Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Arwalia : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
La Trilogie du Tearling, Tome 1 : Reine de cendres La Trilogie du Tearling, Tome 1 : Reine de cendres
Erika Johansen   
Je me souviens d'avoir passé un très bon moment de lecture ! On est assez vite plongé-es au coeur de l'intrigue, quand Kelsea se retrouve à devoir devenir Reine. J'ai trouvé son comportement assez "réaliste", et je pense que c'est une des rares personnages que je n'ai pas eu envie de secouer toutes les cinq minutes. J'ai trouvé son raisonnements et ces actions plutôt justes. Après, elle ne peut pas être totalement parfaite et heureusement, sinon ça serait vraaaaaiment ennuyant. J'ai aussi aimé le fait qu'elle ne soit pas décrire comme une beauté de déesse, mais plutôt une beauté commune; ça change. Les autres personnages, comme les gardes de la Reine, sont aussi intéressants et attachants.
Et surtout, ameeeeen, il n'y a pas d'histoire d'amour gniangnian qui se pointe comme un cheveu sur la soupe, et ça, c'est vraiment appréciable !
L'univers est bien développé et expliqué, l'intrigue avec la reine Rouge est vraiment intéressant et donne envie d'en savoir plus et surtout de savoir jusqu'où ça va aller, et comment ça va se finir.
Donc j'ai hâte de pouvoir me plonger dans la suite !

par Hena
Touch Touch
Claire North   
J'ai lu ce livre parce qu'il était l'objet d'une lecture commune (et aussi parce que le résumé m'intéressait) sur un groupe dont je fais partie. Je dois dire que je ne le regrette pas du tout !

Au départ, j'ai eu un sentiment de malaise à l'idée qu'une entité, quelle qu'elle soit, puisse prendre possession de quelqu'un et ne lui laisser que du temps volé et une perte de mémoire (au mieux) de quelques secondes à plusieurs dizaines d'années...
Surtout qu'il m'arrive de temps en temps d'avoir des absences, notamment lorsque je suis sur la route. Je me mets parfois à penser à quelque chose et je finis par m'apercevoir que j'ai fait plusieurs kilomètres dont je n'ai aucun souvenir... Sauf que je suis seule en voiture... ;-)

Mais plus les pages filaient, plus l'histoire avançait et plus j'étais happée dedans. Plus j'avais envie de savoir et de comprendre. J'ai aimé le personnage de Kepler, cette entité simple mais aussi parfois si complexe.
Mais plus que ça, j'ai adoré son duo avec [spoiler]Nathan Coyle[/spoiler]. Cette haine, cette intimité, ces attentions, l'humour, l'ironie, l'intimidation, la chasse à l'homme, les rebondissements, les sentiments... Ce livre foisonne de tellement de choses...

Pour la fin, je ne vais pas dire que je suis déçue, ce ne serait pas tout à fait juste. J'étais vraiment curieuse et j'ai été très touchée. Mais je ne peux vous en dire plus sans trop vous en révéler...

Un très gros coup de cœur donc pour cette lecture que je ne peux que vivement vous recommander. ^^

Une seule question me taraude encore : Kepler.... Homme ou femme ?

par Khiad
Les Brillants, tome 1 Les Brillants, tome 1
Marcus Sakey   
On croit lire un thriller classique, à l'américaine, avec suspense, poursuite, baston, explosions etc. Ajoutons un zeste de fantastique, avec les aptitudes particulières de ces mystérieux Brillants... Et puis, peu à peu, c'est autre chose qui se dessine. Une uchronie, d'abord, et surtout, un thriller d'anticipation paranoïaque à souhait, où le héros ne sait plus à qui il peut se fier. A suivre !

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2015/08/tu-ne-peux-pas-arreter-le-futur-tout-ce.html
Le Sortilège de Babylone Le Sortilège de Babylone
Anne Rice   
La force d'Anne Rice réside selon moi en deux points : son écriture, magnifique, gothique, victorienne, toujours poétique et prompte à susciter la fascination, l'horreur, l'émerveillement... Elle a véritablement une écriture qui permet de ciseler le bien et le mal, d'en ombrer les contours, d'en souligner les merveilles et les nuances...

Le deuxième point, bien sûr, ce sont ses personnages. Les personnages d'Anne Rice semblent toujours tirés hors du temps, hors de l'humanité, hors de la morale, de la mort, et l'auteur prend plaisir à nous dévoiler les conséquences d'une telle transformation.

Dans Le Sortilège de Babylone, le contrat est encore une fois respecté : le personnage d'Azriel est fascinant, tout comme sa malédiction qui le condamne à demeurer enchaîné à ses os pendant des siècles et des siècles...

Cependant, si l'on est suspendu aux lèvres de ce fantôme millénaire, l'histoire manque quant à elle du souffle qui était propre aux Chroniques des Vampires - je pense bien entendu plus spécifiquement à Entretien avec un Vampire et Lestat le Vampire. En effet, même si les réflexions sur la nature humaine, la mortalité et la damnation sont toujours présentes, je trouve l'histoire plus vaine et les enjeux moins intéressants, moins importants, peut-être même du fait qu'Azriel est lui aussi pendant longtemps totalement coupé des réalités et de ses propres souvenirs.

Je trouve enfin la fin assez frustrante, vis-à-vis du devenir d'Azriel...
En bref, une écriture et des personnages toujours saisissants, mais comme un manque de "grandeur" dans cette fable macabre.

par Natalea
07-Ghost, tome 15 07-Ghost, tome 15
Yukino Ichihara    Yuki Amemiya   
De nombreuses révélations dans ce tomes, certaines attendus, d'autres totalement pas.
Super tome !

par mai96
Bodyguard, Tome 1 : L'Otage Bodyguard, Tome 1 : L'Otage
Chris Bradford   
Nous suivons Connor champion de Kickboxing qui a des graves problèmes familiaux, quand on lui propose d'entrer dans une agence gouvernementale. Cela vous fait penser à la saga Cherub? Et bien c'est normal, et j'ai retrouver dans ce livre ma fascination pour Cherub (dont il faut que je lise les derniers tomes d'ailleurs). Car comme pour Cherub, pourquoi soupçonnerait-t-on un enfant d'être un garde du corps (ou un agent secret dans le cas de Cherub)?
Mais évidemment la mission de Connor ne sera pas de tout repos, il doit assurer la sécurité de la fille du Président sans qu'elle le sache, tant elle aime s'échapper des mailles du filet des Services Secrets.

J'ai vraiment aimé ce roman et sa plume, je l'ai dévoré et il m'a tant rappelé Cherub!!

Appartement 16 Appartement 16
Adam Nevill   
Quelques petites frayeurs mais un livre dont j'étais pressée de finir de lire afin d'en commencer un autre, des petits passages sans grand intérêt parfois, pas mal mais sans plus j'ai lu beaucoup mieux.

par liberty59
Lady Pirate - L'intégrale Lady Pirate - L'intégrale
Mireille Calmel   
Mary est une enfant au corps et à l'esprit vif. Sa mère, pour la sortir de sa condition, profite d'une ancienne liaison avec un noble décédé depuis, pour imposer sa fille, déguisée en garçon, comme héritier de la famille. Mary Jane, devenue Mary Oliver va ainsi bénéficier d'une bonne éducation. Cependant, l'héritier en titre n'est pas prêt à céder sa place ou même à partager son prochain héritage. Intrépide, aventurière, intransigeante et avide de liberté et de justice, Mary n'acceptera pas longtemps d'être malmenée par son "oncle". A la mort de sa "grand-mère",elle s'enfuit en ayant dérobée dans la poche de son oncle quelques bijoux. Un des bijoux est le point de départ d'une traque sans merci qui s'engage alors. Mary va connaitre une suite d''aventures plus palpitantes les unes que les autres, de rencontres, tantôt en homme, tantôt en femme.
On entre très vite dans l'histoire, un peu invraisemblable pour certains mais parfaitement en accord avec mon esprit rêveur et romantique. Epée, marins, amour, océan... une belle aventure.

par mounzaza
Le Pouvoir des Cinq, Tome 3 : Night Rise Le Pouvoir des Cinq, Tome 3 : Night Rise
Anthony Horowitz   
Mon préféré, avec les jumeaux! Même si cette partie de l'histoire je l'ai préférée dans l'autre série, je crois que je préfère ce tome. Jamie, qui a toujours compté sur son frère, doit à présent se débrouiller par soi-même... Et il ne se débrouille pas si mal! Vraiment un très bon tome.

par Hogwarts
Les plus qu'humains Les plus qu'humains
Théodore Sturgeon   
Comme mon/ma collègue "Nath56", ce roman m'a sidéré, chamboulé, laissé pantois.
Quelques quarante ans plus tard j'en garde le souvenir cuisant.
Le mot allemand "Gestalt" est intimement associé au roman.
Il est maintes fois repris par le traducteur et restitue parfaitement cette idée de communauté d'esprits.

Sturgeon a exploité à différentes reprises ce filon de la supériorité de l'esprit sur la matière. Dans Killdozer, je me souviens d'une entité spirituelle prenant possession d'un engin de chantier. C'est un autre livre qui laisse une trace ineffaçable

PS: Le mot allemand "Gestalt" est traduit par « forme » (ainsi Gestalttheorie signifie « théorie de la forme »), mais il s’agit en réalité de quelque chose de beaucoup plus complexe, qu’aucun mot ne traduit exactement dans aucune autre langue. Aussi, a-t-on conservé ce terme de "gestalt" aussi bien en français, qu’en anglais, en russe ou en japonais.

par Biquet
  • aller en page :
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4