Livres
429 698
Membres
351 604

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ash & Vanille, Tome 2 : Le Chant du Mana



Description ajoutée par Tatou00 2018-02-01T23:59:26+01:00

Résumé

Ash, Vanille, le crâne, la Méduse et le poypoy se jettent à la poursuite des géants qui ont dévasté Pelagee. Le vent les pousse jusqu'au bord du monde. Là, ils découvrent que l'homme au masque n'est pas le seul danger. Sur le vaste océan, une pieuvre étend ses bras. Elle a pour nom Bagaskoro et, à sa tête, une terrible souveraine.

Le Chant du Mana est le deuxième des cinq tomes qui composent cette saga fantastique. On y retrouve l'Océanie imaginaire du premier volume, ses guerriers, ses oiseaux incroyables et ses légendes. Et l'on voyage désormais bien au-delà des rives du Lézard.

Afficher en entier

Classement en biblio - 3 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par GabrielleViszs 2018-06-16T19:25:53+02:00

Jamais auparavant il n’avait perdu de vue les trois cases rondes de sa famille, ni pris le risque de désobéir au sorcier. Mais s’il avait fui sa tribu, c’était pour ne pas épouser sa tante, Fleur de Banane. Le sorcier voulait l’y forcer.

L’autre raison, c’est qu’il espérait trouver celui qui mettrait fin à la malédiction du Clan des Chefs, le légendaire Guerrier Rouge. Depuis trente ans, les siens disparaissaient car les femmes ne donnaient plus que des enfants mâles.

Mais il n’avait pas imaginé qu’à la place de ce guerrier, il trouverait ces curieux compagnons.

Il jeta un regard dans la coque où dormait l’enfant aux cheveux couleur de lune. La Méduse était la fille adoptive du sorcier. À son insu, elle l’avait suivi. Comme il n’avait pas pu la convaincre de rebrousser chemin, elle était restée.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par FeatherWenlock 2018-07-07T17:19:43+02:00
Diamant

Une fois éloignés de l’île du Lézard, Ash et ses amis sont confrontés à une nouvelle page de leur vie, des dangers dont ils ne soupçonnaient pas l’existence, des vérités qu’ils auraient préféré ignorer. Le premier tome d’une série est censé planter le décor, mais ici, il change du tout au tout. Un pari risqué, puisque le lecteur qui a apprécié le contexte pourrait se trouver déçu face à cette nouveauté.

Ce lecteur, je ne le comprendrais pas.

Clairement, l’auteur réussit un tour de force. Absolument tout ce qui m’a plu précédemment retrouve sa place dans Le Chant du Mana : l’action, le mystère, les légendes, les descriptions à couper le souffle, les personnages attachants, le suspense, l’humour… mais rien n’est prévisible. Tout est repensé. L’arrivée de nouveaux protagonistes offre des horizons inattendus à nos héros, des quêtes encore plus difficiles ou des solutions inespérées. Chaque détail a son importance, chaque pierre bâtit l’édifice et je ne peux qu’imaginer le travail qu’une écriture comme celle-ci demande. C’est à la fois de l’horlogerie et de l’orfèvrerie. Je ne m’en lasse pas.

L’histoire fait un bond en avant dans ses révélations : on répond à beaucoup de questions, et on en soulève d’autres. Elle nous transporte d’une mer jusqu’au bout du monde, d’une île à une autre, d’un peuple amical à des guerriers farouches… Impossible de s’ennuyer, même lors d’une halte sur une plage d’apparence déserte ou d’une traversée en pirogue normalement sans embûche. Nous pouvons basculer à tout instant d’un lieu sûr à un territoire ennemi, et cela fait partie des gros points forts de ce récit.

Cependant, d’après moi, ce n’est pas le principal.

Je vous ai déjà parlé dans ma première chronique des messages semés par l’auteur lorsqu’on lit entre les lignes. C’est toujours le cas. Les légendes contées, les histoires transmises, c’est une palette d’émotions vives qui s’ajoute à celle des couleurs des paysages décrits. Plus que l’aventure d’un jeune cannibale loin des siens, c’est une épopée bercée de philosophie qui vous attend, vous prend par la main et vous promène sous les alizés… On peut y être indifférent, ne pas voir au-delà des péripéties déjà bien nombreuses, mais ce n’est pas mon cas. J’ai savouré chacune des paroles de Kaahl, des Moaï et, bien sûr, de l’insupportable faiseur de mots… Mon cœur est définitivement conquis par cette prose magnifique, poétique et touchante. On ne revient pas indemne d’un périple comme celui-là.

Alors je ne peux pas le noter comme coup de cœur, parce qu’il est au-dessus du premier. Encore une fois, Ash & Vanille me sortent de ma zone de confort et m’obligent à m’adapter à la situation… Je le place donc en coup de foudre. Merci Sosthène Desanges de m’avoir trouvée, merci infiniment. Et au cas où ce ne serait pas assez clair, j’ai plus que hâte de découvrir le tome 3 !

Et lorsqu’il sortira, charmée, j’embarquerai pour le voyage,

Comme un collier de fleurs parmi les coquillages…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2018-06-16T19:24:27+02:00
Argent

Je remercie Sosthène Desanges une fois de plus pour m'avoir proposé la lecture de la suite de cette série, par le biais du site simplement. Une couverture toujours aussi belle, plus "colorée" que la première mais gardant les personnages principaux, bien que là, ils ne sont plus vraiment seuls.

Nous retrouvons Ash, la Méduse, Vanille, Boulba et notre cher crâne qui parle dans une aventure tumultueuse. Ash est toujours à la recherche du fameux guerrier rouge. Vanille ne cesse de chercher les hommes de sa tribu. En compagnie de leurs compagnons, ils vont effectuer cette quête avec beaucoup de difficultés. De nombreux dangers les guettent et la découverte de "nouvelles" tribus ne sera pas de tout repos. Sans oublier le masque qui semble être partout où ils passent.

Comme dans le premier tome, ce second a beaucoup de descriptions sur les lieux qui entourent ces jeunes gens. Le monde est beaucoup plus grand que Ash, Vanille et compagnie pensaient. Il est si grand que le bout du monde semblait être atteint ne l'est pas au final. Il n'y a pas que leur "lézard" qui a de la vie. Il existe d'autres contrées qui sont habitées et habitables. L'auteur nous embarque dans une aventure périlleuses, peuplée de nouveautés et de surprises. Beaucoup de réponses sont arrivées aux questions du tome précédent et même un peu plus. Le passé de certains des voyageurs se dévoile au fur et à mesure des pages lus. La Méduse ainsi que mister crâne ne nous cachent, semble-t-il plus grand chose. Amenant même des informations sur la famille de Ash, notre héros.

De nouvelles us et coutumes, l'apprentissage entre deux peuples qui ne se connaissent pas, enfin presque, les langues qui sont différentes, les moyens de communication (autre que le cassage de tête en règle). L'auteur apporte de nouveaux personnages qui font un grand bout de chemin avec nos aventuriers. D'abord ensemble, puis séparés, ils arrivent toujours à trouver le moyen de se retrouver, même s'il y a de nombreux obstacles.

Par contre, il y a des passages qui sont très longs... trop longs à mon goût. J'ai eu beaucoup de mal avec le début, par exemple. Lorsqu'ils sont en "chasse", l'attente sur la mer, le "naufrage" la découverte de nouveaux personnages... Cette première partie m'a fait soupiré, même si les paysages sont beaux. Par la suite c'est mieux, il y a plus d'actions. L'enchaînement est plus rapide.

L'univers apporté, l'Océanie me plaît beaucoup. La ténacité des personnages également. Le fait qu'ils "tombent" sur d'autres tribus, dangereuses et... dangereuses, me rappelle la méfiance que l'on peut avoir envers une personne différente. La tolérance n'est pas toujours de mise par ici. Les légendes écrites ou orales parcourent les océans. D'un fait, d'une broderie autour et certains prennent forment. Le voyage est un thème récurent. Il permet de faire de nombreuses découvertes, d'apprendre et de voir la culture chez d'autres peuples, de partir dans une quête qui semble plus que difficile. Un personnage prend beaucoup de place : la Reine ! Elle a de multiples facettes et teste tous ses "sujets". Qu'ils soient de son île ou pas, elle aime les faire tourner en bourrique. La gentillesse ? Pas sûre qu'elle connaisse. Les caprices ? Oh pour cela oui, elle en a et pas des moindres.

En conclusion, un second tome qui suit le premier. L'écriture reste la même. De magnifiques paysages bien décrits, une quête qui donne envie de parcourir ce monde pour aller au-delà de notre monde. Une bonne lecture malgré des passages trop longs à mon goût.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/ash-et-vanille-tome-2-le-chant-du-mana-sosthene-desanges-a145104426

Afficher en entier

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 3
Commentaires 2
Extraits 3
Evaluations 1
Note globale 10 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode