Livres
627 544
Membres
735 712

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil



Description ajoutée par anonyme 2018-12-10T20:12:42+01:00

Résumé

Hajime est un homme accompli, père de famille et heureux propriétaire d’un club de jazz de Tokyo. Lorsqu'un beau jour, son amour d’enfance, Shimamoto-san, surgit dans son bar. Les retrouvailles avec cette femme insaisissable, qui n’apparaît que les jours de pluie, plongent Hajime dans l’abîme d’une quête obsédante, contre la course du temps et des sentiments…

Afficher en entier

Classement en biblio - 360 lecteurs

extrait

Notre monde est comme ça. Quand il pleut, les fleurs poussent, et quand il ne pleut pas, elles fanent. Les lézards mangent les insectes, et sont mangés par les rapaces. Mais tous finissent par mourir et se dessécher. Une génération disparaît, une autre prend sa place. C'est une règle absolue. Il y a différentes façons de vivre, et différentes façons de mourir. Mais c'est sans importance. La seule chose qui reste en fin de compte, c'est le désert.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

C'est l'histoire d'un amour fou, une dérive dans les profondeurs des sentiments, un adultère mystérieux qui terrasse la vie ordinaire, qui dévaste toute une vie construite autour du quotidien. Sans cet amour, Hajime devient « vide ».

C'est une histoire classique me direz-vous ? Et bien non, c'est une histoire conté par MURAKAMI. Elle ne peut être « classique » ; le charnel rejoint les sentiments puis s'évapore complètement pour ne devenir qu'illusoire et « file comme la cendre, le long de la rivière pour rejoindre la mer... »

L'écriture est « pure », limpide, pleine de simplicité, rythmée de références jazz, mélancolique. On pourrait dire qu'elle est d'une sensibilité masculine (doute, peur, envie). Hajime n'est ni lâche, ni héros, mais bien un être humain avec ses faiblesses et sa force. L'ouvrage est magnifique.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Or

Roman très poétique sur l'amitié, l'Amour et le temps qui passe.

Par contre l'auteur se lâche dans les scènes intimes.

Vécu ou fantasme de l'auteur?

J'ai beaucoup aimé, l'écriture est fluide, mais il me reste quelques interrogations, dommage!

Je conseille ce roman qui nous fait voyager.

Afficher en entier
Or

Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil concentre ce que Murakami sait si bien écrire: l'histoire d'un homme confronté à son passé, alors que sa vie semblait déjà toute tracée, un mystère qui devient une obsession. Cette histoire d'amour pleine de poésie m'a emporté. J'ai rarement pris autant de plaisir à lire un roman de Murakami.

Afficher en entier
Argent

Comme toujours avec Murakami, et les auteurs japonais en général, le récit est empreint de poésie.

J’ai beaucoup aimé l’histoire ; étrangement, en général ce type de récit ne m’intéresse pas beaucoup, et là je parle du format : une personne qui raconte sa vie, tout simplement. Mais là, Alors qu’Hajime déroule le fil de son existence, se penche dessus, et explique tout ce qui le mène son amour incessant et à la personne qu‘il est aujourd’hui est à la fois bouleversant et captivant.

Même si on ne s’attache pas forcément à lui, parce que ça vie est différente de la nôtre et qu’on est plus dans les détails que dans les émotions, on peut tout de même s’identifier à lui dans le ressenti. J’ai du mal à me l’expliquer, mais j’ai beaucoup aimé cette lecture sans que le personnage principal en soit la raison.

Pour ce qui est des thèmes abordés, le principal selon moi est la représentation de la passion à l’état pur : pas d’amour, mais un désir intense, qui consume et tourne à l’obsession, et ça donne une tournure très intéressante à l’histoire parce que cette passion n’est pas hors de proportions : ce n’est pas une princesse, un vampire, ou un gangster, elle n’est pas poussée par une guerre ou un sort, c’est une passion à l’échelle humaine.

Au final, le livre se lit très vite, l’histoire est fluide, simple et intime, je ne saurai pas mieux la décrire. J’ai passé un très bon moment avec cette lecture qui m’a fait voyager, même s’il manque le petit truc en plus pour en faire un roman mémorable.

Afficher en entier
Bronze

Je lis toujours cet auteur avec plaisir même si les histoires sont tristes, mélancoliques, parfois cruelles car c’est touchant. On ne peut pas rester insensible à cette lecture. La poésie de l’écriture nippone est géniale.

Afficher en entier
Or

Il faut s'accrocher pour continuer cette lecture mais à la fin, cela en vaut la peine.

Afficher en entier
Lu aussi

Bon, j'ai dû passer à côté de ce que tout le monde trouve génial avec ce livre.

Je n'ai pas trouvé l'histoire intéressante, tout simplement parce que je ne me suis pas attachée au personnages. Beaucoup sont froids ou trop mystérieux (ou réservés) pour que j'aie eu envie de m'y intéresser, et Hajime est assez antipathique.

Je n'ai pas vu la beauté dans ce livre. Si je devais le résumer, je dirais "Un homme aime une femme. Il utilise ça pour se justifier à lui-même tout ce qu'il ressent ou ce qu'il fait dans sa vie."

Afficher en entier
Argent

C’est le premier livre de Murakami que je lis, un auteur entrevu lors d’une séance de dédicace à Londres et dont j’avais entendu le plus grand bien.

Parlons d’abord du roman. Nous verrons ensuite ce que l’on peut dire de l’auteur.

Déjà, c’est un bon, un très bon roman. Il nous raconte l’histoire d’Hajime, de sa naissance en 1951 jusqu’à la quarantaine. Vers l’âge de douze ans, Hajime s’éprend d’une de ses camarade de classe, Shimamoto-san, qui a la particularité d’être boiteuse. Enfin, s’en éprend il vraiment ? Lui même ne sait pas bien décrire l’attirance qu’il ressent pour la toute jeune fille, ou plutôt, ce qui le ravit, c’est la joie, le plaisir qu’il ressent en sa compagnie, même si leur activité principale est d’écouter de la musique et de partager la condition, alors exceptionnelle, d’enfant unique. Plaisir partagé, car la toute jeune fille est elle aussi extrêmement complice.

Puis Hajime doit déménager, et il perd de vue celle qui l’a initié aux joies d’une simple présence féminine.

Nous suivons ensuite le parcours d’Hajime, qui devient un beau garçon, puis un bel homme, nous le voyons connaitre sa première vrai histoire d’amour, et découvrons comment son attirance sexuelle envers une cousine de sa petite amie y met un terme. Hajime, étudiant passable, exerce un travail sans grand intérêt puis, après son mariage, obtient grâce à l’aide de son beau père une situation enviée. Il est désormais beau, riche, mariée à une femme, Yukiko, tendre et aimante, qui lui a donné deux adorables petites filles. Un modèle de réussite.

C’est alors que Shimamoto-san revient dans sa vie, par épisodes, et qu’il (re)découvre ses sentiments pour la femme mystérieuse qu’elle est devenue. Il s’interroge alors, se demande s’il n’est pas passé à coté de sa vie, de ses rêves, malgré sa réussite apparente. Et Shimamoto-san l’entraine dans une passion croissante, qui ne saurait les laisser indemne…

C’est, je l’ai dit, un beau roman, bien écrit, cela ne fait aucun doute. Il y règne une part de mystère, de fantastique même. On y ressent la fragilité des situations que l’on pensait acquise. On se prend à invectiver son héros, à l’encourager ou à déplorer son attitude. L’écriture est fluide, les phrases sont justes, tout est réaliste et sonne vrai, les personnage sont bien écrits. De la belle ouvrage.

Mais, parfois, on peut avoir l’impression que l’auteur avait préparé une fin différente de celle qu’il nous propose. Plusieurs éléments, mis en place dans le roman, restent en plan, ou sont visiblement sous-employés, comme si H. Murakami avait commencé à écrire en ayant une idée précise de la fin, et en avait changé en cours de route. Une impression difficile à décrire, qui peut être ne sera pas ressentie par un lecteur qui ne serait pas, lui aussi, auteur (bien que je sois loin de l’écriture de Murakami-san).

En refermant l’ouvrage, je ne suis pas déçu par celui ci, par le roman, par l’histoire. Je suis plus dubitatif sur l’auteur. Peut être parce que je sais qu’il a été pressenti pour le Nobel. Peut être aussi parce que j’ai beaucoup lu d’autres auteurs japonais classiques, les Mishima et Kawabata, entre autres. Chez eux, je trouve toujours une phrase si belle, une expression si nette ou esthétique que je la relève pour la citer dans un de mes romans ou une de mes nouvelles, pour m’en inspirer ou rêver en la relisant. Ici, rien de tout cela. Murakami est il un bon écrivains ? Assurément oui, mais est il un « grand » écrivain ? Je n’en sais rien. Je devrais lire d’autres de ses livres, ce qui sera un plaisir.

C’est un roman que je recommande, bien que je pense qu’il n'ai pas été mené et terminé comme l’auteur l’envisageait. C’est une belle histoire que celle d’Hajime, qui montre qu’un homme infidèle n’est pas nécessairement un salaud, mais quelqu’un qui ne voit pas le mal qu’il peut causer, au sens premier du terme, qui se laisse prendre par les élans du coeur (ou, parfois, un peu plus bas…) ; et qui montre aussi que l’on peut être, sans s’en rendre compte, infidèle à la propre image idéalisée que l’on se faisait de soi même.

Même si le « point de vue » de l’ouvrage est éminemment masculin, la quête de Hajime, c’est peut être finalement celle de la fidélité à la limpidité de sa jeunesse, vécue avec Shimamoto-san, c’est la poursuite d’une illusion.

Un très bon roman, des personnages attachant, un thème intéressant… Lisez le, vous l’apprécierez et vous aussi, comme Hajime, repenserez peut être à la distance entre l’adulte que vous deviez d’être et celui que vous êtes devenu.

Un dernier mot pour la traductrice, Corinne Atlan, qui a réalisé un excellent travail, dont il faut souligner la difficulté, une traduction du japonais en français étant largement une interprétation dont on doit saluer ici la virtuosité.

Afficher en entier
Diamant

La vie est ainsi faite. On ne peut y échapper.

Hajime non plus.

Happé par les mouvements du temps qui l'emportent dans une tempête, celle du destin, il lutte et tente de rattraper ses rêves perdus.

Son histoire est celle de nous tous, dans notre propre tempête.

Ce livre est une description parfaite des courant qui influencent inévitablement notre vie.

Afficher en entier
Argent

Un roman qui nous plonge au cœur des sentiments des personnages, on entre dans leurs pensées, leurs ressentis. Ce qui permet de nous accrocher à leurs histoires et parfois même de s'identifier à eux. On se rend compte que les tourments de la vie sont souvent similaires chez les êtres humains. Ces grands questionnements que l'on se pose aux moments importants de nos vie. Nous doutons tous un jour ou l'autre et H. Murakami exprime parfaitement bien cela. Un roman très intéressant et une histoire d'amour extrêmement forte.

Afficher en entier
Or

Un roman qui aura su me charmer alors que je ne suis pas friand des romances.

C'est avec réticence que je me suis lancer dans ma lecture mais comme je tenais à lire la plume de Haruki Murakami donc je l'ai commencé et là je suis happé par le récit ! C'est une histoire d'un amour intense, fou, presque surnaturel. Hajime se questionne, doute, se remet en question... bref, il est humain et parfois il commet des erreurs.

Un bon roman avec une romance réaliste mais intense, le tout dans une ambiance poétique et nostalgique appréciable.

Afficher en entier

Date de sortie

Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil

  • France : 2003-02-06 - Poche (Français)

Activité récente

Erika74 l'ajoute dans sa biblio or
2022-03-07T14:17:44+01:00
Kid_A l'ajoute dans sa biblio or
2022-02-16T18:19:21+01:00
LineF l'ajoute dans sa biblio or
2021-07-10T11:23:31+02:00

Titres alternatifs

  • 国境の南、太陽の西 - Japonais

Évaluations

Les chiffres

lecteurs 360
Commentaires 38
extraits 74
Evaluations 78
Note globale 7.72 / 10

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil - Livre de Haruki Murakami