Livres
613 223
Membres
710 463

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Au bonheur des ogres



Description ajoutée par Nezus 2009-07-30T10:26:07+02:00

Résumé

Amazon.fr

Benjamin Malaussène a un drôle de métier : bouc émissaire au service réclamations d'un grand magasin parisien où il est chargé d'apitoyer les clients grincheux. Une bombe, puis deux, explosent dans le magasin. Benjamin est le suspect numéro un de cette vague d'attentats aveugles. Attentats ? Aveugles ? Et s'il n'y avait que ça ! Quand on est l'aîné, il faut aussi survivre aux tribulations de sa tumultueuse famille : la douce Clara qui photographie comme elle respire, Thérèse l'extralucide, Louna l'amoureuse, Jérémy le curieux, le Petit rêveur, la maman et ses amants... Le tout sous les yeux de Julius, le chien épileptique, et de Tante Julia, journaliste volcanique. Quel cirque !

Avec ce premier tome des aventures de Malaussène, on plonge avec bonheur dans un univers baroque. Pennac multiplie les personnages secondaires, les digressions. Ça grouille comme dans une fourmilière. Le rire n'est jamais loin des larmes, le sordide côtoie le sublime. --Bruno Ménard

Quatrième de couverture

Côté famille, maman s'est tirée une fois de plus en m'abandonnant les mômes, et le Petit s'est mis à rêver d'ogres Noël.

Côté coeur, tante Julia a été séduite par ma nature de bouc (de bouc émissaire).

Côté boulot, la première bombe a explosé au rayon des jouets, cinq minutes après mon passage. La deuxième, quinze jours plus tard, au rayon des pulls, sous mes yeux. Comme j'étais là aussi pour l'explosion de la troisième, ils m'ont tous soupçonné.

Pourquoi moi ?

Je dois avoir un don... --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 418 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par RMarMat 2016-01-19T10:12:49+01:00

Et puis, pour faire des gosses, il faut- s'aimer soi-même, et je ne m'aime pas, pas du tout, jamais pu me blairer, c'est sans doute pour ça que je suis toubib, Ben, comprends-moi, je veux bien qu'elle m'aime, mais je ne veux pas qu'elle me reproduise, tu comprends ça, non ?

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Or

Le premier opus de la saga Malaussène est tout simplement jubilatoire. Tous est réussi ici pour faire de cette lecture un prenant divertissement : des personnages loufoques et rocambolesques, des situations comiques et trépidantes, un humour noir , de la dérision, du grave aussi…

Sur font d’attentats, Benjamin Malaussène, bouc-émissaire et responsable de famille, le tout bien malgré lui, se voie mêlé à une enquête policière dont il est le principal suspect. C’est une histoire aux multiples trames qui s’entrecroisent à un rythme fou sous la plume tonic et impertinente d’un auteur qui joue à merveille avec les limites de la vraisemblance et de l’extravagance.

Quel plaisir, quel sens de la narration… parce que sous l’apparence compliqué et dispersé du début du roman avec ses multiples personnages, il y a une extraordinaire construction de l’intrigue qui m’a tenu en halène jusqu’à la dernière ligne où tout prend forme, où tout s’éclaire.

Mon personnage préféré : Julius, le chien épileptique de Benjamin.

Bref, je ne vous parlerai pas de l’histoire, des personnages, du qui fait quoi, avec qui… je risquerai de vous désintéresser de ce livre. Je vous dirais simplement que j’ai adoré la lecture de ce roman. Roman tellement déjanté, si plein de fantaisie et de burlesque que je ne peux que m’écrier – « Vivement la suite ». Vivement retrouver Benjamin et toute sa tribu, Belleville, ses p’tits vieux… dans « La fée carabine ».

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par rabanne73 2022-05-19T11:30:00+02:00
Lu aussi

Lu adolescente. J'avais lu ce premier roman de la Saga Malaussène (ainsi que La fée Carabine et La petite marchande de prose) et m'étais véritablement régalée.

Non seulement l'intrigue m'avais captivée, mais j'avais trouvé cette tribu familiale à la psychologie attachante complètement délirante. Benjamin Malaussène, bouc émissaire "né", devient le suspect idéal lorsqu'une série de bombes explosent dans le magasin où il travaille comme contrôleur technique. Il va mener l'enquête, aidé de sa petite amie et de son ami...

(dès la 2nde)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Melourose 2022-02-12T15:36:56+01:00
Diamant

A mourir de rire, tout simplement. Tous les romans relatant les aventures des Malaussene le sont par ailleurs. Il faut dire que ça part dans tous les sens, ça taille dans le vif, les personnages sont farfelus et attachants. Emouvant aussi.

C'est une véritable pépite qui m'avait été conseillée par une super documentaliste de mon cdi lorsque j'étais au collège.

Si vous aimez les récits proches de la réalité, l'humour noir: n'hésitez pas. Si vous voulez sortir de vos genres habituels c'est aussi un bon roman qui a le mérite d'être plutôt rafraichissant. Et si ça vous a plus vous pouvez sauter sur La petite marchande de prose et La fée carabine !

Afficher en entier
Or

Quel plaisir de relire cette pépite après 20 ans ! Et comme c’est une lecture commune avec Lulu, je suis ravie de savoir que, pour elle aussi, ça a été un gros coup de cœur !

La plume de Pennac est déjà magnifique. Alternant les phrases courtes, incisives et percutantes avec des envolées lyriques magnifiquement imagées, l’auteure nous offre ici l’histoire incroyable d’une famille loufoque, un peu dingue mais, d’une formidable solidarité !

Benjamin est ce que le monde peut offrir de plus beau. Un frère dévoué et aimant qui s’occupe sans sourciller de ses frères et sœurs que sa mère lui a laissé sur les bras. Indulgent et aimant, il est prêt à tout pour eux. Quant à son travail, il est loin d’être ordinaire puisqu’il est bouc émissaire au Magasin. C’est à dire que lorsqu’un client vient porter réclamation, c’est Benjamin qui est accusé d’avoir commis une faute et c’est lui qui prend tous les reproches et fait en sorte que le Magasin s’en sorte sans plaintes de la part du client mécontent. C’est pour le moins original. Mais le problème, c’est que ça lui va bien à Benjamin d’être bouc émissaire. Tellement même, que tout le monde pense qu’il est responsable des bombes qui explosent en tuant des petits vieux irréprochables mais aux passés douteux !

A la tête de sa famille hors norme et de ses amis encore plus étranges, Benjamin va essayer de comprendre tout en protégeant son frère Le Petit des ogres, en empêchant son frère Jérémy de faire encore plus de bêtises, en poussant sa douce sœur Clara de bosser plus son bac que ses photos, en faisant comprendre à sa voyante de sœur Thérèse que non, les astres ne disent pas tout et en essayant d’assurer avec Louna enceinte jusqu’aux yeux d’un docteur qui ne veut pas d’enfants. Le tout avec un chien épileptique et puant comment la mort !

Les scènes s’enchaînent à toutes allure, tantôt touchantes, parfois même dérangeantes. Avec un humour particulièrement corrosif, l’auteure nous montre aussi la lie de l’humanité.

Bref, Au bonheur des ogres, c’est beau, c’est laid, c’est poétique, c’est ignoble, c’est triste, c’est drôle c’est plein d’amour, c’est un drôle d’ange et sa famille de dingues dont on ne peut que tomber amoureux !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yumi-Okatsuki 2021-09-20T11:43:58+02:00
Lu aussi

Ce fut mon premier contact avec Daniel Pennac et le premier tome d'une saga que je n'ai vraiment pas envie de continuer malgré les différentes recommandations qu'on m'en a faite. C'était une lecture difficile, je me suis forcée pour le finir, comptant les pages et les chapitres.

L'écriture était trop orale, pas assez sophistiquée. Je me suis perdue dans les innombrables personnages, les digressions et la narration. J'étais tentée de revenir en arrière pour retrouver le fil du récit mais je voulais en finir au plus vite.

Néanmoins c'était très dynamique et assez loufoque en restant très drôle et vivant. Aussi le héro était très attachant. Bouc-émissaire dévoué à sa famille, il arrive à nous faire sourire à coup d'autodérision et d'humour noir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Anne2702 2021-06-27T14:21:29+02:00
Bronze

Une très bonne découverte pour ce livre et cette saga. J'ai beaucoup aimé le personnage de Ben et la plume de M. Pennac que je n'avais jamais lu. Je continuerai cette saga

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Loumiel 2021-04-20T11:47:42+02:00
Argent

Un roman explosif ! Les faits sont assez sombre, mais grâce à une narration désopilante et des personnages détonants, on a roman au final assez léger. Je lirais avec plaisir la suite des aventures.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kiki1836 2021-04-14T17:18:24+02:00
Lu aussi

facile à lire avec un vocabulaire familier voire parfois vulgaire. Après un début un comique et même un peu long, ma curiosité pour ce livre m'a finalement poussé à le lire jusqu'au bout et je ne le regrette pas

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jessica-Lumbroso 2020-11-28T13:09:10+01:00
Diamant

J'ai rarement vu une aussi grande touche d'humour subtile dans un roman. Premier volume de la saga Malaussène, il reste pour moi un roman mythique à lire absolument. L'histoire est bien plantée, l'écriture magnifique. Ça se passe en plein Paris, au cœur d'une famille complètement dégantée et attachante, sept personnages avec leur caractère bien trempé, une famille qui s'agrandit de volume en volume. Ce roman à des allures de roman policier. J'en ai ri, complètement subjuguée.

Incontestablement, un de mes livres préférés (avec les suivants de la saga).

Benjamin à tout du parfait bouc-emissaire. C'est d'ailleurs le métier qu'il exerce au sein du Magasin, à pleurer devant les clients pour leur faire abandonner leur plainte. Et ce don de bouc lui vaut d'être soupçonné par la police, suite à l'explosion des bombes dans le supermarché.

Mais Benjamin, c'est surtout un frère de famille aimant : véritable papa-poule pour sa sœur Clara ; qui doit gérer les incertitudes sentimentales de sa sœur Louna, qui a pourtant quitté le foyer familial ; sans compter l'excentricité de la dernier de ses sœur, Thérèse, voyante à ses heures ; et qu'il lui faut en plus de ça canaliser Jérémy, son petit frère, véritable casse-cou ; et gérer les cauchemars d'ogres-Noël du petit dernier, Le Petit. Sans parler de son chien épileptique, Julius le Chien, qui le suit à la trace. Ou de sa mère qui brille par son absence, mais qui est pourtant très attachante dans sa naïveté.

Mais Benjamin, c'est aussi une famille, une autre : celle de la rue, celle de Belleville. C'est la famille Ben Tayeb, qui les ont tous élevé et vu grandir alors que leur mère était en énième vadrouille sentimentale ; mais c'est aussi Stojilcovitcz, son ami de toujours, toujours de bons conseils ; Loussa, le sénégalais spécialiste de littérature chinoise ; Marty, le médecin de famille, et Laurent, le docteur que Louna a épousé ; ou encore Nourdine, Simon le Kabyle et Mo le Mossi, qui seraient prêts à soulever tout Belleville pour protéger les Malaussène. Mais c'est aussi l'inspecteur Coudrier, le seul, l'unique inspecteur, qui durant l'ensemble des volumes de la saga, protègera Benjamin, envers et contre tous, contre les preuves qui l'accusent, contre la profession qui veut sa peau...

Mais Benjamin, c'est surtout Tante Julia, Julie Corrençon, l'amour de sa vie, celle qu'il prend la main dans le sac à voler dans le Magasin, avant la toute première explosion. Ces explosions qui l'acculeront devant la justice, mais qui lui permettront d'agrandir sa famille déjà bien encombrante...

Bref, vous l'aurez compris, Au bonheur des ogres, c'est le premier petit bijou d'une saga complètement délirante, aux personnages aussi atypiques qu'attachants, et à l'intrigue lourdement bien menée. Un petit chef d'œuvre dans ma bibliothèque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Roxye 2020-11-03T10:19:34+01:00
Bronze

J'ai passé un bon moment à lire "Au bonheur des ogres". Le style d'écriture est original, mais agréable à lire et les personnages sont attachants. J'ai vu que ce livre faisait parti d'une saga et qu'il y avait une suite à la vie des héros, mais je ne pense pas être tentée.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dan-1 2020-06-05T18:02:33+02:00
Pas apprécié

Je dois avouer que lire ce livre au Bonheur des ogres n'a pas été pour moi un pur bonheur bien au contraire, du début jusqu'à la fin du livre je n'ai pas compris l'histoire, et, cela même après le point final. Je suis désagréablement déçue

Afficher en entier

Date de sortie

Au bonheur des ogres

  • France : 2003-05-07 - Poche (Français)

Activité récente

FredK7 l'ajoute dans sa biblio or
2022-07-11T14:04:52+02:00
Fadabie l'ajoute dans sa biblio or
2022-07-02T18:42:02+02:00
Nadelin l'ajoute dans sa biblio or
2022-04-23T10:52:59+02:00

Distinctions de ce livre

Évaluations

Quizz terminés récemment

Editeurs

Les chiffres

lecteurs 1418
Commentaires 131
extraits 41
Evaluations 265
Note globale 7.92 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode