Livres
579 063
Membres
643 179

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Au premier regard, Tome 1 : Dis-moi que c'est réel



Description ajoutée par Northstar 2016-05-06T01:04:57+02:00

Résumé

Est-ce que vous croyez au coup de foudre ?

Ce n’est pas le cas de Paul Auster. Paul ne croit pas à grand-chose du tout. Il a trente ans, quelques kilos en trop, et ses meilleures qualités sont son esprit acerbe et les commentaires hauts en couleur qu’il distribue pendant que sa vie se déroule devant ses yeux. Ses amis les plus proches sont un chien à deux pattes nommé Roulettes et une drag queen quasiment bipolaire nommée Helena Handbasket. À cause d’un travail sans avenir, il bosse dans un box qui vide lentement son âme, et si le perroquet homophobe de sa grand-mère l’insulte encore une fois, Paul va lui tordre le cou.

Débarque alors Vince Taylor.

Vince est tout ce que Paul n’est pas : sexy, confiant en lui, et pas vraiment une lumière. Et pour une raison quelconque, Vince drague Paul sans relâche. Vince doit se ficher de lui, parce qu’il n’y a pas moyen que Vince veuille quelqu’un comme Paul.

Mais quand Paul renverse Vince avec sa voiture – de façon complètement involontaire style s’il-meurt-ce-ne-serait-pas-un-homicide – il est forcé de voir Vince sous un nouveau jour. La seule chose qui empêche Paul de croire en Vince, c’est lui-même – et c’est un obstacle que Paul ne semble pas tout à fait capable de surmonter. Mais quand la tragédie frappe la famille de Vince, Paul doit mettre de côté toutes les notions le concernant et se tenir au côté de l’homme qui pense qu’il est parfait comme il est.

Afficher en entier

Classement en biblio - 423 lecteurs

extrait

Je vous préviens, je n’ai pas un pénis gigantesque.

Choquant, n’est-ce pas ? Je sais. La plupart du temps, lorsque vous entendez des histoires comme celle que vous êtes sur le point de lire, le narrateur est ce spécimen parfait du mâle, qu’il le sache ou non. S’il ne le sait pas, c’est parce qu’il a très probablement été blessé, et a besoin de tirer un bon coup pour sortir de sa coquille et pour l’aider à réaliser que sa beauté extérieure éclipse sa beauté intérieure. Ou il sait qu’il est séduisant et utilise cela comme une arme, jusqu’à ce que l’objet de son cœur plein de désir brise ce mur narcissique à coup de foutre et de mots fleuris. Puis ils s’en vont gambader dans le soleil couchant et partent vivre au Pays Où Tout Est Parfait, où tout le monde a une queue de vingt-cinq centimètres et des couilles énormes qui peuvent produire des litres de sperme toutes les heures, jour après jour.

Mais soyons tout de même honnêtes, je n’en ai pas non plus une petite. J’avais quatorze quand j’ai commencé à remarquer les autres garçons dans les vestiaires à l’école – et quand je dis ‘commencé à remarquer’, je veux dire quand j’ai commencé à m’autoriser à regarder s’ils pouvaient me faire bander, et c’était le cas –, et j’ai constaté que les pénis étaient comme les flocons de neige : il n’y en a pas un seul de pareil. Certains étaient grands, certains petits. Certains avaient des poils autour et d’autres étaient lisses. Jacob Sides en avait une qui s’incurvait bizarrement vers la gauche, et chaque fois que je le voyais dans les couloirs, je ne pouvais pas m’empêcher de penser : voilà le Capitaine Crochet, et je rougissais méchamment, certain qu’il pouvait savoir que je pensais à ses bijoux de famille.

Donc, en gros, je n’ai pas une queue en forme de canette de Coca, mais je n’ai pas non plus un Skittle. Je suis à peu près au milieu. Dans la moyenne, disons. Standard. Normal. Ordinaire.

Mais ça pourrait me décrire en entier, également.

Je suppose que vous devriez savoir dans quoi vous vous engagez avant de continuer. Si vous partez avant que l’histoire ne soit terminée, je ne vous blâmerais pas. Pas trop. OK, OK, je dirais sûrement que vous êtes une connasse derrière votre dos. Mais bon, c’est derrière votre dos, alors vous ne le saurez même pas. Donc, n’hésitez pas à partir. Connasse.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Diamant

Vous ne trouverez nulle part ailleurs un personnage principal où :

Spoiler(cliquez pour révéler)il crache accidentellement sa boisson en pleine boite de nuit il s'étouffe avec une pissenlit se prend les jambes dans son chien et attérit face contre le mur s'étouffe justement quand le curé jette de l'eau bénite se prend les pied dans son pantalon au sol qui a un perroquet homophobe qui s’appelle Johnny Depp

Oui,Paul est unique et ce livre mérite largement d'être dans la liste diamant ! l'un des meilleurs M/M que j'ai lu ,il est sublime !

Afficher en entier
Diamant

Oh mon dieu !

Ce livre est une tuerie, Paul est vraiment un cas à part ! Il ne faut absolument pas qu'il se retrouve dans la même pièce que Bear... Ça pourrait devenir dangereux !

Sérieusement, il est allumé ce petit. Et c'est tout ce qui fait son charme, s'y on ajoute à ça son meilleur ami au monde Sandy, ses parents loufoques, sa grand-mère un peu timbré, son chien roulettes, Johnny Depp le perroquet homophobe... Et Vince : on obtient un livre magique !

TJ Klune est vraiment le seul auteur à parvenir à me faire rire autant, à me donner cette impression bien tangible que ces personnages sont réels ! J'ai l'impression qu'ils sont avec moi quand je découvre leur histoire, et c'est ce qui fait toute la magie de sa plume. Ça rend accro.

Maintenant, je pleure et je hurle de rage face à cette traduction... Pourquoi ?! C'est tellement de gâchis...

Ps : à moi Sandy !!!! ❤️

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Diamant

Une série intéressante, drôle et originale. On ne peut pas nier que l'auteur a un style reconnaissable et original, bien que par rapport à L'ours, La Loutre et Le Moustique on est dans un style à l'opposer bien que évoluant dans le même univers.

Je dois cependant avouée qu'il a fallut que j'arrête la lecture à certains moments pour me reposer tellement le style humoristique de l'écriture peut être dense et parfois lourd.

Afficher en entier
Bronze

Un roman feel-good, à l'histoire simple, légère, rempli d'humour avec des personnages décalés, loufoques, attachants et originaux.

Le scénario est un peu cliché mais tiens bien la route. Au niveau de la narration, on n'a qu'un seul point de vue, ce qui ne gêne pas vraiment, cependant il y a parfois trop de dialogue qui étouffe le texte.

J'ai beaucoup aimé les personnages de Paule et de Sandy. Leur amitié est belle, forte et leurs joutes verbales très drôles. Vince m'a moins séduite. Il est attendrissant, gentil et tendre mais son côté "benêt/gamin" m'a parfois bloqué. Il aurait mérité plus de profondeur je pense.

L'humour est omniprésent. J'ai souvent rit mais j'ai aussi trouvé qu'il y en avait un peu trop avec quelques exagérations par moments.

Une histoire mignonne, agréable avec des répliques marrantes mais sans plus.

Afficher en entier
Or

Pour vous donner une idée, j'ai du arrêter ma lecture un moment parce que je rigolais tellement que j'avais trop de larmes pour pouvoir continuer (et accessoirement c'est difficile de lire quand vous avez un gros fou rire qui ne fait qu'empirer à chaque phrase que vous arrivez à lire). Bref, vous l'aurez compris j'ai passé un super moment et j'ai complètement adhéré à l'humour, ce qui m'a laissé pantoise car j'avais déjà lu une autre série de cet auteur qui justement manquait cruellement d'une touche de légèreté selon moi ; je suis impressionnée de me dire que ces deux séries sont du même auteur, mais dans tous les cas, on retrouve ici la qualité de l'écriture et des relations humaines qui font également la force du "Clan Bennett". C'est agréable d'avoir un héros qui n'a pas un corps de top model et un love interest avec une intelligence bien particulière. On retrouve également un peu de cette poésie que l'auteur maitrise si bien et à laquelle je suis d'habitude hermétique, mais qui n'est ici ni niaise ni lourde. J'ai de plus en plus de respect pour T.J. Klune qui m'avait déjà bluffé avec certains aspects de son autre série, mais là je suis complètement sous le charme.

Afficher en entier
Bronze

C’était mignon comme histoire. Les personnages sont plutôt attachants.

J’avoue avoir eu un peu de mal à me mettre dans le récit à cause du style narratif, mais c’est ce qui rend ce livre original finalement.

Vince est attachant, mais je trouve que le côté « benêt » est un peu trop accentué. Parfois on a l’impression que c’est un gosse qui parle.

Voilà sinon l’histoire est mignonne meme si c’est pas un gros coup de cœur. Je lirai la suite quand même !

Afficher en entier
Or

La vache. Je ne m'attendais clairement pas à ça en commençant ce livre. Mais alors pas du tout. Surtout que le seul livre que j'avais lu de l'auteur avant, c'est "La maison au milieu de la mer céruléenne". Alors autant dire pas du tout dans le même registre.

Cependant, si j'ai été vraiment surprise, je n'en ai pas moins retrouvé certaines choses que j'avais déjà aimé. Comme cette manière de dire des évidences, mais de façon complètement inattendue. On sait que l'histoire est bourrée de clichés, mais on l'aime quand même.

J'ai adoré les personnages, le vocabulaire particulièrement fleuris, pour dire ça joliment, ne m'a pas dérangé le moins du monde. Et je dirais même que sans ça, l'histoire aurait été fade.

De même, pour ce qui est de l'humour, je dois dire que jamais, mais au grand jamais je n'avais eu de fou-rire en lisant. J'ai déjà ri, mais jamais à ce point là. Et je pense qu'on peut du coup parler d'une sacré qualité.

Enfin, même si la traduction m'a parfois semblée douteuse, ça ne m'a finalement pas tant gênée que ça.

J'ai vraiment hâte de lire les autres livre de T. J. Klune !

Afficher en entier
Bronze

Un livre très agréble à lire, c'est le premier de cet auteur que je lis. L'histoire n'a rien d'originale, mais la plume de l'auteur fait que ce moment de lecture passe relativement vite. Côté personnage, j'ai trouvé Paul très pénible avec ses jérémiades incessantes, et le fait qu'il doute de tout, tout le temps, même de sa famille. Par contre j'ai beaucoup aimé sa relation avec Sandy, et leurs dialogues qui partent le plus souvent en grand n'importe quoi. Vince est un être à part qui n'a aucun second degrés, mais quand il vit quelque chose il le vit à fond, j'ai adoré. Reste à savoir ce que l'auteur va faire de Sandy, qui je pense à une sacré carapace, et Darren, qui bien qu'on ne le voit pas beaucoup à été mon chouchou, tout au long de ma lecture.

Afficher en entier
Argent

J'adore TJ Klune !

Pourtant ce ne sera pas mon roman préféré de l'auteur.

C'est un livre très bon qui fait son job. Très addictif, loufoque et tendre !

Maintenant j'ai très hâte de lire l'histoire de Sandy et Darren !

Afficher en entier
Diamant

Une perle !!

Dès les premières lignes, le ton est donné. J'avoue avoir eu peur que ça retombe. Mais que Nini, Rien ne retombe, les personnages, même secondaire, sont hilarants, attachants, déjantés et amusants.

J'avoue avoir versée quelques larmes de rire, tellement certains dialogues et répliques sont comiques et désopilants.

Je conseil fortement ce livre et j'ai hâte de découvrir Sandy/Helena & Darren.

Afficher en entier
Bronze

Du TJ Klune comme on le connaît. Les personnages sont amusants et attachants, le scénario ne part pas dans tous les sens. On passe un bon moment en compagnie de Paul, qui lutte contre lui-même. J'ai hâte de découvrir l'histoire d'Helena et "Dare".

Afficher en entier
Diamant

Que dire de ce premier tome dans la série ? Et bien on rit ! On rit beaucoup ! On rit aux larmes ! Tout comme on en arrive aux larmes tout court. C'est la grande force de ce récit de prendre des personnages complétement exubérants et de nous apprendre à les aimer, on voudrait même arriver sur les lieux et demander l'adoption.

Pour une fois, le héros n'est pas un bel éphèbe beau comme un dieu. Il s'agit d'un jeune trentenaire tout a fait normal sans vraiment de caractéristiques notables. Le futur compagnon ? Superbe, mais un peu limité côté intellectuel. Et pourtant, il est lumineux. Ce futur compagnon ? On en vient à oublier sa beauté physique pour admirer sa véritable beauté, celle qu'il a dans le coeur. Les deux protagonistes sont des personnages que l'on a envie de bercer et de voire grandir.

A côté de cela ajoutez une touche de flamboyance à la mode drag queen féroce et c'est le fou rire garantie. Vous serez surpris sans aucun doute par certaines conversations et certaines expressions qui, je vous le promets, respirent la créativité.

Vous voulez rire ? Vous voulez passer un bon moment alors tentez ce volume qui vous fera oublier votre quotidien morose. Voyagez dans le monde de Tucson et ce sera le dépaysement garanti.

Afficher en entier

Date de sortie

Au premier regard, Tome 1 : Dis-moi que c'est réel

  • France : 2017-06-28 (Français)

Activité récente

Titres alternatifs

  • Tell Me It's Real - Anglais
  • Die Queen und der Homo Jock King (Auf den ersten Blick #1) - Allemand

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 423
Commentaires 98
extraits 27
Evaluations 186
Note globale 8.34 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode