Livres
506 835
Membres
515 237

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par enairolf 2020-05-25T15:41:59+02:00
Or

J’écris cette chronique à peine après avoir fermé ce roman! Je me fais un challenge de 7 jours 7 livres et j’ai donc mis Arena 13 dans ma PAL de la semaine. Résultat je l’ai lu en à peine une après midi! Bien qu’il fasse quasiment 400 pages, ça se lit très vite et la police d’écriture n’étant pas si petite ça explique la rapidité de la lecture. En tout cas, j’ai passé un excellent moment en compagnie de ce roman. J’avais hâte de lire ce roman, ça faisait quelques semaines qu’il était dans ma bibliothèque, il me faisait vraiment très envie. D’autant plus qu’il est écrit par Joseph Delaney et étant une énorme fan de la très célèbre saga L’épouvanteur, j’étais sûre que j’allais beaucoup apprécier cette lecture et je ne me suis pas trompée.

Ce roman n’a fait que confirmer une chose: je suis complètement sous le charme de la plume de Jospeh Delaney, vraiment. J’aime beaucoup son univers et c’est un bonheur à chaque fois de retrouver un de ses romans. Je n’en ai pas lu énormément non plus. Pour tout vous dire je n’ai lu que le premier tome d’Arena 13 et les quatre premiers de L’épouvanteur. Mais ça n’empêche pas que je suis vraiment sous le charme de sa plume et de son univers. Et d’ailleurs l’univers qu’il nous propose dans Arena 13 est complètement dingue. J’ai été fasciné par ce monde de combats d’arène. Dès la première, où on nous explique toutes les règles des combats, j’ai été embarqué dans cette arène et je n’ai jamais su lâcher le livre!

On va suivre Leif qui arrive dans la ville de Gindeen. Il va tout faire pour être pris en apprentissage par le grand Tyron. Son objectif est simple et clair, il veut devenir un combattant de l’arène 13 pour pouvoir défier Hob, cette créature qui terrorise tout le monde dans la région et vole les âmes de pauvres innocents et également détruit la famille de Leif. Ainsi il pourra obtenir la vengeance qu’il convoite tant.

J’ai adoré découvrir le personnage de Leif! C’est un jeune homme tellement ambitieux. Il n’a qu’un objectif et fera tout pour y arriver quoi qu’il arrive! Il est fort mentalement et ne lâche rien. Je l’ai trouvé vraiment touchant et attachant d’ailleurs quand on en apprend un peu plus sur lui. J’ai beaucoup aimé Tyron également, on sent qu’il est très attaché à Leif, on comprend un peu mieux plus tard en avançant dans le roman, mais il le prend vraiment sous son aile. J’aime beaucoup la relation entre les deux. Par contre, j’ai détesté deux personnages. Le premier c’est celui de Palm, un des apprentis de Tyron. Il m’a tapé sur le système comme jamais. Il est hautain et arrogant, sincèrement il m’ fait lever les yeux au ciel presque à chaque fois qu’il apparaît dans le roman. Et ensuite c’est celui de Kwin, la fille de Tyron. Je l’ai vraiment détesté aussi celle là. Elle est exécrable, égoïste et vraiment pénible. Enfin ce n’est que mon avis mais vraiment j’ai eu énormément de mal avec ces deux personnages.

L’intrigue est vraiment très bien menée, bien ficelée. On prend le temps de découvrir le monde des arènes, de tout nous expliquer pour qu’on s’immerge à la perfection dans cet univers. Et c’est réussi! C’est vraiment bien exploité, bien expliqué, à part quelques notions où j’ai eu un peu de mal à comprendre, surtout sur la programmation des lacres j’étais complètement larguée sur ce coup là, on est très vite plongé dans le cœur du monde des arènes. On a plusieurs rebondissements qui viennent pimenter un peu la lecture. La fin nous laisse clairement imaginer un deuxième tome bien différent et complètement dingue! J’ai vraiment hâte de découvrir la suite des aventures de Leif! J’ai surtout hâte de voir si il va réussir son objectif de vengeance!

Ce fut vraiment une lecture très addictive. On est très vite plongé dans le bain et happé par l’histoire. Bien qu’il est quelques notions difficiles à assimiler, toutes les règles des combats aux arènes sont expliquées et j’ai beaucoup aimé les premières pages où il s’agit du règlement des combats. C’est même très important de nous les expliquer sinon on serait complètement perdu dans cette histoire! Et du coup ça nous permet de profiter pleinement du roman. J’ai beaucoup aimé l’ambiance assez sombre, bien qu’il n’est pas que des combats à mort, les arènes reste un endroit assez sordide… Mais tellement fascinant il faut bien le dire! Je pense ne pas trop tarder pour lire le Tome 2 parce que clairement vu la fin de ce premier tome ça ne peut qu’annoncer un tome juste incroyable!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par adex23 2019-11-10T03:44:10+01:00
Or

Très bon 1er tome!

Bien que j'ai mis du temps à entrer dans l'univers d'Arena 13, une fois passer ce cap, je n'ai pas pu lacher le livre!

Je découvre la plume de Joseph Delaney que je ne connaissais pas encore mais qui me donne très envie d'aller plus loin dans ses romans.

Arena 13 mélange dystopie, action, fantasy, époque des gladiateurs, ... peut être un début de romance ?

Si vous n'aimez pas le sang ou lire de la violence : passer votre chemin ! Ce n'est pas un roman "doudou" !

Les livres sont attachants et je pense qu'on a encore plein de choses à découvrir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julma 2019-11-06T10:07:40+01:00
Or

J'ai beaucoup aimé.

C'est assez original (ça change un peu des dystopies sur le même principe), très bien écrit et bien construit, un sans faute !

Je crois que j'ai grincé les dents deux fois sur des phrases pas super jolies mais c'est tout, je n'ai pas grand chose d'autre à redire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Leeyou 2019-08-24T19:29:58+02:00
Argent

Lu en apnée sur un vol de 10 heures, ce livre a su me tenir compagnie et quelle compagnie. Il pose les bases d une série que je vais sûrement adorer. L histoire quoique simple d une vengeance se déroule dans un univers assez particulier/complexe pour ne pas nous ennuyer, les personnages sont attachants avec des réactions tellement humaines qu on se met facilement à leur place, une romance dans l air mais qui ne ralentit pas l action.... que demander de plus. Très bon début j attaque la suite

Afficher en entier
Commentaire ajouté par matiSAIYAN 2019-07-20T20:45:22+02:00
Diamant

j'ai adoré ce livre il est palpitant et il y a des moments croustillants !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par loulou2003 2019-07-10T20:38:38+02:00
Diamant

Joseph Delaney sait très bien se réinventer avec cette nouvelle série différentes des " Epouvanteurs ". Je conseille vivement

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lulucianna 2019-06-24T11:25:07+02:00
Or

Un très bon livre avec un univers que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir. Des personnages intéressants, qui se dévoilent petit à petit.

Je connaissais l'auteur pour avoir lu "L'épouvanteur" et, j'étais intriguée de le découvrir avec un autre univers : je ne suis absolument pas déçue !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lune1803 2019-06-21T12:19:04+02:00
Or

Ce n'est pas vraiment le style de livre que je lis d'habitude mais pour être honnête j'ai adoré !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zelina 2019-05-16T14:43:24+02:00
Argent

J'ai bien aimé de premier tome d'Arena 13, même si je dois avouer que je préfère les autres univers de Joseph Delaney (L'Epouvanteur et Aberration).

L'idée reste toutefois intéressante.

Depuis qu'ils ont perdu la guerre contre les djinns, les humains vivent au sein d'un territoire restreint, protégé par la Barrière qui les protège des menaces extérieurs. Enfin, en partie ! Car sur leur pays règne le terrible Hob, un djinn tout puissant et immortel, qui, secondé par ses fidèles chacals, aspire le sang de ses victimes, dirigent leur esprit et vole leur âme.

Au sein de la capitale où vit Hob se trouve la Roue, grand complexe de 13 arênes. Dans les douze premières, des lacres (sortent de mélange entre des zombis et des robots) s'affrontent selon des programmes codés par des programmeurs. Dans la 13e, les hommes se battent, se servant des lacres (1 ou 3 selon leur catégorie) comme de boucliers. Bien que les combats soient violents, ils sont très lucratifs et sont rarement mortels... Sauf si Hob décide de combattre lui-même.

Le jeune Leif, orphelin campagnard qui a gagné à la loterie un billet lui permettant de devenir apprenti combattant, se rend à la capitale dans l'espoir d'être accepté par le meilleur entraîneur, Tyron. Celui-ci consent à le prendre sous son toit, où habitent déjà deux apprentis (le timide Deinon et l'arrogant Palm), ses deux filles (Tyna et Kwin) et son beau-fils, un champion de son écurie (Kern).

Leif apprend alors à combattre armé de lames et non plus de bâton et commence à apprendre le langage codé utile pour diriger les lacres.

Spoiler(cliquez pour révéler)Il a en fait un objectif précis : réussir à tuer Hob. En effet, on apprend qu'atrefois son père, Math, a a vaincu quinze fois Hob sans réussir à en venir à bout. Blessé gravement, il a fini par retourner dans sa tribu d'originie, les farouches genthai, puis à se marier. Or, Hob a pris le contrôle de sa femme et l'a vidée de son sang... De tristesse, Math s'est donné la mort. Leif espère donc venger ses parents.

Par ailleurs, il tombe amoureux de Kwin, jeune fille impétueuse qui l'entraîne malgré lui dans bien des mésaventures, ce qui cause son renvoi temporaire de chez Tyron ou encore un combat contre le chef des chacals.

A la fin, Leif remporte quelques victoires au tournoi des apprentis. Hob fait son apparition lors du dernier combat de la saison et prend l'âme (et la tête) de Kern. Tyron va racheter son âme et Leif l'accompagne mais il commet l'imprudence de défier Hob. Le djinn promet alors qu'il tuera toutes les personnes qu'il aime avant de le tuer lui-même...

A la fin de la saison des combats, Leif décide d'aller dans la tribu de son père pour en apprendre plus à leur sujet en attendant le début de la prochaine saison.

Ce livre est intéressant car il fournit un curieux mélange entre plusieurs civilisations et mythologies (romaines, grecques, celtes, nordiques...).

En fait, je ne sais même pas comment on pourrait le définir : fantastique ? fantasy ? Science-fiction ? Post-apocalyptique Spoiler(cliquez pour révéler)allusions aux ordinateurs et à la bombe-atomique? Urban-fantasy ? Fantastic-Peplum (hahaha) ? Voire... Steampunk ?

Ce mélange des genres fait que ce livre est tout à fait novateur et particulièrement juteux à lire.

Seul bémol : je me suis parfois perdue dans les règles compliquées des combats et des programmations de lacres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LadyMorgenstern 2019-04-02T21:23:48+02:00
Or

L'auteur m'a transporté dans un univers encore plus sombre, plus violent que la série "L'Épouvanteur". C'était une lecture intense, mes yeux n'ont pu se détacher du livre avant de lire la dernière ligne. Les rebondissements m'ont beaucoup plu et les derniers chapitres m'ont ému.

Le style de combat décrit par l'auteur est au début complexe mais j'ai trouvé ça très original et captivant.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode