Livres
613 092
Membres
710 238

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Au revoir là-haut



Description ajoutée par sylvain 2015-03-15T12:52:37+01:00

Résumé

Ils ont miraculeusement survécu au carnage de la Grande Guerre, aux horreurs des tranchées. Albert, un employé modeste qui a tout perdu, et Édouard, un artiste flamboyant devenu une « gueule cassée », comprennent vite pourtant que leur pays ne veut plus d’eux. Désarmés, condamnés à l’exclusion, mais refusant de céder au découragement et à l’amertume, les deux hommes que le destin a réunis imaginent alors une escroquerie d’une audace inouïe…

Afficher en entier

Classement en biblio - 1 617 lecteurs

extrait

Extrait ajouté par Didie6 2014-10-01T15:50:49+02:00

"... elle était moche de face, jolie de dot."

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Or

L'écriture est fluide , précise et maitrisée pour cette histoire à mi-chemin entre le thriller et le témoignage sur la "grande " guerre. Phrases longues, percutantes et angoissantes au début de l'ouvrage , comme pouvaient l'être les sensations d'agonie des soldats dans les tranchées. Le rythme s'accélère sur la fin , au fur et à mesure que s'accélère la course contre le temps des différents protagonistes. Les personnages sont fouillés , pleins de contradictions , mais bien ancrés dans cette époque elle même très ambivalente qui valorise ses morts mais ne tient pas compte de ceux qui sont revenus vivants de ce carnage .

Une belle réussite et un vrai plaisir de lecture.

Afficher en entier
Diamant

Le premier quart du livre est juste extraordinaire. Il a pas d'autre mot, j'ai adoré.

On est en toute fin de la guerre, l'histoire est très dure, mais superbement orchestrée. C'est de vraies montagnes russes question émotion : on passe du très positif au très négatif en une ligne. Le texte n'est pas pour autant dénué d'un certain humour. Enfin c'est pas une franche rigolade, mais il y a une sorte de cynisme dans certaines scènes qui a le mérite de détendre un peu l'atmosphère.

Et alors qu'on commence à être vraiment bien dans l'ambiance, qu'on comprend qu'on a un très grand livre entre les mains et qu'on demande qu'à connaitre la suite... Une ellipse d'un an ! Franchement j'ai pas compris l'idée. Comment l'auteur a pu se dire que c'était une bonne idée de mettre une ellipse à cet endroit ?!

Cette rupture est beaucoup trop brutale. Du livre purement de guerre et très rythmé, on tombe dans une sorte de mélodrame familiale assez plan-plan. J'ai vraiment eu beaucoup de mal à me remettre dans le bain, d'autant plus que l'histoire piétine un bon petit moment. Une ellipse, c'est sensée dynamiser un récit, bah là c'est tout le contraire, ça nous coupe totalement dans notre élan. Pour vous dire, la fameuse arnaque annoncée 4ième de couverture, on en voit pas la couleur avant la moitié du livre...

Mais si elle se fait attendre, cette arnaque reste une EXCELLENTE idée. C'est bien trouvé, c'est original, c'est complètement immoral, mais c'est ça qui donne tout son charme au livre. ça m'a vraiment donné un gros regain d'intérêt pour l'histoire.

On a le droit à une seconde ellipse. Je craignais le pire, et finalement c'était cette fois parfaitement justifié et ça dynamise l'histoire, alors RAS.

Les personnages deviennent de plus en plus intéressants de page en page. Ils tous ont un certain charme. Un truc qui les rend attachants. J'ai apprécié le fait que leurs sentiments soient parfaitement détaillés, on éprouve vraiment de l'empathie pour eux. J'ai également adoré le fait qu'on les voit vraiment évoluer au fils de l'histoire. Qu'ils s’élèvent socialement ou qu'ils retombent brutalement, c'est absolument passionnant de suivre leurs histoires.

Même si ce n'est pas un thriller, il y a quand même du suspense, ce qui m'a plu. L'ambiance devient vraiment haletante sur la fin, car on sent l'étau qui se resserre, on sent qu'il va se passer un truc, mais on n'arrive pas à déterminer quoi, ni quel personnage sera touché. Et la fin arrive, et est effectivement en partie totalement inattendue.

Le tout est mis en valeur par un style d'écriture parfaitement maitrisé, immédiatement accrocheur et extrêmement précis.

Et donc j'ai un bilan dans l'ensemble TRÈS positif. Je retiens surtout la qualité de l'intrigue et du développement des personnages, ainsi que certains passages que je trouve juste jubilatoires. La seule critique que je peux faire, c'est la construction du livre très maladroite au départ. M'enfin, c'est pas suffisant pour lui faire manquer la liste diamant !

Afficher en entier

Commentaire video

Vidéo ajoutée par Maximousse24 2018-09-08T08:42:06+02:00

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par MERYITUDE 2022-09-02T14:09:47+02:00
Commentaire ajouté par Chakouina 2022-08-30T12:50:37+02:00
Argent

Pierre Lemaitre a réussi son coup : en dépit des centaines de pages qui pourraient décourager certains et d'un cadre temporel connu [sortie de la Première Guerre Mondiale], la narration claire et simple, les dialogues authentiques et les personnages complexes qui tentent de s'extirper de leurs traumatismes, font le succès de ce récit d'une escroquerie historique. J'invite à visionner l'adaptation d'Albert Dupontel qui représente parfaitement le roman.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ynys-Avallach 2022-08-25T10:58:15+02:00
Diamant

Un officier cruel qui décide une dernière offensive à la veille de l'Armistice. Deux soldats tués pour attiser la fureur de leurs camarades. Albert Maillard, un autre soldat, découvre l'affaire. Au moment même, Pradelle, l'officier, fait basculer sa vie. Enseveli sous terre par un obus, il doit sa survie au courage d'Edouard. Ce dernier est moins chanceux; gueule cassée et drogué à la morphine, il décide de rompre les ponts avec son identité et sa famille. Les deux compagnons deviendront inséparables dans leur existence faite de mensonges et d'arnaques.

De l'autre côté, Pradelle a épousé Madeleine, sœur d'Edouard et fille de Marcel Péricourt, personnage important de la vie politique et économique du pays.

L'histoire, captivante, tourne autour d'eux et de leurs affaires (arnaques aux cimetières, aux monuments aux morts, aux identités...) qui vont les mener à leur perte ou à leur richesse, c'est selon la personne...

Incroyable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Genevieve-1-2 2022-08-15T19:31:20+02:00
Diamant

J'ai adoré l'écriture ciselée et pleine d'ironie de l'auteur, digne d'un Philip Kerr à la française !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Julieee44 2022-08-11T13:59:18+02:00
Argent

Ce livre est super triste !

J'ai beaucoup de mal à lire tout ce qui touche à la guerre, et Au Revoir là-haut n'a pas dérogé à la règle. C'est un livre qui permet de voir la vie des soldats (et plus particulièrement des "gueules cassées") après la première guerre mondiale. Il est très bien écrit mais préparez vos mouchoirs !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Daniel21 2022-07-29T13:40:48+02:00
Diamant

« Ceux qui pensaient que cette guerre finirait bientôt étaient tous morts depuis longtemps. De la guerre, justement.» D'emblée, dès l'incipit, le ton est donné.

Avec " Au revoir là-haut " Pierre Lemaitre nous offre un superbe roman rempli d'humanité et dans lequel on retrouve la souffrance et l'horreur mais aussi une certaine dignité malgré le chaos indescriptible. On a du mal à se défaire de cette histoire passionnante et brutale sur fond de grande guerre. L'intrigue à tiroirs, dans une période délicate, nous entraine dans des méandres imprévisibles et est si captivante qu'on ne cesse de lire afin de savoir ce qui va se passer. En anglais, on appelle cela un « page-turner », un roman si bien ficelé qu'on n'arrive pas à le lâcher. Les évènements se succèdent, surprenants et vraisemblables. Les pages défilent et ne se comptent pas. Le talent de l'auteur s'exprime à chaque page par le rythme donné à l'histoire qu'il raconte. Pierre Lemaitre entremêle Histoire et histoire pour composer un livre historique, sociologique, psychologique mené comme un roman policier avec l'action et les rebondissements multiples distillés au fil d'une intrigue totalement maitrisée.

« Au revoir là-haut » aborde de nombreux thèmes mais celui qui revient constamment est celui de l'injustice et de l'ingratitude du pays au retour des soldats de la Grande guerre. Des jeunes gens ont gagné la guerre mais revenus à la vie civile ne reçoivent aucune reconnaissance et sont même rejetés. Cet après-guerre traduit un vrai paradoxe, la France est plus reconnaissante envers ses morts qu'envers ses vivants même blessés et détruits par cette guerre ignoble. Cette France a beaucoup de mal à trouver une place pour ceux qui ont gagné la guerre, qui en sont revenus et qui deviennent encombrants.

L'histoire commence dans les tranchées, dans les jours qui précèdent l'armistice de novembre 1918 et s'ouvre sur une scène de bataille de cinquante pages qui sont particulièrement saisissantes. Dans les premières pages, Pierre Lemaitre veut faire comprendre ce qu'est la guerre pour pouvoir ensuite accompagner le lecteur dans une trajectoire difficile. Par un premier chapitre très fort, il implique d'emblée le lecteur dans le roman ; il est lui-même dans le trou d'obus avec Albert et doit sortir avec lui. Il laisse ensuite le lecteur respirer en ralentissant l'action pour repartir de plus belle avec des rebondissements, des faits nouveaux. De la guerre, il en est en fait peu question dans le roman. La vraie tragédie n'a pas été seulement dans les tranchées de 1914-18 mais s'est poursuivie dans la France de l'après guerre. Comment vivre après avoir subi l'impossible et accepter ensuite d'être dépouillé de tout et récompensé par rien ?

Très rapidement le récit soulève une grande émotion et on ne peut qu'éprouver de la compassion pour les deux héros qui deviennent attachants et qui nous amènent à penser à la dramatique destinée des jeunes hommes de cette époque qui voulaient vivre ou simplement survivre.

Au fil des chapitres, c'est un tableau sociologique convainquant de la France de l'époque qui surgit, le tout mêlé à une fine analyse de la psychologie des différents personnages. Pierre Lemaitre essaie sans cesse d'entretenir une dimension de proximité avec le lecteur. Même dans les passages dramatiques, l'ironie et l'humour sont très présents pour alléger les scènes insoutenables et ne pas laisser le lecteur être débordé par l'émotion. L'histoire en l'occurrence est plus cruelle que l'imagination, Flaubert disait «le vrai n'est pas toujours vraisemblable», ce roman en est une illustration.

Le suspense est entier, bien mené et il faut attendre jusqu'aux quinze dernières pages pour découvrir le dénouement de l'histoire.

Céline a inventé une manière d'écrire qui manifestement a influencé Pierre Lemaitre : « J'ai appris le maniement de la langue en lisant Céline. » Tout chapitre doit être visuel, l'auteur imagine la scène, le lecteur voit la scène. Le travail consiste à donner au lecteur l'illusion qu'il raconte l'histoire à voix haute. L'imagination de Pierre Lemaire est très filmique et sa traduction écrite donne des images cinématographiques.

Pierre Lemaitre a su trouver un souffle romanesque pour nous livrer un superbe livre dont on ne ressort pas indemne. Son écriture et son talent permettent au lecteur de se plonger totalement dans cette période avec de nombreuses images superbement décrites. Il suscite également la réflexion et le besoin de s'interroger sur ce qui se passe encore aujourd'hui non loin de nous.

Un très beau prix Goncourt.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Coralie-199 2022-06-16T21:40:02+02:00
Diamant

Roman addictif, l'histoire est très intéressante. Après avoir lu le roman , je n'ai pas du tout envie de voir le film. Pour ceux qui aiment l'après guerre de 14/18

Afficher en entier
Commentaire ajouté par axanthic88 2022-05-29T18:01:22+02:00
Argent

J'ai bien aimé ce roman, mais j'avoue qu'il m'a fallu quelques temps avant d'apprécié cette lecture. L'histoire relate la guerre et après guerre 14/18, les différents traumatismes, le handicap, la réhabilitation, mais aussi ceux qui s'enrichissent sans vergogne de la guerre. Pierre Lemaitre a écrit un bon roman très étayé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nadia-186 2022-05-22T22:28:57+02:00
Or

Une histoire de 600 pages qui m'a scotchée du début à la fin.

Il s'agit ici du retour des soldats à la vie civile après la grande guerre, dont Édouard avec le visage défiguré et Albert traumatisé et parano car presque enterré vivant.

Des soldats qui auraient préféré mourir pour être glorifiés que vivre comme ils sont obligés de le faire... oubliés, méprisés,dans la misère du peu qui leur verse l'état et l'un dépendant de la morphine pour soulager sa douleur.

Ces anti-heros vont orchestrer une arnaque de plus improbables...

Ce recit vous fait passer du rire aux larmes.

Un prix goncourt plus que mérité.

En ce qui concerne l'adaptation cinématographique, j'ai adoré.

Sur les bonus on voit Pierre Lemaitre travailler avec Dupontel pour la mise en scène. Un travail enorme. J'aime tout autant cette fin qui est differente de celle du livre mais avec un côté je dirais plus poétique.

Et surtout j'ai pu voir les différents masques d'Édouard prendre vie.

@amoxtli_ulitiyotl

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MissTuthu 2022-05-17T09:11:19+02:00

Dates de sortie

Au revoir là-haut

  • France : 2013-08-21 (Français)
  • France : 2015-04-22 - Poche (Français)

Activité récente

elbrado l'ajoute dans sa biblio or
2022-08-18T13:03:38+02:00

Titres alternatifs

  • The Great Swindle - Anglais
  • Nos vemos allá arriba - Espagnol
  • Nos vemos allá arriba (Los hijos del desastre #1) - Espagnol
  • Tot ziens daarboven - Néerlandais
  • Vi ses deroppe - Danois
  • Ens veurem allà dalt - Catalan

Distinctions de ce livre

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 1617
Commentaires 228
extraits 380
Evaluations 495
Note globale 8.35 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode