Livres
450 506
Membres
395 299

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par Irene-Adler 2019-03-06T15:35:55+01:00

Godbarsky écrit que l’idée de l’Alternaissance correspond parfaitement au sens de cette allégorie prénatale… Je traduis mal, pardon. Il dit que, emprisonnés par notre Première et notre Deuxième naissance, nous ne savons pas penser au-delà de ces deux identités. Comme un enfant qui n’est pas encore né. Le vrai but, c’est d’accéder, déjà de notre vivant, à la compréhension de l’Alternaissance… Oui, ce qu’il appelle “le temps de la pérennité.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Irene-Adler 2019-03-06T15:35:10+01:00

Le bannissement concerne une quantité impressionnante de personnes. La population française a diminué de moitié et ne compte plus que trente millions d'habitants. Cette contraction a déjà reçu un nom : le Grand Déplacement.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Irene-Adler 2019-03-06T15:34:37+01:00

Ce soir, nous vivons ce que Godbarsky appelait "clarification". Le chaos du monde se décante, la mascarade de l'Histoire révèle son absurdité. Et la masse humaine - magma d'ethnies, de races, de classes, de clans, d'alliances et de mille autres "catégories" - se réduit à son essence : ceux qui acceptent les limites de l'existence et ceux qui les défient. Au-delà de toute appartenance raciale, sociale ou religieuse, nous sommes définis par ce choix - s'endormir dans la masse ou bien refuser le sommeil.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Irene-Adler 2019-03-06T15:33:15+01:00

Quelle que fût la voie empruntée par l’humanité, elle menait à l’impasse. Révolutions, contre-révolutions, mirages libéraux, tours de vis rétrogrades, activismes ou immobilismes, rien de tout cela ne promettait une vie transfigurée. La société occidentale, avant le Grand Déplacement, était une ferme d’élevage produisant des citoyens châtrés par le consentement des craintifs.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Irene-Adler 2019-03-06T15:32:58+01:00

Notre corps est moins menteur que nos idées.

Afficher en entier
Extrait ajouté par Irene-Adler 2019-03-06T15:32:13+01:00

Chaque année, dans le monde, plus d’un million de femmes sont violées ou assassinées - trois mille par jour. Six millions d’enfants meurent de faim - un enfant toutes les cinq secondes. Et savez-vous combien de balles sont tirées ? Huit cents milliards par an. Une centaine pour chaque habitant de la Terre ! Sans compter les bombes, les missiles…Une tuerie ininterrompue, un hurlement continu des victimes. Tout cela en simultané avec la « vie normale » : fêtes, matchs, élections, vacances, boulimie d’achats…(..) plus les hommes dévorent la nature plus ils se dévorent entre eux.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode