Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de arekandera : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Ma raison de vivre Ma raison de vivre
Rebecca Donovan   
Ce livre est magnifique mais en même temps très dur. Il m'a complètement pris aux tripes ce livre, on en ressort pas indemme. Cette histoire m'a poursuivit pendant quelques jours et il a fallu que je lise un livre beaucoup plus doux après.
Dès les premières lignes on rentre dans l'histoire. On sait ce que sa tante lui faire subir. Rebecca Donovan a une très belle façon d'écrire. On ne peut pas lâcher le livre avant de l'avoir fini, on veut tellement savoir ce qu'il se passe. L'auteur a réussi à nous décrire les actes sans aller trop loin dans ses mots mais je me suis imaginée les scènes et c'est vraiment dur de voir ce qui lui arrive. Surtout qu'elle n'a jamais rien fait de mal. C'est juste de la méchanceté gratuite. Heureusement que Sarah et Evan seront là.
Le titre du livre est juste parfait. Il reflète tellement bien l'histoire. La relation entre Emma et Evan est super belle. J'ai vraiment adoré les découvrir tout au long de l'histoire. Emma n'a vraiment pas de chance avec sa "famille". Elle est tellement attachante, elle ne fait rien de mal, elle veut juste qu'on la laisser faire ce qu'elle veut. Et cette fin... Je déteste les fins comme celle-là surtout quand on sait que la suite du livre est en Septembre.
Enfin pour conclure un livre qui m'a beaucoup ému et que je ne suis pas prête d'oublier.

http://fanbooks76.blogspot.fr/2015/04/ma-raison-de-vivre-de-rebecca-donovan-29.html

par Vanou76
La Cave La Cave
Natasha Preston   
http://dreamingreadingliving.blogspot.fr/2017/06/la-cave.html

Depuis plusieurs mois maintenant, je dirais depuis septembre 2016, je n'arrive plus à me plonger complètement dans un livre, j'ai énormément de mal à entrer dans de nouveaux univers. Mes pensées me mènent toujours ailleurs et je fini par fermer le livre par manque de concentration.

Mais lors d'un passage à la Fnac, je me suis rendue compte que j'avais besoin d'autre chose que les livres qui sont dans ma PAL et que je me force à lire parce qu'ils sont là. J'avais besoin d'un autre style, pas de romance ou quoi que ce soit qui se trouve déjà dans ma bibliothèque, mais de quelque chose de plus sombre. J'avais déjà lu le résumé de ce livre deux ou trois fois mais je ne l'avais jamais pris par peur qu'il soit trop jeunesse, chose que je ne supporte plus en ce moment. Mais cette fois-ci, je me suis laissée tenter, et Dieu merci !
Comme je l'ai dis, je me tape une panne de lecture depuis au moins 9 mois, j'accumule les livres "en cours" sans jamais les terminer, et pour une fois, j'ai terminé ce livre en seulement deux petits jours. A l'heure actuelle, c'est un vrai miracle pour moi !

Je me suis complètement laissée aller dans cette histoire, j'ai imaginé chaque scène comme si je les voyais réellement, j'ai vu les personnages, les lieux, ressenti les émotions et sentiments. Je me suis enfin laissée plonger dans un nouvel univers.

On fait donc la connaissance de Summer qui sort seule pour aller rejoindre des amis. Malheureusement, elle va croiser le chemin de Trèfle, qui l'appellera immédiatement Lilas et qui a décidé qu'elle faisait partie de sa famille et va la séquestrer dans sa cave. Mais Summer n'est pas la seule, et elle va faire la connaissance de Rose, Violette et Iris, trois autres jeunes femmes enlevées par Trèfle.
Mais il n'a pourtant pas le profil du malade mental, et a une apparence tout à fait normale. Il a un travail sérieux et s'appelle réellement Colin. Mais lorsqu'il rentre chez lui, son masque tombe, il devient Trèfle et il retrouve la famille qu'il s'est créée.
Ce psychopathe enlève, séquestre, viole, tue, et il n'a pourtant jamais soulevé les soupçons de quiconque.

Je ne sais pas si je classerais vraiment ce roman dans la catégorie YA, c'est d'ailleurs pour ça que je l'ai classé dans la catégorie Drame. Il y est sujet d'enlèvement, de séquestration, de viol, de meurtre mais aussi du syndrome de Stockholm. Il y a du sang, des cris, des supplications. Je pense qu'il faut avoir un certain âge pour le lire, même si je pense que je l'aurais tout autant bien aimé à 14-15 ans.
Mais comme je l'ai dit, j'avais besoin de noirceur et d'un sujet comme celui-ci, alors je l'ai absolument adoré ! Ce bouquin m'a rendu accro, dès mon réveil je le lisais, à mon coucher je le lisais. Et pour vous dire à quel point il m'a obsédé ces deux derniers jours, lorsque je me suis couchée il y a deux jours après avoir lu quelques pages, j'ai rêvé que j'étais moi-même dans cette cave. Je me trouvais totalement dans l'univers du livre, comme lorsque l'on dort juste après avoir regardé un film d'horreur.

Un film d'horreur, c'est d'ailleurs ce à quoi il m'a fait penser. Pas grâce à la partie sombre puisqu'il n'est pas non plus effrayant, mais grâce à l'ambiance dans laquelle il nous plonge. Il y a quelques mois, je suis allée voir Split au cinéma, je l'ai absolument adoré, et je l'ai re-regardé chez moi il y a quelques semaines. Il est devenu un de mes films préférés, et le livre m'y a totalement fait penser. Ce n'est pas la même histoire du tout, mais l'ambiance est similaire, et les manies de Trèfle m'ont fait penser aux manies d'une des personnalités du personnage de Split au niveau de ses tocs concernant la propreté, et ses élans de rage.

Je dirais qu'il est d'ailleurs un mélange entre Split et le personnage de Norman Bates. Trèfle est bourré de tocs mais est aussi obsédé par sa mère décédée dans le passé. Il lui parle dans sa tête, lui obéi et fait tout pour la rendre fière.

En ce qui concerne l'écriture et la façon dont il est écrit, j'ai adoré et je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer. Le temps passe assez vite, et on suit le point de vue de Summer, mais aussi de Lewis son petit ami, et de Trèfle son kidnappeur.
Grâce à Summer, on suit le déroulement de son enlèvement, sa séquestration et la façon dont elle gère tout ça. On fait aussi la connaissance des autres filles.
Grâce à Lewis, on suit le monde extérieur, on voit la réaction de la famille et on suit les recherches.
Grâce à Trèfle, on suit ce qui se passe dans son quotidien mais aussi dans son passé. On en apprend plus sur les filles séquestrées avant Summer mais aussi sur son état d'esprit. On se retrouve dans la tête d'un psychopathe pour qui tout ceci paraît normal.

En conclusion, j'ai adoré ce livre, et j'ai encore toutes les scènes en tête comme si je sortais d'une salle de cinéma dans laquelle j'aurais passé deux jours. Je suis encore immergée dedans, et je le conseille à 3000% sans hésitation !
J'ai d'ailleurs regardé les critiques sur GoodReads en m'attendant à trouver des éloges, mais pas du tout, j'ai vu beaucoup de commentaires négatifs. Alors je pense que chacun doit se faire sa propre opinion. Je fais souvent parti de la majorité en ce qui concerne les avis négatifs, mais pas cette fois. Ce livre a réussi à me faire sortir temporairement de ma panne de lecture, alors je ne peux qu'en faire des éloges.
Alors si ce livre vous tente, foncez, et faites vous-en votre propre avis !

par OLDB
Phobie Phobie
Sarah Cohen-Scali   
Chronique complète ici : https://laplumedephenix.wordpress.com/2017/06/23/phobie/#more-278

« Phobie » a été pour moi l’exemple type de la lecture infernale à terminer. Déjà, durant toute la première partie, l’héroïne est quasi toute seule. Ce qui fait que nous avons le droit à des chapitres entiers de paragraphes sans dialogues. Je ne suis pas particulièrement rebutée par ce procédé, mais j’avoue qu’à la longue, c’était lassant et j'ai donc eu du mal à tourner les pages.

Mais le problème majeur de ce roman, ç’a été que j’ai découvert le premier gros mystère presque tout de suite. Je ne dis pas que c’est la faute de l’auteure, mais j’avais déjà lu un livre avec une histoire similaire, et je n’ai donc eu aucun mal à détecter les petits indices mis à notre disposition. Et du coup, au moment de toute la révélation… je m’ennuyais. Surtout que cette explication m’a provoqué un certain malaise. Quelque chose dans cette idée m’a vraiment dérangé.

L’avantage, c’est qu’il n’y avait pas qu’un seul mystère, et que j’avoue avoir été plutôt pas mal surprise par le second. Un bon point ! Je ne peux pas non plus nier le très bon travail de l’auteure au niveau de l’univers. Celui-ci était bâti à merveille. J’ai adoré les références aux contes de fées, le savant mélange entre réel, irréel et psychologie. Je ne vous en dis pas plus à ce niveau là, je ne veux pas prendre le risque de vous spoiler. Mais l’auteure a une très belle plume. Elle sait semer plusieurs indices un peu partout, passer d’une intrigue à l’autre avec aisance.

Enfin, les personnages. Je n’ai tout simplement pas accroché. J’aurai pu apprécier Anna, s’il n’y avait pas eu une multitude de protagonistes ajoutés au fur et à mesure de l’histoire. Si bien que j’ai fini par m’y perdre, ramant sérieusement pour retenir tous les prénoms. Et surtout, cette foule de personnages a fini par prendre le dessus, relayant Anna au second rôle. De héroïne, elle passe à insignifiante. Pire, elle en devient rapidement énervante. Lunatique, cette jeune fille normalement si différente des jeunes de son âge, finit par adopter certains comportements typiques des ados de 16 ans et passe du coq à l'âne. Dans le contexte, ça peut être plutôt rassurant, mais à certains moment, c’en était carrément agaçant. Dommage…

Au final, cette histoire ne m’a pas laissé indifférente et a tout d’un bon thriller, bien écrit et bien mené. Mais certains points m’ont vraiment dérangé, du coup, j’en ressors plutôt mitigée.
Ne la réveillez pas Ne la réveillez pas
Angélina Delcroix   
Un thriller psychologique très prenant qui nous rend fou jusqu’au dénouement.

par Kikilola
Try Try
F.S. Gauthier   
Éblouissant, magnifique. Quelles émotions. Pour une fois que c’est le personnage principal qui a un lourd bagage derrière lui. L’écriture est sublime, fluide. Juste un mot : MAGNIFIQUE.

par lou02
Une vraie famille Une vraie famille
Valentin Musso   
Encore un petit bijou de cet auteur!
Un trilleur fabuleux et une tension intense jusqu'au final !
Je dirais juste à lire d'urgence !
Très bon roman en tout point!
Pour vous dire lu d'un traitre impossible à poser...
Les Morsures de l'ombre Les Morsures de l'ombre
Karine Giebel   
Excellent thriller alternant huis-clos et enquête policière. Le rythme est soutenu, grâce à ce style merveilleusement efficace, et nous fait passer un moment terrifiant aux cotés du prisonnier, jusqu'à un final surprenant. Superbe !

par Mystix
The Dark Duet, Tome 1 : Captive in the Dark The Dark Duet, Tome 1 : Captive in the Dark
C.J. Roberts   
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

Tout d'abord, je tiens à dire que ce que j'estime très dangereux dès le départ, c'est le WARNING pas assez clair quand il n'est pas carrément inexistant pour les livres de Dark Romance ! => mes trois précédents essais n'avaient AUCUN warning (Percée à nue, Twist me - qui est même classé comme "New adult dark erotic novel" ou Tears of Tess)
Pour celui-ci, parler de "consentement ambigü" alors que ce sont des viols, ce n'est pas ce que j'appelle un warning par exemple…
Pour un genre aussi "tordu" que celui-ci, je trouve ça hyper important, surtout que ces livres sont assez facilement accessibles sur internet par n'importe qui, quel que soit l'âge ! Ceci étant dit…


Après mes précédents essais en Dark Romance et après avoir lu de très nombreuses critiques sur amazon.com et goodread, y compris sur les volumes suivants, j'ai décidé de ne pas lire ce bouquin finalement.
Je ne comprends pas comment on peut classer et considérer ce genre d'abomination comme des romances (horreur, thriller, polar, etc, je veux bien... mais romance, même dark, NON QUOI !).

Par ailleurs, comme par hasard, c'est toujours une femme (de préférence jeune => 18 ans bordel !!!) qui est enlevée, torturée, violée, battue, dégradée et j'en passe et qui, comme par hasard, tombe "amoureuse" de son bourreau…
Et sérieusement, ça vous fait fantasmer un mec qui viole et torture une femme (enfin, plutôt une fille dans ce cas vu son âge et sa virginité) ?!? Vous trouvez ça stimulant et érotique ?!? O__O
=> parce qu'en classant ce bouquin comme dark erotica, ce n'est rien de moins qu'une érotisation du viol et de la torture ! Bon sang, cette fille est dressée à ressentir du plaisir à être violée et torturée ?!?!?!? Et après, on appelle ça "consentement ambigu", clair que ça sonne fichtrement mieux hein ! (Le consentement sexuel n'est JAMAIS ambigu ! Si le consentement n'est pas sûr, c'est que ce n'en est pas !)

Alors je me pose quelques questions pour celui-ci particulièrement :

- au vu de ce qu'a manifestement vécu le "héros" et qui devrait nous apporter une soi-disant compassion ou obligeance envers lui (sérieusement ?!?), pourquoi lui n'est pas tombé amoureux de son "violeur/ravisseur/tortureur" ?

- en quoi le fait de kidnapper et détruire de toutes les manières possibles une jeune fille parfaitement inconnue pourrait-il l'aider à se venger ?

- quelle est "l'excuse" pour toutes les autres femmes qu'il a détruites et vendues comme esclaves sexuelles avant ? (puisque celles-ci n'étaient pas destinées à sa vengeance)


Lisez donc "La moitié du ciel" de Sheryl WuDunn et Nicholas Kristof.
Ou encore "Trafic de femmes" de Lydia Cacho.
Ca c'est la réalité du monde et de ce que vivent les esclaves sexuelles… Après, revenez me dire que c'est normal et trop cool d'essayer de tourner des histoires pareilles en quelque chose de "romantique", "sexy" et "sensuel/érotique"…

les bouquins sont ici :
http://booknode.com/la_moitie_du_ciel_01027233
http://booknode.com/trafics_de_femmes_01191553


Quand je me suis essayée à la Dark Romance, je ne m'imaginais pas du tout ça je dois dire… Ce genre d'histoire n'a strictement rien de romantique, je ne comprends pas que ce soit classé dans "romance"… Je m'attendais à des histoires très noires ou dans un milieu très noir et dur (guerre, mafia, gangs, etc…) et à la limite, oui, que la fille souffre… MAIS PAS DES MAINS DU HEROS !!! Pour moi, on ne peut pas écrire une histoire d'amour avec un héros qui fait subir tout ça à l'héroïne (parce que c'est souvent dans ce sens) ! Et on ne tombe pas amoureux de son bourreau, ça n'a rien de crédible, surtout s'il vous traite comme ça ! (ou alors, appelons ça par son vrai nom, du conditionnement, et pas de l'amour !)

Après, j'aurai pu comprendre si on avait classé ces bouquins dans le genre psychologique (et encore, psychologie vraiment tordue et extrême), mais dire, à la fin, "quelle magnifique histoire d'amour", c'est une blague ?!? On peut aimer un livre très noir et glauque, mais il ne faut pas perdre de vue la réalité à mon sens ! Là, on parle de viol, torture, destruction mentale et j'en passe du personnage masculin sur le personnage féminin ! COMMENT peut-on trouver qu'il y a de l'amour dans ça ? Ce n'est pas de l'amour, c'est de la dépravation humaine ! Pour qu'il y ait de l'amour, il faut du partage, du consentement, du respect… dans ces bouquins, il n'y a rien de tout cela, ce n'est que de la noirceur et de la malveillance, de l'obsession et de la violence…

Ce qui me dérange donc le plus dans la Dark Romance, c'est le classement dans "romance" et les commentaires qui trouvent que ce sont de magnifiques histoires d'amour…
J'ai lu des bouquins très durs, comme "Séquestrée" de Chevy Stevens, où j'ai été remuée et profondément touchée et horrifiée de ce que vivait l'héroïne… mais ça n'a pas été tourné en histoire d'amour et c'est pour ça que j'ai apprécié ces livres !

Une lectrice de goodread a décrit sa lecture comme : regarder un ours se faire torturer pour qu'il danse... et considérer du coup que l'ours veut et aime danser et éprouve de l'affection pour son dresseur...
Je ne peux qu'être d'accord avec cette description !

Allez, bonne lecture, je vous laisse pour aller retrouver mes vraies romances (érotiques ou non) où les protagonistes se traitent avec respect et amour… Et si un jour un Dark Romance apparaît où le héros ne violera, battra, torturera et détruira pas l'héroïne mais que ce seront "eux contre le monde cruel dans lequel ils vivent", qu'on me prévienne et je le lirai parce que CA ce serait de la dark romance à mes yeux !



PS : j'encourage toute personne à lire ne serait-ce que la page wikipedia sur "la culture du viol" et à comparer avec les livres de Dark Romance, qui sont à mon sens la démonstration la plus extrême et l'expression noir sur blanc de cette "culture"…
Je considère d'ailleurs que pour écrire des trucs pareils, ces auteurs doivent être profondément sadiques et misogynes.

par Vitany
Purgatoire des innocents Purgatoire des innocents
Karine Giebel   
Terrifiant ce livre ... J'ai découvert cette auteure par hasard au détour d'un rayon de la bibliothèque.Et cela démarre par le braquage d'une bijouterie suivie d'une fusillade et d'une poursuite qui se termine en pleine campagne.Ils s'incrustent chez une vétérinaire pour soigner un des leurs et là s'ensuit un cauchemar qui s'accentue crescendo avec des personnages glauques et glaçants à souhait. Personne n'est épargné dans cette histoire sordide.ça vous prends les tripes comme une lessiveuse avec plusieurs mode rinçage ... un gros truc de de taré et de perversité qui joue sur la peur de l'autre.Avec un final très inattendu ( j'adore ça) .A lire absolument

par ricou
Nos faces cachées Nos faces cachées
Amy Harmon   
Avis : http://revesurpapier.blog4ever.com/nos-faces-cachees-de-amy-harmon-1

Fern est une jeune fille rousse, pas très jolie. Elle a tout du vilain petit canard et se trouve banale, transparente pour un garçon comme Ambrose, dont elle est amoureuse depuis qu'ils ont enterré une araignée ensemble.
Son cousin Bailey est atteint de myopathie. En fauteuil roulant, il essaie entre autres, de vivre sa passion pour la lutte, grâce à Fern qui l'aide au quotidien. Ils sont très proches et tous les deux forment un duo assez remarquable.
Ambrose, lui, est le beau gosse du lycée et l'un des meilleurs lutteurs, d'où son surnom Hercule. On attend beaucoup de lui et il en a conscience. Puis il décide de rejoindre l'armée avec ses amis. Et malheureusement, c'est un drame qui va le faire revenir dans sa ville natale. A son retour, il est métamorphosé, tant au niveau physique que psychologique.

Leur histoire s'étale sur plusieurs jours, plusieurs semaines, plusieurs mois et malgré ça, ça reste très rythmé. Le style est agréable et ça se lit très vite. L'auteure a choisi de développer des petites scènes entrecoupées de retours en arrière que j'ai beaucoup apprécié.
L'histoire démarre doucement. On est plongé dans le quotidien du lycée, et les petites histoires d'amitié et d'amour. Puis lorsque Ambrose s'engage, tout prend un tournant plus sérieux et dramatique. Il commençait tout juste à s'intéresser à Fern. Mais à son retour, sa nouvelle apparence le pousse à se renfermer sur lui même, il a du mal à s'accepter, et à accepter l'amour qu'on peut lui porter.

C'est une très belle réflexion sur ce que ce que la vie nous réserve. Parfois on la trouve merdique : pourquoi ça nous arrive à nous? Est-ce qu'on le mérite? Et cette histoire nous conforte dans l'idée qu'il faut aussi savoir savourer ce qu'il y a de plus beau, juste là sous notre nez. Il y a aussi la question de la vraie beauté, ce qu'on aime réellement chez les gens qui nous sont proches lorsqu'on les regarde. J'ai trouvé ça absolument magnifique.

Une mention particulière pour Bailey. C'est un personnage incroyable. C'est son handicap qui a façonné sa superbe personnalité. Il m'a fait beaucoup rire avec ses remarques et parce qu'il est handicapé il a un autre regard sur la vie. A chaque fois qu'il partageait ses réflexions, j'ai trouvé ça très intéressant, et très vrai.

C'est un livre qui marque, et personnellement j'y penserai pendant un moment. Pas parce qu'il m'a fait pleuré mais plutôt parce qu'on voit sa vie différemment après ça. C'est une très belle leçon pour nos personnages mais aussi pour nous lecteur. L'auteure a choisi de faire passer un message magnifique, extrêmement touchant et rempli d'espoir.

Alors sans problème, je conseille cette agréable lecture à tout le monde!
  • aller en page :
  • 1
  • 2