Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
714 328
Membres
1 011 544

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

— C’est Tiller Charm ? murmura-t-il.

— Non, répondis-je en hochant vivement la tête. Robert Débirome. Vous le reconnaissez sans doute à cause de la pub pour la crème contre les hémorroïdes.

L'homme me regarda d'un air perplexe. Je chantai alors un petit jingle :

— Rien ne soulage votre rectum comme les crèmes Débirome. Non ? Ça ne vous dit rien ? Han… Robert est le PDG. Cette crème miracle, c’est son petit bébé. Je peux vous le présenter si vous voulez ?

— Euh… Non, merci, ça ira, grimaça-t-il. Merci beaucoup.

— Comme vous voulez, répondis-je en haussant des épaules.

En me retournant vers le comptoir, je trouvai Nessa et Tiller bouche bée. Elle interrogea Tiller du regard.

— Non, dit-il avant qu’elle ait eu le temps de poser la moindre question. La seule hémorroïde que je me traine, c’est lui. Et je commence à regretter d’avoir changé les sièges…

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fl3g 2023-08-19T20:20:57+02:00

J’adorais ma mère. Elle était livrée en l’état, avec ses qualités et ses défauts, mais elle avait un très bon fond.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fl3g 2023-08-19T19:28:54+02:00

— Tu couches avec mon fils ?

Je faillis avaler ma langue.

— P… pardon ? balbutiai-je.

J’essayai de tirer parti de mon choc initial. Transformer l’incrédulité qu’il ait le courage de poser cette question en une sorte d’indignation. Quoi ? Moi ? Comment pourrais-je faire quelque chose d’aussi scandaleux que de coucher avec Michael Vining.

— Réponds, gronda-t-il.

Je voulais demander un temps mort, une suspension, un sursis, n’importe quoi qui me laisserait le temps de contacter Mikey pour échapper à la panique. La question était complètement déplacée, mais je ne pouvais pas mentir frontalement à mon entraîneur. Les yeux brûlants commencèrent leur sombre besogne et découpèrent mon âme en petits morceaux.

— Si tu me mens, Charm, je le saurai, et ce sera fini. Compris ?

— Je comprends, articulai-je avec difficulté. Mais j’ai le sentiment que vous dépassez une ligne rouge. Je ne mourus pas sur le coup. Au lieu de ça, je continuai de soutenir son regard pendant qu’il continuait de faire des ravages au creux de mon âme.

— Et toi, t’as pas l’impression de franchir la ligne rouge en couchant avec le fils de ton entraîneur ? En couchant avec ton employé ? Je dirais même que c’est plus qu’une ligne rouge. C’est une ligne entre la légalité et l’illégalité.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fl3g 2023-08-19T19:15:39+02:00

J’étais douloureusement conscient de la distance physique entre Tiller et moi. Je brûlais de le toucher, et je devais retenir chaque muscle de mon corps pour ne pas me jeter sur lui.

Tiller, lui, n’avait pas tant réfléchi. Il jeta le courrier sur la table, vint vers moi, me saisit par l’arrière de la tête et m’embrassa comme jamais.

Devant Sam.

En une fraction de seconde, j’avais oublié Sam, les tomates, où j’étais, mon propre nom, et tout ce qui n’était pas rattaché de près ou de loin à la langue de Tiller Charm dans ma bouche. Quand il se redressa, j’étais devenu liquide.

— OK. Donc, ça, ça vient de se passer, lâcha Sam avec un ton pince-sans-rire.

— Euh…

Je m’efforçai de retrouver ma forme solide, et la lucidité qui allait avec.

Tiller sourit d’un air affectueux et déposa un baiser près de mon oreille. Il murmura :

— J’ai attendu ce moment toute la journée.

J’allais pas attendre une seconde de plus.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fl3g 2023-08-19T18:51:41+02:00

Ses yeux brillaient quand son regard croisa le mieux, et pendant un instant, je pensai avoir atteint le sommet de ma vie. Voilà. On y était. J’avais tout, tout ce que je pouvais jamais désirer. Personne sur Terre n’était aussi chanceux que moi.

C’était la vérité. Tout ce que j’avais à faire, c’était de ne pas le laisser filer.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fl3g 2023-08-19T16:27:29+02:00

— Depuis que j’ai fait un rêve torride à ton sujet, il y a peut-être un an, et que j’étais trop gêné de te laisser laver mes draps.

Son regard s’illumina et il eut un immense sourire.

— Noooon. À propos de moi ? Vraiment ? Tiller, le baiseur. Tiller se paluchait comme un petit jouisseur.

— T’as pensé à faire poète ?

Mikey leva les bras au ciel et tourna dans la neige en chantant :

— Tiller le taureau, se secouait le poireau… en pensant à son cuistot pour soulager sa libido !

— OK, j’aurais jamais dû te dire ça. J’essayai de ravaler l’immense sourire qui couvait sous ma mine faussement irritée.

— Tiller a caressé le monolithe qui lui sert de bite ! Attends… Non, ça c’est nul.

— Quoi, celui-là c’est le seul que tu trouves nul ?

Il me fusilla du regard dans la lumière du couchant.

— Même pas peur, Tiller.

— Oh non, arrête, interrompis-je d’un ton plaintif.

— Tiller, tu as voulu mon cœur,

Eh bien, en vain !

Ton seul bonheur, beau gicleur,

Fut un jet de venin

Sur ton coussin à fleurs

Je m’approchai discrètement de lui et plaçai ma main sur son cœur. Et à l’instant où l’affection adoucissait ses traits, je le poussai dans la neige moelleuse.

— Aïe !

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fl3g 2023-08-19T14:44:46+02:00

— T’as pas à te justifier. J’ai envie de toi, c’est tout. Inconditionnellement. Qui que tu sois maintenant, avant, après, ça n’a aucune importance. J’ai envie de toi, et j’aime passer du temps avec toi. On a déjà parlé du fait qu’on ne pourrait pas s’engager dans une relation sérieuse, mais est-ce qu’on peut au moins apprécier ce moment ensemble à Aster Valley tant qu’on est là ? Je veux pouvoir te toucher et t’embrasser, je veux me coucher tard, te parler comme on le fait à la maison, mais cette fois en te tenant dans mes bras.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fl3g 2023-08-19T12:41:54+02:00

— Pourquoi t’as attendu cinq ans ? demanda-t-il contre ma joue en frottant son visage contre le mien. T’es tellement sexy, putain, tellement beau. J’en peux plus.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fl3g 2023-08-19T12:26:20+02:00

Ses mains continuèrent d’explorer ma peau tandis qu’une chaleur humide commençait à envahir la pièce. Je n’avais pas envie d’aller plus vite. S’il voulait gaspiller chaque goutte de la fonte des neiges du Colorado, tant pis. Quand j’étais si excité, ma conscience écologiste passait au second plan.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Fl3g 2023-08-19T11:55:40+02:00

Le sourire de Tiller était désarmant. Du genre à faire taire les canons pendant la guerre. Ou attirer les canons dans une boîte de nuit.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode