Livres
387 811
Comms
1 360 017
Membres
276 100

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Au premier chant du merle



Description ajoutée par x-Key 2015-12-21T19:22:54+01:00

Résumé

Dépressive, taciturne, hantée par son passé et les visions d’une « dame en vert », Elizabeth vit recluse dans son appartement, coupée du monde, limitant tout contact social.

Jusqu’au jour où son voisin septuagénaire, Elias, s’adresse à elle par la fente de sa boîte à lettres. Ce rapport rare la trouble – et la touche. Elle lui répond alors en lui offrant un recueil de poèmes. Un dialogue se noue entre ces deux êtres à la dérive.

Le jour où est témoin de l’agression du vieil homme, elle prévient Otto, l’ami d’Elias, qui habite le même immeuble qu’eux. Elizabeth et Otto apprennent alors à se connaître – se rapprochent.

Par la grâce de cette mésaventure, ces trois êtres fragiles, que tout opposait, vont apprendre se serrer les coudes – et à s’ouvrir : accepter de se dépasser, combattre ses peurs, pour connaître, enfin, la quiétude auprès des siens. Et, peut-être, l’amour.

Afficher en entier

Classement en biblio - 5 lecteurs

Or
2 lecteurs
PAL
1 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par lilas16 2016-05-14T17:14:43+02:00

Il parait que si l’on pense que l’on est en train de faire une crise cardiaque, il y a peu de chances que c’es soit une ; en revanche, si c’en est une, on le sait. C’est peut-être pareil pour l’amour. Si l’on n’en est pas certain, ce n’est pas vraiment de l’amour. Mais quand on ne l’a jamais connu, comment savoir ? Hélas, on ne peut en être sûr que rétrospectivement, quand on peut faire des comparaisons. Le plus triste, c’est que nous soyons si nombreux à nous résigner sur notre sort, à coller l’étiquette « amour » sur presque tout, à renoncer à l’espoir.

Source : Milleetunepages, Babelio

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Emilie52 2017-06-09T09:22:53+02:00
Or

Ce roman aurait pu être un joli coup de coeur s'il n'y avait pas eu la fin. J'ai été embarquée dès le début du livre grâce à la plume très agréable et fluide de l'auteure et à l'ambiance d'un immeuble quelconque de Stockholm. L'histoire est toute simple, mais cela ne l'empêche pas d'être touchante. Les personnages surtout sont très attachants, que ce soit Elisabeth, Otto ou Elias. L'histoire des 2 premiers est toute douce, avec une place importante accordée au bonheur et à l'espoir. Je regrette que le livre soit si court, car j'aurais vraiment aimé les voir encore plus.

Cependant, la fin a un peu tout gâché. Je trouve qu'elle arrive trop vite, alors qu'on n'a pas encore découvert toutes les facettes des personnages. Et puis, elle est tellement évasive que je ne l'ai tout simplement pas compris - et si je l'ai bien comprise, alors c'est vraiment dommage.

Mais bon, cela reste une très bonne voire excellente lecture qui m'aura fait passer un agréable moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julie52 2017-06-08T09:14:22+02:00
Argent

Une très bonne lecture. Déjà, je suis tombée sous le charme dès le début de ce livre. Elisabeth est la plus touchante des trois ; bien que je n'ais pas vécu ce qu'elle a vécu, je me suis complètement attachée et identifiée à elle. J'ai aussi adoré Elias ; d'ailleurs, j'aurais aimé le voir plus longtemps. Otto est un personnage attachant, mais il m'a moins fait craquer que les deux autres. J'ai aimé voir le développement de leur histoire, toute simple au final mais pleine d'espoir, avec une quête : celle du bonheur. La plume de Linda Olsson est jolie, sans plus ; pourtant, ce livre a un côté addictif.

Par contre, je regrette la fin. J'ai l'impression que tout va trop vite : on voit moins Elias, et il reste toujours pas mal de mystère sur la vie d'Elisabeth. L'auteure a également amené comme une nouvelle intrigue avec ce mystérieux Paul, mais elle ne sera jamais élucidée... Quant à la toute dernière page, j'avoue ne pas l'avoir complètement comprise.

Une lecture en demi-teinte, donc. Elle reste très bonne, à cause de cette histoire et de ces personnages, mais la fin m'a déçue. J'aurais aimé plus de détails, plus de pages. Je conseille néanmoins.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Brigitte-Alouqua 2016-05-12T14:33:25+02:00
Diamant

Trois âmes solitaires qui vont faire un bout de chemin ensemble et se donner un avenir meilleur.

Elisabeth vit dans le noir, elle ne veut plus voir le monde extérieur.

Elias est un artiste, il fait des illustrations fantastiques.

Otto vit seul depuis que sa femme est décédée.

Comment ses trois personnes vont pouvoir s'aider ?

Otto et Elias se rencontrent déjà souvent, ils sont amis, et pourtant ils sont seuls.

Un jour, le facteur va se tromper d'adresse, un courrier destiné à Elisabeth va se retrouver chez Elias, en fait ils portent le même nom de famille donc l'erreur est vite faite. Elias va vouloir rendre le courrier à sa vraie destinataire, mais aucunes réponses lorsqu'il sonne ou frappe à la porte. Alors il va déposer le courrier devant sa porte, et parler à travers la boîte aux lettres d'Elisabeth, qui l'entend mais ne réagira pourtant pas.

Ce la ne changera pas grand chose, mais un soir, elle entend du bruit dehors et regardera en se demandant ce qu'il se passe. Là elle verra un corps au sol, ni une ni deux elle fonce voir. C'est Elias qui c'est fait agresser ... de là tout va changer pour nos trois solitaires.

Au premier chant du merle est une très belle histoire, très prenante, qui nous montre que des âmes solitaires peuvent se trouver et tout changer. Bon forcément ces changements ne se feront pas du jour au lendemain, mais progressivement, et nous pouvons ressentir chacun de ces changements s'éffectuer pour chacun d'eux. Une histoire où les émotions sont au rendez-vous, des émotions qui par moment m'ont complètement submergées. Par moment j'avais envie de les avoir devant moi, de les serrer dans mes bras, de prendre leurs souffrances.

Ce n'est pourtant pas une histoire triste, bien au contraire, elle est remplie d'espoir pour toute les personnes qui comme Elisabeth, Otto et Elias font de la solitude leurs quotidiens. Une très belle histoire qui est pour moi un joli coup de coeur et que je vous recommande accompagnée de kleenex.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2016-02-16T09:11:10+01:00
Or

Connaît t'on vraiment ses voisins ? Que sait-on de leur vie et ce qui se passe derrière leur porte une fois celle-ci refermée. Otto, Elias se connaissent déjà, ont même créé des habitudes, une amitié quand ils s'interrogent sur la trop grande discrétion d'Elisabeth, leur voisine.

Ils habitent le même immeuble à Stockholm, ont en commun leur solitude et leur sensibilité immense. Avec beaucoup d'intuition et énormément de patience, ils vont s'inviter sur la pointe des pieds dans les silences d'Elisabeth. A ce stade-là, on peut parler d'apprivoisement qui débute par un échange de livres. De fil en aiguille, de rencontres en promenades ils vont créer des liens précieux, simples et profonds. Cette lecture évoque le passé, les blessures induites, les remords ou encore les regrets.

L'auteur nous emporte et nous abîme dans son histoire avec finesse et une délicatesse mesurée. L'atmosphère est poétique, feutrée. Nos personnages se rencontrent et se comprennent parce qu'ils parlent un langage universel, celui de la tendresse. Ils ont besoin les uns des autres pour que leurs expressions soient complètes et abouties.

Je reste émue par cette lecture, cette émotion qui grandit au fil des mots. Le seul risque à prendre au cours de cette vie, c'est d'aimer.

Un roman à ne rater sous aucun prétexte !

Afficher en entier

Date de sortie

Au premier chant du merle

  • France : 2016-02-10 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 5
Commentaires 4
Extraits 3
Evaluations 2
Note globale 8 / 10

Évaluations