Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de AsunaHime : Liste d'Or

retour à l'index de la bibliothèque
Negalyod Negalyod
Vincent Perriot    Florence Breton   
En haut il y a les riches, les importants, en bas sur la terre ferme il y a les autres, pauvres, voyous, petits ouvriers, agriculteurs, bergers, en résumé le petit peuple. L'eau est contrôlée par ceux d'en haut, la vie est contrôlée par l'eau, donc, ceux d'en bas n'ont pas le contrôle, si ce n'est d'eux même à leurs risques et périls.

Negalyod est un univers dystopique intéressant dans son contexte du contrôle de l'eau, le scénario est bien ficelé et est servi par des dessins vraiment originaux, des traits fins et beaucoup de détails, notamment sur les structures d'architecture qui m'ont fait rêver. Le rapport entre la ville d'en haut, propre, classieuse, luxuriante, et la ville d'en bas, la même mais aux propriétés inversées est saisissant.
Puis les couleurs !! De toute beauté.

Différents thèmes et genres se croisent ici, de la SF bien entendu mais dans le style également, des dessins intemporels, vaisseaux au visuel steampunk, personnages au look de western SF, des dinosaures font ici office de bétail, le mysticisme et la rebellion sont là, le thème de la vengeance est un des plus présent mais aussi celui de l'aventure, celle des paysages urbains mais aussi des grandes étendues désertiques.

Du haut de ses 208 pages, Negalyod se lit finalement assez rapidement car il y a peu de textes, il y en a tout de même mais Vincent Perriot pèse ici ses mots pour aller à l'essentiel et cela m'a plu.

Cet album attirera certainement les amateurs de SF, de dystopies, d'aventure et d'esthétique.

Voir la chronique sur mon blog :
https://unbouquinsinonrien.blogspot.com/2018/09/negalyod-vincent-perriot.html

par Maks
Sensei to Watashi Sensei to Watashi
Ai Minase   
j'adore cette histoire !
on reconnais vraiment le style de Ai Minase qui est superbe !
il n'y a pas a dire Haruka et Arsuya me fond beaucoup penser aux personnages de Namida Usagi ( momoka et takahiro ( takahiro est quasiment pareil que Arsuya mais bon il faut le lire pour comprendre )que j'adore aussi ^-^
j'adore les dessin et les texte qui sont superbe !
dommage que sur le site ou je lit il n'y ai pas encore la suite :'(
pff j'ai hate de lire la suite !
Mais je suis deja fane de se manga !
NightS NightS
Kou Yoneda   
Trois petites histoires très sympathiques. l'auteure en peu de pages, arrive à nous faire aimer les personnages et à leur donner une consistance très réaliste. Un petit peu déçue par le synopsis de la quatrième de couverture qui finalement nous retranscris pas la réalité (surtout concernant NightS). J'ai surtout apprécié l'histoire entre le commercial et le mécano parce que les questionnements des deux hommes sont très intéressant, notamment Takami. Pour une fois, cette partie là (à savoir est-ce que je l'aime ou non ? qu'est-ce que ça fait d'aimer un homme...) n'est pas passé sous silence ou trop rapidement et j'ai aimé cette introspection.
Côté graphiques, comme d'habitude, rien à dire. L'auteur a un trait fin et assez réaliste qui correspond à ses scénarios. On parvient bien à différencier les personnages.
et évidemment, on reste un petit moment enfermé dans l'univers de la mangaka après avoir refermé ce recueil.
Vampire Host Vampire Host
Kaori Yuki   
Non mais c'est une blague!!!... la suite! je veux la suite!! ce one shot est une vrai perle!! tout est parfait à part... qu'il n'y a pas de suite!! POURQUOI ?!!!! ( imaginez moi à genoux en train de pleurer!! sniff...) en tout cas, l'humour, le mystère et la magie sont là. Dessins magnifiques...un régal pour les yeux! alors n'attendez pas, rejoingnez le club des fans de Vampire Host!!

par Leedz
Sorairo Koiiro Sorairo Koiiro
Shou Ichikawa   
Un petit manga agréable à lire mais sans plus même si moi aussi je suis dans le même cas que cette fille : Je suis la seule fille dans une classe de math forte avec 11 gars :)

par amel18
Family Complex Family Complex
Mikiyo Tsuda   
Family Complex n'est pas le meilleur titre de Tsuda, mais il est très sympa quand on connait l'univers de PriPri (Princess Princess) duquel il est issu ! =)

par flo0wer
Hybrid Child Hybrid Child
Shungiku Nakamura   
De l'Anime au Manga:
Cet Anime, OMG! Quel coup de cœur...
Alors, forcément, j'ai acheté le manga. La 2D fait perdre en intensité (l'Anime est plus développé, agrémenté de musiques amplifiant les émotions), du coup, la lecture est moins poignante, mais ces histoires sont toujours aussi poétiques et belles (et j'ai encore pleuré comme une madeleine...!) Ce manga est court, mais c'est une petite pépite.

par rineska
8-banme no Tsumi 8-banme no Tsumi
Komomo Yamada   
C'est un très beau manga, très profond et qui m'a beaucoup ému. L'histoire est marquante car elle parait très réel et c'est touchant.

par amel18
The royal fiance The royal fiance
Asuma Risai    Saeko Kamon   
Vraiment pas top. Typique le genre de one-shot qui me fait tomber dans le panneau grâce à la couverture, aux graphismes assez plaisants mais qui se termine en fracas tout siimplement à cause des nombreux clichés (vu et re-re-re-re-revu) mais aussi à cause des précipitations.

L'histoire aurait pu être sympa sans être fantastique mais ce n'est même pas le cas.
Après l'effort Après l'effort
Abigail Roux    Madeleine Urban   
J'ai adoré cette histoire et pourtant le sport n'est pas ma tasse de thé, et il y a beaucoup de termes que je n'ai pas compris mais franchement j'ai tellement apprécié les personnages et l'histoire que cela avait peu d'importance. C'est simplement une histoire d'amour, il n'y a pas d'action proprement dite, pas de rebondissements improbables, pas de suspense en fait c'est juste l'histoire de deux personnes qui se sont connus adolescents mais qui ne se sont jamais fréquentés, et qui bien des années plus tard vont être amenés à travailler ensemble et vont tomber amoureux. C'est une trame sans originalité mais l'histoire est tellement bien construite avec des passages amusants, tendres et sexys que vous plongez et vous vous laissez entrainer.

Dix années après avoir passé leurs diplômes, Jake et Brandon reviennent enseigner dans leur ancienne école, l'un comme professeur d'éducation physique et l'autre comme professeur de science. Ils sont opposés à tout point de vue : Jake est l'ancienne star de la l'école, beau, sportif et ami avec tout le monde et Brandon plutôt du style « premier de la classe » qui a souvent servi de tête de turc. Ils ne se sont jamais vraiment fréquentés juste côtoyés et c'est la même chose aujourd'hui mais suite à certaines circonstances Brandon va être amené à prendre le poste d'entraineur adjoint en plus de sa matière. Ils vont apprendre à ce connaitre et devenir amis malgré leurs différences et finir par tomber amoureux.

Ce qui m'a beaucoup plu dans cette histoire c'est la simplicité de la relation, pas de complications extérieures, leur entourage accepte le fait qu'ils soient ensemble avec beaucoup de simplicité, pas d'introspection ni de l'un ni de l'autre sur son orientation sexuelle. Tout sonne juste, l'auteur a fait le choix dès le début du récit de leur faire assumer pleinement leur homosexualité, le problème entre eux ne se pose pas de savoir pourquoi ils aiment un autre homme mais simplement comme beaucoup de couples d'aujourd'hui si c'est une simple attirance sexuelle ou un sentiment plus profond.

Les deux héros sont très attachants, Jake est un gros nounours qui ne sait pas communiquer et a plus l'habitude d'agir que de discuter, Brandon quant à lui est plus doux, plus secret et il a tendance à se dévaloriser. J'ai également apprécié tous les moments qu'ils passent ensemble, cette camaraderie avec les autres entraineurs, la chef pompon girl qui poursuit Jake de ses assiduités et puis les scènes sensuelles jamais gratuites mais torrides.

En fait mon seul vrai bémol vient de la conclusion qui tombe brutalement comme un cheveu sur la soupe, j'aurais aimé que l'auteur nous donne un aperçu des réactions de l'école devant leur couple.

par samba