Livres
472 337
Membres
444 606

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

"Atar Gull" ou le destin d'un esclave modèle



Description ajoutée par Nath56 2012-01-06T21:20:09+01:00

Résumé

1830, Afrique noire. Atar Gull, un superbe esclave, est chargé sur le bateau du capitaine Benoît pour être vendu aux Antilles. Son prix est élevé : c'est le fils d'un roi, un athlète, un guerrier... Son histoire nous entraînera des soutes d'un négrier jusqu'à la Jamaïque, des marchés aux esclaves au coeur des plantations ; son destin sera tragique...

Fabien Nury et Brunö signent une incroyable fresque flamboyante, une aventure sidérante à mille lieux des poncifs mélodramatiques, un superbe album de 88 pages qui vous hantera bien longtemps après l'avoir refermé.

Afficher en entier

Classement en biblio - 15 lecteurs

Extrait

- Mon père... Pourquoi pleures-tu?

- Parce que... je suis leur chef. Leur souffrance est aussi la mienne. Et toi, mon fils, n'as-tu pas envie de partager les larmes de ton peuple?

- Non. Moi, Atar Gull, je ne pleurerai jamais. Jamais.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Argent

L'histoire est assez déstabilisante, on suit un esclave noir qui n'a pour but que de se venger de la mort de son père. Ce qui m'a un peu gêné c'est le fait qu'on ne connaisse presque rien d'Atar Gull.

En revanche j'ai bien aimé la façon dont les personnages sont abordés : ils font ce qui est juste pour eux. Ils sont extrêmement humain... Bien que le personnage principal n'ait que de la haine en lui. Et c'est bien ça le problème : il n'est absolument pas attachant! La seule chose qui nous convaint d'être de son côté est le fait que ce soit un esclave et que sa condition soit injuste.

Je trouve que le personnage le plus intéressant est Tom. C'est quelqu'un de juste, qui semble être du côté de la morale et pourtant c'est lui qui Spoiler(cliquez pour révéler)pend le père d'Atar Gull pour une raison eh bien... Injuste et dégueulasse! On a pitié de cet homme mais en même temps c'est presque impossible de le soutenir (je dis "on" mais c'est ce que j'ai ressenti personnellement). Enfin bref j'ai bien aimé sa complexité.

Ensuite j'aurai aimé que l'histoire soit plus longue. Je pense qu'elle aurait gagné à être plus intéressante si le début et le milieu avait été plus développés. Dommage.

Et là je vais vous parler de la fin... Et quelle fin! On s'y attend étant donné qu'on connaît le but d'Atar Gull mais personnellement j'ai frissoné (plus précisément c'est la dernière case de la page 83 qui m'a donné des frissons). À ce moment-là on s'aperçoit de toute la haine que contenait le personnage principal mais aussi toute sa souffrance... Les 2 dernières cases de la bande dessinée sont magnifiques.

Et j'allais presque oublié : les dessins bien que surprenants et simples en apparence arrivent parfaitement à traduire les émotions des personnages.

Pour conclure je dirai que c'est une BD qui traite de l'homme dans toute sa complexité, qui traite de la frontière entre le Bien et le Mal qui n'est pas toujours très évidente et bien sûr qui traite de l'esclavage.

J'ai bien aimé cette BD bien que j'ai trouvé le début un peu lent et que j'aurai aimé mieux connaître Atar Gull.

Afficher en entier
Diamant

Celui-ci ne fait pas partie du lot. C'est un article spécial.

C'était le chef des "petits namaquas" depuis que son père avait été capturé et vendu.

Il vient d'être pris à son tour.

Il s'appelle Atar Gull.

Au bas mot, un étalon pareil rapportera bien 500 livres !

Vous avez vu ces muscles, cette taille.

A la Jamaïque, il pourra être vendu comme "mandingo"...

Cet album est inspiré d'un très sombre et ambigu roman d'Eugène Sue qui, à sa sortie en 1831, fit scandale et heurta par son cynisme, sa cruauté et sa lucide amertume.

La haine, plus forte que l'amour, ne laissant place à aucune pitié, à aucun autre sentiment, engage, insidieusement, implacablement, ce récit sur le versant de la désespérance et de la mort.

Atar Gull est un personnage maudit qui, dans son profond malheur, par sa vengeance, prononce lui-même sa malédiction.

Le scénario est écrit par Fabien Nury.

Les dessins sont réalisés par Brüno à qui l'on doit le très original "Nemo".

La couleur, qui ajoute réellement au récit, est de Laurence Groix.

L'alliance des trois est une véritable réussite.

Le graphisme, dont la forme parfois faussement un peu naïve cache la véritable audace, est un écrin façonné juste à la taille de cette adaptation si justement écrite.

Les personnages sont tranchés.

Ils sont souvent pathétiques, parfois inquiétants.

Ils semblent être le revers de l'humanité.

Pourtant la cruauté de cet ambigu récit réside dans le flou qu'il peut y avoir entre l'endroit et le revers....

Afficher en entier
Pas apprécié

C'est une belle bande dessiné au destin tragique d'un esclave.

Afficher en entier
Bronze

Une belle bande dessinée sur l'esclavage et la vengeance. Je crois qu'elle mérité d'être primée à d'un livre à l'autre mais bon, je ne sais pas si je vais voter pour elle au concours...

Afficher en entier

Date de sortie

"Atar Gull" ou le destin d'un esclave modèle

  • France : 2011-10-07 (Français)

Activité récente

Évaluations

On en parle ici

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 15
Commentaires 4
Extraits 2
Evaluations 6
Note globale 6.83 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode