Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
718 253
Membres
1 030 479

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode


Extrait

Extrait ajouté par Fl3g 2023-08-22T16:19:08+02:00

Je m'interrompis pour trouver une bonne manière de présenter les choses, de lui expliquer pourquoi c'était important. Et pas seulement pour passer un examen.

— C'est comme un raccourci. Mais c'est aussi une plongée dans l'Histoire. Tu sais pourquoi on étudie l'Holocauste ?

Il leva les yeux au ciel, comme n'importe quel adolescent.

— Oui, pour que l'Histoire ne se répète pas. Alors il faut qu'on sache ce qu'il s'est passé.

— Exactement. Shakespeare a écrit Le Marchant de Venise en 1596 pour parler des Chrétiens d'Europe et de leur relation tendue avec la population européenne juive.

— Ça arrivait déjà à l'époque cette histoire de persécutions ? s'exclama-t-il d'un air surpris.

— Oui. Et regarde sa pièce, La Douzième Nuit, et son exploration de l'identité de genre. Il l'a écrite en 1600, Solo. Viola dit : « Je suis toutes les filles de la maison de mon père, et tous les fils aussi ». Elle se déguise, elle incarne son frère. Mais le truc, c'est que son rôle devait être joué par un homme sur scène, à l'époque Elizabéthienne.

— Oui, ça je le sais, confirma Solo.

— Donc t'as un homme qui joue une femme qui joue un homme. C'est tellement fort, c'est un message sur le genre, sur le fait qu'il ne peut pas être défini simplement en mettant un costume ou en jouant un rôle. En-dessous, la personne est ce qu'elle est, quel que soit le costume.

— Donc il était… il était queer ?

Je me demandais si c'était ce que ressentait un pêcheur quand il sentait enfin quelque chose mordre à l'hameçon. Il avait enfin manifesté de l'intérêt, et j'avais l'impression d'avoir gagné le premier prix à la foire.

— Les hétéros, les homos, tous ces mots n'existaient pas encore à l'époque. Alors forcément il faut pas y calquer notre regard d'aujourd'hui, avec notre langage beaucoup plus binaire. Tu savais qu'il avait écrit 126 de ses sonnets pour un jeune homme ? Et dès 1640, il changeait déjà les pronoms pour les rendre plus acceptables.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode