
Rhys Ford   
Lecture plaisante même si j'ai trouvé ce tome moins entraînant que les précédents. C'est toujours avec plaisir qu'on retrouve la famille déjantée mais extraordinaire des Morgan, avec comme personnage principal Quinn, le fils le plus à l'ouest et non appartenant aux forces de l'ordre. C'est un peu l'alien de la famille j'ai trouvé ça drôle, son cerveau tourne à 100km/h et c'est dur de le suivre parfois. Ici, il se retrouve dans une situation dangereuse, quelqu'un cherche à lui faire peur et tue des personnes de son entourage... Quinn ne tient pas en place et est parfois inconscient du danger. Mais entre dans l'équation son premier et sans doute unique amour : Rafe Andrade. Bassiste déchu de son ancien groupe, meilleur ami des frères Morgan. Très vite, leur complicité se reforme et est plus forte que jamais. Ils se comprennent l'un l'autre, se complètent aussi. Mais voilà, quelqu'un cherche à éliminer la concurrence autour de Quinn et Rafe finit donc en pleine ligne de mire.
Franchement, j'ai passé un bon moment dans l'ensemble malgré quelques longueurs parfois au début ou quand Quinn part dans ses élucubrations, donnant aussi un peu l'impression que c'était brouillon. C'est dommage parce que je me faisais une joie de retrouver tout ce beau monde du clan Morgan/Murphy et les Sinners, sans oublier ces animaux qui décidément sont aussi chelous que leurs maîtres... On retrouve donc avec plaisir la plume efficace et drôle de Rhys Ford même si je déplore les nombreuses coquilles pour l'impératif...

par Mayzie
La Meute d'Atherton, Tome 2 : Ben La Meute d'Atherton, Tome 2 : Ben
Toni Griffin   
Je ne sais pas pourquoi j’ai lu ce tome 2 alors que j’avais été assez déçue du 1, mais je ne l’ai pas trouvé mieux.
Je regrette que le livre reprenne plusieurs semaines après l’attaque, et que lorsqu’on fait vraiment connaissance avec Tommy, il soit déjà presque rétabli, fasse déjà confiance à Ben, et soit prêt à une histoire avec son compagnon (et que dès que celle-ci commence, oublié les cauchemars et les peurs). Je pense que ça a gâché beaucoup du potentiel de l’histoire, qui devient du coup, même si elle est toujours tendre et mignonne, une redite de ce qu’a déjà fait Toni.

par Oxanes
Les contes de Pennymaker, Tome 3 : Beauty, Inc. Les contes de Pennymaker, Tome 3 : Beauty, Inc.
Tara Lain   
Encore une fois une jolie adaptation de conte de fées, on retrouve les éléments principaux de la "belle et la bête". J'ai particulièrement apprécié de voir Magnus douté de la sincérité des sentiments de Belle, car comme le dit le conte originel : quoi pourrait tomber amoureux d'une bête telle que lui ?

Mais Belle ne se laisse pas démonter et est bien décidé à faire entrevoir sa vision des choses à l'homme qui fait battre son coeur. J'ai adoré la scène où Belle lui dit qu'il n'a rien à changé, qu'il l'aime avec ses cicatrices, que son sourire est le plus beau qui soit... il l'aime lui tout simplement.

Tout cela sous couvert d'une entreprise de cosmétique, entourés de personnages plus attachants les uns que les autres, et une union sous forme de combat contre le cancer du sein.
Un livre bien complet avec un beau HEA !

Ps : Mention speciale pour Mr P, qui me fait penser à Levet (Les gardiens de l'éternité) à jouer les cupidons. J'apprécie beaucoup ce farfadet !

par mounsch
Vengeance Vengeance
John Inman   
Quand Tyler, le temps d’une nuit perd tout ce qu’il a de plus cher au monde, il se pourrait que cette perte ne puisse s’amenuiser qu’avec un besoin de vengeance … mais pas que …

Avec ce roman, nous sommes, de suite, happé dans une sublime histoire d’amour, où l’auteur a su de façon intense, l’amour que ces deux hommes se portent, ce qui fait que nous appréhendons énormément les événements à venir… Et je dois dire que l’auteur a su la jouer fine, car jamais je n’aurais imaginé en être là, à la fin de son roman.
Ce livre a réussi à me tenir en haleine de la première à la dernière page … J’ai ressenti pas mal de stress, parfois à la limite de me déstabiliser …

Même si nous suivons l’enquête par petites brides, uniquement quand l’inspecteur intervient, l’auteur a réussi à créer autour de l’histoire qui prend vie entre ces deux hommes, une certaine atmosphère qui nous plonge dans une ambiance prenante, captivante, ou nous restons malgré nous sur le qui-vive, se demandant sans cesse où les actions de Tyler et l’enquête en parallèle, vont nous mener …

Petit bémol : Afin de donner plus d’ampleur à l’enquête, aux actions, aux réactions, aux sentiments, je pense qu’il aurait été judicieux d’avoir le point de vue de l’inspecteur Christian Martin.

Une belle découverte qui me donne envie de découvrir d’autres écrits de cet auteur


Les Loups de Riverdance, Tome 4 : Elijah Les Loups de Riverdance, Tome 4 : Elijah
H. V. Gavriel   
J'ai bien aimé le personnage d'Elijah, même si parfois j'aurais aimé qu'il chouine un peu moins. J'ai vraiment adoré les pitreries de Lucas et les expressions de Logan m'ont faite mourir de rire.
Dans l'ensemble, ce fut une bonne aventure (malgré quelques longueurs dans le récit) avec un couple mignon qui apprend à se connaitre. On a aussi droit a quelques batailles bien sanglantes et un peu terrifiantes.
Et pour finir, ce fut un plaisir de retrouver et de suivre l'évolution de tous les autres personnages rencontrés dans les tomes précédents.
J'ai hâte de lire le dernier tome qui, je l'espère, sera sur Benny et Jim.

par Nolany
Promesses, Tome 1 : Le Rocher aux Promesses Promesses, Tome 1 : Le Rocher aux Promesses
Amy Lane   
Amy Lane est une auteure que l'on apprécie où pas, dans mon cas même si son style n'est pas ma tasse de thé, je reconnais volontiers qu'elle sait écrire et surtout qu'elle sait faire vibrer le petit côté fleur bleue des lectrices. Attention, rien de péjoratif de ma part, j'aime le romantisme, voire même la romance sucrée qui fait soupirer mais en version light. Le problème de cette auteure c'est qu'elle est incapable de ne pas faire souffrir ces héros et lorsqu'elle s'y met ce n'est jamais à petite dose, et dans cette romance c'est même carrément l'overdose pour notre pauvre couple. Tous les malheurs inimaginables s'abattent sur chacun d'eux puis sur le couple, c'est un véritable festival à tel point que je m'attendais même à un tremblement de terre...

L'histoire entre Deacon Winters et Carrick James Francis dit Crick s'écoule sur plus d'une décennie, après l'introduction par l'intermédiaire d'un prologue qui nous permet de faire la connaissance de Crick, nous faisons un retour en arrière qui nous transporte treize années auparavant. Cette première partie est racontée par Crick, et commence au moment précis où il est tombé amoureux de la famille et du ranch Winters, puis nous voyons défiler les onze années qui ont suivies. C'est la partie qui nous fait comprendre l'attachement profond du jeune adolescent pour celui qui va le maintenir hors des mauvais sentiers. Il faut dire que l'environnement familial du jeune Crick est un pur cliché : un beau-père raciste et violent, une mère bigote qui délaisse ses enfants, un environnement milieu familial en opposition complète avec celui de Deacon. C'est aussi durant ces premières années qu'il se rend compte qu'il préfère vraiment les garçons aux filles et bien évidemment son attention est focalisée sur Deacon synonyme de la perfection.

Dans la seconde partie c'est Deacon qui relate l'histoire et nous en apprenons un peu plus sur lui car il faut dire qu'il ne s'exprime pas beaucoup par la parole. De plus l'auteure entretenant un mystère sur son orientation sexuelle, nous ne savons pas quels sentiments il a envers le jeune Crick, pitié, bonté innée, amitié ou amour fraternel. Par contre il est très présent ainsi que son père dans toutes les étapes qui vont marquer leur adolescence. Quand enfin, ils vont se dévoiler nous pensons que la romance va s'installer et bien non après un court moment, rebelote nous repartons pour la série de catastrophes qui vont occuper la majorité du récit quasiment jusqu'à la fin mettant la romance en arrière plan.

Amy Lane est une auteure avec un style auquel on n'adhère où pas, mais il faut lui reconnaitre un talent indéniable pour le drame avec un grand « D », où les héros doivent subir un véritable parcours du combattant pour arriver enfin au fameux « Happy Ending ». Ce n'est pas mon cas par contre je suis sûre que beaucoup de lectrices passeront un agréable moment.

par samba
Nuages et Pluie, Tome 3 : Entre déluge et sécheresse Nuages et Pluie, Tome 3 : Entre déluge et sécheresse
Zahra Owens   
Après le tome 1 moyen, le tome 2 un peu mieux, le tome 3 est le meilleur. Une série qui se bonifie à chaque tome. J'attends le tome 4 avec impatience.

par MAMIKAT31