Livres
550 901
Membres
592 058

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Chapitre 1 :

«… Josh le fixa et reprit :

— Vous n’êtes rien d’autre qu’un…

— Un médecin. Je suis un putain de docteur, d’accord ? grogna Michael.

Leurs visages étaient espacés d’à peine quelques centimètres. Le maître-chien avait une odeur d’adrénaline, de testostérone et de quelque chose d’incroyablement insaisissable.

— Médecin urgentiste, pour être précis. Alors, pourquoi ne pas vous tirer d’ici et aller faire ce que vous voulez pendant que vous me laissez m’occuper de lui ?

Le regard de l’homme glissa vers le torse sans chemise de Michael, incrédule.

— Un docteur ? Vous vous foutez de moi.

Deux autres agents entrèrent par la porte principale, le premier menant la marche avec son arme dégainée. Tous les deux se figèrent sur place en voyant Jackson par terre.

— Qu’est-ce qu’il s’est passé, putain ?

Josh leva une main et déclara.

— Une seconde.

Il fixa son regard sur Michael. Mais ce dernier n’en avait que faire...»

Afficher en entier

Chapitre 1 :

«…Et malgré le sarcasme de ce dernier, le gaydar de Michael retentissait à fond. Il rassembla ses esprits et fit une courageuse tentative en faisant preuve d’indifférence.

— Je ne cours après personne, mon mignon, répondit-il d’une voix uniforme.

Ses yeux restèrent rivés sur le maître-chien et il reprit :

— Bien que je puisse faire une exception pour vous.

Argh. Pourrait-il sonner davantage comme un roman à l’eau de rose bon marché ?

Les narines de l’homme s’élargirent, soit par agacement, soit par attirance, ce qui était difficile à dire avec cette expression fade et irritante, puis l’instant d’une seconde, Michael pensa que l’homme pourrait même être en train de sourire. Puis, les épaules de l’agent se tendirent et ses pieds s’écartèrent légèrement avant que ses poings ne se serrent. Eh, merde... »

Afficher en entier

« – Toi et moi, mon beau, murmura-t-il.

– J’ai tellement hâte.

Michael lui rendit la pareille avant de répondre :

– Pour toi, dit-il doucement.

– J’ai attendu toute ma vie. »

Afficher en entier

Se faire accepter en tant qu’homme homosexuel n’avait pas été difficile, et bien qu’aucun pays ne soit exempt de connards intolérants, la Nouvelle-Zélande était dans l’ensemble un joyau libéral avec une protection des LGBT bien plus légiférée que dans beaucoup d’autres pays. Il est vrai que les gays n’osaient pas vraiment montrer de signes d’affection en public, mais se montrer ainsi n’était tout simplement pas dans les habitudes des Kiwis, c’est tout. Le changement de décor avait été pour lui, en un mot, spectaculaire, et l’anonymat qu’il avait ici était un cadeau du ciel, lui offrant l’espace dont il avait besoin pour remettre sa carrière et sa vie professionnelle sur les rails. Il lui restait encore dix-huit mois dans son contrat en tant que médecin urgentiste à Auckland Med, et il s’était donné pour mission personnelle de se taper autant d’hommes sexy et disponibles qu’il le pouvait avant la fin de cette période. Et pour son plus grand bonheur, ce soir, le Downtown G débordait de possibilités sur la piste de danse étroite et glissante. C’était devenu son lieu de sortie préféré, mais le club venait d’être fermé deux semaines pour rénovation.

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode