Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de asteroidscollision : J'ai lu aussi

retour à l'index de la bibliothèque
Rester forte : 365 jours par année Rester forte : 365 jours par année
Demi Lovato   
Ce livre de Demi, qui regroupe 365 citations, phrases, but associés aux 365 jours de l'année est merveilleux. C'est aussi bien un vrai bijou pour les fans que les autres. Il apporte vraiment quelque chose et on se sent bien après l'avoir lu. C'est se dire que son idole a tenu, a réussie et qu'on peut en faire autant. Ce livre est un soutien pour beaucoup de fans, ce qui le rend encore meilleur. Je le recommande.
Ni le feu ni la foudre Ni le feu ni la foudre
Julien Suaudeau   
"Rien n'est si fort ni le feu ni la foudre
Que mon Paris défiant les dangers"

Louis Aragon

Ainsi débute ce roman qui est, avant tout je pense, une ode à la ville des lumières. Avec des descriptions aussi minutieuses, réalistes et poétiques, même moi qui ne suis jamais allée dans la capitale, j'ai eu un instant l'illusion d'y être. C'est définitivement le gros point positif de cette histoire : la superbe plume, si belle sans être trop chargée, de Julien Suaudeau.
Alors oui, ce livre sort un peu de ma zone de confort, mais à vrai dire, je l'ai lu parce que je suis concernée, comme chaque français, par l'histoire qu'il raconte : celle de cinq êtres humains, tous différents les uns des autres, qui auraient tout aussi bien pu être nous. Il y en a pour tous les goûts, et on s'identifie forcément à au moins un des personnages; durant tout le bouquin, peu importe notre "petit favori", on veut savoir qui finira dans la salle de concert, le soir de ce sinistre 13 novembre; et on veut savoir ce qui a amené chacun à y aller. On ne vit qu'une journée dans la peau de ces personnages, mais c'est tellement beau, tellement bien écrit, qu'on y est directement transporté, et on pourrait croire que l'on a vécu en l'espace de quelques heures toute leur vie.
Cependant, ce n'est pas un coup de coeur. Déjà parce que certains détails restent flous, surtout en ce qui concerne la fin, et parce que même si c'est bien joli, bien touchant, il manquait ce petit truc, ce petit (ou parfois gros) pincement au coeur qu'on a en refermant un livre dont l'on se souviendra toute sa vie. Mais au moins, je me souviendrais longtemps de celui-ci.

[Je remercie les éditions Robert Laffont et Babelio, grâce à qui j'ai remporté ce livre lors de l'opération masse critique de septembre]

« Les adultes croient qu'ils travaillent pour gagner de l'argent. Selon moi, ils apprennent à vivre comme des morts. » ~ Stella

par Armenia
Presque rien sur presque tout Presque rien sur presque tout
Jean D'Ormesson   
Avant le tout, il n'y avait rien.
Après le tout, qu'y aura-t-il ? (...) Que seraient les hommes sans le tout ? Rien du tout. Ils n'existeraient même pas puisqu'ils sont comme une fleur et comme un fruit du tout. Nous sommes un très petit, un minuscule fragment du tout. Mais que serait le tout sans les hommes ? Personne ne pourrait rien en dire puisqu'il n'y a que les hommes pour en parler. Le tout, sans les hommes, serait absent et mort.
(...) Il y a un roman plus vaste que le roman des hommes, c'est le roman du tout. Du tout d'abord tout seul. Premier tome. Formidable, mais inutile. Big bang. Galaxies. Soupe primitive. Diplodocus. Puis des hommes dans le tout. Deuxième tome. Plus beau encore (...) Voulez-vous qu'un homme, qui n'est qu'un homme, quelle misère ! mais qui est un homme, quelle gloire ! raconte aux autres hommes, même misère et même gloire, cette grande Big Bang story, ce grand roman du tout ? Presque tout.
Presque rien. Presque rien sur presque tout.

par saltanis
Andromaque Andromaque
Jean Racine   
Très touchant.. Cette pièce de théâtre est entraînante; malgré cette fin si tragique. J'ai adoré.
Taille 42 : l'histoire de Charles Pollak Taille 42 : l'histoire de Charles Pollak
Malika Ferdjoukh   
Je me souviens que c'était quelques peu une histoire touchante qui aborde l'histoire de juifs pendant la seconde guerre mondiale, qui m'avait marqué mais sans plus car j'ai lu ce livre il y a 6 ans, je ne m'en souviens plus très bien mis à part que j'avais eu du mal à le commencer, j'avais du mal à accrocher, mais que j'ai tout de même fini.
Lettres de mon moulin Lettres de mon moulin
Alphonse Daudet   
Je suis bercée chaque fois que je lis.
Sans nouvelles de Gurb Sans nouvelles de Gurb
Eduardo Mendoza   
Ce court roman est à des années lumières de ce que j'ai pour habitude de lire, mais c'est exactement ce que je recherchais (histoire de varier un peu mes lectures).
Toute l'histoire repose sur l'absurde. Un extraterrestre débarque en ville pour observer notre civilisation, se met à la recherche de son coéquipier perdu lors de sa première sortie et remplit son journal avec ses observations. Jusque-là, rien de trop tordu. Mais le décalage entre le ton employé et le non-sens des actions est tel que l'œuvre prend indéniablement un caractère comique. Et puis, le comportement de cet extra-terrestre étant plus qu'étrange, on pourrait s'attendre à ce que les humains qu'il croise se posent des questions... Mais non, personne ne voit quoique ce soit d'anormal là-dedans, ce qui rend ce roman encore plus cocasse et loufoque. Eduardo Mendoza a réellement poussé le concept à l'extrême : on pense qu'il ne peut plus nous surprendre, qu'on a compris la mécanique de son humour, mais il trouve toujours la touche qui nous fera hausser les sourcils. Bon, comme je l'ai dit, je ne suis pas une habituée du genre, mais je trouve tout de même admirable de réussir à garder une trame alors qu’on joue à ce point avec l’absurdité.
Une lecture agréable donc, et une bonne surprise. Mais passé ce sentiment positif, lié au sentiment de nouveauté, certaines petites choses qui m'ont tout de même gênée. Il y a deux retournements de situations que je n'ai tout simplement pas compris... L'histoire est plate, toujours sur le même ton, et d'un coup il se passe quelque chose de vraiment important sans même qu'on s'en rende compte immédiatement. C’est assez déboussolant. Je pense à la fin notamment qui me laisse toujours aussi perplexe.

par Emrys98
Orgueil et préjugés Orgueil et préjugés
Jane Austen   
Depuis plusieurs mois je me suis découvert une adoration pour la lecture fantastique, mais je me suis promit de lire d’autre style pour ne pas passer a côté d’un bon roman, car mes goûts son assez variés dans presque tout.
Orgueil et préjugés, un livre de 622 pages, si je n’aime pas ça va être long… Mais non je me suis fais avoir ! Malgré d’être loin de mon style de lecture j’ai craqué. (Mais je dois avouer que j’ai du parcourir la moitié du livre pour me sentir aisé, me laisser bercer et enivré par l’histoire).
Le personnage d’Élisabeth m’a charmé. Ici loin d’être une histoire de coup de foudre, mais bien une évolution de sentiments renversés.
Je sais que ce livre est un coup de cœur de beaucoup de personne et qu’il a reçu beaucoup d’éloge, c’est pourquoi je voulais le lire, le mettre au défit de voir si il pouvait me séduire. Il a réussit avec un franc succès.


par vallery73
Le Fantôme de Canterville Le Fantôme de Canterville
Oscar Wilde   
Comment initier les enfants à la littérature, exceptionnelle, d'Oscar Wilde? Faites-leur lire l'excellentissime Fantôme de Canterville, ils plongeront sans hésiter dans cet univers fantastique!!! Vivement conseillé même pour les adultes..
Cyrano de Bergerac Cyrano de Bergerac
Edmond Rostand   
Époustouflant.
Je resterai à jamais marquée par la tirade du nez... Cyrano de Bergerac est une grande pièce, un chef d’œuvre !

par Vavi