Livres
512 058
Membres
523 164

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait ajouté par ZouzouZouzou 2018-03-10T13:09:57+01:00

Ceux que tu aimes le plus vont et viennent, repartent et reviennent. Mais tu ne vas pas te priver d'aimer de peur de devoir souffrir un peu ? Tout ce bonheur ne vaut-il pas un petit pincement au coeur ?

Afficher en entier
Extrait ajouté par Wonderbooks 2018-06-25T20:44:43+02:00

-Mémé, pourquoi tu vas tout le temps à la messe ?

- Pour honorer les morts, et les vivants.

- Et pourquoi tu vas au cimetière alors ? On pourrait uniquement aller à la messe, vu qu'on y honore aussi les morts...

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lady-Di 2018-05-16T10:31:58+02:00

Quand le jeune garçon entame son chant de bon cœur , les amies de Lucette se raidissent d'un coup,sur le sens des mots prononcés,Jean continue,les trémolos dans la voix:

"Allons enfants de la poitrine,le jour de gloire est arrimé.Contre nous de la pyramide,l'étang dort,son gland est levé !..."

Ce fut une des rare fois où mémé Lucette aurait mieux fait de tourner,elle aussi,sept fois sa langue dans sa bouche .

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lady-Di 2018-05-16T10:25:28+02:00

-Un ne peut pas haïr comme ça,sans raison.

-Pas sans raison.Les espagnols,ils tuent aussi les taureaux,non ?

-Oui,mais à cette sauce-là,on ne s'arrête plus: ce sera d'abord les Anglais,puis les Allemands ou les Japonais ...

-Les "chats-poneys" ? répète t-il songeur .

Afficher en entier
Extrait ajouté par Palmyre 2020-07-01T16:28:04+02:00

« Les mois s’enchaînent. Octobre, novembre, décembre, puis arrive l’année 1970. Jean vit au rythme des journées à l’école avec ses amis, des compliments de son maître sur ses progrès fulgurants, de ses rêvasseries sur le chemin du retour avec Anita – se séparant désormais à mi-chemin –, de ses week-ends avec ses cousins et Tante Françoise, de ses visites régulières à son oncle Gabriel et à son grand-père, de ses arrachages de mauvaises herbes au potager, et de ses pauses déjeuner avec Lucien le facteur – lors desquelles le jeune garçon cuisine désormais avec Lucette, enfin surtout le week-end, quand il a plus de temps. »

Afficher en entier
Extrait ajouté par Elody92 2020-06-06T14:01:43+02:00

"-On ne choisit pas les surprises de la vie, mon petit. On fait avec, et souvent, c'est pour le meilleur.

-C'est ça la foi, Mémé ?

-Non, ça, c'est la vie. "

Au petit bonheur la chance de Aurelie VALOGNES

Afficher en entier
Extrait ajouté par Lilise08 2020-04-30T21:02:51+02:00

Spoiler(cliquez pour révéler)- Ta mère se bat de toutes ses forces contre une méchante bactérie qui s'est emparée de son corps.

- Et pourquoi elle a ça ?

- Parce qu'elle a voulu rester libre.

Afficher en entier

Jean a la vie dont il rêvait, la meilleure vie possible, compte tenu des circonstances. Mieux vaut tard que jamais, penseront certains. Comme au bon vieux temps, aurait dit Mémé Lucette.

Afficher en entier

Des Noëls comme ça, il n'en souhaite à personne !

Afficher en entier

En relisant "Chers parents", "je suis content", "je pense à vous", Jean hallucine. Comment a-t-il bien pu accepter d'écrire ces mots auxquels il ne croit pas ? Gaston n'est pas - et ne sera jamais - un père pour lui. Il s'en fait la promesse.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode