Livres
436 797
Membres
362 682

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Commentaire ajouté par Naelwynn 2018-10-01T11:53:21+02:00
Diamant

Ce livre m'a été conseillé par une pedopsychiatre afin de mieux comprendre l'Asperger.

Et je dois avouer que c'est un excellent moyen pour ceux qui comme moi decouvre qui ils sont après toutes ses années d'errence, de tatonnements et d'épuisement a chercher comment s'intégrer "normalement".

Grace a ce livre on prend conscience qu'être un "Zèbre" n'est pas une malediction, au contraire. Et surtout il permet de déculpabiliser un max!

Après lecture, je me sens enfin moi! Merci a l'auteure!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ninon64 2018-04-09T15:32:19+02:00
Diamant

C'est un livre qui raconte une vie, des galères, mais aussi les espoirs et les déceptions d'une asperger. C'est raconté avec une pointe d'humour, se qui fait que le livre n'est jamais pesant. On sourit à son humour, mais surtout on fronce les sourcils quand on se rend compte des grandes difficultés quelle a rencontrés et qu'elle rencontrera encore dans la vie. On compatis avec ses galères, sont ressentie et on a envie de l'encourager, de lui dire que ce qu'elle fait n'est pas vain!

Une livre qui montre le vécut d'une femme asperger dans sa vie quotidienne, familiale.

Ce livre est d'une grande humilité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pruneiite 2017-04-04T11:26:47+02:00
Diamant

j’ai véritablement adoré ce livre, et notamment sa conclusion par le message qu’elle fait passer :

"Etre aspie n’est pas être meilleur ou moins bon, c’est tout juste être autrement."

Le sujet m’a tellement plus et passionné que d’autres livres sont arrivés dans ma boite aux lettres … Et je compte bien les lire très rapidement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par milabette 2017-04-03T15:18:22+02:00
Diamant

Un livre étonnement riche, sobre, clair et passionnant. Une belle ouverture sur une humanité possible, enrichie par la diversité

J'attendais ce livre avec impatience, certaine de retrouver un confort de lecture parfait (l'auteur écrit délicieusement, comme dans son premier livre, voir plus bas, la narration est rythmée, fluide et limpide) et curieuse d'en apprendre plus sur son vécu de personne Asperger à très haut potentiel intellectuel, caractéristiques qui l'ont définie dès la naissance, mais qu'elle n'a découvertes qu'à l'âge adulte.

Ce qui change tout pour la personne concernée, de toute évidence !

J'ai toujours été intéressée par l'originalité, la différence. A la fois par curiosité intellectuelle (c'est si fascinant de découvrir des manières de pensée si différentes, un fonctionnement cérébral atypique !) que par souci de justice : je ne supporte pas l'idée qu'une personne puisse être bafouée au nom d'une différence, de quelque ordre qu'elle soit. Je comprends que l'on puisse ressentir un malaise, une gêne, mais pas qu'on refuse à chacun le droit d'être ce qu'il est profondément, naturellement, sans forcer sa nature profonde tant qu'il ne nuit en rien à autrui.

En fiction j'adore lire des histoires mettant en scène des intelligences non humaines : dragons, extra-terrestres, êtres surnaturels, intelligence artificielle, démons - cela me fascine !

De retour sur notre terre j'aime découvrir la différence, essayer de comprendre des fonctionnements éloignés du mien, m’imprégner de modes de pensée et de fonctionnement différents, tant par besoin de comprendre en profondeur que pour entretenir la vertu d'entre les vertus : la tolérance.

Pour en revenir à ce livre, je n'ai pas abordé cette lecture en "bleu" (j'aime bien "rookie" aussi ^-^). Je suis Alexandra Reynaud depuis un moment déjà, en particulier via son blog des Tribulations d'un petit zèbre (voir le livre éponyme "Les tribulations d'un petit zèbre : Episodes de vie d'une famille à haut potentiel intellectuel") et je m'intéresse à la notion de spectre autistique depuis un moment déjà. J'ai ainsi bien évoluée dans mes convictions depuis le très touchant film "Rain Man", qui a marqué ma génération, lui donnant une image très caricaturale et surtout très uniforme de l'autisme. La littérature, dont la littérature jeunesse, et la fiction de manière générale (films, séries), mettent en scène elles aussi de plus en plus de personnages présentant des caractéristiques autistiques, avec souvent plus de véracité et de souci d'authenticité que l'on pourrait s'y attendre, ceci malgré l'effet humoristique fréquemment associé (je ne vois pas de mal à faire rire si c'est sans méchanceté, ça aide bien à dédramatiser...)

Cependant j'avais bien hâte d'entendre la vérité de la bouche du cheval ! (okay, du zèbre ^-^). J'attendais des réponses à des questionnements - je les ai toutes eu - des surprises, peut-être - j'en ai eu aussi - et des ouvertures, qui sait - je n'ai pas été déçue !

Dans cet ouvrage l'auteur mêle habilement témoignage personnel, de l'enfant qu'elle fut, puis de l'adulte qu'elle est devenue (ou plutôt qu'elle s'est construit), guide pratique et réflexions personnelles sur le sujet.

L'accent est mis sur le contraste entre l'enfant solitaire et très étrange (aux yeux du plus grand nombre, du moins) qu'elle fut et le visage serein qu'elle offre désormais aux personnes de son entourage, hors du cercle familial. L'importance du double atout de parents aimants, tolérants et compréhensifs, capables de faire fi de la réprobation d'entourage, et de la possession d'une intelligence supérieure, qui l'a rendue capable d'appréhender, de contourner, de composer peu à peu ses particularités pour les habiller d'un masque de normalité, n'est jamais négligé. Malgré son profil doublement atypique, l'auteur souffre sans doute moins, du moins aujourd'hui, d'être un humain d'une norme si rare (je me refuse à ramener la notion de normalité à celle d'une statistique) que beaucoup d'autres personnes présentant d'autres formes d'autistes. Et pourtant il ne tiendrait qu'à nous, notre société, qu'il en aille différemment !

Le plus surprenant pour une lectrice comme je suis, et je ne serai pas la seule, est de constater à quel point nombre de "bizarreries" de l'auteur nous paraissent finalement bien moins étranges que des comportements fréquemment adoptés par le plus grand nombre des humains qui nous entourent. En effet, si vous avez une tendance à l'introversion, à être un bas-bleu, un geek, que vous aimez la solitude, souffrez d'une hyper-esthésie qui vous rend fatigable, trop sensible à l'immersion en foule, vous vous surprendrez souvent à hocher la tête pendant votre lecture.

De même se trouve bien surpris de constater que la différence est dans l'intensité : ce qui est insupportable, physiquement et psychologiquement parlant pour une personne Asperger peut être suffisamment désagréable et éprouvante à nos yeux que nous puissions aisément extrapoler du pénible à l'intenable.

Idem pour les rituels apaisants des personnes du spectre autistique : quand on préfère manger avec telle petite cuillère, qu'on ne supporte pas les portes ouvertes dans la pièce où l'on se tient, qu'on ne peut s'empêcher de redresser un tableau penché, il n'est pas difficile d'imaginer des préférences cristallisées en besoins vitaux.

On notera d'ailleurs une superposition fréquente des spécificités des personnes Asperger avec celles des personnes à haut potentiel. Les deux groupes semblent étrangement liés, même si l'appartenance à l'un est rarement combiné avec l'appartenance à l'autre...

L'auteur en profite pour faire certaines mises au point, la plus importante étant certainement le supposé (et faux !) manque d'empathie des personnes présentant une forme d'autisme . L'explication est courte et simple, et passe par la distinction de deux formes d'empathie (veuillez lire le livre pour plus de détails !)

Ce récit est également un guide brillant pour une personne qui se soupçonnerait, ou se découvrirait, Asperger : par le témoignage d'un vécu, de la naissance à la maturité, en passant par les cases travail, couple, enfant, mais aussi grâce aux données exposées concernant les possibilités d'identification d'une personne, en particulier d'un adulte, Asperger. L'auteur prône la patience, explique les raisons de ces délais si longs, pointe du doigt les pièges des identifications non officiellement valables (c'est toujours un médecin qui conclue, même si de nombreux autres acteurs donnent leur avis professionnels pour appuyer ses conclusions) et surtout l'intérêt d'une telle reconnaissance officielle. Un intérêt faible en pratique mais fondamental pour l'accomplissement personnel.

Une des ouvertures est celle de l'hérédité : le (très) haut potentiel intellectuel, tout comment l'autisme, sont des caractéristiques fortement (si ce n'est uniquement) héréditaires, les études scientifiques le prouvent chaque jour un peu plus. Ainsi, il est autant important de faire le point sur son propre cas pour soi-même que pour sa famille, en particulier ses enfants et futurs petits-enfants.

Une autre ouverture, d'une importance majeure, est de comprendre que l'autisme, pour la plupart de ses formes, ne fait nullement souffrir la personne qui le présente. C'est le monde, qui refuse cette différence, qui rend cette caractéristique pénible à vivre.

De plus ce profil particulier est susceptible d'offrir des compétences professionnelles étonnantes, quasiment impossibles à présenter pour une personne non autiste. Une capacité à se montrer rigoureux et régulier sans jamais faillir par exemple, ou à approfondir un sujet sans jamais se lasser, devenant un spécialiste incroyablement pointu.

Cette capacité à dominer un sujet, en en suivant les nouveautés à la loupe, et de s'en servir pour aider (bénévolement qui plus est !) quantité de personnes perdues, avides d'informations et de soutien, nous la retrouvons justement chez Alexandra Reynaud. En effet, l'auteur anime son blog des Tribulations d'un petit zèbre depuis maintenant huit années, avec une constance, une bonne grâce, une serviabilité, une présence et un dévouement absolument bluffants. Une prouesse presque surhumaine, rendue possible grâce à ce qu'elle est : une femme d'une intelligence supérieure pimentée d'un syndrome d'Asperger.

"I Have Asperger's. What's YOUR Superpower?"

"J'ai un syndrome d'Asperger ; et toi, c'est quoi ton super pouvoir ?"

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode