Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de ari235 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
La Maison de la nuit, tome 12 : Sauvée La Maison de la nuit, tome 12 : Sauvée
Kristin Cast    P.C. Cast   
j'aime tellement cette série que j'ai écris un poème dessus:

Je viens d'être Marquée
J'ai été Trahie par une amie
J'ai été Choisie par un garçon
Je deviens Rebelle
Je ne veux pas être Traquée
Mais plutôt être Tentée
De ne plus être Brûlée
Pour enfin être Libérée
Et d'être Destinée
A ne plus être Cachée
Pour enfin être Révélée
Et enfin, être Sauvée

J'espère que ce poème vous plaira

biz
Vampires de Manhattan, le Guide Vampires de Manhattan, le Guide
Melissa De La Cruz   
Ce livre parle du passé d'Allegra, et également de la vie de Bliss, des moments dont elle ne se souvenait pas, quand elle traquait Dylan. Il est vraiment bien, on apprend pas mal de choses sur le passé de chaque personnage, des petites anecdotes, etc.
Je le recommande pour les fans de la série !
Les Vampires de Manhattan, New Blue Bloods Coven, Tome 1 Les Vampires de Manhattan, New Blue Bloods Coven, Tome 1
Melissa De La Cruz   
Nouvel extrait trouvé sur le web adresse de l'URL

http://www.usatoday.com/story/happyeverafter/2014/07/22/the-vampires-of-manhattan-trailer-reveal-melissa-de-la-cruz/13001017/

Voir l'extrait (de l'information de copyright en bas):

C'était une nuit sans lune en Septembre, frais, et les trottoirs ont été regorge de jeunes qui se réunissent devant les restaurants et les bars, même un dimanche soir: les filles avec des lunettes qui étaient trop grands pour leurs visages portant des jupes maladroit de longueur et des chaussures laides, envoyant furieusement sur leurs smartphones comme ils se sont dirigés à l'abreuvoir prochaine; garçons en bretelles wheeling ancienne six vitesses domicile, nœuds papillons twee autour de leurs cous, qui ont comme ils passaient leurs journées éditant la copie avec des crayons rouges au lieu de sur les écrans jusqu'à ce que leurs visages étaient aussi pâle et bleuâtre comme la lumière de leurs ordinateurs.

Cela a été tout à fait le quartier de ghetto fois, mais la tornade de gentrification qui a balayé de larges pans de la ville au cours de la dernière décennie secoué Williamsburg jusqu'à ce qu'il soit presque méconnaissable. Le paysage urbain sale immeubles sombres qui avaient été autrefois la maison de junkies et artistes affamés était maintenant sale avec de l'argent, était hippie centrale, comptant artistes bancables, propriétaires de boutique, des chefs artisanaux, et les jeunes hommes barbus sérieux qui ont fait le chocolat petit-lot entre sa résidents. Elle est entrée dans l'un des derniers vestiges de l'ancien quartier, sa bodega préféré, une vitrine minable où des friandises ont été maintenus derrière une vitre pare-balles, et hocha la tête à Bahir, qui avait sa tasse de café à la main.

Au moins certaines choses n'ont pas changé.

Ara se dirigea vers la station Bedford Avenue en sirotant son café et parfois souffler sur elle à travers le couvercle pour le refroidir. La plate-forme de métro a été rempli avec Manhattanites rentrer à la maison, la nouvelle foule pont et tunnel, se dit-elle, se souvenant de cette vieille insulte, quand Upper East Siders comme elle utilisée à ricaner à la foule du week-end de l'arrondissement extérieure. Dans son ancienne vie fortunée, elle a même jamais pris le métro, peut-être de temps en temps, juste pour le plaisir, pour s'encanailler avec ses camarades filles Merryvale. Mais c'était aussi loin qu'elle a sous sol. Elle n'a même jamais touché le tourniquet de métro avec ses mains si elle pouvait l'aider; elle pousser avec sa hanche.

Pour les treize premières années de sa vie Ara avait vécu sur Quatre-vingt troisième et Park Avenue et avait porté la même chose tous les jours: une chemise blanche boutonnée, une jupe à carreaux vert et un blazer bleu avec la crête de l'école de l'or. Elle était un sang bleu dans tous les sens du mot; sa famille utilisé à l'été dans les Hamptons et les Bermudes et l'hiver à Palm Beach. Elle avait eu de longs cheveux brillant qui est tombé ses épaules, et ses amis étaient riches et populaire. Dix ans plus tard, l'idiot, fille gâtée, elle avait été à l'époque, quand elle s'appelait encore "Minty," était un lointain souvenir. Mais certaines choses sont restées les mêmes, elle portait toujours un uniforme, pensait-elle, en regardant son costume tout noir. Préféré encore car c'était une chose de moins, elle avait de quoi s'inquiéter. En outre, noir mélangé avec les ombres. Fondu au noir était à l'opposé d'attirer l'attention, et l'attention était la seule chose Ara pouvait pas se permettre. Pas dans sa ligne de travail particulier.

Jusqu'où Minty avait parcouru depuis Merryvale. Bon débarras. Ara manqué rien de sa propre vie, pas vraiment. Eh bien, peut-être les manucures, pensait-elle, en examinant ses ongles.

Le train claqua dans la station et s'est arrêté brusquement. Elle poussa avec le reste des fêtards appeler une nuit, trouver un endroit pour se tenir debout sans avoir à toucher de trop près n'importe qui d'autre. C'était incroyable de voir comment les New-Yorkais étaient polis, comment ils ont permis à l'autre dans une certaine mesure de l'espace personnel, même lorsque poussé à côté de l'aisselle de quelqu'un. Personne ne fait contact avec les yeux. Il n'y avait que les pervers et les weirdos qui regardaient directement chez vous; tout le monde a gardé les yeux formés ci-dessus les affiches Dr Zit ou ci-dessous à l'étage crasseux.

Ara s'appuya contre les portes et savoure son café, le zonage avec le reste des passagers. Elle descendit à la Quatorzième Rue et pris le centre-ville de N. Il était presque une heure du matin et la voiture de métro était vide maintenant, cliquetis passagers comme des os dans une cage. Pas beaucoup de gens se dirigea vers le quartier financier dans les petites heures du matin. Ara n'était pas inquiet et pour une bonne raison. Elle était probablement la chose la plus dangereuse à l'intérieur.

Sa destination était la Tour Orphée nouvellement baptisé, le siège de la nouvelle Coven. Il était une fois le bâtiment a abrité l'une des banques d'investissement les plus puissants du monde, mais la banque s'était écroulé en un jour, disparaître avec la plupart des richesses du monde. Le Coven avait arraché la construction d'une chanson. Comme Ara marchait dans le hall de verre et de chrome, elle ne manquait jamais de s'émerveiller de voir à quel point les choses ont changé. Vampires ne cacha dans leurs corescrapers, les bâtiments qui en tunnel profond dans le sol, comme le nouveau régent et il était encore relativement nouveau à dix ans, compte tenu de leur ancien chef avait conduit les vampires depuis des siècles-ont décidé qu'ils devaient autant le droit de le ciel comme le reste du monde. Elle appuya sur le bouton du dernier étage-SECURITY et piqua le doigt sur la touche de sang. L'ascenseur de son emmené et ouvert à une banque d'écrans de surveillance autour d'un imposant bureau en face d'une porte en acier imposant.

«Le chef veut que vous," l'employé de nuit lui a dit en haussant les sourcils. Ara soupira le greffier lui a bourdonné par.

Comme elle était déjà en difficulté, elle a décidé de prendre ses premiers fichiers. Ce suspect elle traînait avait une aura méconnaissable; il était vraiment immortel, mais il n'était pas l'un d'eux. Chef pourrait être intéressé à connaître la liste des points chauds vampire qu'il avait visités.

Son bureau était l'un de ceux d'angle avec une fenêtre du sol au plafond et une vue panoramique sur le pont de Brooklyn et les lumières de la ville. Mais en ce qui concernait Ara la chose la plus impressionnante à ce sujet était la plaque sur sa porte. Celui qui suit:

Araminta SCOTT

VERITATIS VENATOR

Il ne manquait jamais de lui donner des frissons. La plupart des nuits, elle ne pouvait pas croire qu'elle fait réellement par la formation et fait maintenant partie de cette équipe d'élite, forces de police le plus prestigieux et exclusif dans le monde. Elle était un dur à cuire porteurs de carte. Un chercheur de vérité. Un chasseur. Un tueur. Veritatis Venator.Les Venator ont la capacité de lire et de détruire les esprits, entrer et de manipuler les rêves. Ils ont apporté la mort et la destruction au nom de la vérité et de la justice.

Copyright © 2014 Melissa de la Cruz. Extrait du roman Vampires de Manhattan: The New Blue Bloods Coven par Melissa de la Cruz, publié par Hachette Books, une division de Hachette Book Group. Tous les droits sont réservés. Utilisée avec permission.

Pour en savoir plus www.melissa-delacruz.com .

par nath
Les Vampires de Manhattan, New Blue Bloods Coven, Tome 2 : White Nights Les Vampires de Manhattan, New Blue Bloods Coven, Tome 2 : White Nights
Melissa De La Cruz   
Ce tome 2 Les Vampires de Manhattan, New Blue Bloods Coven, : White Nights n'est pas encore sorti il devrai peut être sortir cette année en anglais au mois de septembre 2016. Par contre en version française pour ce tome 2 ainsi que le tome 1 Vampires of Manhattan New Blue Bloods coven on ne sais pas quand nous l'auront en français .


par nath
La Cité des ténèbres, Tome 2 : La Cité des cendres La Cité des ténèbres, Tome 2 : La Cité des cendres
Cassandra Clare   
TROP TROP BIEN
Ce tome 2 est encore mieux que le premier, des révélations vous vont sauter au plafond. Vous vous dites; Mais non ce n'est pas possible, que va t-il leur arriver?" La relation Clary/Jace est surprenante. Vous lisez, vous lisez, et tout d'un coup vous avez fini le livre. Et là, vous vous dites; "heureusement que j'ai le tome 3 sous la main"


par Adèle
La Cité des ténèbres, Tome 3 : La Cité de verre La Cité des ténèbres, Tome 3 : La Cité de verre
Cassandra Clare   
EXCEPTIONNEL !!!
Ce troisième tome est tout simplement excellent, incroyable, parfait. Je l'ai dévoré. Nous retrouvons Clary et Jace dans la phase finale de leur combat contre Valentin. Entouré de leurs amis ils partent pour Idris le pays natal des chasseurs d'ombres pour une réunions au sommet qui devra décider quelle attitude a adopté pour vaincre définitivement leur ennemi. Toujours tirailler entre leurs amour et leur fraternité Jace et Clary vont découvrir les ombres de leur passer qui changera leurs vies a jamais.

Je suis fan de cette saga qui a mon avis est parfaite en tous points, je suis même triste de l'avoir fini même si je sais que je les relirais encore et encore sans jamais m'en lasser. Vous fans de vampires, de twilight et des mondes fantastiques venez vous plonger dans l'univers passionnant de Cassandra Clare vous ne le regretterez pas.

par thavany
La Cité des ténèbres, Tome 4 : La Cité des anges déchus La Cité des ténèbres, Tome 4 : La Cité des anges déchus
Cassandra Clare   
Wow… Je viens juste de le finir. Il est tout simplement magnifique ! J’en suis encore toute chamboulée.
Pour commencer, je vais parler de la lettre. Je la trouve sublime ! On découvre réellement comment Jace voit les choses, ce qu'il ressent, ses sentiments. J'en ai eu des frissons !
Concernant le livre. La première chose que j'ai noté, c'est que Simon est nettement plus présent. Il essaye de s'adapter [spoiler]à sa condition de vampire[/spoiler]. Je l'ai préféré dans ce tome-ci que dans les précédents. D'un certain côté, je l'ai trouvé plus mature, malgré une grosse bêtise qu'il a commise.
Jace est plus "tortué" que dans les autres tomes, mais ça ne l'empêche pas de faire des répliques sarcastiques, même dans les pires situations.
Clary, toujours fidèle à elle-même, n'en fait qu'à sa tête, quitte à se fourrer dans les ennuis jusqu'au cou.
Concernant l'intrigue, j'ai adoré ! Elle est tellement bien ficelée que je n'ai pas réussi à savoir comment ça allait se terminer, ni qui était derrière tous ça. J'ai été tenu en haleine jusqu'au bout, aucun temps mort, et dans les 3 derniers chapitres, tout s'enchaîne et s'accélère. Jusqu'au moment où on se dit "Ouf', c'est fini"
Et là, "pof" un nouvel événement, et on se rend compte que c'est loin d'être terminé.
C'est une fin comme ça dans ce livre. Elle fait passer le dénouement du tome 1 et du 2 pour une promenade de santé ! Cassandra Clare a vraiment le don pour les gros retournements de situation. C'est une fin horrible, qui laisse pleins de questions en suspens. Quand j'ai lu la dernière phrase, ma première réaction a été de regarder s'il ne manquait pas une page. Et bien non. On termine ce bouquin sur un gros cliffhanger. Et on ne peut s'empêcher de se demander comment ça va évoluer, quel sera le dénouement (si il y en a un !).

Amour, joie, tristesse, colère, action, suspens et rebondissements, voilà les ingrédients de City of Fallen Angels.

J'ai vraiment hâte de pouvoir lire City of Lost Souls !
La Cité des ténèbres, Tome 5 : La Cité des âmes perdues La Cité des ténèbres, Tome 5 : La Cité des âmes perdues
Cassandra Clare   
Oh mon Dieu ! Je suis encore toute retournée de ma lecture de City of Lost Souls.
J'admets honnêtement, que si on me proposait maintenant un aller-simple pour le monde des Chasseurs d'Ombres, j'accepterais.
Le 4eme tome m'avait un peu laissé sur ma fin, et légèrement déçu.
Pas de doute, ce roman, 5e opus, vient de de réussir l'exploit d'être aussi exceptionnel que la première trilogie. Cassandra Clare est définitivement une magicienne.

Résumé :
Jace et Sébastien ont disparu, ne laissant que sang et débris de verre derrière eux.
Mais ils réapparaissent très vite, et l'horrible vérité laisse choqué tous les proches de Jace.
Les deux garçons sont liés. Il n'y a pas moyen de blesser l'un deux sans que l'autre saigne.
Seul peu de personnes, croient que Jace peut encore être sauvé. Ainsi, Simon, Isabelle , Magnus et Alec vont tout faire pour aider Jace. Tandis que Clary prend un pari risqué , mettant un jeu sa vie et l'âme de Jace... Mais existe t-il encore une chance qu'il soit sauvé ?
Et à quel prix ?


- Encore une fois, les points de vue divergent assez souvent dans un même chapitre. Nous laissant , comme d'habitude , avec une envie irrépressible de tourner les pages pour continuer la mini-intrigue que nous suivons.. C'est avec plaisir que j'ai suivi les différentes pensées des personnages : Clary, Simon, Isabelle, Sébatien...

Chacun dévoile une nouvelle facette de sa personnalité :

• Clary est forte , combattante et courageuse. Je me suis délectée des scènes où on la voit en pleine action. Nous découvrons, Clary la ' Chasseuse d'Ombre ' et non plus l'adolescente qu'elle était.
On souffre avec elle, tout au long : de voir Jace même si ce n'est pas vraiment lui, de faire chemin seul sans presque aucun soutien. Ses certitudes Seront remise en question, elle va douter de beaucoup de chose, mais jamais de son amour pour Jace ♥

• Isabelle dévoile ses sentiments, montre une fragilité attendrissante et pour une fois elle aussi a besoin de quelqu'un. D'une certaine façon, elle devient plus humaine, quittant cette façade de « combattante ».
• Et Simon, bien sûr. Mon Dieu , que j'aime ce personnage !
Il est adorable, toujours le meilleur ami au monde pour Clary. Il se sacrifie. Apprend à s'accepter soi-même. Cela été merveilleux de suivre ce personnage.

♥ Si Jace et Clary m'avait manqué dans le 4e tome, ici ce n'est pas le cas. Ils sont de retour, toujours aussi émouvant, aussi soudé. Je crois que c'est vraiment à travers ce tome que j'ai compris qu'ils étaient fait pour entre ensemble. Qu'ils étaient indissociable.
Ils m'ont donnée des papillons dans le ventre, des images pleins la tête .. Leurs moments sont magique, hors du temps.


☼ Le style est très addictif comme d'habitude, on le dévore jusqu'à la fin sans s'arrêter .
Je suis bluffée comment Cassandra Clare a su joué avec le vrai-Jace et son « nouveau lui » , jongler avec cette double personnalité de Jace. Comment elle a réussi à les différencier avec talent. C'est tout simplement... Incroyable. Chapeau !

☼ Ce tome est beaucoup basé sur les sentiments , les émotions et sur les relations entre les personnages. Pas de panique, l'action est bien là, mais à mon goût c'est ce côté en particulier qui est ressorti.
Les sentiments sont tellement bien décrits, nous ressentons absolument tout . À tel point, que notre lecture en devient intense. Je suis passé par toute les phases : L'angoisse, l'émotion, la tendresse, la joie, l'espoir et la peur. Tout nous mène jusqu'au dénouement.
Un seul mot pour celui-ci : Grandiose . Le tome 5 fini avec brio, sans nous dégoûter. Pas de doute je me jetterais sur la suite dès qu'elle sortira.

A tous les fans, LISEZ cette suite. Je vous conseille même de le tenter en VO ( comme moi ) , vous ne serez pas déçu.


par DML12
La Cité des ténèbres, Tome 6 : La Cité du feu sacré La Cité des ténèbres, Tome 6 : La Cité du feu sacré
Cassandra Clare   
( No Spoilers ! )
Mon avis est mitigé sur ce livre.
Parce que oui, quand on finit une de ses sagas favorites, on a de grandes attentes du dernier tome. Certaines de ces attentes n'ont pas été atteinte pour moi, tandis que d'autres l'ont été.

Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé rencontrer les protagonistes de la saga suivante de Cassandra Clare, Emma et Julian, qui seront les personnages principaux de The Dark Artifice. Elle a déjà commencer à forger leur caractère, surtout chez Emma, qui fait maintenant office d'une mini-Jace.

C'est fou comme les personnages principaux ont évolué. Moi qui avait parfois envie de claquer Clary dans les tomes précédents, je l'ai admiré. Moi qui trouvait que Alec était trop... Niais, je me suis surprise à l'apprécier de plus en plus au fil de ma lecture. Le groupe que Alec, Izzy, Jace, Clary et Simon forment m'a touché. C'est un groupe solide, prêy à mourir les uns pour les autres.

Les références à Tessa, Will et Jem de The Infernal Devices étaient magnifiques. Quand on parlait de Will, j'en avais les larmes aux yeux à chaque fois.

Pourtant, le livre a parfois certaines longueurs, pendant lesquelles j'ai été tenté de passer des passages. Des dialogues qui n'ont parfois aucune utilité, des description qui s'étalent... C'est le coté du roman qui m'a un peu bloqué.
Autre point, j'ai été déçu de l'épilogue, contrairement à beaucoup de personnes. J'aurais aimé une rencontre plus ... intense entre les deux personnages principaux de La Cité des Ténèbres et de l'Ange Mécanique. J'aurais aimé que Tessa joue un rôle plus important dans City of Heavenly Fire. Voilà.
Cassandra Clare semblait dire qu'il y aurait une mort quasiment toutes les pages. A part un personnage qui, certes, meurt cruellement, je n'ai pas trouvé ces morts si déchirantes que ça. Ça se termine un petit peu trop en happily ever after pour moi..
Je n'ai également pas aimé toute l'intrigue autour de Maia.

Oui, l'humour de Cassandra Clare est toujours présent. Oui, l'atmosphère de ces bouquins est toujours la même, quoique un peu plus noire dans ce bouquin-ci.

Cassandra Clare est un vrai génie. Sur 3 saga aux univers complètement différents, elle arrive à faire interagir tous ses personnages. Chapeau Bas, sincèrement.

En conclusion, je dirais merci Cassandra Clare. Merci. En seulement 6 ans, elle m'a rendu accro à une saga comme jamais personne ne l'avait fait auparavant. Autant dire que l'attente pour The Dark Artifices va être très très longue... Ses livres sont dorénavant devenus un gage de qualité. Une auteur que je lirais encore encore, dès la sortie d'un nouveau livre.

Pour The Dark Artifices, Cassie Clare a dit sur son Twitter que l'on reverrait certains personnages de la saga des Mortal Instruments. Ne reste plus qu'à savoir lesquels...
La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 1 : L'Ange mécanique La Cité des Ténèbres - Les Origines, Tome 1 : L'Ange mécanique
Cassandra Clare   
Oh. mon. dieu. Ça y est, j'ai fini. C'est genre vraiment trop trop bon. J'avais de grandes attentes vu à la cité des ténèbres qui était, selon moi, un chef d'oeuvre et il répond totalement à mes attentes. Croyez moi, Cassandra Clare a une fois de plus réussi à me plonger profondément dans son univers. Vivement Clockwork Prince!!