Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AruBiiZe : Je n'ai pas apprécié

retour à l'index de la bibliothèque
Rémi & Xavier : Mon Patron... et Moi Rémi & Xavier : Mon Patron... et Moi
V. D. Prin   
Oh la la la! J'ai adoré! C'est mon troisième Vd Prin et le seul reproche que je pourrais faire c'est que c'est trop court! Sinon je trouve que c'est très bien écrit, je suis une romantique dans l’âme donc le coté fleur bleu ne me gène absolument pas, j'aime quand un romance se déroule sans accroc. Les scènes érotiques sont sensuelles et bien décrites sans pour autant basculer dans la vulgarité.

par Jennifr
GMO-Project - Next Gen, Tome 1 : Outbreak GMO-Project - Next Gen, Tome 1 : Outbreak
Rohan Lockhart   
Tout d’abord un grand merci à MxM Bookmark pour cette belle découverte. J’apprécie toujours autant les œuvres de Rohan, lectures addictives et vraiment agréables, même si parfois, comme ici, très tumultueuses !

Cela faisait un bon moment qu’on m’avait conseillé GMO Project, et que je voulais absolument le découvrir. Surtout quand j’ai appris que GMO et Le Pavillon des Chimères, que j’ai chroniqué il y a peu, étaient reliés. C’est encore mystérieux pour moi à la lecture de ce premier tome de GMO (même s’il est fait allusion à Khanan), mais j’avoue que cela m’intrigue énormément !

C’est donc avec enthousiasme que je me suis plongée dans la lecture de ce premier opus. Et j’ai aussi été immergée dans l’histoire. Après une introduction nous expliquant un peu l’univers et le concept du GMO project, nous voici embarqués aux côtés d’Ash et Sanka, deux adolescents pas tout à fait comme les autres.

Ash et Sanka sont, comme bien d’autres, des mutants. Eux sont de seconde génération, nés de parents devenus mutants grâce à un virus qui les a transformés, et a sauvé beaucoup de vies dans le passé.

L’univers est très travaillé et agréable. C’est un monde futuriste, mais tirant sur la fantasy, avec ces pouvoirs magiques détenus par les mutants. Chacun possède le sien propre, et ils sont classés par catégorie en fonction de leurs capacités. Par exemple, Ash est télékinésiste, ce qui lui permet de déplacer des objets, ou lui-même, par la force de sa pensée. Sanka, lui, a la capacité d’apprendre très vite, d’ingurgiter les informations à haute vitesse. D’autres, comme Kain, peuvent se téléporter, comme Greyson contrôler les corps en prenant possession de la volonté d’autrui, etc.

Dans cet univers, mutants et simples humains ne sont pas traités à égalité. C’est donc une société en demi-teinte que nous avons là. D’un côté, les mutants sont intégrés, puisque les jeunes vont à l’école normalement, peuvent travailler normalement, etc, de l’autre, ils sont à la fois sous contrôle et au service de la société. De toute différence nait une peur innée, et les humains craignent, parfois détestent, ces mutants aux pouvoirs qui font d’eux un peu des surhommes (même s’ils restent très humains eux aussi).

C’est un axe que j’aime beaucoup chez Rohan, qui prend toujours le temps, dans ses romans, d’explorer des sujets très actuels et très graves. Ici, on voit qu’au final, les mutants font peur simplement parce qu’ils sont différents, ce qui crée un climat général assez xénophobe, et rend les mutants pieds et poings liés à une société à laquelle ils participent pourtant plus qu’activement. Contrairement aux humains, ils sont munis d’une puce qui permet de connaitre tout le temps leur position exacte. Ils travaillent également pour lutter contre la criminalité, et celle-ci est plus basse que jamais depuis qu’ils participent à l’ordre public, et pourtant, ils sont traités comme de potentiels criminels en puissance. Ils sont les seuls à être exécutés lorsqu’ils commettent un meurtre, alors que la peine de mort a été abrogée pour les humains.

C’est donc dans cet univers qui semble somme toute bien rangé qu’une scission va se créer. L’ordre, en quelques instants, va basculer. Et avec lui, la vie de plusieurs des personnages va sombrer dans le chaos. Des valeurs vont être bousculées, des destins vont être amenés à changer. Des amitiés vont se créer, d’autres voler en éclat.

Et tout cela est très bien mené. Si j’ai trouvé parfois des petites incohérences dans le récit ou les réflexions (je ne vous mettrai pas d’exemple parce que je risquerai de spoiler l’histoire), l’ensemble reste très cohérent et surtout très prenant. Beaucoup d’action, de rebondissement, d’érotisme, aussi, le tout s’enchainant à un rythme soutenu qui nous tient en haleine. Beaucoup d’émotions, également, à travers les choix des personnages, leurs liens et relations, également. Amour, amitié, haine, incompréhension, regrets, colère, la palette est large et nous fait vibrer intensément.

Un petit regret, une scène d’érotisme a été coupée pour en faire un bonus (Intermission, à lire, d’ailleurs ! Petit livre complètement illustré avec cinquante pages d’érotisme et de dessins magnifiques), mais n’a pas non plus été vraiment expliquée dans le roman. Du coup, on passe de Greyson prenant le contrôle de l’esprit de Sanka à Leeroy tentant de communiquer avec ce dernier après une scène que personnellement je connais pour l’avoir lue, mais qui manque d’au moins quelques petites explications. Après, je peux comprendre que ce n’était pas le lieu approprié pour une scène érotique à trois, c’est juste qu’à mon avis il manque au moins quelques mots à la fin du chapitre pour qu’on comprenne bien ce qui va se passer, parce que le début du chapitre suivant est très déstabilisant, pour le coup (j’ai marqué un temps d’arrêt avant de comprendre que le passage manquant était relié à Intermission, pour tout dire, et comprendre ce qui s’était passé entre les deux chapitres). Mais ce n’est vraiment qu’un détail qui m’a marquée sans non plus me traumatiser. ;-)

J’ai éprouvé une affection particulière pour Ash, et ressenti à la fois beaucoup de joie à le côtoyer, mais aussi de la peine pour lui et son histoire passée, aussi, qui est tellement dure. C’est un jeune homme à la fois débrouillard et fort, mais aussi très sensible, qui se cache derrière ses fanfaronnades, rébellions et blagues. Beaucoup de tristesse aussi pour son amour à sens unique. Je ne m’y attendais pas, ayant lu auparavant d’autres histoires mettant en scène d’autres couples, et j’ai découvert en Ash un personnage émouvant, rebelle et parfois bêtement méchant, tempétueux, mais tellement touchant.

J’ai beaucoup été intriguée par Keisuke, également. Depuis le début je ressens entre lui et Ash une tension qui pourrait devenir un amour, mais il n’en est rien pour l’instant, dans un premier tome où ils sont plutôt « ennemis » (comme deux adolescents, j’entends). J’espère que ce personnage sera plus développé par la suite. Son pouvoir promet de nous réserver pas mal de surprises, même s’il ne s’est pour l’instant pas révélé très utile.

J’ai eu un peu plus de mal avec Sanka, qui reste cependant un personnage que j’ai beaucoup aimé. Disons que je l’ai trouvé extrêmement dur et cruel avec Ash, sans réelle raison, ces deux-là étant censés être meilleurs amis. J’espère qu’il saura s’amender et évoluer dans la suite, là pour le coup ses réactions envers son ami d’enfance m’ont semblées tellement dures et violentes qu’il a baissé dans mon estime sur la fin. Alors qu’au départ, j’adorais leur duo, non pas amoureux, mais amical.

Le personnage de Leeroy, chef de la rébellion, m’a beaucoup interpelée et marquée, les récits au passé racontant son histoire m’ont émue, et j’ai énormément accroché avec lui, contrairement à Greyson que, pour l’instant, j’ai vraiment du mal à apprécier. Tous deux rebelles, Outlaws, Leeroy se soucie des autres, il est doux, loyal, à l’écoute et réfléchi, quoique parfois très violent, alors que Greyson, lui, se sert des autres, est trop impulsif et n’hésite pas à se montrer cruel et sans pitié. C’est un gros contraste pour ces deux amis de toujours, qui ont fait les quatre-cents coups ensemble.

Il y a bien d’autres personnages qu’on aperçoit dans ce premier tome, dont certains nous intriguent (je pense notamment à Evan, dont j’ai hâte de pouvoir découvrir l’histoire dans Troublemaker), nous touchent ou nous agacent, mais aucun ne laisse vraiment indifférent. Ils sont nombreux et peuplent le récit de vie, de relief. Ils sont un gros plus à l’histoire, même si de base je ne suis pas super fan de récit omniscient, ici cela permet d’intégrer un grand nombre de personnages qui pourraient avoir une importance par la suite.

En conclusion, je dirais que ce premier tome de GMO Projet, Next Gen, démarre sur les chapeaux de roue et se lit sans même y penser. Une très bonne tension dramatique et une intrigue qui met en haleine, qui nous tiennent tout du long de l’histoire et nous donne envie, à la fin, de plonger immédiatement dans le second tome. Un très bon récit qui nous immerge dans un univers palpitant et fantastique.

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
http://amabooksaddict.blogspot.fr/2018/03/chronique-gmo-project-next-gen-1-rohan.html

par lilylelfe
Par amour Par amour
Sarah-Lyne Ishikawa   
Cette histoire est un shonen ai oui mais la romance passe au second plan. Il s’agit essentiellement d’une enquête (voire d’une vengeance) de Junya qui veut démanteler un réseau de prostitution de jeunes hommes kidnappés, dont le jeune Ishin, unique rescapé connu à l’heure actuelle.

C’est une nouvelle très agréable que j’ai lu d’une traite, il est clair que c’est rythmé et qu’on n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer mais peut-être qu’un peu plus de description n’aurait pas fait de mal.

J’ai bien aimé la relation qui se tisse entre Ishin et Papy chez qui il s’est réfugie le temps de l’enquête. Papy qui utilise les arts martiaux, pour permettre à Ishin de reprendre confiance en lui et à redevenir indépendant. J’ai eu un peu plus de mal avec la conclusion finale et le méchant qui devient contrit et repentant un peu trop rapidement. Quant à la romance elle manque peut-être d’un petit épilogue, on n’a pas de nombreuses scènes entre les deux hommes à part au début, donc ça se termine un peu brutalement.

En tout cas, l’écriture s’améliore de livres en livres et c’est très appréciable.

par Oxanes
Possession ! Possession !
Sarah-Lyne Ishikawa   
Yosh est un jeune Morphe impatient de passer à l'âge adulte. Cela ne pourra se faire que le jour de la procréation. Le fameux jour où tout jeune Morphe mâle en âge de procréer, doit conquérir une femelle Morphe. Yosh s'y rend donc avec ses parents, mais tout ne se passe pas comme prévu...

par Exenties
Partenariats de Sang, Tome 1 : Alliance de sang Partenariats de Sang, Tome 1 : Alliance de sang
Ariel Tachna   
Nullissime!!
Mal écrit, histoire incohérente, peu crédible (ce qui ne concerne évidemment pas la partie fantastique mais les relations entre les protagonistes) et personnages mal travaillés!
Le petit spitch de l'auteur au début s'attarde sur son ignorance des vampires (sans blague!!) mais oublie juste de mentionner que le thème du roman est largement sinon intégralement pompé sur le dernier tome de Harry Potter!!
Je suis péniblement arrivé à la moitié avant de sauter au dernier chapitre pour connaître la fin (ben oui... Suis curieux...)... Et cela ne m'a pas convaincu de lire ce qu'il y a entre les deux.

par Northstar
Passion dans la meute Passion dans la meute
Jinah Miles   
nouvelle qui se laisse lire, mais qui n'a rien d'extraordinaire. trop cours tout va trop vite rien n'est développé

par virgo76
Paul & Terris, envahis-moi / Eric et Alexandre, cache-cache Paul & Terris, envahis-moi / Eric et Alexandre, cache-cache
V. D. Prin   
J’ai vraiment adoré cette petite nouvelle de V.D. Prin sur les extraterrestres envahissant notre planète pour la sauver. C’est toujours bisounours (les Aliens sont tous gentils) et c’est bourré d’humour.

Terris n’a jamais envisagé de se lier à un humain avant sa vision et il va devoir faire de gros efforts pour s’adapter mais il va y aller à reculons, et ne prendre de sa relation avec Paul que ce dont il a besoin. Cependant Paul n’est pas du genre à se laisser faire sans rien dire, et les dialogues entre notre couple sont vraiment drôles.

Bon, il y a quelques mystères et rebellions, mais cela reste dans une trame de fond. J’ai apprécié les personnages secondaires aussi, Briard, Hérine (le petit pervers) qui vont tous beaucoup apprendre de la relation entre leur prince et Paul (ils manquent d’imagination quand même ces Klaoutiens)

On a un épilogue tout mignon, certes prévisible, mais qui conclut parfaitement la nouvelle.

par Oxanes
Porté par les vents Porté par les vents
Elea Cain   
Un peu court mais très sympa! Il m'a fait beaucoup penser au film Les ailes du désir!!
Pour l'amour de Jacob Pour l'amour de Jacob
Lee Brazil   
Décidément, j'aime l'écriture de Lee Brazil. Cette plume qui sait être à la fois poétique et érotique, romantique et désabusée, douce et amère. Tout comme le ton de cette short story.
Malcolm a toujours fait ce que sa famille aisée attendait de lui: il s'est marié, il a fait un enfant, et sa plus grande révolte a été de décider de devenir avocat au lieu de chirurgien comme son père. La quarantaine fringante et sexy, il est à peu près heureux, il a un beau cabinet, et satisfait ses désirs discrètement avec des amants de passage, ce dont seule son épouse et amie est informée. Mais voilà que contre ses principes de discrétion et de « jamais au bureau », il succombe aux charmes du jeune et beau Jacob, son employé, qui plus souvent qu'à son tour croise « accidentellement » son chemin. Les deux hommes deviennent amants. Bien que Malcolm clame haut et fort qu'il ne veut rien de plus que quelques galipettes en toute discrétion, il se surprend bientôt à avoir envie de plus. Sortir avec Jacob, l'amener au restaurant, partir avec lui en week end... une véritable liaison. Mais Jacob veut plus encore. Il a 23 ans, le goût de l'absolu, il veut son prince charmant, il veut l'amour, le vrai, celui qui dure toujours. Et curieusement Malcolm n'est pas contre cette idée, finalement. Pas contre l'idée de faire une place à Jacob dans sa vie, pour toujours. Mais les deux hommes n'ont pas forcément la même vision des choses. Impossible d'en dire plus sans en dire trop, sachez seulement qu'il leur faudra traverser bien des épreuves, et parfois des drames, avant de pouvoir peut-être oublier le passé et se forger un avenir ensemble.
J'ai aimé ces deux hommes, Jacob si frais et idéaliste, si déterminé à trouver son prince. Et Malcolm, si désireux de faire les choses bien, de ne blesser personne, de concilier sa famille et son amour. Le parti-pris de l'auteur de raconter l'histoire de son point de vue permet d'éviter le cliché de l'homme marié qui fait souffrir son jeune amant, car nous voyons la sincérité de Malcolm, la douleur terrible qu'il éprouve quand tout s'effondre. J'ai aimé cette histoire, parfois légère parfois tragique, juste érotique ou carrément romantique. J'ai souris parfois, pleuré aussi. Et j'espère vraiment que nous aurons bientôt la suite.
(4,5/5)

par Lena06
Pour son client, Tome 1 Pour son client, Tome 1
Ava March   
Jasper travaille comme prostitué dans une maison close. L'homosexualité n'est pas bonne pour l'image, ainsi les hommes venant le trouver savent se faire discrets. Jasper pourrait très bien prendre sa retraite, s'éloigner de Londres pour disparaître. Cependant, quand il imagine sa vie loin des visites de Nate, son monde devient soudainement plus sombre qu'il ne l'est déjà. Partir et abandonner Nate, ne plus le voir même pour quelques heures le fait souffrir. Il est devenu un ami entre deux jeux érotiques. Nate est un homme de la haute. Amoureux de son meilleur ami, Peter Edmonton, Nate voit en Jasper un confident idéal, un ami et un partenaire sexuel hors norme qui comble ses besoins et désirs. Nate refuse de blesser Jasper de quelques manières que ce soit. Même si Jasper est un prostitué, Nate lui offre un respect sincère et honnête.

Lorsque Peter se marie, Nate ne va pas trouver de réconfort ailleurs qu'aux côtés de Jasper. Ils ont une relation spéciale. Comme s'ils ne souhaitaient pas dépasser les lignes de l'acceptable et en même temps les lignes sont floues. Elles n'existent pas, mais elles sont là... En quelque sorte. C'était intéressant de voir la façon dont ils se comportent. Comme des confidents. Comme des amis. Comme un client et un prostitué. Comme des amants également. Même si les jeux érotiques dans lesquels les deux hommes se perdent, on découvre cette attraction entre eux. Cette manière dont ils se font mutuellement confiance.

C'était un plaisir de découvrir la plume d'Ava March. Autant sur les scènes de descriptions que pour les sentiments et les scènes coquines - qui sont à point ! Son écriture est entraînante et fluide. On s'y accroche facilement. L'histoire courte permet de lire d'une traite pour régaler ses papilles.

http://encredeslivres.blogspot.fr/2016/08/pour-son-client-tome-01-ava-march.html

par Linkward