Livres
512 612
Membres
524 020

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Ajouter un commentaire


Liste des commentaires

Diamant

J'ai littéralement dévoré ce livre. Mais c'était avec une appréhension que j'ai l'ai commencé car je me demandais comment on pouvait écrire en ce basant sur le jeu (auquel j'ai joué d'ailleurs). Finalement je n'ai pas été déçue c'etait vraiment un pur bonheur de le lire

Afficher en entier
Argent

On me l'a longtemps conseillé et j'ai fini par le lire. C'est un livre complet où l'honneur prime, avec de nombreux détails aussi bien sur le décors que les personnages (ayant existé ou non), un humour... glauque parfois.

Contrairement à de nombreux livres on suit la formation du protagoniste ce qui est un plus non négligeable ainsi que la présence de certains personnages comme Léonard de Vinci ou Ronaldo Borgia.

Mon seul regret : beaucoup de gros mots, bien que la plupart soit en Italien.

Afficher en entier
Or

Coup de cœur pour le personnage de Léonard de Vinci, acteur à part entière de ce premier volet de la série ! Bien plus que le peintre, c’est le génial inventeur qui est mis en avant.

On se balade dans l’Italie de la Renaissance et on visite les grandes villes comme Florence, Venise et Rome. J’aime beaucoup ce mélange fiction / réalité historique et géographique.

Quant à l’histoire, on est plongé dedans dès les premiers chapitres. Tout s’enchaîne très vite, jusqu’à une fin surprenante.

Afficher en entier
Diamant

Super bon livre. Ça donne le goût de jouer au jeu vidéo. Des personnages attachants, des vilains comme on les aime. Une péripétie qui nous fait voyager d'un bout à l'autre de l'Italie. Bref, on ne se lasse jamais car il n'y pas de temps mort. Beaucoup d'action, de complots, d'assassinats et de violence. Un cocktail explosif de la Renaissance!

Afficher en entier
Bronze

Un premier tome que j'ai littéralement dévoré. En attendant de pouvoir m'attaquer aux jeux, j'ai patienté en lisant les premiers romans parus. Et je me suis régalée. C'est fluide et on se laisse embarquer facilement. Ezio est un personnage haut en couleur qu'on se plaît à suivre à travers l'Italie, même si parfois il est un peu tête à claques et impulsif. Mais c'est pour ça qu'on l'apprécie!

Rencontrer les grands noms de la Renaissance italienne est un plaisir: Léonard Da Vinci, les Médicis, les Borgia. D'ailleurs Léonard est ici plus inventeur que peintre et son personnage prend une importance appréciable. J'aime beaucoup la façon dont il est abordé et qu'il nous est présenté.

A travers toute l'Italie, de Florence à Venise en passant par Rome, on est ainsi plongé dans l'Histoire et bien qu'elle soit un peu remaniée pour coller au scénario, les évènements sont cohérents avec les faits historiques. Ce mélange très bien tenu entre fiction et Histoire est tout simplement remarquable!

Ayant pu jouer par la suite à AC II, je ne peux que confirmer le fait que le roman reprend extrêmement bien l'univers du jeu et que la plume d'Oliver Bowden est agréable à lire. Il décrit plutôt bien les scènes de combats et de cascades sur les toits. Je ne saurais que le recommander aux fans du jeu et à tous ceux qui aiment l'action et la baston avec une finesse toute italienne!

Afficher en entier
Pas apprécié

J’ai toujours regardé ce livre dans les librairies d’un air assez douteux, par peur d’être déçu de la célèbre licence Assassin's Creed en roman. Adapté de jeux vidéo, porté en roman, il y a beaucoup d’éléments qui peuvent laisser sceptique face à ce volume. Sera-t-il bien adapté ? Ou mal transcrit comme on peut être habitué avec les romans adaptés sur grand écran ? Apres quelques temps, j’ai décidé de sauter le pas et de me lancer dans cette lecture.

Le roman nous compte l’histoire d’Ezio di Auditore da Firenze, un jeune noble italien né en 1459 à Florence. Rapidement, les hommes de sa famille vont être assassinés à cause d'un complot et de fausses preuves. Ezio décide donc de reprendre le flambeau familial et de prendre les armes comme l’ont fait ses propres descendants : il devient un Assassin. Notre héros va donc petit à petit découvrir les secrets que son père cachait, rencontrer plusieurs personnages historiques tels que Léonard de Vinci qui inventera divers armes et améliorations pour Ezio.

Pour ceux qui ne le savent pas, Ezio di Auditore est le héros du 2nd volet d’Assassin's Creed (Ainsi que les suites Brotherhood et Révélation). Dans le roman, il n’y a pas la présence de Desmond Miles, le descendant qui revit la vie de ses ancêtres grâce à un appareil appelé Animus dans les jeux vidéo. Non, il n’y a qu'Ezio et l'histoire est centrée sur sa vie. Il faut savoir que le livre apporte des éléments et détails qui ne sont pas présent dans les jeux vidéo, donc pour les personnes fan d’Ezio, vous pourrez approfondir un peu plus vos connaissances sur le jeune italien. Il faut savoir que comme nous n'avons que l’histoire d’Ezio sans tout le background de Templier en 2013, Animus, Desmond, l’histoire racontée dans le livre semble moins mystérieuse, moins confuse même parfois et plus posée par rapport à quelques détails que l’on pourrait louper lorsque l’on fait le jeu sur console ou ordinateur.

Il faut savoir aussi que le livre se termine comme dans le 2nd volet des Assassin's Creed, donc vers les 35/40 ans d’Ezio. Pour connaitre la suite de ses aventures, il faut se procurer le 2e livre appelé «Brotherhood» (comme le jeu vidéo) qui correspond au 3ème épisode chronologique dans la saga Assassin's Creed. Le seul petit bémol à mon goût, outre le fait que je connaissais déjà l’histoire pour avoir fait tous les jeux vidéo auparavant, se présente principalement au tout début. J’ai eu l’impression de lire, par moments, un copié/collé du script du jeu, et de ressentir la présence de ligne invisible comme « Appuyer sur la touche X pour sauter » comme dans la phase tutoriel du jeu.

En conclusion, un très bon ouvrage pour ceux qui ne connaissent pas les jeux, et qui apporte quelques détails en plus pour ceux qui les ont fait, malgré une légère perte d’intérêt si l’on a déjà parcouru de fond en comble l’épisode vidéoludique.

Lien de la Chronique: http://theshadowbooks.blogspot.fr/2013/12/assassins-creed-renaissance-oliver.html

Afficher en entier
Argent

Ce sont les mini films annonce des jeux vidéo qui m'ont donné envi de lire le livre et je n'ai pas été déçu!

Des les premières lignes on est aspiré dans le livre et le scénario est vraiment bon. Le rythme est rapide, peut etre un peu trop à mon gout, quelques "temps mort" ou un peu plus de description ne m'auraient pas déplus, mais je pense que c'est du au fait qu'il est tiré d'un jeux vidéo.

Seul petit hic à mon gout: la fin, qui me laisse je dirai "perplexe", je ne m'attendais pas à une fin comme ça mais elle ne m'empèchera pas de lire le 2nd tome.

Afficher en entier
Bronze

Je n'ai pas accroché au jeu vidéo (testé mais pas pour moi). Peut-être que le livre pourra le faire.

Et oui! là où le jeu vidéo ludique a échoué, le livre romancé a réussi. Je craignais une histoire trop haché (à l'image du jeu) mais en définitive non. Pour la partie que j'ai joué, je peux affirmer que le livre le retrace et de manière beaucoup plus efficace que le jeu (plus de dialogues, plus d'implications des personnages etc.)

L'auteur a vraiment une écriture agréable. Je donne un +1 à l'utilisation des mots en "Italiens" (et un +1 au lexique à la fin pour la traduction). La narration est fluide et le rythme soutenu. Concernant les personnages, il y en a plusieurs et je garde ma préférence pour Léonardo Da Vinci.

Pour l'aspect négatif, je dirai que certaines actions/actes sont cliché(e)s (donc visible de relativement loin). Ah j'allais oublier le fameux "code" des assassins. Mouais, je ne suis pas convaincu du tout (ça n'enlève rien au charme de l'histoire).

Afficher en entier
Lu aussi

Ce livre bien écrit avec peu être un peu trop de descriptions.

Il se lis facilement, mais il lui manque un petit truc pour être une tuerie.

Il est sympa mais ne m'a pas laisser un souvenir impérissable. Je ne lirais pas la suite.

Afficher en entier
Or

Je n'y ai jamais joué, mais je connaissais de nom. Et si je ne l'avais pas croisé par hasard en bibliothèque, je ne l'aurais sans doute jamais. Parce que même si je n'avais jamais lu d'adaptation de jeu en roman, j'avais eu suffisamment de déception en manga à ce niveau.

Mais finalement, Assassin's Creed s'avère être une assez bonne découverte. On entre très rapidement dans l'histoire, et tout s'enchaîne sans qu'il y ait trop de moment rasoir. Certes, il est vrai que le rythme est sans doute un peu trop rapide (effet habituel des adaptations de jeu), mais à la longue, on y prête moins attention.

Je dirais aussi qu'Ezio s'en sort toujours un peu trop facilement (genre le gars il est invincible, quoi !), sauf Spoiler(cliquez pour révéler)à la fin où il se heurte enfin à un obstacle un peu plus compliqué (ce qui est assez paradoxal, étant donné que son adversaire c'est un vieillard - -'). D'ailleurs, elle était assez bizarre cette fin. Hm...

Bref, j'ai hâte de lire le 2 et voir ce qu'il peut bien se passer vu que la plupart Spoiler(cliquez pour révéler)des Templiers se sont pris une raclée.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode