Livres
473 092
Membres
446 560

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Au Secours, j'suis Amoureuse !



Description ajoutée par cdv25 2015-09-12T15:59:54+02:00

Résumé

Partie en vacances à Venise avec ses quatre amis, Aurélia y découvre pour la première fois les subtilités de l’amour. C’est inexpérimentée qu’elle doit choisir entre deux hommes. Lequel va-avoir raison de son cœur ? Le beau ténébreux qui la révèle aux sentiments ou l’homme au regard d’acier qui met tous ses sens en ébullition ?

Aidée par sa meilleure amie Cathy et Pierla sa propre conscience, Aurélia affronte ce dilemme cornélien avec toute l'insolence de sa beauté, la fraîcheur de sa jeunesse et l'insouciance des jours d'été.

Afficher en entier

Classement en biblio - 15 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Lylyy 2015-09-21T13:55:43+02:00

J’entends dans les haut-parleurs, l’hôtesse qui invite les passagers à retourner s’asseoir car nous traversons une zone de turbulences. Je suis pourtant bien ici, à l’abri de cet homme dont je ne connais rien mais qui met tout mon corps en ébullition. Tout se bouscule dans ma tête et je n’y comprends rien. Pourquoi suis-je comme ça ? Pierla a raison, on dirait une jeune vierge effarouchée devant un sexe masculin. Ce n’est tout de même pas la première fois que je suis confrontée à un magnifique spécimen masculin, Giacomo, Fred et David en sont les exemples types.

—Bon, ma petite fille, tu ne vas pas passer le reste du vol dans ce cagibi ? me lance Pierla sur un ton ironique.

L’avion émet quelques secousses comme pour me dire, remue-toi et va t’asseoir, on s’occupera plus tard de tes états d’âmes. Lorsque je sors de mon refuge, j’ai tout le loisir d’observer mon bel inconnu, qui est plongé dans le New York Times.

—Alors comme ça, il est américain !me susurre Pierla.

—On dirait, dis-je rêveuse.

—Quel âge lui donnes-tu ?

—La trentaine à tout casser.

Lorsque j’arrive à sa hauteur, l’air se charge d’électricité, de nouveaux frissons parcourent ma colonne vertébrale. Il émane de lui une puissance, un magnétisme hors du commun. Il ne daigne même pas lever les yeux de son journal et glisse ses jambes sur le côté de son siège afin de libérer l’espace nécessaire à mon passage.

—Il est peut-être très séduisant mais c’est un goujat, claironne Pierla.

—Tais-toi, je me concentre…

En une fraction de seconde, je me retrouve sur ses genoux, dans ses bras, emportant tout sur mon passage. Son verre, heureusement remplit d’eau pétillante, qu’il avait laissé sur sa tablette, est maintenant sur sa chemise, éclaboussant au passage, sa veste de costume et son journal. Je suis mortifiée et honteuse, mais ose pourtant un regard dans sa direction. Son visage est impassible, mais, se dessine sur ses lèvres un vague rictus qui disparaît presque aussitôt. Je sens son parfum et ferme les yeux une fraction de seconde, comme pour le graver dans ma mémoire.

—Lève-toi ! me crie Pierla.

—Je ne peux pas andouille, sinon je l’aurai déjà fait.

—Il te regarde avec insistance, et ça n’a pas l’air de lui déplaire !!!

Mon esprit aimerait que je me lève mais mon corps ne bouge pas. Prenant appui sur ses avant- bras, je parviens à me redresser et regarde catastrophée les dégâts engendrés. Sa chemise est trempée et lui colle à la peau, elle laisse deviner un torse harmonieusement musclé. Quant à son journal, il est déchiré et imbibé d’eau, tout à fait impossible à lire. Je me mordille la lèvre inférieure en guise d’excuse.

—Le spectacle est divertissant ? me demande-t-il d’un ton ironique en soulevant imperceptiblement un sourcil.

Sa voix est chaude, son timbre envoûtant. Je frissonne de nouveau. Aussitôt, je réalise que je suis en train de fixer son torse et rougis violemment devant le fait accompli.

—Je… je suis désolée, je n’avais pas prévu ces secousses.

—Pourtant, l’hôtesse nous en a informés à deux reprises ! Ne l’avez-vous pas entendue ?

Je n’arrive pas à déceler, s’il s’agit d’ironie ou de surprise. Son visage reste indéchiffrable, seuls ses yeux bleu acier se plissent légèrement, et pénètrent dans les miens afin d’y chercher une réponse. Je suis incapable de détacher mon regard du sien, les battements de mon cœur s’accélèrent de plus belle. Merde, qu’est-ce qu’il m’impres-sionne !

— Si ….

Je suis incapable de prononcer autre chose qu’un monosyllabe.

—Si !!! Et alors, mademoiselle ? me dit-il d’un ton autoritaire.

—Alors…

Ma voix intérieure me rappelle à l’ordre :

—Tu me fais honte ma petite fille, je ne te reconnais pas. Je n’ai qu’une envie, c’est de me boucher les oreilles et de me cacher les yeux, me réprimande-t-elle.

—Si ça peut te rassurer… moi aussi !

L’homme en face de moi, me dévisage toujours et a l’air maintenant de s’amuser de moi.

—Alors ? J’attends votre réponse, Mademoiselle !

—Je m’appelle Aurélia, Aurélia Blandet.

—Ce n’est pas tout à fait la réponse que j’attendais, mais j’en suis ravi. Rafael Smith, me dit-il en me tendant la main.

Sa bouche s’élargit et laisse apparaître une dentition parfaite. Sa poignée de main est ferme et souple. La mienne s’électrise à son contact, pulsant une décharge, dans mon système sanguin, arrêtant mon rythme cardiaque qui repart aussitôt dans des battements désordonnés. Je ressens une onde indéfinissable irradier tout mon corps, me laissant une sensation inconnue, mais agréable.

—Tu as vu Pierla, comme il est craquant ?

—Vu l’effet que te produit sa poignée de main, je n’ose pas imaginer, s’il t’avait embrassée…

A cette simple pensée, je ferme mes paupières quelques secondes pour pouvoir savourer la scène. Lorsque j’ouvre les yeux, il a l’air très amusé. Je le regarde perplexe, ne comprenant pas ce qui le met de si bonne humeur. Son regard s’abaisse sur nos mains toujours enlacées. Je retire la mienne précipitamment, un peu trop vite peut-être, sûrement même, car il éclate de rire. Qu’est-ce qu’il est séduisant.

—Merci, de me rendre ma main, Aurélia. J’en ai encore bien besoin pour tout un tas de choses, bonnes, agréables, plaisantes voire même jouissives ou carrément mauvaises, tout dépend de quel côté on se place, me dit-il en me regardant droit dans les yeux avec un aplomb à faire rougir n’importe quelle catin.

Il prend quelque chose dans sa veste et me la tend :

—Voici ma carte de visite avec mon numéro personnel, je suis avocat. Si un jour, une personne porte plainte contre vous, suite à un incident de ce genre, je me ferais un plaisir de vous défendre gracieusement, en invoquant votre maladresse innée.

Je reste bouche bée et tétanisée par son arrogance, seul le battement régulier de mes cils prouvent que je suis vivante.

—Prenez-la, je suis persuadé qu’elle vous sera utile un jour ou l’autre, ajoute-t-il doucement avec un brin d’ironie.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par athenaa 2016-01-21T15:46:04+01:00

couverture plutôt sympas! mais quelle déception!! l'écriture est banale, sans intérêt. le personnage principal est nunuche!!!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par helene31 2015-11-03T08:14:25+01:00
Argent

Aurélia nous donne un peu de légèreté dans ce monde de brutes et ça fait du bien. Sa voix intérieure nous fait mourir de rire et la petite intrigue qui se déroule sous forme d'enquête comme élément secondaire du livre donne un côté aventureux à l'ensemble de l'ouvrage.

Au début j'ai été intrigué par la couverture que je trouvais particulièrement originale; elle est bien réussie. Bravo. Ensuite, quand j'ai lu le résumé, je me suis dit "tiens c'est un livre de filles ça! ". Et par curiosité j'ai commencé à le lire. Là, j'avoue avoir été curieux de lire la suite, chose que j'ai fini par faire. Et sincèrement, c'est un régal. J'espère qu'il y aura une suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lylyy 2015-09-21T13:49:27+02:00
Pas apprécié

Romance sentimentale avec ce qu'il faut d'érotisme, écrit avec finesse et humour. Vivement le prochain...

Afficher en entier

Date de sortie

Au Secours, j'suis Amoureuse !

  • France : 2015-09-07 (Français)

Activité récente

Editeurs

Les chiffres

Lecteurs 15
Commentaires 3
Extraits 1
Evaluations 2
Note globale 5.5 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode