Livres
475 910
Membres
454 347

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Assassin's Creed, Tome 7 : Unity



Description ajoutée par Grib712 2014-11-20T15:27:34+01:00

Résumé

1789 : La révolution est aux portes de Paris. Le peuple se dresse contre l'oppression de l'aristocratie, inondant de sang les rues pavées de la capitale. Mais la justice révolutionnaire se paie au prix fort...

Alors que les inégalités entre les riches et les pauvres sont à leur paroxysme et que la nation se déchire, un jeune homme et une jeune femme tentent de se venger de tout ce dont on les a privés.

Arno et Elise ne tardent pas à se retrouver plongés au beau milieu du conflit qui oppose les Assassins et les Templiers depuis plusieurs siècles déjà, dans un monde où les dangers sont plus redoutables qu'ils l'auraient imaginé.

Afficher en entier

Classement en biblio - 175 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par MaMt 2018-03-04T16:51:48+01:00

"Alors que nous étions assis avec un café, un semblant de vie parisienne normale autour de nous, peu importait que je sois une Templière et lui un Assassin. S'il n'avait pas porté la tenue de son ordre, nous aurions pu être deux amants profitant de notre café de bon matin; lorsqu'il sourit, je vis l'ancien Arno, le garçon avec qui j'avais grandi et dont j'étais tombée amoureuse. L'espace d'un instant, je fus tentée de tout oublier pour me prélasser dans cette chaleureuse nostalgie, de laisser disparaître le conflit et le devoir." # Elise

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Lu aussi

Septième tome de la célèbre série, ce roman se situe cette fois en France et met en scène la famille de la Serre, issue de la noblesse parisienne, et plus particulièrement Élise, destinée à devenir le grand maître des Templiers.

Celle-ci doit déjouer un complot visant à la destitution de son titre, voire à son éradication définitive de l'équation.

Mais sa formation, intervenue dès son plus jeune âge, ses aptitudes naturelles et son caractère de feu vont non seulement lui permette d'ourdir sa vengeance, mais également l'aveugler malgré les précieux conseils d'alliés proches.

Dans cette œuvre, il est également question d'un personnage important, à savoir Arno Dorian, recueilli par la famille de la Serre et devenu leur pupille suite à l'assassinat de son père, un membre du credo des Assassins.

De l'action, certes, mais aussi de la réflexion quant aux motivations des deux camps dont on sent les interrogations beaucoup plus présentes que dans les premiers épisodes qui proposaient alors une version manichéenne de l'affrontement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Hathor13 2019-07-03T18:44:25+02:00
Argent

L'auteur place une nouvelle fois l'histoire du point de vue d'une héroïne templiere sous la forme d'un journal intime commençant dès l'enfance. Je n'ai pas aimé cette histoire chaotique à l'intrigue mal conçu mené par une héroïne que j'ai trouvé pénible. L'auteur manque d'idée pour développer la saga et cela se ressent de plus en plus au fil des tomes. Dommage car l'univers proposé à la base a beaucoup de potentiel

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fanfan54 2018-11-06T12:25:02+01:00
Or

Encore un bon livre de la part de la licence ! Unity a été le premier jeu d'Assassin's Creed auquel j'ai joué, et même si l'histoire n'était pas la plus fascinante et la mieux tournée, j'ai adoré me projeter dans la vie d'Elise De La Serre à travers son journal intime.

On l'a découvre plus en profondeur car elle reste assez inconnue dans le jeu, si bien qu'on a affaire à une autre personne. On est plus impliqué dans la lutte séculaire entre les Assassins et les Templiers et on se rend aussi compte que les Templiers ne sont pas forcément les plus méchants par rapport aux Assassins (d'ailleurs, cela rejoint aussi la livre Forsaken du même auteur).

On suit dans la vie d'Elise depuis l'âge de 10 ans. Elle est sensée être le prochain Grand Maître desTempliers, mais rien ne va se passer comme prévu. On connaît donc ses plus profondes amibitions, ses plus profonds secrets, on connaît de mieux en mieux sa relation avec Arno Dorian, le jeune garçon que son père a recueilli après la mort du père de ce dernier.

J'ai adoré ce livre car l'auteur construit Elise De La Serre avec une véritable psychologie, une véritable personnalité. C'est une personne qui sait ce qu'elle veut et elle est prête à faire n'importe quoi pour y arriver. On plonge dans aussi dans son éducation de Grand Maître, à laquelle elle essaye de se soustraire. Son sens de l'honneur est énorme et elle tient absolument à suivre les traces de son père et à venger sa mère. Son histoire avec Arno est peu abordée, mais on sent tout l'intérêt qu'elle a pour lui. D'ailleurs certains éléments de l'histoire m'ont surprise par rapport aux deux jeunes gens.

On est aussi plus dans l'univers de la Révolution Française, encore plus que dans le jeu vidéo. Même si Elise n'y participe pas, on est quand même au coeur de la destruction de Paris, et au coeur de la révolte, car Elise appartenant aux classes riches, elle est malgré elle prise dans cette Révolution.

Il faut aussi que je précise que le livre ne retrace absolument pas le jeu vidéo, je crois même qu'il n'y a que très rarement des passages le relatant. C'est tout simplement Arno qui lit le journal que sa bien-aimée lui a laissé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaMt 2018-03-04T16:24:32+01:00
Diamant

Je me répète à chaque fois mais je suis une immense fan de la saga Assassin's Creed depuis des années, saga que j'ai découvert avec les jeux vidéos (avec le second opus pour être plus précise) et mon amour pour AC n'a jamais failli. Unity, en terme de jeu, est sans doute celui qui m'a le moins plu mais ce n'est pas à cause de l'histoire (qui était pour le coup, fascinante car j'ai toujours voulu en savoir plus la Révolution Française) mais à cause du gameplay extrêmement dur et pénible.

On fait une grande plongée dans l'histoire de France, pendant des événements importants qui ont ébranlé et profondément changé notre pays. Nous découvrons tout cela par le biais d’Élise, jeune noble destinée à devenir le Grand Maître de l'ordre des Templiers de France. Templière comme ses défunts parents qu'elle cherchera à venger par tous les moyens, c'est une jeune femme pas comme les autres, qui ne veut pas s'embarrasser des carcans de la société et qui a toujours voulu être libre de ses choix. Élise a également un sacré tempérament, aussi flamboyant que sa chevelure. Nous découvrons son enfance différente de celles des autres, ses débuts en tant que Templière, ses premières expériences sur le terrain, ses erreurs et ses victoires.

Arno et Élise étaient si semblables. Bien qu'ils appartenaient à deux ordres différents et ennemis depuis la nuit des temps, ils ont eu des parcours similaires, et leur amour était grand, bien qu'ils ne se soient jamais vraiment connus totalement. Ils sont vraiment les amants maudits de la Révolution Française, l'expression est juste.

Ce n'est pas vraiment une retranscription de l'histoire du jeu vidéo même en roman comme ce fut le cas pour certains autres tomes; là, le héros du jeu, Arno Dorian découvre le journal intime de celle qu'il aimait depuis son enfance, Élise De La Serre. Nous découvrons donc en même temps que lui les pans du passé d’Élise et tous ses secrets. Il y a aussi des extraits des journaux d'Arno pour appuyer quelques éléments importants. Ce n'est qu'à un peu plus de la moitié qu'on a un vrai parallèle avec l'histoire du jeu mais du point de vue d’Élise (l'assassinat de son père, les Templiers qui vont se retourner contre elle, Arno et son statut d'Assassin, les remous de la France avant, pendant et après la révolution...).

J'ai quand même appris plein de choses et celles qui m'ont le plus marqué sont qu’Élise a rencontré Jenny, la sœur d'Haytham Kenway le Grand Maître des Templiers du Nouveau Monde (héros du tome 5 et présent dans AC 3) et fille d'Edward Kenway le pirate-Assassin (héros du tome 6 et du jeu Black Flag) et surtout que les idées d'Haytham l'ont guidé elle aussi pour un rapprochement Assassins/Templiers.

L'écriture est extrêmement fluide et prenante, très descriptive vu l'époque mais il y a quand même énormément de dialogues et heureusement, la lecture n'est donc pas lourde! C'est donc écrit à la première personne du singulier et c'est logique puisqu'il s'agit de journaux intimes. C'était parfait et je n'en attendais pas moins d'Oliver Bowden qui a un talent certain pour bien retranscrire l'âme d'Assassin's Creed en roman.

C'est un complément du jeu, de l'histoire. Les romans sont plus pour les fans et les joueurs qui ont envie de prolonger l'aventure AC, d'en savoir plus, toujours plus. Une autre perspective est offerte et comble certains manques/flous également. Ce tome est comparable aux tomes 3 et 5, il ne reprend pas l'histoire du jeu même. Ceux qui voudraient découvrir la saga peuvent le faire avec les tomes 1, 2 et 4, le tome 6 avec un autre personnage car ce sont quasiment des répliques des jeux éponymes. Comme toujours, ce fut une très bonne lecture et il me tarde de me plonger dans les tomes suivants et tout autres romans dérivés sur les Assassins.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par maidele 2018-02-23T17:29:00+01:00
Or

J'ai un avis assez mitigé sur ce livre... Avoir le point de vue d'Elise m'a plu, mais elle m'a parue moins bien que dans le jeu vidéo, bien que plus intéressante. Et à l'image de Forsaken , elle permet d'arrêter cette idée manichéenne de Templiers= mal, Assassins= bien.

Mais j'aurais préféré un peu plus du point de vue d'Arno: les deux sont finalement très peu réunis.

Afficher en entier
Bronze

Une vrai histoire d'amour a la Roméo & Juliette et un vrai point de vue sur les deux confrérie donc l'un des meilleurs livres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nari 2017-12-12T10:52:10+01:00
Diamant

Après avoir lu tous les autres tomes de la série... J'avoue avoir eu plus de peine avec celui-là... Il reste très bon, mais moins que les précédents.

Ce qui m'a le plus dérangé c'est Elise en fait. Elle m'a très vite tapé sur les nerfs avec ces airs un peu trop supérieurs à mon goûts. Mais à l'opposé j'ai admiré et fortement apprécié son aptitude à se battre (en général et pour ce en quoi elle croit). Aussi, j'ai eu de la peine avec le fait qu'on lise ses journaux..

Mais surtout, j'aurais aimé avoir plus de parties avec le point de vue d'Arno, qu'on s'intéresse à lui... Je préfère les tomes qui se concentrent sur les Assassins (même si j'ai beaucoup apprécié Forsaken).

Afficher en entier
Lu aussi

J'ai actuellement lu une bonne partie des livres tirés des jeux Assassin's creed et franchement, j'ai trouvé celui-ci décevant. Le fait que ce soit écrit sous forme de journal m'a un peu donné du mal, je n'ai pas vraiment apprécié. Mais ce qui m'a encore plus donné du mal pour en venir à bout, c'est que c'est presque uniquement rédigé du point de vue d'Elise. Et je trouve ça assez dommage, quand on pense que la licence ne s'appelle pas "Templar's creed".. Bref, pas le meilleur de la série à mon sens.

Afficher en entier
Diamant

Un bon coup de cœur !

Contrairement à beaucoup, j’ai énormément aimé le jeu, même si bon sang, je ne pouvais pas me blairer Arno. Et c’est toujours le cas dans le bouquin mais en revanche, j’aimais beaucoup Elise. Donc j’étais très heureuse de voir que ce tome était entièrement à ses yeux et que cela allait permettre d’approfondir son personnage.

Et je n’ai pas été déçue sur ce point, loin de là. Avec ce tome, on plonge totalement dans l’esprit et la psychologie d’Elise, dans ses épreuves, ses pensées et ses troubles et bordel, Dieu que je ne m’attendais pas à un personnage aussi bien écrit, entier et complexe en jouant au jeu, même si je l’aimais bien. Mais le livre s’unifie entièrement au jeu, et on ne peut plus regarder Elise de la même manière après avoir lu le livre.

Le livre touche les évènements du jeu seulement à la toute fin, durant la quasi-totalité du bouquin, nous vivons ce que Elise à vécu quand elle était loin d’Arno, dans son enfance notamment. Et c’est vraiment très intéressant de la découvrir ainsi, de la voir avec ses parents. J’ai particulièrement adorée ses aventures en Angleterre où elle se fait ennemi des Templiers anglais, et où elle croise le chemin de Jennifer Scott, la fille d’Edward Kenway. Cela rappelle la connexion aux anciennes histoires d’AC, et c’est parfait.

Elise est au final un personnage vraiment sombre. Les traumatismes s’enchaîne au fil des ans, et son tempérament instable, impatient et parfois violent lui jouera toujours de mauvais tours, lui sauvera parfois la vie et finira par devenir sa perte. Il est cependant intéressant de voir sa déchéance. On traite souvent Elise d’idiote pour ce qu’elle fait à la fin du jeu, partir affronter Germain toute seule, mais on comprend bien mieux pourquoi elle à agit ainsi en lisant le livre. En vérité, tout ce roman montre comment Elise perd peu à peu son humanité et finit même par se moquer de mourir où non.

J’ai particulièrement adorée sa relation avec son mentor, Mr Weatherall, un homme qui aimait follement sa mère et qui est ensuite restée toujours à ses côtés après la mort de cette dernière. Il était à la fois un second père, un conseiller et un ami pour elle, et leurs scènes ensembles sont définitivement mes favorites du livre, ils ont un lien très fort qui se construit au fil des pages et qu’on ne peut qu’apprécier jusqu’à la toute fin. Contrairement à la relation avec Arno, où on ne ressent strictement rien, où rien n’est construit et qui à même assez peu de sens avec le personnage et la personnalité d’Elise dans le roman. Je n’ai jamais aimée l’histoire d’amour entre Elise et Arno dans le jeu, je pense qu’une femme comme Elise avait besoin d’un homme mieux que cela – oui, je n’aime vraiment pas Arno – mais je l’ai encore moins apprécié dans le livre, où elle n’a même aucun sens ni aucune raison d’être à mon goût. Mais heureusement, la relation es très, très peu présente dans le livre, ce qui est aussi certainement aussi à cause de cela qu’elle est aussi mauvaise, mais cela m’a également permis de vraiment adorée le bouquin en dépit de ce défaut.

C’est donc vraiment un excellent tome sur Assassin’s Creed, on plonge également dans la moralité Templier mais on voit ici un point qu’adopte Elise à ce sujet et qui aurait aimée l’imposé à la Confrérie et à l’Ordre : les faire travailler ensemble pour le bien de l’humanité. Une réconciliation Templiers/Assassins. Est-ce que ce sera un jour possible ? Est-ce que la saga pourrait se termine comme ça ? Qui sait, après tout ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par audrey91 2017-03-20T16:27:13+01:00
Or

J'ai adoré ce tome, il y a enfin une fille qui se bat comme un homme. hate de lire un autre tome de cette serie

Afficher en entier

Dates de sortie

Assassin's Creed, Tome 7 : Unity

  • France : 2013-11-13 (Français)
  • France : 2014-11-14 - Poche (Français)

Activité récente

Heyb l'ajoute dans sa biblio or
2019-04-26T19:06:45+02:00

Évaluations

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 175
Commentaires 21
Extraits 16
Evaluations 30
Note globale 8 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode