Vous utilisez un bloqueur de publicité

Cher Lecteur,

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités (AdBlock) pendant votre navigation sur notre site. Bien que nous comprenions les raisons qui peuvent vous pousser à utiliser ces outils, nous tenons à préciser que notre plateforme se finance principalement grâce à des publicités.

Ces publicités, soigneusement sélectionnées, sont principalement axées sur la littérature et l'art. Elles ne sont pas intrusives et peuvent même vous offrir des opportunités intéressantes dans ces domaines. En bloquant ces publicités, vous limitez nos ressources et risquez de manquer des offres pertinentes.

Afin de pouvoir continuer à naviguer et profiter de nos contenus, nous vous demandons de bien vouloir désactiver votre bloqueur de publicités pour notre site. Cela nous permettra de continuer à vous fournir un contenu de qualité et vous de rester connecté aux dernières nouvelles et tendances de la littérature et de l'art.

Pour continuer à accéder à notre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicités et cliquer sur le bouton ci-dessous pour recharger la page.

Recharger la page

Nous vous remercions pour votre compréhension et votre soutien.

Cordialement,

L'équipe BookNode

P.S : Si vous souhaitez profiter d'une navigation sans publicité, nous vous proposons notre option Premium. Avec cette offre, vous pourrez parcourir notre contenu de manière illimitée, sans aucune publicité. Pour découvrir plus sur notre offre Premium et prendre un abonnement, cliquez ici.

Livres
714 328
Membres
1 011 558

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par CrystalM 2024-02-24T21:45:10+01:00

Chapitre 1

Sierra, Jacksonville

Présent

Il est minuit passé et leur boucan vient seulement de s’atténuer. Tous les vendredis, les garçons dorment à la maison, dans la chambre de mon frère. Comme si ce n’était pas suffisant de se les coltiner tous les après-midi…

Mon père est passé dans ma chambre une fois rentré. On a parlé de sa journée et comme toujours, il a pris le temps de me demander si j’allais bien. Je suis chanceuse d’avoir des parents qui m’aiment et qui me comprennent. Je ne les remercierai jamais assez pour tous les sacrifices qu’ils ont faits pour mon frère et moi.

Je me positionne confortablement sur mon lit afin de continuer ma lecture. Quand j’ai du mal à trouver le sommeil, la lecture est ma seule échappatoire. J’adore me perdre dans l’encre des mots. Vingt-six lettres mélangées dans un ordre infini…

Alors que j’essaye de me concentrer, j’entends des ricanements réguliers de l’autre côté du mur. Bordel…

— Fermez-la, bon sang !

Les rires s’arrêtent quelques secondes.

— Si t’es pas contente l’emmerdeuse, t’as qu’à te coller des boules Quies !

— Logan… réprimande mon frère.

Je souffle bruyamment alors qu’ils continuent leurs messes basses, comme des enfants de dix ans. Esteos et moi avons beau nous chamailler de temps en temps, je sais qu’il m’aime autant que moi je l’aime, même si ça ne change pas mon envie régulière de lui faire bouffer ses potes.

♡♡♡

Je me réveille en sueur. Encore une terreur nocturne… Vont-elles cesser un jour ? Un soupir empli de fatigue s’échappe de mes lèvres. J’essaye tant bien que mal de calmer mon cœur qui bat fort, très fort. Je prends mon portable afin d’y voir affiché sur l’écran quatre heures du matin. Ma chambre est plongée dans le noir.

Ma gorge me gratte tant elle est sèche. Je décide de me lever et de sortir de ma chambre à pas de loup pour descendre dans la cuisine. Je me sers un verre d’eau que je finis en quelques secondes avant de me rediriger vers les escaliers menant à l’étage. Quand je m’apprête à monter, la présence d’une personne me heurte l’esprit. Je relève la tête et découvre Hunter. Il rit en voyant mes yeux écarquillés.

— Excuse-moi de t’avoir fait peur, finit-il par dire.

Je souris faussement et lui cède le passage. J’entends qu’il se sert un verre d’eau.

— Sierra ?

Je tourne simplement la tête vers lui. Je suis assez mal à l’aise de me retrouver avec lui, seule dans la cuisine, la nuit. Les amis de mon frère n’ont jamais été mes amis.

— Ça va ?

Il me pose la question dans un chuchotement presque inaudible. Je l’observe sans rien répondre. Ses cheveux blonds contrastent avec ses yeux sombres. Il a les traits fins et son visage dégage une aura angélique.

Au bout de quelques secondes qui semblent une éternité, il me désigne la chaise en face de la sienne pour m’inviter à m’y asseoir. Après hésitation, je tire la chaise qui grince légèrement et m’installe, attendant une réaction de sa part. Il inspire et reprend.

— Tu sais, les garçons et moi avons remarqué ta gêne.

Sa remarque sonne comme une question. L’impression qu’il choisit ses mots avec précaution me fait sourire nerveusement.

— À vrai dire, continue-t-il, c’est surtout Jayden le problème, n’est-ce pas ? Il l’a compris, tu sais…

Mon souffle ralentit. Est-ce que mon frère leur en a parlé ? Ou peut-être l’ont-ils deviné… Ma jambe tape frénétiquement contre le sol, j’angoisse. Et comme s’il lisait dans mes pensées, Hunter efface mes craintes.

— Ton frère n’a jamais rien voulu nous dire. On a juste fini par déduire qu’il a dû se passer quelque chose… Et je cherche juste à te rassurer.

Il me lance un sourire et continue sa tirade. Je ne le coupe pas, parce que je ne veux pas le blesser. Au fond, que ce soit moi ou mon inconscient, nous savons tous les deux que chaque mot émis par sa bouche revient à parler à un sourd.

— Sache que je suis là si besoin… On est tous là. Et crois-moi, Esteos fera un massacre s’il apprend que quelqu’un te fait du mal, dit-il en riant doucement. Tout ça pour dire que tu m’as, moi, et même si Logan peut parfois se montrer vache, il ne mord pas. Quant à Jayden… Je ne sais pas ce qu’il se passe avec lui, mais d’une certaine manière, je te comprends. Ce mec a beau être mon meilleur pote, certaines facettes de lui me sont encore inconnues.

J’inspire doucement pour ingurgiter ses mots, comme un foutu calmant.

— Merci.

C’est la seule chose que je parviens à prononcer alors que mes pas se dirigent déjà vers l’enceinte de mon cocon.

L’amertume et l’hypocrisie dont je fais preuve me prouvent une nouvelle fois que je ne changerai pas.

♡♡♡

Les premiers rayons de soleil finissent par traverser mes volets… Et je n’ai pas fermé l’œil de la nuit. Je me redresse dans mon lit et ne peux m’empêcher de bâiller bruyamment. Je referme mon livre à présent terminé et remets en question mon existence sur cette terre.

Ramenez-moi auprès de mes personnages fictifs.

Je finis par me forcer à sortir de mon lit et, comme une boucle infernale, je me dirige mécaniquement vers la salle de bains dans laquelle j’effectue ma routine quotidienne. Brossage de dents. Douche. Et je saute l’étape du maquillage avant d’enfiler un sweat à capuche noir et un short assorti.

Aujourd’hui, c’est samedi, je compte clairement camper chez moi.

Descendue au salon, je remarque qu’il est plus de dix heures et que personne n’est encore réveillé. Mes parents sont sûrement encore dans leur chambre, je décide donc – magnifique ange que je suis – de me mettre à la tâche et de préparer le petit-déjeuner pour tout le monde.

Pendant que je verse la pâte à pancake sur la plaque, j’écoute Love in the dark d’Adele. Je baisse tout de même le volume et fredonne doucement pour éviter de réveiller les ogres qui hibernent en haut.

Je me retourne pour poser les assiettes sur la table et pousse un cri en voyant Jayden à quelques centimètres de moi.

Il rattrape de justesse la pile d’assiettes et la pose sur la table, sans un mot. Je marmonne des excuses incompréhensibles, autant pour lui que pour moi et j’éteins la musique. Quelques secondes plus tard, les trois autres garçons envahissent la pièce et je soupire. J’ai eu une peur bleue…

— Salut Sierra, souffle Hunter.

Sans que je m’y attende, il se baisse rapidement pour plaquer ses lèvres sur le haut de mon crâne. J’écarquille les yeux. Quelque chose a changé dans son attitude et les autres l’ont aussi remarqué.

Esteos vient me saluer à son tour, ne manquant pas de regarder son meilleur ami de travers.

Je continue de regarder le blond avec un sentiment étrange en moi. Ce qu’il vient de faire ne doit pas se reproduire.

Après m’être servie, je prends place aux côtés de mon frère. Ils me remercient tous et mangent dans le silence. Un silence pesant. Un silence qui permet aux pensées néfastes qui me polluent de s’infiltrer dans les moindres recoins de mon cerveau. Et puis… Il y a le regard de Jayden qui pèse sur mes épaules.

— Hunter, tu lui as glissé un petit mot pendant la nuit ou… ? s’élève la voix de Logan.

Je sens mes joues me brûler alors que la conversation intéresse soudain tout le monde.

— Et si c’était le cas ?

Le ton de Hunter se veut provocateur.

— Touche à ma sœur mec et je te coupe les couilles.

La réplique d’Esteos est aussi ironique que menaçante. Hunter affiche une mine dégoûtée provoquant l’hilarité chez les autres, mais mon regard est attiré par le brun silencieux. Jayden regarde le blond et esquisse un sourire avant de lancer, dans un ton monotone :

— Alors, t’étais où cette nuit ?

Tout le monde se tait et observe à présent Jayden qui ne me quitte pas des yeux. La question ne m’est pas adressée, pourtant j’ai cette urgente envie d’y répondre. Pour me justifier, comme toujours…

— Il était avec moi.

Je ne cille pas face à mon voisin et m’apprête à appuyer mes dires, mais Hunter me devance.

— Calme-toi, mec. On n’a rien fait, il ne s’est rien passé… On a juste parlé, elle est comme ma sœur.

Mes poings se serrent en voyant le petit sourire qui vient de naître sur le visage de Jayden. L’air victorieux sur son faciès me donne envie de lui en foutre une.

Pour répondre à son sourire carnassier, je lui lance un regard noir. Il détourne les yeux, au dernier moment.

Source : kobo.com

Afficher en entier
Extrait ajouté par TheMysteryWolfia 2024-03-12T02:58:30+01:00

— Est-ce que… Je peux dire « je t’aime » ?

Elle tourne brusquement la tête vers moi et je deviens rouge de honte. T’es vraiment con, Jayden. Qu’est-ce que tu fais…

— Qu’est-ce que t’as dit ?

— Non rien… Laisse tomber.

Elle secoue la tête et me prend la main.

— Redis-le. Tu m’aimes ? C’est bien ce que t’as dit ?

Je hoche la tête. Je ne serais pas capable de le reformuler à voix haute. Est-ce que c’est ça l’amour dont parlait ma mère ? Si c’est le cas, je ne veux plus jamais ressentir autre chose que cette émotion.

— Moi aussi, je t’aime.

Quand ses paroles pénètrent mes oreilles, je dois l’admettre. Elle me fait éprouver ce que j’ai toujours refusé de ressentir, et c’est bien la seule et unique situation dans laquelle j’accepte d’être vaincu. Pour elle.

Afficher en entier
Extrait ajouté par TheMysteryWolfia 2024-03-12T02:52:13+01:00

La vie n’est pas un livre, Sierra… Tout n’est pas parfait dans ce monde.

C’est pour ça que quand on me demande pourquoi j’aime lire, je souris simplement et n’apporte aucune réponse.

Lire m’a ramenée à la vie quand je me suis tuée dans ma réalité.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Julianattier 2024-04-21T19:30:54+02:00

Écoute-moi bien, Sierra… Je t’aime. Je t’aime à en perdre le souffle, je veux finir ma vie avec toi. Je veux que tu portes nos enfants. Mais avant tout, sache que même si notre histoire venait à se finir, je tomberais toujours amoureux de toi dans un autre univers, un autre livre, une autre histoire. Toute ma vie, je la consacre à te rendre heureuse.

Afficher en entier
Extrait ajouté par ninie16 2024-03-13T12:52:31+01:00

Pourquoi accumuler jusqu’à exploser comme la dernière fois ? Ton passé, c’est ton passé. Mais apprends à le dissocier de ton futur parce que là, t’es juste en train de te pourrir la vie.

Afficher en entier
Extrait ajouté par TheMysteryWolfia 2024-03-12T02:58:00+01:00

Et quand je vois Jayden au loin en train de fumer, un sourire aux lèvres. Je sais…

Que je serai sa première…

Et sa dernière.

Parce que je l’ai peut-être détesté, mais c’est en apprenant à connaître nos défauts qu’on voit le meilleur de nous-même, et grâce à Jayden, j’ai vu le meilleur de moi.

Afficher en entier
Extrait ajouté par TheMysteryWolfia 2024-03-12T02:55:09+01:00

Je me sens tellement apaisée que j’en oublie ces moments de solitude. J’ai toujours cru que la solution à mes douleurs était de rester toute seule pour ne pas devoir m’expliquer à propos de mes comportements, mais finalement… Il suffit de trouver la personne qui te comprend. Rester seule n’est jamais bon éternellement…

Afficher en entier
Extrait ajouté par TheMysteryWolfia 2024-03-12T02:54:51+01:00

• Sa peau est douce. Tout est magnifique chez elle, je veux qu’elle soit juste… à moi.

— Tiens-toi à moi, lui conseillé-je.

Elle m’obéit et pose sa main sur mon avant-bras. De l’autre main, j’attrape doucement sa mâchoire et l’incite à regarder le miroir pour voir chaque chose que je vais lui faire.

— J’aimerais tellement que tu puisses te voir comme moi je te vois… T’es parfaite, forte, courageuse… Ne doute jamais de toi.

Ses yeux brillent à mes mots et une petite larme s’échappe de son œil que je viens essuyer avec mon pouce.

Afficher en entier
Extrait ajouté par TheMysteryWolfia 2024-03-12T02:52:49+01:00

C’est ce que tout le monde dit. Être désolé, ce n’est pas assez quand le mal est fait… Alors je ne réponds pas, ne sachant pas quoi dire. Mes mains tremblent tellement que j’en viens à me demander si c’est à cause du froid ou de la situation.

Afficher en entier
Extrait ajouté par TheMysteryWolfia 2024-03-12T02:52:39+01:00

C’est drôle comme parfois on rejette la faute sur nous-même alors que le réel problème vient de l’autre. Je ne me reconnais plus vraiment à présent. Parfois on aime quelqu’un, mais ce quelqu’un n’est pas le bon. Mais comment arrêter d’aimer la personne qui vous a fait goûter au sentiment de bonheur ? Voilà la morale de l’histoire. C’était ma faute. Seulement et toujours ma faute. C’est ce que je me suis dit pendant si longtemps. Un amour sincère, réel et dans lequel je pouvais avoir confiance. C’est tout ce que mes yeux ont cru, alors que mensonge, illusion et trahison étaient la partie immergée de l’iceberg.

Après un mensonge, chaque vérité devient douteuse…

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode