Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de aristoloche : Liste de bronze

retour à l'index de la bibliothèque
Cris Cris
Laurent Gaudé   
Un roman qui humanise la guerre des tranchées de 14-18. Ce qui permet au lecteur d'imaginer l'inconcevable « boucherie », l'innommable folie patriotique, la peur mutant vers l'aliénation, les espoirs se transformant en illusions perdues. Pour aboutir finalement dans ces tranchées boueuses, auprès de ces hommes et sentir avec eux le parfum de la mort.

La Princesse des glaces La Princesse des glaces
Camilla Läckberg   
On suit les histoires d'amis d'enfance qui après avoir vécu sur des chemins séparés, se retrouvent autour du cadavre de l'un des leurs... Qui a fait ça ? Pourquoi ? Erica Falk va tenter de comprendre qui est devenue sa meilleure amie et avec qui elle l'est devenue. Entre suicide et meurtre où est la vérité ?

L'auteure nous plonge dans un décor suédois neigeux, correspondant parfaitement à cette terrible histoire. Décor dans lequel je me suis prise d'affection pour "l'héroïne", Erica Falk qui été vraiment touchante et vraie. J'avais envie de plonger dans l'écrit pour l'aider ou la réconforter. Et l'intrigue, mon dieu cette intrigue, juste fabuleuse, aucun ennui à aucun moment. Elle a été particulièrement bien construite et pour une fois, je me suis contenté de suivre l'histoire sans essayer de trouver l'assassin (de toute manière, j'étais à mille lieux de pouvoir le découvrir). Et quelle fin !!

[spoiler]Elle nous livre dans cet ouvrage, une estimation du ressentiment de viol avec une telle force que l'on détournerait presque les yeux du livre, s'attendant à voir surgir une quelconque illustration de notre esprit.
On voit également la cupidité de l'être humain qui même face à une atrocité est capable de fermer les yeux, mais aussi la souffrance causée par le silence des êtres qui ne veulent qu'oublier ce dont ils ont été témoins. Chaque souffrance est différente, mais toutes sont insupportables...[/spoiler]


La Conjuration des imbéciles La Conjuration des imbéciles
John Kennedy Toole   
Infiniment drôle, c'est le fond critique et finalement sans gaieté de ce livre qui en fait un chef d'oeuvre.
Je pense que décrire ce livre comme humoristique serait une grossière erreur, car malgré les nombreux fou rires qu'il provoque, ce bouquin dénote une grande détresse de la part du "héros" qui ne trouve pas sa place dans la société américaine, et ne souhaite pas la trouver.
C'est un livre sur lequel je crois sincèrement qu'il faut s'attarder. L'humour est subtil, la critique toujours omniprésente mais si bien amenée... L'auteur était un grand, cela ne fait aucun doute.

par Lilith-
Une vie Une vie
Guy De Maupassant   
Complètement d'accord avec marshmallow, j'avais moi aussi très envie de la secouer pour lui dire de se bouger ! Ce côté passif est vraiment agaçant pour ne pas dire autre chose mais le roman reste écrit par Maupassant et par conséquent est vraiment une oeuvre à lire. Ce qu'il raconte c'est, comme l'indique le titre, une vie. La vie de Jeanne qui va perdre ses illusions de jeune adulte, petit à petit, et qui m'a profondément touchée, ce qui explique pourquoi ce roman reste un de mes préférés de Maupassant

par emy27
Le Bizarre Incident du chien pendant la nuit Le Bizarre Incident du chien pendant la nuit
Mark Haddon   
Un livre étrange à la limite du rêve. Il s'agit d'une cassure de la réalité. Entré dans la tête d'un enfant autiste vous fait changer du tout au tout. une histoire incroyable, une écriture partiuclièrement soignée. J'aime, tout simplement.

par Pitakali
Les Charmes discrets de la vie conjugale Les Charmes discrets de la vie conjugale
Douglas Kennedy   
Ce roman a du mal à demarrer mais une fois dedans en a du mal à décrocher.
Millénium, Tome 3 : La reine dans le palais des courants d'air Millénium, Tome 3 : La reine dans le palais des courants d'air
Stieg Larsson   
Dommage qu'il marque la fin de la série. L'évolution du personnage de Lisbeth au cours de la sage était vraiment intéressante à suivre, un personnage atypique et torturé qui commençait à s'ouvrir aux autres.

par joe
Millénium, Tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette Millénium, Tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette
Stieg Larsson   
WAW ! Si j'avais adoré le premier tome, je suis totalement happée par celui-ci ! Du suspens à revendre, des retournements de situation à la pelle (sans aucun jeu de mot, pour ceux qui ont lu le livre...) ! On est tenu en haleine dès l'ouverture du livre.
Au tour de Mikael de sauver la vie à Lisbeth ! Des aventures journalistiques et policières qui nous transportent dans des enquêtes hors normes...
J'ai adoré le fait que, chacun de son côté, ils menaient l'enquête : Mikael, Salander, la police. Ca permettait de nous faire voir les différents points de vue des personnages et de comprendre des choses que les personnages eux-mêmes ne comprennent pas, je trouve ça fabuleux !
Enfin bref, si vous avez aimé le premier tome, jetez-vous immédiatement sur le second !

par Charlie18
Comment une Figue de paroles et pourquoi Comment une Figue de paroles et pourquoi
Francis Ponge   
Qui n'a appris qu'il fallait bannir la répétition et lui préférer l'emploi des synonymes ? A l'encontre de cette tradition scolaire qu'il juge propre à l'ambiguïté et à l'obscurité, Francis Ponge définit un art poétique iconoclaste : la répétition, bien au contraire, permet d'affûter le cheminement du poème, qui traque son objet - ici, la figue - pour en exprimer tous les sucs poétiques. " Je ne sais ce qu'est la poésie, mais par contre assez bien ce que c'est qu'une figue ", dit Ponge. Mâché, ruminé, le langage parcourt alors tous les avatars de la figue - " son concret contradictoire " -, suscitant des associations d'idées et des paradoxes toujours plus déroutants.

par no.name
Tendre jeudi Tendre jeudi
John Steinbeck   
J'aime beaucoup Steinbeck, pourtant je n'avais pas vraiment aimé Rue de la sardine qui précède ce tome. J'ai mieux aimé celui-ci, des nouveaux personnages arrivent et la situation est totalement différente. Après, ça ne reste toujours pas dans les Steinbeck que je conseillerai.

par Milca